Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Les 7 erreurs à éviter lors de la création de votre entreprise

Photo de Anaïs
par Anais Robin Publié le 28 janvier 2024Mis à jour le 1 mai 20246 min. de lect

Vous envisagez de lancer votre activité ? Pour que votre aventure entrepreneuriale soit un succès, nous vous déconseillons de vous jeter dans la gueule du loup ! 🐺 Ce guide pratique détaille les erreurs à éviter lors de la création de votre entreprise. Il vous fournit une feuille de route pour minimiser les risques et maximiser les chances de réussite

Sommaire
entreprise-erreurs-creation

1. Choisir le mauvais statut juridique

Lors de la création d'une entreprise, le choix du statut juridique est l'une des étapes fondamentales qu'il convient de traiter avec la plus grande attention. En fonction de vos objectifs, vous devrez faire un choix parmi différentes formes d'entreprise : SARL, SAS, EURL

Les paramètres à prendre en compte

Plusieurs paramètres doivent être pris en compte, comme le type d'activité, le secteur, le capital social et le nombre d'associé·es.

Cette décision peut avoir des répercussions considérables sur votre entreprise. Des éléments tels que le statut social du ou de la dirigeant·e, le régime fiscal et l'apport en capital varient en fonction du statut choisi. 

Les conséquences en cas d’erreur

Opter pour un statut inapproprié peut avoir des conséquences graves non seulement pour l'entreprise, mais aussi pour votre vie personnelle. Il peut par exemple s’agir de l'absence d'indemnités chômage ou du risque de perdre vos biens et ceux de votre conjoint·e.

Pour vous aider à choisir la forme la plus pertinente, nous avons élaboré un guide complet sur les statuts juridiques

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Tous nos articles pour lancer votre entreprise.

C'est parti !

2. Ne préparer aucun document

Lancer une entreprise implique la création de différents supports pour organiser sa pensée, définir les contours du projet et établir une ligne directrice.

Pour cela, 3 documents sont essentiels : 

L’étude de marché

L'étude de marché est un travail d’exploration. Elle permet de définir les fondements de la réussite de l'entreprise et d’analyser son environnement. Tout cela en identifiant les concurrent·es ainsi que la clientèle cible. 

Le business plan

Le business plan est un document détaillé exposant le projet de création d'une entreprise et son évolution durant les premières années. Pour le réaliser, vous pouvez vous aider d'un outil dédié.

Le prévisionnel financier

Le prévisionnel financier offre une estimation des résultats financiers prévus pour les 3 premières années de l'entreprise. Ce document permet d'évaluer la viabilité, la stabilité et la rentabilité de l'entreprise.

🔎

D'après une enquête menée par l'APCE (Agence pour la création d'entreprise), environ 70 % des faillites des jeunes entreprises sont causées par une étude de marché insuffisante ou inexistante. 

3. Vouloir tout faire soi-même

La création d'une entreprise s'avère complexe à gérer entièrement en solo. Il faut avoir des compétences dans des domaines variés et suffisamment de temps.

Les complexités que cela implique

La gestion d'un projet entrepreneurial en solo est difficile. Nous n’avons pas tous des compétences dans tous les domaines. Il est donc important de déléguer certaines missions pour pouvoir se concentrer pleinement sur le développement de son activité.  

Le fait de collaborer avec d’autres entrepreneur·ses vous permettra de rompre avec l’isolement. 

Les solutions pour bien s’entourer

Voici quelques idées à mettre en place pour vous entourer comme il se doit : 

  • participer à des conférences et à des événements professionnels ; 

  • rejoindre une association pour entrepreneur·ses ou un collectif de freelances ;  

  • trouver un ou plusieurs associé·es

  • choisir un espace de coworking et y travailler ; 

  • communiquer avec des pros de son secteur sur LinkedIn… 

Ces moyens d’éviter l'isolement vous permettront également de développer son réseau professionnel. 

Bien que la réduction de vos dépenses soit une préoccupation, il est essentiel de connaître ses limites et de solliciter les conseils de professionnel·les sur certains sujets. 

Cela vous permettra de bénéficier d’un accompagnement solide tout au long de votre projet de création d’entreprise. 

4. Ne pas s’accorder de pauses

Autre erreur à ne pas commettre : négliger les pauses. En devenant travailleur·se indépendant·e, vous bénéficiez d’une grande autonomie. Il faut cependant rester sur ses gardes car ce statut engendre également responsabilités et stress. 

Gare au burn-out

L’importance de la déconnexion

Les entrepreneur·ses passionné·es ont tendance à travailler sans relâche, négligeant l'importance des pauses. Il est essentiel de se déconnecter du travail pour favoriser la créativité, générer de nouvelles idées et décompresser, assurant de bonnes performances sur le long terme. 

Un point sur la séparation vie pro-vie privée

La séparation vie professionnelle-vie privée est tout aussi indispensable.

Créer un espace de travail chez soi peut contribuer à instaurer une routine professionnelle. 

Autre solution : ces beaux espaces de coworking pour profiter d'un espace de travail confortable au sein d'un environnement inspirant, avec des professionnel·les aux horizons divers.

5. Ignorer les aides à la création d’entreprise

Il ne faut pas sous-estimer l'importance des aides à la création d'entreprise lors de l'élaboration de votre budget. Il est fréquent de devoir faire des compromis en raison de ressources limitées, mais il existe des dispositifs pour soutenir les entrepreneur·ses. 

Nous vous conseillons de prendre le temps de vous informer sur votre éligibilité à ces aides. Elles peuvent considérablement faciliter le financement de votre projet et minimiser les contraintes financières. 

Il serait donc bien dommage de s’en priver !

Les principales aides

Certaines aides méritent toute votre attention : 

  • l'ACRE, destinée aux demandeur·ses d'emploi de 18 à 26 ans, offre une exonération partielle des charges sociales et un accompagnement initial ; 

  • le NACRE propose un soutien en 3 étapes, allant du montage du projet à l'accompagnement au démarrage ;

  • l’ARE offre la possibilité aux demandeur·ses d'emploi qui se lancent dans la création d'une entreprise de bénéficier du maintien partiel de leurs allocations chômage.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Une solution de financement pour chaque entreprise.

6. Vouloir aller trop vite

Pour réussir la création d'une entreprise, il est essentiel de trouver l'équilibre entre l'enthousiasme initial et la patience nécessaire sur le long terme. Il ne faut pas précipiter les choses. La construction d'un projet solide requiert de la patience, de l'anticipation, et une vision à long terme. 

La ténacité et l'organisation sont les clés ! 🔑

Le risque de l’abandon prématuré

Une erreur courante est l'abandon prématuré, oubliant que l'entrepreneuriat est un marathon nécessitant endurance et détermination. Les jours difficiles font partie intégrante du processus. Il est impératif d'apprendre des erreurs, en se posant les bonnes questions pour s'améliorer. 

L’importance de la persévérance

La persévérance est une qualité indispensable pour mener à bien le projet de création d'entreprise. Le chemin vers le succès exige un engagement constant et une motivation inébranlable.

7. Sous-estimer l'importance de la communication

Sous-estimer l'impact de la communication et du marketing peut compromettre le lancement de votre entreprise. 

Le succès d'une entreprise repose sur un plan de communication et de marketing bien ficelé, indispensable pour affirmer son identité et se démarquer de la concurrence. 

Une présence en ligne, même pour les entreprises non liées au e-commerce, favorise la présentation de l'offre aux client·es, amplifie le bouche-à-oreille et génère des prospects. 

En se concentrant exclusivement sur l'offre et l'organisation interne, l'entrepreneur·se peut négliger l'essentiel. Il est impératif de prévoir une stratégie de marketing solide et un plan d'action pour valoriser le produit, avant même le lancement de l’entreprise. 

🧷

Aujourd’hui, les marques qui tirent leur épingle du jeu sont celles qui intègrent les réseaux sociaux au cœur de leur stratégie commerciale. À titre d'illustration, la faillite de la marque Camaïeu pourrait être attribuée, en partie, à une négligence de l'importance des réseaux sociaux dans leur stratégie. 

Création d’entreprise : récap’ des erreurs à éviter

Voici les éléments à retenir pour mettre toutes les chances de votre côté lors de la création de votre entreprise :

  • il est important de bien choisir son statut juridique ; 

  • il faut prendre le temps d’analyser son projet avant son lancement ;

  • la délégation de certaines tâches est essentielle ; 

  • il faut s’accorder des pauses et prendre le temps de déconnecter ;

  • des aides à la création d’entreprise existent, il faut en profiter ;

  • il faut être patient·e et faire preuve de persévérance ;

  • la communication et le marketing ne doivent pas être négligés. 

Et maintenant, voici comment créer votre entreprise pas à pas. 

Vous souhaitez créer votre entreprise simplement, en ligne et à moindres frais ? L’offre Shine Start est faite pour vous

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

analyse-diagramme-ishikawa

Planifier son projet

Diagramme d'Ishikawa : le guide complet (+ exemples)

30 oct. 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Choisir le mauvais statut juridique
2. Ne préparer aucun document