Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Régime d’imposition d’une SASU : IR ou IS ?

Aurore Rimbod
par Aurore Rimbod Publié le 5 janvier 20236 min. de lect

Vous êtes en pleine création de SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle)  et vous butez sur le choix du régime d'imposition ? Faut-il choisir l’impôt sur le revenu (IR) ou l’impôt sur les sociétés (IS) ? Quelles sont les différences entre ces deux régimes fiscaux ? Lequel est le plus adapté à votre situation ? On vous explique tout dans cet article !  

Sommaire

Les différences entre l’IS et l’IR en SASU

Comment choisir entre IS et IR en SASU ?

Pourquoi choisir l'impôt sur le revenu en SASU ?

Pourquoi choisir l'impôt sur les sociétés en SASU ?

IS ou IR en SASU  : le récap’

regime-imposition-sasu

Les différences entre l’IS et l’IR en SASU

SASU à l'impôt sur les sociétés (IS)

Une SASU est en principe automatiquement soumise à l’impôt sur les sociétés. Cela implique que les bénéfices de la société sont imposés à un taux d’imposition fixe

Pour rappel, le bénéfice brut correspond au chiffre d’affaires (somme des ventes) diminué du coût de revient. Le bénéfice net est égal au bénéfice diminué des charges, de l‘amortissement de l'actif ainsi que des provisions. 

C’est le bénéfice brut qui est soumis à l'impôt sur les sociétés. Les taux applicables sont de 25 % (sur les bénéfices supérieurs à 38 120 €) et de 15 % sur les bénéfices compris entre 0 et 38 120 € à deux conditions cumulatives : 

  1. Le chiffre d’affaires hors taxes est inférieur à dix millions d’euros ;

  2. Le capital est détenu par des personnes physiques à 75 % - cela implique que la SASU ne soit pas détenue par une personne morale. 

Si vous choisissez le régime de l‘impôt sur les sociétés, alors la SASU est imposée selon les bénéfices réalisés dans l’année. 

Le ou la président·e de SASU est imposé·e sur sa rémunération au titre de son mandat social. Ses revenus doivent être déclarés dans la catégorie “Traitements et salaires”. Un abattement de 10 % avant impôt sur le revenu s’applique sur sa rémunération afin de prendre en compte ses frais professionnels. 

Enfin, la SASU peut déduire la rémunération du ou de la président·e de son résultat fiscal avant application du taux de l’IS.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

SASU à l’impôt sur le revenu (IR)

En SASU, il est possible d’opter pour l’impôt sur le revenu

Dans ce cas, c’est l’associé·e unique qui supporte l’imposition des bénéfices de la SASU. Ainsi, les bénéfices ne sont pas soumis à un taux d’imposition fixe mais au barème progressif de l’impôt sur le revenu qui varie entre 0 et 45 % selon la tranche de revenu de l’associé unique.  

L’impôt sur le revenu dépend de l'activité de la SASU  :

  • De la catégorie des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) ;

  • Des BNC (bénéfices non-commerciaux) ;

  • Des BA (bénéfices agricoles).

Quelles conditions pour choisir l’impôt sur le revenu ?

Si vous ne faites aucun choix, la SASU sera automatiquement imposée à l’impôt sur les sociétés. Cependant, une option vous est offerte pour choisir l’IR

À quelles conditions ?

Aux conditions cumulatives suivantes : 

  1. Le ou la président·e associé·e unique de la SASU doit être une personne physique ;

  2. La SASU exerce à titre principal une activité commerciale, artisanale, agricole ou libérale ;

  3. La SASU n'est pas cotée en bourse ;

  4. L’effectif de la société est inférieur à cinquante salariés ;

  5. Le chiffre d'affaires annuel ou le bilan total ne dépassent pas dix millions d’euros ;

  6. La SASU a moins de cinq ans d’existence au moment de la demande d'option - au-delà, la société bascule automatiquement à l’impôt sur les sociétés.

Votre SASU coche toutes les cases ? Alors, vous pouvez opter pour l’imposition à l’IR ! 🎉

Comment opter pour l'impôt sur le revenu en SASU ?

Le choix de cette option peut s'effectuer à la création de la société ou en cours de vie, à condition de le faire dans les cinq premières années d’existence de la SASU

👉 À la création

À la création, il vous suffit de renseigner directement ce choix sur le formulaire M0 SASU

👉 En cours de vie 

Ici, vous devrez demander à activer l’impôt sur le revenu auprès de votre service des impôts des entreprises (SIE) dans les trois premiers mois de l’exercice comptable pour lequel vous désirez que l’option prenne. Par exemple, pour une SASU dont l’exercice est clos au trente-et-un de chaque année, la demande doit être adressée au trente-et-un mars au plus tard. 

Bon à savoir : vous pouvez changer d’avis à tout moment et revenir à l’impôt sur les sociétés.

À retenir 🗒

Une SASU est automatiquement soumise à l’impôt sur les sociétés. Toutefois, il est possible d’opter pour l’impôt sur le revenu à condition de respecter un certain nombre de critères. 

Comment choisir entre IS et IR en SASU ?

L’un des avantages de la société par actions simplifiée unipersonnelle est de pouvoir procéder à des optimisations fiscales. Le choix du régime d’imposition de la SASU est donc stratégique au cours de ses cinq premières années d'existence.   

L’arbitrage doit se faire notamment en fonction du bénéfice prévisionnel de la société et de la situation fiscale de votre foyer.

Pourquoi choisir l'impôt sur le revenu en SASU ?

En cas de déficits de la SASU

L’un des principaux avantages du régime de l’IR en SASU est qu’il est possible de déduire le déficit de la SASU des revenus imposables de l’associé·e unique. 

Exemple : La SASU a enregistré 5 000 € de pertes au cours de sa première année d’existence. Votre foyer fiscal perçoit d’autres revenus (vous avez une autre activité, votre conjoint perçoit des revenus, etc.), à hauteur de 50 000 €. Les pertes de la SASU sont déduites du revenu imposable de votre foyer. Vos impôts sont donc calculés sur la base de 45 000 € (au lieu de 50 000 €).

💡

Les déficits sont également reportables sur les six prochains exercices de la SASU. 

En cas de taux d’imposition du foyer fiscal faible

Le barème progressif de l’IR est compris entre 0 et 45 %. Tandis que le taux d’impôt sur les sociétés est un taux fixe allant de 15 % ou 25 %

Choisir l’IR est intéressant si votre taux marginal d’imposition est inférieur à 30 %. 

L’imposition de la SASU à l'IR présente un inconvénient majeur ! ❌ 

En effet, la rémunération du ou de la dirigeant·e n’est pas déductible du bénéfice imposable. Pour contrer cet écueil, il est possible de ne pas rémunérer le ou la président·e de SASU au titre de son mandat social.

Pourquoi choisir l'impôt sur les sociétés en SASU ?

En cas de résultats bénéficiaires de la SASU

Le taux d’IS offre l’avantage d’être fixe. Cela permet de prévoir et de contrôler l’impôt à acquitter. En cas de résultats bénéficiaires, l'IS est préférable car si vous êtes soumis à l’IR, les bénéfices s’ajoutent aux autres revenus du foyer fiscal, ce qui augmente votre impôt. 

Les déficits sont reportables sur les revenus des exercices suivants, c’est-à-dire qu’ils sont déductibles des bénéfices ultérieurs et ce, sans limitation de durée

En cas de taux d’imposition du foyer fiscal élevé 

Si la société est bénéficiaire et que vous êtes déjà soumis·e à un taux élevé au titre de votre impôt sur le revenu : l’IS est plus adapté. Le taux d’IS est de 25 % maximum contre 45 % maximum à l’IR !

Toutefois, le régime de l’IS implique une “double imposition” : 

  • À l'IS ;

  • Et au prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou à l’IR pour la quote-part de bénéfices distribués.

L’imposition de la SASU à l'IR présente un avantage majeur. La rémunération du ou de la dirigeant·e est déductible du bénéfice imposable ce qui a pour effet réduire la base imposable et donc le montant d’impôt à acquitter.

IS ou IR en SASU  : le récap’

En définitive, opter pour l’IR en SASU peut être intéressant : 

👉 Si la société ne fait pas beaucoup de bénéfices, voire est déficitaire ;
👉 Si le taux d’imposition sur le revenu de l’associé·e unique est plutôt faible (et donc, en début d’activité). 

L’IS est idéal si la société engrange des bénéfices et/ou lorsque le taux d’imposition de l’associé·e unique est déjà élevé. Elle est obligatoire si l’associé unique est une personne morale. 

Pour faire votre choix, prenez en compte les bénéfices prévisionnels de votre SASU ainsi que votre situation fiscale personnelle.

Nous espérons que ces pistes de réflexion vous aideront à choisir le régime d’imposition de votre société, et nous vous laissons avec les plafonds de chiffre d’affaires en SASU ! ✨

Questions fréquentes

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

plafond-ca-sasu

SASU

SASU : quels sont les plafonds de chiffre d’affaires ?

3 min · 04 janv. 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Les différences entre l’IS et l’IR en SASU
Comment choisir entre IS et IR en SASU ?
Pourquoi choisir l'impôt sur le revenu en SASU ?
Pourquoi choisir l'impôt sur les sociétés en SASU ?
IS ou IR en SASU  : le récap’