Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Comment créer son entreprise étape par étape ?

Estelle Petit
par Estelle Petit Publié le 30 mars 2021Mis à jour le 26 juin 202318 min. de lect

Vous vous sentez prêt·e à sauter le pas de l’entrepreneuriat ? Cependant, comme vous l’imaginez, créer son entreprise ne se fait pas d’un claquement de doigts, et l’ampleur de la tâche peut en freiner plus d’un ! 

Trouver une idée, faire un business plan, effectuer les démarches d’immatriculation de votre entreprise… Ça vous paraît inaccessible ? Pas de panique, nous sommes là pour vous aider et vous guider pas à pas dans la création de votre entreprise !

Sommaire

Étape 1. Trouver et valider une idée d’entreprise

Étape 2. Rédiger un business plan

Étape 3. Faire le point sur votre situation professionnelle et financière

Étape 4. Financer son projet d’entreprise

Étape 5. Choisir le bon statut juridique pour son entreprise

Étape 6. Domicilier son entreprise

Étape 7. Ouvrir un compte professionnel

Étape 8. Accomplir les formalités de création d’entreprise

🚀

Besoin d’accompagnement pour créer votre entreprise ? Avec l’offre Shine Start, vous êtes accompagné·e de A à Z. Immatriculation, dépôt de capital, compte pro, outil de facturation, tout est inclus ! 

Étape 1. Trouver et valider une idée d’entreprise

C’est sur cette première étape que repose toute la réussite de votre future entreprise. Rien ne sert de se ruer vers les démarches juridiques et administratives ! Voici les points à étudier avant de vous lancer dans le grand bain de l’entrepreneuriat.

Trouver une idée d’entreprise

Vous avez envie de monter votre entreprise mais ne savez pas dans quel secteur ou activité vous lancer ? 

D’abord, vous pouvez lancer votre propre projet dans le secteur d’activité dans lequel vous évoluez déjà. Vous êtes employé·e dans une entreprise de services à la personne ? Montez votre propre structure pour travailler en toute indépendance ! Vous êtes chef·fe dans un restaurant ? Lancez votre propre concept ! 

Vous pouvez aussi vous intéresser aux secteurs en vogue qui présentent de fortes opportunités. 

👉 Quelques secteurs d’activité dans lesquels créer une entreprise :

  • les activités liées au bien-être ;

  • le secteur des nouvelles technologies et de l’innovation ;

  • les entreprises responsables tournées vers l’écologie et l’engagement social ;

  • les produits « made in France » ;

  • les métiers du digital comme les graphistes, rédacteurs, développeurs web, consultants en communication, l’e-commerce… 

  • les métiers du bâtiment et des travaux publics ;

  • la restauration…

Vous pouvez aussi ouvrir une franchise d’un concept qui a déjà fait ses preuves ou reprendre une entreprise en activité.

👉 D’autres moyens peuvent vous permettre de trouver une idée d’entreprise : 

  • faire le point sur ce que vous aimez et ce que vous savez faire ;

  • observer attentivement votre quotidien ;

  • analyser tous les défauts d’un produit ou service…

Ça y est, vous avez trouvé une super idée pour vous lancer dans l’entrepreneuriat 🤩 ? 

Génial, mais ce n’est que le début. Que votre projet soit innovant (exemple : une start-up dans l’intelligence artificielle) ou basé sur un modèle déjà existant (exemple : l’ouverture d’un restaurant), il va falloir en faire un projet d’entreprise viable. 

👀

Besoin d'en savoir plus sur un secteur précis ? Découvrez nos idées business pour trouver chaussure à votre pied facilement !

Tester son idée d’entreprise

Vous avez trouvé une idée de génie ? Alors c’est le moment de vérifier que c’est réellement une bonne idée d’entreprise.

Une bonne idée d’entreprise, c’est une idée qui répond à un problème identifié et qui met à profit vos talents et compétences. Mais c’est aussi une idée dont vous avez pu vérifier la faisabilité sur le terrain !

Pour tester votre idée, vous devez vous mettre dans la peau de vos futurs clients et partir à leur rencontre. 

👉 Pour cela, rien de mieux que de confronter son idée au réel :

  • faire des questionnaires, sondages ou interviews de vos clients idéaux ;

  • provoquer des échanges avec des gens qui font ce que vous aimeriez faire ;

  • rencontrer des experts dans votre domaine ;

  • demander l’avis de vos proches ;

  • distribuer des échantillons gratuits et solliciter un feed-back…

Autre moyen pour tester son idée : la méthode du « minimum viable product » (MVP). 

Elle consiste à créer une première version d’un produit proche de votre idée de base rapidement et à coûts réduits. L’idée est de valider l’intérêt du marché et d’obtenir les premiers retours clients.

Choisir un nom d’entreprise

Comment trouver un nom original et facilement mémorisable pour votre entreprise sans vous casser la tête pendant des heures ? 

👉 Voici quelques idées à utiliser pour jouer avec la langue française et faire émerger des idées de nom :

  • des préfixes ou suffixes ;

  • des mots étrangers ;

  • des mots en relation avec votre prénom ou nom ;

  • des jeux de mots ;

  • des mots liés à votre secteur d’activité ;

  • des sigles ;

  • des références…

Si vous séchez, il existe des générateurs de noms accessibles en quelques clics sur le web. Vous pouvez aussi demander à Chat GPT !

🛡

Vous pouvez déposer votre nom de marque à l’INPI (institut national de la propriété industrielle) si vous souhaitez le protéger contre la contrefaçon.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Créez votre entreprise en ligne avec Shine.

Découvrir nos offres

Étape 2. Rédiger un business plan

La présentation du projet et de l’équipe

Le business plan est un document très important, qui vous sera utile face aux banquiers, investisseurs ou institutions que vous voudrez convaincre. 

Mais c’est aussi un document qui vous permet de bien cadrer et structurer votre projet et de penser à l’avenir de votre entreprise. Il est composé de deux parties. 

La toute première étape d’un business plan est d’exposer vos motivations à créer votre entreprise, de présenter votre équipe et/ou votre parcours professionnel.

Au tout début du business plan, on insère également un « executive summary ». Il s’agit d’un résumé condensé de votre projet de création d’entreprise, que lisent souvent en premier les éventuels investisseurs et banques que vous aurez à convaincre. 

etude de marché

L’étude de marché

L’étude de marché est l’un des éléments essentiels du business plan. Elle va venir confirmer ou non que votre idée matche bien avec une demande existante 💘 !

👉 Elle permet d’analyser :

  • Le marché sur lequel vous allez évoluer : contexte politique, économique, social, réglementations, tendances…

  • L’offre existante : vos concurrents, leurs prix…

  • La demande existante et le profil de votre client idéal : données démographiques, problèmes majeurs, besoins…

Vous devez passer l’environnement dans lequel s’implantera votre entreprise au peigne fin ! Grâce à l’étude de marché, vous pourrez définir vos forces et vos faiblesses au sein de celui-ci, et surtout, avoir un positionnement unique.

Le modèle économique

Vous devrez ensuite présenter votre business model (ou « modèle économique »), c’est-à-dire la façon dont vous allez gagner de l’argent.

👉 C’est le moment de détailler :

  • vos services et/ou vos produits ;

  • vos tarifs ;

  • vos fournisseurs ;

  • vos canaux de distribution, etc.

Vous devez aussi exposer votre stratégie de marketing et de communication. Comment allez-vous vous faire connaître ? 

Il faut expliquer votre plan d’action pour vous rendre visible et trouver vos premiers clients.

📣 

Publicité sur Internet, réseaux sociaux, création de contenu optimisé pour les moteurs de recherche (SEO), prospection, partenariat… Le choix est vaste !

Les prévisions financières du business plan

Cette partie permet de s’assurer que votre entreprise sera viable économiquement. En clair, vous saurez si vous allez gagner de l’argent avec votre entreprise !

👉 Elle contient a minima :

  • un compte de résultat prévisionnel avec votre chiffre d’affaires prévisionnel ;

  • un plan de trésorerie prévisionnel pour suivre votre trésorerie ; 

  • un plan de financement initial et sur 3 ans des besoins et ressources de l’entreprise ;

  • un bilan prévisionnel détaillant la situation patrimoniale de l’entreprise.

D’autres éléments peuvent être inclus dans les prévisions financières du business plan : calcul du seuil de rentabilité, du besoin en fonds de roulement (BFR), etc. 

Le mieux est de se faire accompagner par un expert-comptable pour élaborer ces prévisions financières qui peuvent être complexes si vous n’avez pas ou peu de notions en comptabilité et gestion d’entreprise.

☝️ 

Ne soyez pas trop enthousiaste ! Très souvent, les prévisions financières du business plan sont trop optimistes par rapport à la réalité. Il peut être judicieux de prévoir une vision pessimiste des choses pour identifier les portes de sortie et être sûr de pouvoir rebondir si les choses se passent moins bien que prévu. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Découvrez notre template de prévisionnel financier prêt à remplir !

Étape 3. Faire le point sur votre situation professionnelle et financière

Qui peut créer son entreprise ?

Toute personne française majeure (ou de nationalité étrangère disposant d’une autorisation administrative à la création d’entreprise) n’étant pas sujet à une interdiction d’exercer peut monter son entreprise en France.

Aucun diplôme n’est requis, a priori, bien que dans les faits une qualification, ou au moins une formation, soit généralement nécessaire à la création de l’activité puis à son exercice. 

Créer son entreprise peut se faire à n’importe quelle étape de la vie. Mais il est très important de prendre en compte votre situation professionnelle actuelle avant de vous lancer :

➡️ Avez-vous le temps nécessaire à consacrer à la création de votre entreprise ?

➡️ Avez-vous des rentrées d’argent régulières pour tenir quelques mois ?

➡️ Avez-vous besoin d’argent pour créer votre entreprise ? Et si oui, combien ?

➡️ Avez-vous le droit à des aides à la création d’entreprise ?

➡️ Avez-vous besoin d’une formation avant de vous lancer ?

Créer son entreprise en étant salarié·e

Bonne nouvelle, vous êtes dans la situation la moins risquée en termes de revenu 🙌 ! 

⚠️ Attention, certains contrats de travail peuvent contenir une clause d’exclusivité qui interdit d’exercer une autre activité que votre activité salariée. Vous pouvez en parler avec votre employeur car il est possible de re négocier cette clause pour vous permettre de lancer votre projet.

Dans tous les cas, vous êtes soumis·e à une obligation de loyauté envers votre employeur. Cela signifie que vous ne devez pas nuire à l’entreprise avec votre projet.

Cependant, il faut être conscient que monter son entreprise en étant salarié·e peut augmenter considérablement votre charge de travail.

Si vous souhaitez bénéficier de plus de temps pour vous consacrer pleinement à la création de votre entreprise, vous devrez peut-être démissionner ou demander un congé pour création ou reprise d’entreprise.

Créer son entreprise en étant demandeur·se d’emploi

Une période de chômage peut être le moment idéal pour créer vous-même votre emploi. 

Même si vous créez votre entreprise, vous avez la possibilité de continuer à toucher vos allocations chômage tant que vous restez demandeur·se d’emploi et ce jusqu’au terme de vos droits !

👉 Pôle Emploi propose aussi des aides à la création d’entreprise dédiées aux personnes au chômage comme :

  • L’ARCE (aide à la reprise ou à la création d’entreprise) : il s’agit du versement en capital de vos allocations chômage. Cette aide se substitue aux ARE classiques et vous permet de constituer un petit pécule pour vous lancer, si vous avez besoin de faire des investissements par exemple.

  • L’ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise, ex-ACCRE) : cette aide permet sous conditions de bénéficier d’une exonération de cotisations sociales pendant la première année d’activité. Ce serait dommage de s’en priver !

  • Le NACRE (nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise) : c’est un programme d’accompagnement pour se lancer dans la création d’entreprise mis en place dans les régions.

🔎

Vous voulez créer une micro-entreprise ? C’est par ici pour tout savoir sur la micro-entreprise et le chômage.

Créer son entreprise sans revenu ou en étant étudiant·e

Lancer son entreprise sans revenu de sécurité est compliqué… Mais pas impossible ! 

Si vous êtes dans cette situation, penchez-vous avec une attention particulière sur la prochaine partie, car vous allez de facto avoir besoin d’une solution de financement pour votre projet.

creer son entreprise sans argent

Étape 4. Financer son projet d’entreprise

Financer son entreprise avec un apport personnel

Vous disposez d’une somme de départ pour lancer votre activité ? C’est l’idéal ! Vous allez pouvoir autofinancer les débuts de votre entreprise et ainsi rassurer les banques et les éventuels partenaires. 

Cet apport personnel peut également venir de vos proches, on l’appelle la « love money ». Il peut parfois faire la différence, alors parlez de votre projet autour de vous !

Utiliser le financement participatif (crowdfunding)

Voilà une solution de choix pour ceux qui se lancent dans l'entrepreneuriat sans moyens. 

Le financement participatif consiste à mettre son financement entre les mains de futurs clients ou de simples donateurs/mécènes sur des plateformes web dédiées comme UluleKissKissBankBank ou encore KickStarter

Financer son entreprise avec un prêt bancaire

Obtenir un emprunt bancaire vous permettra de financer votre entreprise sur le long terme.

Cependant, pour l’obtenir il faudra être prêt (sans mauvais jeu de mots) ! Armez-vous de votre business plan, préparez votre meilleur pitch et anticipez les questions pièges car les banques n’accordent pas un prêt à n’importe qui ! 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Une solution de financement pour chaque entreprise.

Financer son entreprise avec un prêt d’honneur

Les prêts d’honneur sont des prêts à taux zéro sans garantie ni caution personnelle. 

L’entrepreneur·e est sélectionné·e sur dossier et s’engage sur l’honneur à rembourser le prêt. Ils sont proposés par deux grands réseaux : Initiative France et France Active.

Financer son entreprise avec un micro-crédit

Pour les créateurs d’entreprise qui n’arrivent pas à accéder au crédit bancaire, il existe le micro-crédit de l’Adie

Il vous permet d’emprunter jusqu’à 12 000 €. Vous devez simplement désigner une personne parmi vos proches à même de se porter garante de ce prêt à hauteur de 50 %. 

Effectuer une levée de fonds

Plutôt adressée aux entreprises innovantes à fort potentiel de croissance, la levée de fonds consiste à ouvrir son capital à des investisseurs extérieurs. 

Que ce soit des business angels ou des fonds d’investissement, vous devrez les convaincre que votre projet est une perle rare et qu’il est hautement lucratif. La levée de fonds est une étape complexe qui nécessite une grande maîtrise des enjeux mais qui peut faire décoller votre projet.

fonds

Étape 5. Choisir le bon statut juridique pour son entreprise

De votre structure juridique dépend beaucoup d’éléments : la fiscalité applicable à votre entreprise (impôt sur les sociétés, impôt sur le revenu…), votre régime social en tant que dirigeant (travailleur non-salarié ou assimilé-salarié), votre responsabilité… C’est un choix capital à ne pas prendre à la légère ! 

Nous vous détaillons ici les deux grands statuts juridiques possibles : l’entreprise et la société.

🔎

Nous vous conseillons la lecture de notre guide sur comment choisir son statut juridique pour faire le bon choix pour vous !

L’entreprise individuelle

L’entreprise individuelle (EI) s’adresse, comme son nom l’indique, aux créateurs d’entreprise qui souhaitent exercer leur activité seuls. C’est la forme juridique la plus souvent choisie car sa création est simple et qu’elle ne nécessite pas de capital social.

👉 Il existe 2 possibilités pour créer une entreprise individuelle : 

La micro-entreprise est une entreprise individuelle ultra simplifiée. Les obligations comptables et fiscales sont allégées, ce qui en fait le statut idéal pour débuter une activité. 

La seule limite de la micro-entreprise est constituée par des plafonds de chiffre d’affaires que l’on ne doit pas dépasser à l’année :

  • 188 700 € de chiffre d’affaires annuel brut pour l’achat-vente de marchandises ;

  • 77 700 € de chiffre d’affaires annuel brut pour les prestations de services commerciales et artisanales et les activités libérales.

🚨 

Actualité : 

Depuis le 15 mai 2022, l'ensemble du patrimoine personnel de l'entrepreneur individuel est par défaut insaisissable par ses créanciers professionnels. Par ailleurs, il n’est plus possible de créer une EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée). Toutefois, les EIRL déjà créées continuent d'exister.

La société

La société est une personne morale distincte de son créateur alors que l’entrepreneur ne fait qu’un juridiquement avec son entreprise individuelle. 

💡 

Qu’est-ce qu’une personne morale ?

Une personne morale est une construction juridique qui acquiert juridiquement les mêmes droits qu’une personne physique — que vous ! Les personnes morales ont un nom, un domicile, une nationalité, un patrimoine, etc. Les sociétés sont des personnes morales alors que les entreprises individuelles n’en sont pas.

👉 Créer une société, qu’est-ce que ça implique ? 

  • On peut créer une société à plusieurs.

  • Les démarches de création d’une société sont plus fastidieuses.

  • La société doit disposer de son patrimoine propre, décorrélé du vôtre.

  • Vous devez suivre des règles établies dans les statuts et devez rendre des comptes aux éventuels autres associés.

Il existe différents statuts juridiques pour les sociétés. Voici un aperçu des 2 plus répandus : 

  • La SARL (société à responsabilité limitée) est un statut idéal pour les petites et moyennes structures. Elle se prête en général aux projets d’entreprises familiales. L’entreprise peut comporter de 2 à 100 associés. La SARL est une structure fortement encadrée. Vous pouvez créer une SARL unipersonnelle (à un seul associé) : il s’agit dans ce cas d’une EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée).

  • La SAS (société par actions simplifiée) a l’avantage d’être un statut régi par des règles très souples que vous pouvez définir vous-même pour la plupart. Elle se prête aux projets qui visent l’entrée d’investisseurs dans le capital et le reversement de dividendes. Elle dispose également de sa version unipersonnelle : la SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle).

🤝 

SA, SNC, SCOP, SCI… Les autres statuts sont nombreux et ont chacun leur lot de subtilités difficilement accessibles au commun des mortels. C’est pourquoi nous vous conseillons de vous renseigner et/ou de vous faire accompagner par des professionnels dans le choix du statut de votre entreprise.

créer son entreprise
Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Créez votre entreprise en ligne avec Shine.

Étape 6. Domicilier son entreprise

Le lieu de domiciliation de votre entreprise n’est autre que son adresse administrative officielle. Lorsque vous allez créer votre entreprise vous allez devoir indiquer l’adresse de votre siège social. 

👉 Le siège social peut être : 

  • Le domicile d’un des dirigeants.

  • Le local commercial de votre activité.

  • Un espace de coworking.

  • Une société de domiciliation : elles proposent leur adresse comme siège social aux entreprises contre un loyer mensuel ou annuel. Vous y disposez d’une simple boîte postale et généralement de services annexes de gestion. 

  • Une pépinière ou une couveuse d’entreprises.

domiciliation

Le lieu de votre siège social est important car il impacte la nationalité de votre entreprise, la fiscalité applicable ainsi que les tribunaux compétents en cas de litige.

Étape 7. Ouvrir un compte professionnel

L’ouverture d’un compte professionnel est obligatoire pour les sociétés

Les entreprises individuelles doivent uniquement disposer d’un compte dédié à leur activité (professionnel ou personnel) si le chiffre d’affaires annuel dépasse les 10 000 € durant deux années consécutives. Le compte pro n’est donc pas une obligation pour les entreprises individuelles, mais c’est souvent recommandé.

👉 Où ouvrir son compte pro ?

  • Si vous choisissez une banque traditionnelle, vous devrez prendre rendez-vous avec un conseiller pour ouvrir votre compte. La procédure est souvent longue.

  • Si au contraire, vous optez pour l’ouverture d’un compte pro en ligne (comme chez Shine), les démarches sont plus simples et plus rapides. L’ouverture de votre compte se fait en même temps que le reste des formalités que vous allez découvrir dans la suite de cet article.

🏦 

Pas facile de s'y retrouver dans les nombreuses offres bancaires à votre disposition ? Consultez notre comparateur des comptes professionnels pour y voir plus clair !

Étape 8. Accomplir les formalités de création d’entreprise

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour monter votre entreprise. Alors on s’y met ! 

Qui contacter pour créer son entreprise ?

Pour créer votre entreprise, vous devez réaliser toutes les formalités en ligne sur le site du guichet unique de l’INPI. 

Vous allez devoir constituer un dossier plus ou moins complexe en fonction de la forme et de la taille de votre entreprise.

🚨 

Depuis 2023, le site du guichet unique de l’INPI est votre interlocuteur n°1 pour faire toutes vos démarches d’immatriculation. Vous n’avez plus besoin de passer par le greffe du tribunal de commerce ou par un CFE (centre de formalités des entreprises). 

Qui peut m'aider à créer mon entreprise ?

👉 Vous avez 3 possibilités :

  • Réaliser les démarches en ligne seul sur le guichet unique.

  • Vous faire accompagner par un·e professionnel·le du droit (expert-comptable ou avocat). Attention, les honoraires des professionnel·les sont généralement élevés. Cette solution ne sera donc pas adaptée si vous créez votre entreprise sans moyens.

  • Faire appel à un prestataire en ligne comme le service Shine Start. Vous serez mis·e en relation avec un expert-comptable qui va vous simplifier la vie en vous accompagnant de A à Z dans les démarches administratives. C’est un bon moyen d’être épaulé·e et de créer son entreprise pour un coût raisonnable.

Les formalités pour créer une entreprise individuelle

Les formalités à réaliser pour créer une entreprise individuelle sont assez simples si vous avez bien suivi toutes les étapes précédentes 🙌. 

Voici les documents et informations que vous allez devoir fournir : 

✔️Le formulaire de création d’entreprise à remplir en ligne (P0).

✔️Une copie de votre pièce d’identité.

✔️Un justificatif d’occupation des locaux.

✔️Une déclaration sur l’honneur de non-condamnation et de filiation.

attestation de non condamnation
Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Besoin d'un accompagnement administratif ? Découvrez le compte pro Shine.

Les formalités pour créer une société

La création d’une société est plus complexe que celle d’une entreprise individuelle. C’est pourquoi vous allez devoir préparer certains documents et démarches préalables à la création de l’entreprise.

La rédaction des statuts

Les statuts régissent l’organisation et le fonctionnement de votre société

Leur rédaction est une étape primordiale à réaliser avec une grande précision. C’est pourquoi nous vous conseillons très fortement de faire appel à un professionnel pour les rédiger (expert-comptable, avocat…). Vous gagnerez du temps et éviterez des erreurs qui peuvent avoir de lourdes conséquences.

rédaction des statuts

✍️

Notre service Shine Start vous propose de prendre en main la rédaction de vos statuts. Vous n’aurez qu’une fiche de renseignement à nous transmettre. Nous nous chargeons de tout mettre en forme dans les meilleurs délais grâce à l’appui d’un réseau d’experts.

Le dépôt de capital

La création d’une société nécessite de constituer sur un compte bancaire le patrimoine de départ de votre future entreprise, autrement dit : le capital social. 

Qu’est-ce que le capital social ? 

Le capital social d’une entreprise est l’ensemble des apports assignés à une entreprise lors de sa création. Ce sont les associés (SARL/EURL) ou actionnaires (SAS/SASU) qui amènent les apports. En échange, ils obtiennent des parts sociales (SARL/EURL) ou des actions (SAS/SASU). 

👉 Le capital peut être constitué :

  • d’apports en numéraire (somme d’argent) ;

  • d’apports en nature (un véhicule, un bien immobilier…) ;

  • d’apports en industrie (comme des compétences, etc.).

Le dépôt de capital, c’est le fait de déposer sur un compte bloqué les apports réunis lors de la création de l’entreprise. Nous vous expliquons comment déposer votre capital social dans ce guide.

✨ 

Avec Shine Start, nous avons fait du dépôt de capital un jeu d’enfants ! Vous téléchargez Shine et créez votre compte en 5 minutes. Vous nous transmettez votre projet de statuts et vous transférez les fonds par virement sur votre compte pro Shine. Vous recevrez votre attestation de dépôt dans les 72 heures et… C’est tout !

L’annonce légale

Publier une annonce légale est obligatoire. Elle permet d’annoncer publiquement la création de votre entreprise. Vous devez choisir un journal d’annonces légales du département de votre siège social et y publier les informations obligatoires. 

Après cette publication, vous recevrez une attestation de parution. Conservez-la précisieusement : vous en aurez besoin pour compléter votre dossier de création d’entreprise.

La constitution du dossier de création d’une société

👉 Vous devrez transmettre a minima un certain nombre de documents : 

✔️Le formulaire en ligne de création d’entreprise (M0).

✔️Une pièce d’identité. 

✔️Une copie des statuts de la société.

✔️L’attestation de dépôt du capital.

✔️L’attestation de parution de l’annonce légale.

✔️Une déclaration sur l’honneur de filiation et de non-condamnation qui atteste que vous ne faites l’objet d’aucune condamnation qui puisse vous interdire de gérer une entreprise.

✔️Un justificatif d’occupation des locaux qui prouve que vous occupez bien le siège de l'entreprise.

✔️La déclaration des bénéficiaires effectifs : il s’agit de déclarer toutes les personnes physiques qui contrôlent votre société (de manière directe ou par le biais d’une société tierce). 

D’autres documents peuvent être demandés en fonction de la forme juridique choisie. Si votre dossier est complet et validé, vous recevrez par voie postale votre extrait Kbis. 

Il s’agit de la seule vraie preuve d’existence de votre entreprise. Ce document est l’acte de naissance de votre entreprise ! Il comporte toutes les informations la concernant. Petite précision, pour les entreprises individuelles, on parle d’extrait K et pour les sociétés d’extrait Kbis.

Félicitations, c’est terminé 🎉 ! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter bonne chance dans votre projet !

Les autres formalités à effectuer après la création de votre entreprise

Maintenant que votre entreprise est créée, il faut la gérer d’une main de maître. Voici quelques éléments de réflexion à avoir en tête après la création pour assurer une bonne gestion d’entreprise :

  • Penser à souscrire à une mutuelle et/ou à une prévoyance : en tant que dirigeant·e d’entreprise, vous pouvez être peu ou pas assez protégé·e. Ne zappez pas cette étape pour prévenir les pépins de santé !

  • Souscrire à une assurance professionnelle : certaines assurances sont obligatoires. C’est le cas de la responsabilité civile professionnelle (« RC pro ») dans certains secteurs d’activité comme le BTP, les activités médicales, etc.

  • Mettre en place les éléments pour gérer votre comptabilité (logiciel, factures, devis, conditions générales de vente…).

Le récap'

Créer son entreprise, c’est une sacrée aventure ! Nous vous avons récapitulé les 8 étapes à suivre dans une infographie. 

etapes-creer-son-entreprise

Après ce rapide tour d’horizon, vous vous sentez prêt·e à vous lancer ? Si tel est le cas, Shine Start devrait vous intéresser ! Nous vous accompagnons dans la création de votre entreprise pour que vous puissiez commencer votre activité rapidement & sans stress 🚀.

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

logo-professionnel-importance

Lancer son entreprise

Logo professionnel : pourquoi ça fait toute la différence ?

21 déc. 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Étape 1. Trouver et valider une idée d’entreprise
Étape 2. Rédiger un business plan
Étape 3. Faire le point sur votre situation professionnelle et financière
Étape 4. Financer son projet d’entreprise
Étape 5. Choisir le bon statut juridique pour son entreprise
Étape 6. Domicilier son entreprise
Étape 7. Ouvrir un compte professionnel
Étape 8. Accomplir les formalités de création d’entreprise