Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Quelle forme juridique choisir quand on est charpentier ?

Amel ADDOUN
par Amel Addoun Publié le 26 septembre 2023Mis à jour le 30 septembre 20234 min. de lect

Vous avez prévu de vous lancer en tant que charpentier·e indépendant ? Alors, vous êtes forcément confronté à la question du statut juridique. Entre l’EI, la micro-entreprise, la SARL et les autres, il peut être difficile d’y voir clair. Évaluons vos options pour que vous puissiez choisir le statut juridique le plus adapté à votre entreprise de charpenterie

Sommaire
Devenir charpentier·e en micro-entreprise
statut-juridique-charpentier

Devenir charpentier·e en micro-entreprise

La micro-entreprise est souvent le premier choix pour les charpentiers qui débutent leur activité en solo. Et à raison ! Ce régime est spécialement conçu pour les entrepreneurs individuels, et notamment les artisans du bâtiment

La micro-entreprise vous convient parfaitement si : 

  • votre chiffre d'affaires ne dépasse pas 77 700 € ; 

  • vous avez peu de frais professionnels ;

  • vous souhaitez limiter vos charges sociales ;

  • votre priorité est votre activité, et vous voulez simplifier votre comptabilité au maximum. 

🔎 Découvrez notre guide complet sur la micro-entreprise, pour démarrer votre activité de charpentier·e en toute sérénité. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Devenez auto-entrepreneur·e avec Shine.

Découvrir Shine

Devenir charpentier en entreprise individuelle (EI)

Plébiscité par les artisans, le statut de l’EI offre davantage de liberté que la micro-entreprise. Il vous permet de conserver une certaine simplicité administrative et des formalités de création peu contraignantes. 

L’EI vous convient si : 

  • votre activité se développe rapidement (pas de plafond de CA) ;

  • vous souhaitez déduire vos charges pros (bois, outils, logiciel de suivi de chantier, etc.) ;

  • vous allouez un temps déterminé à vos obligations comptables. 

Attention : l’EI est vite cataloguée comme une “petite entreprise”. Elle dispose de peu de crédibilité et peut vous faire défaut, notamment en cas d'appels d’offres. 

Devenir charpentier en EURL/SARL

Pour créer votre entreprise dans le BTP, vous pouvez opter pour le statut de la SARL

Cette forme juridique est idéale si vous envisagez de vous associer à d’autres pros (maçons, électriciens, etc.) ou de recruter

Si vous souhaitez développer votre activité de charpenterie en solo, vous pouvez vous diriger vers l’EURL (associé·e unique). 

Dans les 2 cas, l’organisation de votre entreprise est soumise aux mêmes obligations : 

  • la rédaction des statuts, qui prévoient notamment le fonctionnement de l’entreprise ; 

  • l’immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ; 

  • la constitution du capital social (dès 1 €). 

Avantages de l’EURL/SARL pour un·e charpentier·e

Les principaux avantages de ces statuts sont : 

  • une responsabilité limitée, protégeant votre patrimoine personnel en cas de difficultés (par exemple, un retard sur chantier) ; 

  • une fiscalité flexible, avec le choix entre l'impôt sur le revenu ou sur les sociétés.

Inconvénients de l’EURL/SARL pour un·e charpentier·e

Voici les principaux inconvénients de l’EURL/SARL : 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

Devenir charpentier en SASU/SAS

En tant que charpentier·e, vous vous demandez si le statut de SASU est adapté à votre activité dans le BTP

Nous avons listé pour vous les avantages et inconvénients de ces statuts. 

Il faut savoir que la SASU (associé·e unique) et la SAS (plusieurs associé·es) partagent les mêmes fondements juridiques. Leur principal point commun ? Ils offrent une grande souplesse dans l’organisation et la gestion d’une société. 

Avantages de la SASU/SAS pour un·e charpentier·e

En optant pour le statut de la SASU ou de la SAS, vous bénéficiez : 

  • d’une flexibilité dans la création et dans la gestion de votre entreprise (rédaction des statuts) ;

  • d’une protection sociale optimale pour le gérant assimilé-salarié, idéale pour pallier les blessures du métier (blessures, coupures, chutes) ; 

  • de la possibilité d’avoir à la fois des investisseurs et des partenaires pour faciliter le développement de l’entreprise.

🪵

Antoine utilise essentiellement du bois d’acacia et de chêne sur ses chantiers. Pour être compétitif, il a rejoint une coopérative d'achat du bois. Le statut de la SASU lui permet de développer ses partenariats en toute sérénité ! 

Inconvénients de la SASU/SAS pour un·e charpentier·e

En revanche, il existe également des inconvénients à ces statuts : 

  • une complexité administrative et comptable ;

  • des coûts de création et de gestion élevés ;

  • des cotisations sociales importantes.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Tous nos articles pour lancer votre entreprise.

Charpentier indépendant : récap’ des statuts possibles

Pour récapituler, pour créer votre entreprise en charpenterie, vous avez le choix entre les statuts suivants : 

  • la micro-entreprise ; 

  • l’EI ; 

  • l’EURL/SARL ; 

  • la SASU/SAS.

Le statut de l’entreprise individuelle est le plus avantageux pour les charpentiers. Il est simple à créer et vous permet de déduire vos nombreuses charges professionnelles. 

Pour autant, chaque situation est différente. Pour choisir le statut le plus adapté, vous devez tenir compte de vos particularités (entrepreneur·se individuel·le ou associé·es, débutant·e ou chevronné·e, etc.) et besoins spécifiques. 

L’aventure débute à peine ? Voici un guide pour devenir charpentier indépendant.

Prêt·e à envoyer du bois ? Shine Start, notre solution de création d’entreprise tout-en-un vous accompagne de A à Z. 

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

choisir-statut-menuisier

Choisir son statut

Menuisier : quelle forme juridique choisir ?

07 juin 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Devenir charpentier·e en micro-entreprise
Devenir charpentier en entreprise individuelle (EI)