sarl avantages et inconvénients cover

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une SARL ?

Écrit le Tuesday, April 13, 2021 par Flore Campestrini

Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptablesEn savoir plus

Partager l'article sur :

La Société à Responsabilité Limitée (SARL) est un statut juridique apprécié des entrepreneurs. Vous souhaitez, vous aussi, lancer votre entreprise ? Avant d’entamer la création d’une SARL, découvrez les avantages et les inconvénients de cette forme sociale. 

Dimension familiale, charges sociales du gérant, régime fiscal ou encore coût d’immatriculation : tour d’horizon des points forts et des faiblesses de la SARL. 

SOMMAIRE :

Qu’est-ce qu’une SARL ?

👉  La Société à Responsabilité Limitée (SARL) est une forme de société commerciale créée par au moins deux associés. 

Pour plus de détails à propos des caractéristiques de ce statut juridique, rendez-vous à la fin de cet article. 🔎

🚀

Vous êtes déjà convaincu·e des vertus de la SARL ? Lancez votre société facilement et sans perte de temps avec Shine Start. Rédaction des statuts, dépôt du capital social ou encore formalités d’immatriculation : Shine s’occupe de tout.

Les avantages du statut juridique SARL 

La SARL présente de nombreux attraits. Voici les principaux :

Les associés de SARL bénéficient d’un cadre juridique sécurisant 

✅  La SARL offre prévisibilité et sécurité juridique, même pour les entrepreneurs qui découvrent le droit des sociétés. En effet, l’organisation et le fonctionnement de la SARL sont étroitement encadrés par le Code du commerce ( articles L223-1 et suivants ). Les statuts de la SARL ne peuvent donc pas déroger à un certain nombre de règles fixées par la loi. 

Le statut SARL offre un régime fiscal souple 

✅  La fiscalité de la SARL se caractérise par une relative flexibilité. L’imposition de la SARL peut en effet se faire de différentes manières :

  • Par principe, la SARL est imposée à l’impôt sur les sociétés (IS). 

  • Sur option, les associés peuvent choisir d’assujettir la SARL à l’impôt sur le revenu (IR). Cette possibilité est soumise à conditions. Elle reste ouverte dans les 5 ans suivant la création de la société et pour 5 exercices seulement.

  • Sur option, les associés membres d’une même famille peuvent « constituer » une SARL de famille. Dans ce cas, l’entreprise est imposée à l’impôt sur le revenu (IR) sans limite de temps. 

La SARL est une entreprise familiale, adaptée aux projets en couple ou en famille 

La SARL offre différents avantages pour les couples et les familles :

La SARL donne accès au statut de conjoint-collaborateur. Pour en profiter, l’époux ou le partenaire de PACS du gérant associé majoritaire doit remplir certaines conditions. Le cas échéant, il jouit d’une couverture sociale, de la retraite et de la formation professionnelle. 

La « SARL de famille » permet de bénéficier d’un régime fiscal avantageux. Pour qu’il y ait SARL de famille, tous les associés doivent être membres d’une même famille. Le cas échéant, les associés peuvent décider, à l’unanimité, de soumettre leur société à l’impôt sur le revenu (IR) pour une durée indéterminée. 

La SARL permet de conserver le caractère familial de l’entreprise. En SARL, les fondateurs gardent le contrôle sur l’entrée de nouveaux associés au capital. En effet, la cession de parts sociales à des tiers n’est pas libre. L’agrément de la majorité des associés est requis pour qu’un « étranger » puisse acquérir des titres. 

Le gérant majoritaire de SARL paie peu de charges sociales sur sa rémunération 

Le gérant associé majoritaire de SARL a le statut de travailleur non salarié (TNS). En tant que tel, il est rattaché à la Sécurité sociale des indépendants (SSI, ex-RSI). De ce fait : 

Les cotisations sociales qui portent sur la rémunération du gérant de SARL sont relativement peu élevées. Le taux applicable est en moyenne de 45 %. La rémunération du gérant majoritaire de SARL génère donc moins de charges sociales que celle d’un dirigeant assimilé salarié (gérant égalitaire ou minoritaire de SARL, président de SAS… etc.). Pour les affiliés au régime général de la Sécurité sociale, le taux de cotisations sociales s'élève, en effet, à près de 65 % de la rémunération.

✅ La rémunération du gérant majoritaire de SARL induit moins de formalités que celle d’un assimilé salarié (absence de fiche de paie par exemple). 

🚨 Attention, comme nous le verrons plus loin, cet avantage doit être tempéré.

Les inconvénients de la SARL 

Malgré ses nombreux points forts, la Société à Responsabilité Limitée présente quelques faiblesses. Voyons à présent les inconvénients majeurs de la SARL : 

La SARL est soumise à des règles de fonctionnement rigides 

On l’a vu, la SARL présente l’avantage d’être strictement encadrée par la loi. Revers de la médaille, le statut juridique SARL manque un peu de souplesse

Les règles de fonctionnement et de gestion de cette forme sociale peuvent ne pas convenir à certains entrepreneurs. Or, les aménagements sont limités (plus que dans une SAS, mais moins que dans une SA). 

Cette rigidité peut entraver la croissance de l’entreprise si celle-ci connaît un important développement. L’agrément de la majorité des associés pour faire entrer un tiers au capital peut, par exemple, représenter un frein.  

La création d’une SARL implique des coûts et des formalités

Une SARL est une véritable société. Par conséquent, la création d’une SARL induit des coûts et nécessite l’exécution de démarches administratives. Si vous prévoyez de créer une SARL vous devrez : 

  • Rédiger les statuts de votre société, procéder au dépôt de son capital, publier un avis de constitution dans un Journal d’Annonces Légales (JAL) et demander l’immatriculation de votre entreprise au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Répertoire des Métiers (RM). 

  • Acquitter différents frais au titre des formalités et de l’accompagnement. Comptez de quelques centaines à quelques milliers d’euros, notamment si vous vous faites conseiller par un professionnel du droit. 

🔎  Pour tout savoir à propos de la création d’une SARL (prix, formalités détaillées, contacts… etc.) nous vous recommandons la lecture de notre guide pratique consacré à ce sujet. 

La protection sociale du gérant associé majoritaire de SARL n’est pas optimale 

En tant que travailleur non salarié (TNS), le gérant majoritaire de SARL est affilié à la Sécurité sociale des indépendants (SSI). Ce régime social comporte des avantages (voir ci-dessus), mais aussi des inconvénients. En effet : 

La couverture sociale du gérant majoritaire de SARL est moins bonne que celle d’un dirigeant assimilé salarié (gérant minoritaire ou égalitaire de SARL, mais aussi président de SAS). Il peut néanmoins la compléter en souscrivant une assurance privée. 

Le gérant majoritaire est tenu de verser des cotisations sociales minimales même s’il ne touche pas de rémunération. En contrepartie, ce dernier bénéficie tout de même d’une protection sociale minimale. 

Dans une SARL à l’impôt sur les sociétés (IS), les dividendes perçus par le gérant majoritaire sont assujettis aux charges sociales. Plus précisément, des cotisations sociales pèsent sur ce revenu dès lors qu’il excède 10 % de la somme suivante : capital social + primes d’émission + apports en compte courant. 

Tableau récapitulatif des avantages et des inconvénients de la SARL 

Comment choisir entre SARL et EURL, SA, SAS ou SASU ?

La SARL n’est que l’une des nombreuses formes sociales envisageables lorsque l’on crée son entreprise en France. Voici, en bref, quelques-uns des statuts juridiques en lice.

🔎

Pour aller plus loin, nous vous conseillons de jeter un œil à notre guide complet « quel statut juridique choisir pour mon entreprise ? ».

Quelle est la différence entre une SARL et une EURL ?

Une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée est une SARL unipersonnelle, créée par un unique associé. L’EURL convient aux entrepreneurs et aux freelances qui souhaitent se lancer seuls tout en bénéficiant d’un cadre juridique sécurisant. 

Quelle est la différence entre une SARL et une SASU ?

Une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) est une SAS créée par un seul actionnaire. Les points de divergence entre SARL et SASU sont donc nombreux (nombre d’associés, mais aussi fiscalité, régime social du dirigeant… etc.). La SASU peut être mise en balance avec l’EURL (SARL unipersonnelle).

🔎 Pour en savoir plus, consultez notre comparatif EURL vs SASU.

SAS ou SARL, que choisir ?

La SARL est un statut juridique « clé en main » qui convient aux projets familiaux dans lesquels la personne des associés compte. Voici certaines caractéristiques de la SARL qui font défaut à la SAS : 

  • Le fonctionnement et l’organisation de la SARL sont clairement établis par la loi.

  • Les fondateurs de la SARL maîtrisent l’entrée de nouveaux associés (tiers) au capital.

  • La SARL autorise le recours au statut de conjoint-collaborateur.

  • La SARL de famille permet une imposition de la société à l’IR sans limite de temps. 

  • Lors de la création d’une SARL il est possible de libérer 20 % du capital seulement (contre 50 % pour la SAS). 

La Société par Actions Simplifiée (SAS) est une forme sociale plus souple. Elle a la préférence des entrepreneurs et startupeurs qui aspirent à une forte croissance. Les avantages comparatifs de la SAS sont les suivants : 

  • Les associés de SAS peuvent en déterminer librement l’organisation et le fonctionnement.

  • Dans une SAS, le nombre d’actionnaires est illimité. A contrario, dans une SARL, le nombre d’associés est limité à 100. 

  • Le président de SAS bénéficie du régime social protecteur d’assimilé salarié. Cela n’est pas le cas du gérant majoritaire de SARL. 

  • La SAS peut avoir recours au financement participatif (crowdfunding). 

🔎 SAS ou SARL, votre cœur balance ? Notre article dédié vous permettra de connaître les points forts et les lacunes de la SAS. Spoiler alert : la SAS a beaucoup d’atouts, à tel point qu’elle est la forme sociale préférée des créateurs d’entreprise français depuis quelques années !

SARL ou SA, quelles différences ?

Contrairement à la SARL, la Société Anonyme (SA) convient aux projets de grande ampleur. Ce statut juridique sera privilégié par les entrepreneurs qui souhaitent accéder à la bourse et se développer à l’international. En effet : 

  • La SA a accès aux marchés financiers, pas la SARL.

  • Le capital social minimum pour créer une SA est de 37 000 euros, contre 1 euro pour une SARL.

  • Dans une SA, les apports en industrie sont interdits, pas dans la SARL. 

  • Dans une SA, les apports en nature sont obligatoirement évalués par un commissaire aux apports. En dessous de certains seuils, ce n’est pas le cas dans une SARL.

  • Le fonctionnement et l’organisation d’une SA sont plus encadrés encore que ceux d’une SARL. 

  • Le fonctionnement d’une SA implique un formalisme bien plus grand que celui d’une SARL.

  • Le dirigeant de SA a le statut d’assimilé salarié, contrairement au gérant majoritaire de SARL. 

Les principales caractéristiques de la SARL

Avant de nous quitter, rappelons succinctement les principales caractéristiques de la SARL.

🔎 Pour un exposé détaillé, nous vous invitons à consulter notre guide complet dédié à la SARL.

👉 Une Société à Responsabilité Limitée (SARL) est une société commerciale. Le nombre d’associés requis pour créer une SARL s’étend de 2 à 100. En outre, la SARL permet d’entreprendre seul. On parle alors de SARL unipersonnelle ou d’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). Le régime juridique applicable à l’EURL est similaire à celui de la SARL. Pour connaître les avantages et les inconvénients de l’EURL, rendez-vous sur notre article dédié

👉  En SARL, les associés peuvent effectuer des apports en numéraire, en nature ou en industrie. Il est même possible d’immatriculer une SARL sans apport. En effet, le capital minimum exigé pour créer une SARL est de 1 euro seulement. Mais, attention, cela est déconseillé en pratique. 

Heureusement, la libération partielle du capital est possible. Ainsi, les associés peuvent déposer une partie du capital seulement (au moins 20 %) lors de la création de la société, puis le restant dans les 5 ans. Par ailleurs, pour plus de flexibilité, il est possible de créer une SARL à capital variable.

👉  Dans une SARL, la responsabilité des associés est limitée au montant de leurs apports. Il existe toutefois des exceptions. Le patrimoine personnel des associés peut notamment être menacé en cas de faute de gestion ou de cautionnement d’un prêt bancaire. 

👉 Une SARL est dirigée au quotidien par un ou plusieurs gérants. Le dirigeant de SARL est impérativement une personne physique (un individu). Il peut s’agir soit de l’un des associés, soit d’un tiers. Par ailleurs, le gérant de SARL peut toucher une rémunération ou bien exercer ses fonctions à titre gracieux. Enfin, bon à savoir, le gérant associé majoritaire est celui qui détient la majorité des parts de capital (en propre, via son conjoint ou ses enfants). 

Vous l’aurez compris, la SARL présente autant d’avantages que d’inconvénients. À vous de choisir le statut juridique de votre société en fonction de vos besoins et des particularités de votre activité. 

Si vous êtes perdu·e, ne restez pas seul·e. Les experts de Shine Start sont là pour aider à prendre la meilleure décision. ✨

Découvrez Shine, la néobanque des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Découvrir Shine
  • Produit

    Compte proCartes bancaires ShineComptabilitéFacturationCréation d'entrepriseDépôt de capitalClientsSécuritéNouveautésTarifs

Pour suivre nos dernières actualités, échanger avec la communauté, discuter avec nous, nous poster un mot doux : retrouvez-nous sur nos réseaux !

B-corp logo

Shine, société immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Bobigny sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine est enregistrée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») sous le numéro 828701557 (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’agent de services de paiement de l'établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.