Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment devenir coiffeur en auto-entrepreneur ?

amandine-dujardin
par Amandine Dujardin Publié le 12 décembre 2022Mis à jour le 20 janvier 20234 min. de lect

Passer du salariat à l’auto-entrepreneuriat dans le domaine de la coiffure est un risque, certes. Mais cette prise de décision peut aussi vous apporter beaucoup de positif ! Vous pourrez organiser votre emploi du temps selon vos envies et les besoins de votre tribu, devenir votre propre patron·ne et être plus proche de vos client·e·s. Sans plus attendre, voici comment devenir coiffeur ou coiffeuse en auto-entrepreneur !

Sommaire

1. Obtenir la carte de commerce ambulant

2. Créer sa micro-entreprise

3. Rédiger une étude de marché et un business plan

4. Réunir le matériel nécessaire

5. Souscrire à des assurances

6. Miser sur une communication locale

Devenir coiffeur ou coiffeuse en auto-entrepreneur : en bref !

devenir-coiffeur-micro-entreprise

1. Obtenir la carte de commerce ambulant

Outre l’obtention d’un CAP coiffure ou d’un diplôme similaire, vous aurez besoin d’obtenir votre carte de commerçant·e ambulant·e. Le statut de la micro-entreprise ne donne pas droit à l'ouverture d’un salon de coiffure

Vous devrez donc vous déplacer aux domiciles de vos clients et clientes, sur leurs lieux de travail ou de vacances ou dans des établissements collectifs (exemple : maison de retraite).

Pour obtenir cette carte valable quatre ans, renouvelable et payante (30 €), une demande doit être effectuée via le formulaire CERFA n°14022*02. Puis, ce document doit être remis à votre CFE (la Chambre de Métiers et de l'Artisanat). En cas de demande acceptée, votre carte vous sera envoyée sous un mois ! 

Trop impatient·e de devenir coiffeur ou coiffeuse en auto-entrepreneur ? Pour commencer tout de suite votre activité, il vous suffit de demander un certificat provisoire (durée : un mois) à votre CFE. 

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

2. Créer sa micro-entreprise 

Deuxième étape obligatoire : la création de votre micro-entreprise. Pour cela, voici la marche à suivre : 

  1. Déclarer son activité au guichet unique ;

  2. Créer son espace sur le site de l’Urssaf dédié à l’auto-entrepreneuriat ;

  3. Demander l’aide à la création d’entreprise ou ACRE (facultatif) ;

  4. Attendre sagement que son dossier soit examiné par l’Urssaf ;

  5. Réceptionner ses documents officiels.

Vous recevrez votre numéro SIRET sous 8 à 15 jours et votre notification d’affiliation sous 4 à 6 semaines. Mais vous pourrez facturer vos clients et clientes avant ce délai en indiquant la mention “SIRET en cours d’attribution” sur vos factures.

💡

Le Guichet unique est l’organisme chargé de transmettre votre dossier de création d’entreprise à l’ensemble de ses partenaires (Urssaf, DGFIP, assurance maladie…).

3. Rédiger une étude de marché et un business plan 

Pour exceller dans votre activité de coiffeur ou de coiffeuse en micro-entreprise, vous devrez vous assurer de la viabilité de votre projet. Pour cela, nous vous conseillons de réaliser une étude de marché et de la concurrence. 

Parallèlement, vous aurez la responsabilité de rédiger un business plan. Ce dernier vous permettra de connaître l’avancement de votre projet, d’établir un budget et de vous fixer des objectifs commerciaux sur le long terme.

Un business plan doit comprendre : 

  • La présentation du projet ;

  • L’étude de marché ;

  • La stratégie d'acquisition de client·e·s ;

  • La présentation du porteur ou de la porteuse du projet ;

  • Les prévisions financières.

4. Réunir le matériel nécessaire

Après avoir établi une étude de marché et un business plan, il sera temps de réunir le matériel nécessaire à votre activité professionnelle.

Voici une liste (non exhaustive) du matériel dont vous aurez besoin : 

  • Valise ou sac de voyage (pour transporter tout votre matériel) ;

  • Serviettes et peignoirs de coiffure ;

  • Brosses et peignes de coupe et démêloir ;

  • Sèche-cheveux, lisseur et fer à boucler ;

  • Pinces à cheveux ;

  • Shampoings, soins, produits coiffants (gel, spray, laque, démêlant sans rinçage) ;

  • Colorations ;

  • Miroir ;

  • Ciseaux, rasoirs et lames, etc.

5. Souscrire à des assurances

Aucune assurance n’est obligatoire pour devenir coiffeur ou coiffeuse en auto-entrepreneur. Mais quel que soit notre métier, il est toujours préférable de se protéger. Une assurance de responsabilité civile professionnelle est essentielle pour parer les risques liés à l’exercice de votre activité professionnelle (comme une réaction allergique de l’un·e de vos client·e·s, par exemple).

🚗

Autre assurance recommandée : l’assurance auto pour couvrir les frais liés au dépannage ou à la réparation de votre véhicule en cas de panne ou d’accident. 

6. Miser sur une communication locale

Pour faire connaître votre micro-entreprise, il est crucial de miser sur des stratégies de communication locales

Nul ne sert de cibler des personnes à Dijon si vous habitez à Montpellier ! 

Voici des exemples de stratégies que vous pouvez mettre en place pour dénicher vos premier·e·s client·e·s : 

👉 Nouer des contacts avec des structures accueillant du public ;

👉 Être aussi présent·e que possible sur les réseaux sociaux (et sur les groupes de votre commune et des villes alentour) ;

👉 Créer un site internet et une fiche établissement Google ;

👉 Demander à vos client·e·s satisfait·e·s de laisser des avis sur votre fiche Google  ; 

👉 Laisser des cartes de visite à vos client·e·s et/ou des cartes de fidélité ; 

👉 S’inscrire sur des plateformes de mise en relation entre particuliers et professionnels ;
👉 Mettre en place un système de parrainage pour accélérer le bouche-à-oreille.

⚒️

Pour créer votre site internet, vous pouvez vous servir de l’un des meilleurs logiciels de création de sites internet

Devenir coiffeur ou coiffeuse en auto-entrepreneur : en bref !

Vous l’aurez compris, le statut de micro-entrepreneur ne vous permet pas d’ouvrir un salon. Cependant, vous pourrez librement devenir coiffeur ou coiffeuse en micro-entreprise !

Pour récapituler, voici les démarches à effectuer : 

1️⃣ Obtenir la carte de commerce ambulant ;

2️⃣ Créer sa micro-entreprise et obtenir son SIRET ;

3️⃣ Rédiger une étude de marché et un business plan  ;

4️⃣ Réunir le matériel nécessaire ;

5️⃣ Souscrire à des assurances ;

6️⃣ Miser sur une communication locale.

Vous êtes prêt·e ? Avant de vous lancer dans le grand bain, découvrez notre guide sur le statut de micro-entrepreneur !

Questions fréquentes

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

ouvrir-salon-coiffure

Coiffure

Comment ouvrir son salon de coiffure en seulement 7 étapes clés ?

7 min · 06 déc. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Obtenir la carte de commerce ambulant
2. Créer sa micro-entreprise
3. Rédiger une étude de marché et un business plan
4. Réunir le matériel nécessaire
5. Souscrire à des assurances
6. Miser sur une communication locale
Devenir coiffeur ou coiffeuse en auto-entrepreneur : en bref !