Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Les 5 erreurs à éviter quand vous créez votre SASU

Pierre Ecuvillon
par Pierre Ecuvillon Publié le 27 février 2024Mis à jour le 3 avril 20244 min. de lect

Vous souhaitez créer une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle ? La SASU se distingue par sa souplesse de fonctionnement, mais sa mise en place requiert une attention particulière. Notre article vous explique comment éviter les erreurs les plus courantes. L’objectif ? Assurer le succès et la pérennité de votre projet.

Sommaire
1. Bâcler la rédaction des statuts
sasu-erreurs-creation

1. Bâcler la rédaction des statuts

Les statuts constituent les règles de fonctionnement de votre SASU. Même s’il est tentant d’utiliser un modèle gratuit, vous devez réfléchir aux conséquences de ce choix à long terme. Une rédaction réalisée à la va-vite peut entraîner des ambiguïtés juridiques et causer des difficultés si votre entreprise grandit. 

Vous devez prendre le temps de bien réfléchir à chaque clause, en envisageant les scénarios futurs de l'entreprise. Des statuts bien conçus offrent une flexibilité et une sécurité juridique, essentielles pour l'adaptabilité et la croissance de l'entreprise. 

En cas de doute, il est sage de déléguer la rédaction des statuts à un·e expert·e-comptable ou un·e avocat·e spécialisé·e en droit des affaires. 

main iconne
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Avec Shine créer sa SASU en ligne n'a jamais été aussi facile 🔥

Je me lance

2. Déposer un capital social trop faible ou trop élevé

Vous êtes prêt à lancer votre start-up et vous savez qu'un euro symbolique suffit pour le capital social d’une SASU

Séduit par cette idée, vous envisagez d'adopter cette approche pour économiser des ressources. 

Attention : vous devez comprendre l'importance d'un capital social adapté à vos ambitions.

Le dépôt du capital social n'est pas qu'une formalité. Il reflète la solidité financière de la SASU aux yeux de vos partenaires et des banques. Un montant trop faible peut limiter votre accès à des financements cruciaux pour développer votre projet. À l'inverse, un capital trop élevé dès le départ risque d’immobiliser des fonds précieux qui seraient plus utiles ailleurs.

3. Opter pour un régime fiscal inadapté

Par défaut, la SASU est affiliée à l'Impôt sur les Sociétés (IS)

Vous avez le droit de choisir l'option à l'Impôt sur le Revenu (IR) pendant 5 ans

Ce choix stratégique influence directement la fiscalité de votre SASU et votre situation personnelle. 

Pourquoi choisir l’impôt sur les sociétés ?

L'IS sépare les bénéfices de l'entreprise de votre revenu personnel, offrant une certaine souplesse pour la réinvestissement. C'est une structure fiscale avantageuse si vous envisagez une croissance rapide et le réinvestissement des bénéfices.

Pourquoi choisir l’impôt sur le revenu ?

Opter pour l'IR peut être judicieux si vous anticipez des bénéfices modérés ou cherchez à compenser les pertes de démarrage avec votre revenu personnel. Cette option permet une intégration des résultats financiers de la SASU à votre imposition personnelle. Ce choix peut être bénéfique dans les premières années d'activité. 

4. Négliger la protection intellectuelle

Dès le lancement de votre SASU, la protection de votre propriété intellectuelle doit être une priorité

Cette propriété comprend différents éléments : 

  • votre nom commercial ;

  • vos marques ;

  • votre logo ;

  • vos brevets.

Ces éléments sont essentiels à l'identité et à la compétitivité de votre entreprise sur le marché. Une négligence dans ce domaine peut ouvrir la porte à des litiges coûteux ou à la perte de droits exclusifs sur vos innovations.

Il est donc crucial de procéder à un dépôt officiel de vos actifs intellectuels dès les premières étapes de la création de votre entreprise. Cette démarche protège vos créations et renforce la crédibilité et l'attractivité de votre SASU auprès des partenaires et investisseurs. 

main iconne
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Avec Shine créer sa SASU en ligne n'a jamais été aussi facile 🔥

5. Ne pas souscrire les assurances nécessaires

Souscrire les assurances professionnelles nécessaires est une démarche incontournable pour sécuriser l'avenir de votre SASU. L'assurance responsabilité civile professionnelle, obligatoire, couvre les dommages causés à des tiers. D'autres protections sont à envisager selon votre domaine d'activité. 

Que ce soit pour des risques de dommages matériels, de pertes d'exploitation ou de cyberattaques, ces assurances constituent un filet de sécurité pour votre entreprise. Négliger de s'équiper de ces boucliers financiers expose votre projet à des risques majeurs, compromettant sa pérennité en cas d'incident imprévu.

Les erreurs à éviter lors de la création d’une SASU : le récap’

Vous connaissez à présent les pièges à éviter lors de la création d’une SASU

Pour rappel : 

  1. la rédaction bâclée des statuts met en péril l’évolution de votre SASU ;

  2. le montant du capital social doit être choisi suivant vos objectifs de financement ;

  3. le choix d’un régime fiscal inadapté peut diminuer vos capacités d’investissement ;

  4. le manque de protection en termes de propriété intellectuelle est susceptible de créer des litiges ;

  5. l’omission des assurances nécessaires expose votre SASU à des risques financiers en cas d’incident.

Encore quelques minutes devant vous ? Voici un guide ultime sur la fiscalité de la SASU

Votre SASU n’existe pas encore ? L’offre Shine Start vous permet de l’ouvrir en quelques clics et à moindres frais

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

etape-depot-capital-sasu

SASU

Les 3 étapes du dépôt de capital en SASU

06 févr. 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Bâcler la rédaction des statuts
2. Déposer un capital social trop faible ou trop élevé