Shine utilise des cookies 🍪 pour une meilleure expérience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Comment faire un business plan simple et efficace ?

Ecrit le mardi 5 novembre 2019 par Flore Campestrini
Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Vous avez un projet d’entreprise qui vous met des étoiles plein les yeux, un projet qui en jette ! L’étape suivante ? Transmettre votre flamme à ceux qui contribueront, à différents niveaux, à la création de votre entreprise. 

Comment présenter votre projet d’entreprise à vos investisseurs et partenaires potentiels ? En leur montrant votre business plan !

Attention, le business plan ou « plan d’affaires » n’est pas un exercice à prendre à la légère. Il s’agit d’un document sérieux qui assoit votre crédibilité. Il doit respecter certaines conventions et surtout fournir à vos lecteurs les informations essentielles. 

Besoin d’un petit coup de pouce ? Suivez notre guide et rédigez simplement votre business plan !

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Un business plan est à la fois le CV et la lettre de motivation de votre projet. Il s’agit d’un dossier dont l’objectif est de présenter votre future entreprise de manière attrayante, complète et synthétique. 

Le plan d’affaires apporte des réponses aux principales questions que se posent vos partenaires potentiels : 

  • Qui sont les porteurs du projet ? 

  • Quel produit ou quel service l’entreprise va-t-elle proposer ?

  • Dans quel marché va-t-elle s’inscrire ?

  • Quel sera son business model ?

  • Comment fonctionnera t-elle sur le plan financier ?

  • Quelle sera sa forme juridique et son organisation ?

Qui doit établir un business plan ?

Le business plan est rédigé par le ou les entrepreneurs qui souhaitent créer une entreprise et solliciter des financements. 

Pour celles et ceux que l’exercice effraie, de nombreux services d’aide à la rédaction de business plan existent. 

Quand rédiger son business plan ?

Le business plan intervient une fois que vous avez bien réfléchi à votre projet. Il s’agit en effet d’en donner un aperçu détaillé. 

Il est donc conseillé d’établir votre business plan après avoir constitué votre future équipe, réalisé votre étude de marché, pensé votre business model, conceptualisé le fonctionnement de votre entreprise et son organisation juridique. 

La rédaction du business plan se fait en amont de la création ou de la reprise de l’entreprise. En effet, votre plan d’affaires est un élément de réflexion et de communication essentiel dans le processus de création de votre entreprise.

Pourquoi faire un business plan ?

  • Pour évaluer et modéliser votre projet : 

Le business plan est un outil précieux pour l’entrepreneur lui-même :

- Rédiger votre business plan c’est analyser méthodiquement votre projet, le critiquer et vous assurer de son opportunité et de sa viabilité. 

- Le plan d’affaires est aussi un plan d’attaque. Il vous servira de guide lors de la création de votre entreprise. 

  • Pour convaincre vos partenaires et vos investisseurs : 

Votre business plan doit donner envie à vos interlocuteurs de travailler avec vous ou de vous financier. 

Investisseurs, business angels, banquiers, réseaux de développement, institutions proposant des aides à la création d’entreprise, associés, fournisseurs, distributeurs, prospects… votre business plan leur est destiné. C’est eux que vous devez toucher.

Votre business plan est une véritable démonstration dont le résultat doit prouver la faisabilité, la viabilité et la rentabilité de votre projet d’entreprise. 

Ne perdez pas vos lecteurs de vue, soyez convaincant·e ! 

💡

💡 Ce qu’il faut retenir : votre business plan est un outil de communication et un gage de votre sérieux. 

Pensez à : 

✔️Aborder tous les points essentiels 

✔️Être pédagogue (évitez le jargon et expliquez les choses simplement)

✔️Être synthétique (de 10 pages à 30 pages maximum, plus les annexes)

✔️Introduire des tableaux et des graphiques pertinents (étude de marché, prévisions financières)

✔️Soigner la présentation (orthographe, expression, mise en page, sommaire, liste des annexes)

Les étapes essentielles d’un business plan simple et convaincant 

Il existe différents modèles de business plan. L’enchaînement des parties et leur découpage peuvent varier. La structure doit servir votre argumentation. L’objectif étant d’être clair et efficace

De manière générale, votre business plan doit présenter : 


Votre projet en bref :

Commencez votre démonstration par un résumé. Cette partie doit susciter l’intérêt de votre lecteur en lui fournissant les informations essentielles, notamment : 

  • une brève présentation des personnes impliquées (identité, compétences, fonctions)

  • la naissance du projet (un peu de storytelling ?)

  • l’identification de votre activité et de ses spécificités (secteur, produit ou service…)

  • le positionnement sur le marché ciblé (concurrence, clientèle, atouts…)

  • le stade d’avancement du projet (financements, accompagnements, tests…)

  • les objectifs en terme de résultats

  • les pistes de développement de votre activité


Vous et votre équipe :

La réussite d’une entreprise dépend en grande partie de ceux qui la créent. 

Pour donner confiance à vos interlocuteurs, devancez leurs interrogations en répondant aux questions suivantes : 

  • Qui êtes-vous ? Qui sont vos associés et les membres de votre future équipe ?

  • Quelles sont vos expériences et vos compétences ? 

  • Quelles sont vos fonctions respectives au sein de l’entreprise ? 

  • Avez-vous des apports ?

Votre étude de marché :

L’étude de marché est une étape cruciale. Vous devez ici démontrer que vous connaissez l’environnement économique, commercial et juridique dans lequel va prendre place votre activité. 

Il s’agit de justifier la création de votre entreprise dans un certain contexte, par rapport à une demande précise. 

Expliquez notamment :

  • qui sont précisément vos clients et leurs besoins spécifiques

  • quel est le problème auquel vous apportez une solution

  • qui sont vos concurrents et leurs lacunes 

  • votre positionnement par rapport à la concurrence 

  • quelles sont les contraintes (légales, économiques…) liées à votre marché 

  • quelles sont les perspectives d’évolution de votre marché 


Votre service ou produit :

Vous abordez ce qui vous fait vibrer ! Vous devez expliquer en détail quel est le produit ou le service que vous proposez et en quoi il répond à la demande du marché. 

Il s’agit ici de :

  • décrire précisément votre produit ou votre service 

  • expliquer ses spécificités, notamment par rapport aux offres concurrentes 

  • détailler son mode de production ou la manière dont il est réalisé 

  • préciser quels sont les coûts liés à sa production ou à sa réalisation 

  • présenter son état d’avancement (tests, dépôt de brevet…)


Votre stratégie commerciale :

Vous devez établir un plan d’action convaincant. Montrez de manière concrète comment vous allez générer et percevoir de la valeur. 

Expliquez vos stratégies opérationnelles en terme de : 

  • production (organisation de la fabrication, approvisionnements, gestion des stocks, coûts, service après-vente…)

  • distribution (emplacement, vente directe ou indirecte, vente en ligne…)

  • prix (adéquation de vos tarifs avec la valeur perçue)

  • croissance (cible, techniques de prospection, budget alloué à l’acquisition de clientèle, calendrier)

  • communication (cible, moyens employés, budget, calendrier)


Vos prévisions financières :

L’argent, c’est le nerf du business plan ! Montrez que votre projet est financièrement viable, tableaux prévisionnels à l’appuis. 

Vous devez notamment répondre à trois questions :

  • Quels sont les différents investissements et charges auxquels vous allez devoir faire face et comment allez-vous les financer ? 

Le plan de financement doit répondre précisément à cette interrogation. Il permet de comparer les besoins de l’entreprise et les ressources disponibles (auto-financement, apports, emprunts, subventions…). 

Réalisez un plan de financement initial, décrivant le financement au moment de la création de votre entreprise, et un plan de financement sur trois exercices, permettant d’appréhender son financement une fois l’activité lancée. 

  • Quels bénéfices allez-vous dégager ? 

Nous nous intéressons ici à la rentabilité de votre activité. Celle-ci doit être détaillée dans le compte de résultat prévisionnel sur 3 ans.

Pour faire simple, ce tableau fait la synthèse, année par année, de vos gains espérés (chiffre d’affaires) et de vos dépenses prévues (charges diverses). Il vous permet de déterminer si votre résultat annuel sera positif (bénéfices) ou négatif (pertes).

Vous devez donc vous projeter pour les trois premières années de votre activité et évaluer le résultat annuel que vous allez générer. 

  • Comment allez vous gérer votre budget au quotidien ? 

Pour répondre à cette question vous devez proposer un plan de trésorerie mensuel. Vous y détaillerez vos ressources et vos dépenses pour un mois. 

Établissez une comparaison entre vos rentrées d’argent (encaissements) et vos sorties d’argent (décaissements). Cela vous permettra de vous assurer de l’équilibre financier de votre entreprise.

🚨

Attention, les éléments financiers à détailler et les tableaux à ajouter dans le corps du texte ou en annexes peuvent être plus ou moins nombreux en fonction de la nature de votre projet. Tâchez d’apporter les précisions nécessaires.

Le statut juridique de votre entreprise :

SA, SAS, SASU, SARL, EURL… les statuts juridiques qui s’offrent à vous sont nombreux et présentent des caractéristiques différentes.

La responsabilité financière des associés, la facilité de gouvernance, la capacité à accueillir de nouveaux associés (…) sont autant de variables à prendre en compte. 

Le choix de votre forme sociale a des conséquences pour vos partenaires et vos investisseurs potentiels. Vous devez donc leur présenter le statut juridique pour lequel vous avez opté et défendre la pertinence de ce choix par rapport à votre projet. 

Expliquez notamment quel sera le mode de gouvernance de votre entreprise, son régime fiscal et le régime social de son ou ses dirigeants. 

Vous hésitez encore entre les différentes formes juridiques ? Rendez-vous sur notre blog pour découvrir nos guides consacrés aux différents statuts ou sollicitez les conseils de nos experts.

Les annexes :

Ça y est, vous êtes arrivé·e à bout de la rédaction de votre business plan ! Ne négligez pas le point final : les annexes. 

Les annexes sont la preuve de ce que vous avez exposé précédemment et une manière de fournir des détails aux interlocuteurs qui veulent en savoir plus. 

Attention seuls les éléments pertinents et complémentaires par rapport au business plan rédigé doivent être joints en annexe. Privilégiez toujours la qualité à la quantité.

Il peut par exemple s’agir de :

  • documents concernant votre équipe et ses compétences (CV, books, lettres de recommandation…)

  • rapports, articles ou encore tableaux étayant votre étude de marché

  • éléments en lien avec votre produit ou votre service (documents techniques, illustrations, photographies, maquettes, brevets…)

  • lettres d’intention rédigées par de futurs clients

  • devis proposés par des fournisseurs potentiels

  • documents juridiques (projet de statuts, liste des associés, contrats…)


🥇 Muni·e de votre business plan vous pouvez désormais vous élancer sur le chemin du business success ! Trouver des alliés est maintenant un jeu d’enfant ! 

Vous voulez passer tout de suite à l’étape suivante et créer votre entreprise ? Shine Start est là pour vous accompagner. 

La néobanque qui libère les entrepreneurs

Découvrez Shine, la néobanque des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.