Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Comment ouvrir sa salle de sport en 9 étapes ?

Victoria Grimalid
par Victoria Grimaldi Publié le 14 décembre 20238 min. de lect

Un esprit sain dans un corps sain, c’est votre mantra ? Vous ne jurez que par le cardio, la musculation, le crossfit ou le yoga ? Et vous aimez entreprendre ? Alors, vous devriez songer à ouvrir votre salle de sport ! Voici les 9 étapes pour ouvrir votre salle de sport et en faire un business rentable.

Sommaire

1. Poser les bases de son projet

2. Étudier le marché des salles de sport

3. Définir l’offre proposée dans la salle de sport

4. Déterminer l’emplacement de la salle de sport

5. Établir une stratégie de communication

6. Choisir le statut juridique de votre salle de sport

7. Rédiger le business plan de sa salle de sport

8. Connaître la réglementation en vigueur

9. Trouver des financements pour votre salle de sport

Récap’ des étapes pour ouvrir une salle de sport

ouvrir-salle-sport

1. Poser les bases de son projet

Il existe 3 grands moyens d’ouvrir une salle de sport : 

La création d’une salle de sport

Dans ce cas de figure, vous débutez à partir de rien. Il faut trouver un local, s’équiper en machines et matériels de sport (tapis, ballons, sangles, poids…), etc. C’est sans doute l’option la plus longue mais celle qui vous offrira le plus de liberté.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Tous nos articles pour lancer votre entreprise.

C'est parti !

La reprise d’une salle de sport existante

Cette solution permet d’éviter la difficile recherche d’un local. Vous bénéficierez aussi d’une clientèle d’habitué·es et vous pourrez reprendre le matériel. Mais vous devez bien étudier l’emplacement de la salle, les éventuels travaux à prévoir, l’état des équipements, etc.

La franchise

La franchise est une solution “clé en main”. Elle vous permet de bénéficier de la renommée d’une marque (Basic Fit, Keep Cool, Fitness Park, L’Orange Bleue…) et de trouver facilement vos premier·es client·es. Mais attention : vous ne devez pas oublier qu’ouvrir une franchise nécessite de verser une redevance au franchiseur. Vous serez aussi moins libre dans votre projet.

🏸

Voici les meilleures franchises de salle de sport

2. Étudier le marché des salles de sport

L’étude de marché est capitale pour la réussite de votre projet. Voici les points importants à étudier.

Observer les tendances de marché

Vous devez essayer de repérer les concepts qui se démarquent et qui marchent le mieux. Certains sports sont également plus en vogue que d’autres. Récolter toutes ces informations peut vous aider à affiner votre projet de création d’entreprise

🔎 

Nous vous conseillons de chercher de la documentation auprès de l’INSEE ou d’utiliser des outils comme Digimind ou Google Alerts.

Analyser les besoins et attentes des client·es

Que reprochent les clients aux salles de sport ? Comment pourriez-vous faire mieux ou différemment ? Y a-t-il une demande pour certains sports qui n’est pas comblée ? 

Étudier la demande sur le marché permet de mettre à jour les manques pour répondre aux attentes réelles des utilisateurs. 

Pour récolter des informations fiables, vous pouvez élaborer des questionnaires ou des sondages, faire des enquêtes sur le terrain, etc.

Définir un profil type de client

Qui seront vos futur·es client·es ? 

Voici les éléments importants à définir :

  • leur(s) âge(s) ;

  • leur(s) catégorie(s) socioprofessionnelle(s) ;

  • leur(s) sexe(s) ;

  • leurs habitudes sportives…

Ces données vous permettent de comprendre votre client idéal pour mieux répondre à ses besoins. 

🎯 Plus c’est précis, mieux c’est ! 

L’exemple concret 

Si votre cible principale est constituée de salarié·es travaillant dans les bureaux près de votre salle de sport, vous devez impérativement être ouvert tard le soir, le matin et entre midi et deux.

Étudier vos concurrent·es

Qui sont vos concurrent·es ? Que proposent-ils ? À quel prix ? Quelles sont leurs parts de marché ?

Pour analyser l’offre actuelle sur le marché, vous pouvez faire un “benchmark”.

Le benchmark consiste à étudier vos concurrents pour mettre en lumière leurs points forts et leurs points faibles. Ces éléments vous seront précieux pour mieux vous positionner sur le marché !

3. Définir l’offre proposée dans la salle de sport

Maintenant que vous avez en tête votre clientèle idéale et ses besoins, vous allez pouvoir déterminer les offres susceptibles de lui correspondre.

Les prestations

Vous pouvez opter pour une salle de sport en libre-service et/ou proposer des cours collectifs (zumba, fitness, boxe…). Vous pouvez également proposer des prestations à la carte comme un suivi en nutrition par un coach, des séances de bien-être (sauna, hammam…).

A priori, vous devrez choisir entre un concept généraliste ou une salle de sport spécialisée (une salle de sport pour les femmes ou un concept dédié aux sports de combat). 

Pour augmenter votre chiffre d’affaires, vous pouvez aussi vendre des produits.

Dans tous les cas, votre positionnement (haut de gamme, moyenne gamme, low cost) doit être en cohérence avec les prestations offertes. Par exemple, avec la qualité des barres protéinées et des accessoires proposés à l’achat à l’accueil de la salle. 

Les prix

Une fois vos offres définies, il faut fixer un prix pour chacune d’entre elles. 

En principe, le business des salles de sport fonctionne sur le modèle de l’abonnement. Les client·es paient un certain prix tous les mois ou tous les ans pour accéder à la salle. Mais d’autres solutions sont possibles comme des tickets d’entrée à la carte.

Vous pouvez aussi élaborer un système de supplément pour les client·es qui souhaitent des prestations supplémentaires (ex : des coachings personnalisés).

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Découvrez notre template de prévisionnel financier prêt à remplir !

4. Déterminer l’emplacement de la salle de sport

L’emplacement de votre salle de sport est capital. 

Voici quelques-uns des éléments à étudier pour choisir judicieusement votre emplacement :

  • le passage autour de la salle de sport (piétons/voitures) doit être important ; 

  • les possibilités de stationnement (places de parking) autour de la salle ; 

  • les concurrents à proximité (un concurrent trop proche de votre salle de sport et déjà bien implanté sur le marché peut vous faire de l’ombre) ;

  • la taille de la salle : salles de cours, machines, vestiaires (y compris douches et sanitaires) ; 

  • le prix de la salle.

5. Établir une stratégie de communication

Faire connaître votre entreprise est une étape clé pour son futur succès ! Dès le début, vous devez savoir comment vous allez faire pour trouver des clients pour votre salle de sport.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • utiliser les réseaux sociaux (publication, publicité…) ;

  • mettre en place des partenariats avec des enseignes complémentaires ;

  • créer un site Internet et y publier du contenu régulièrement ;

  • distribuer des tracts dans les boîtes aux lettres ou dans la rue ;

  • faire de la publicité sur des panneaux publicitaires ou sur les transports en commun ;

  • trouver des sponsors

💡

Une fois que vous avez trouvé des client·es, ce n’est pas terminé ! Il faut encore fidéliser cette clientèle : programme de fidélité, événements réguliers, articles offerts à l’inscription, etc.

6. Choisir le statut juridique de votre salle de sport

Ouvrir une salle de sport en solo

Le choix du statut juridique est capital : un statut non adapté peut vous empêcher de réussir.

Si vous entreprenez seul·e, vous avez plusieurs possibilités :

Comment choisir ? 

Nous vous conseillons d’éviter le statut d’entreprise individuelle et la micro-entreprise. Ces options ne sont pas adaptées à des projets d’ampleur nécessitant des investissements conséquents. Si vous êtes seul·e, vous tourner vers une structure comme la SASU ou l’EURL est plus sûr.

Ouvrir une salle de sport à plusieurs

En ouvrant une salle de sport à plusieurs, vous avez 2 grands statuts possibles :

  • la SAS (société par actions simplifiée) ;

  • la SARL (société à responsabilité limitée).

Ce sont deux bons choix pour ouvrir une salle de sport en vous associant. 

Pour information, la SAS est une société plus souple que la SARL. Elle permet de personnaliser davantage le fonctionnement de la société. À l’inverse, la SARL est plus codifiée.

La SARL, de son côté, convient mieux aux petits projets tandis que la SAS permet de s’agrandir facilement et de laisser entrer de nouveaux investisseurs.

En SARL, vous paierez moins de cotisations sociales qu’en SAS mais la protection sociale du dirigeant ou de la dirigeante de la SAS est meilleure.

7. Rédiger le business plan de sa salle de sport

Voici les parties importantes d’un business plan :

  • la présentation du projet et de l’équipe ;

  • l’étude de marché, le service fourni et la stratégie commerciale ;

  • le choix de la structure juridique ;

  • les prévisions financières.

Cette dernière partie doit être détaillée pour prouver la viabilité de votre projet de salle de sport auprès des investisseurs (banques notamment). 

Les tableaux financiers à intégrer sont le plan de trésorerie, le bilan prévisionnel, le compte de résultat prévisionnel et le plan de financement.

Ces tableaux doivent contenir votre chiffre d’affaires prévisionnel mais aussi toutes vos dépenses prévisionnelles : salariés, achat des machines, charges de fonctionnement (eau, électricité…), etc.

8. Connaître la réglementation en vigueur

Le diplôme pour ouvrir une salle de sport

Aucun diplôme n’est exigé pour diriger une salle de sport. 

⚠️

Vous devrez certainement embaucher du personnel qualifié pour votre salle de sport. Les coachs sportifs doivent être titulaires d’un diplôme pour exercer.

La réglementation de la salle de sport

Il faut avoir conscience qu’une salle de sport est soumise à de nombreuses réglementations à respecter :

La déclaration à la préfecture du département pour recenser les équipements et obtenir l’homologation de votre salle. Cette déclaration est obligatoire et doit être effectuée dans les 3 mois suivant l’ouverture de votre salle de sport.

L’entretien et la maintenance régulière des machines pour éviter qu’elles ne présentent un risque pour les usagers.

Le respect des règles d’hygiène et de sécurité imposées aux établissements recevant du public (ERP). Par exemple : sortie de secours, alarmes, normes de sécurité incendie, etc.

✅ La souscription d’une assurance responsabilité civile.

La possession d'un compte pro dans le cas de la création d'une société.

✅ La propreté des locaux est également indispensable.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

9. Trouver des financements pour votre salle de sport

L’ouverture d’une salle de sport nécessite un important investissement de départ. En moyenne, vous aurez besoin de 100 000 € à 500 000 € selon la taille de votre salle de sport.

Voici différentes sources de financement à envisager : 

  • fonds propres ; 

  • prêt bancaire ;

  • prêt d’honneur auprès de structures dédiées aux entrepreneurs comme la banque publique d’investissements (BPI) ;

  • subventions et aides à la création d’entreprise de l’État et des collectivités territoriales ;

  • crowdfunding…

Récap’ des étapes pour ouvrir une salle de sport

Pour ouvrir votre salle de sport, voici les étapes à respecter :

  1. poser les bases du projet ; 

  2. étudier le marché ; 

  3. définir son offre ; 

  4. trouver l’emplacement de la salle de sport ; 

  5. dresser un plan de communication et marketing ; 

  6. choisir sa structure juridique ; 

  7. rédiger un business plan ; 

  8. connaître la réglementation ; 

  9. trouver des financements. 

Peut-être avez-vous envie de devenir coach sportif dans votre future salle de sport ? Si c’est le cas, voici comment devenir coach sportif

Vous souhaitez créer votre entreprise simplement et à moindres frais ? Shine Start est l’offre qu’il vous faut

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

logo-professionnel-importance

Lancer son entreprise

Logo professionnel : pourquoi ça fait toute la différence ?

21 déc. 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Poser les bases de son projet
2. Étudier le marché des salles de sport
3. Définir l’offre proposée dans la salle de sport
4. Déterminer l’emplacement de la salle de sport
5. Établir une stratégie de communication
6. Choisir le statut juridique de votre salle de sport
7. Rédiger le business plan de sa salle de sport
8. Connaître la réglementation en vigueur
9. Trouver des financements pour votre salle de sport
Récap’ des étapes pour ouvrir une salle de sport