Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Quel statut juridique choisir pour son salon de coiffure ?

par Pierre Ecuvillon Publié le 19 janvier 2023Mis à jour le 20 janvier 20235 min. de lect

L’ouverture d’un salon de coiffure passe forcément par le choix d’un statut juridique compatible ! Que vous souhaitiez vous lancer seul·e ou avec des associé·e·s, la forme juridique de votre établissement aura des impacts en matière de fiscalité, de chiffre d’affaires et de responsabilité. Pour être certain·e de faire le bon choix, vous pouvez passer en revue l’ensemble des statuts juridiques possibles pour un salon de coiffure.

Sommaire

Les statuts juridiques pour travailler seul·e

Les statuts juridiques pour s’associer

Statut juridique & salon de coiffure : le verdict !

statut-juridique-salon-coiffure

Les statuts juridiques pour travailler seul·e

L’entreprise individuelle

L’entreprise individuelle est la forme juridique la plus simple à créer en termes de formalités. Toutes personnes âgées de plus de 18 ans peuvent créer une EI. Ce statut juridique s'adapte à une activité commerciale, artisanale, industrielle ou libérale.

Avantages de l’EI pour ouvrir un salon de coiffure

✅ Le chiffre d’affaires n’est pas limité comme dans le cas d’une micro-entreprise ;

✅ Les cotisations sociales sont calculées suivant un pourcentage du bénéfice (environ 30 %) ;

✅ Il est possible d’obtenir une franchise de TVA si votre chiffre d’affaires est inférieur ou égal à 94 300 € (pour une activité artisanale).

Inconvénients de l’EI pour ouvrir un salon de coiffure

La responsabilité du gérant ou de la gérante est entière, d’autant qu’il n’est plus possible de créer une EIRL ;

L’entreprise individuelle est uniquement compatible avec l’impôt sur le revenu.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

L’EURL

L’EURL, ou SARL unipersonnelle, représente une seconde option pour gérer votre salon de coiffure en solo. L’avantage principal de l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, c’est que votre responsabilité financière sera limitée au montant de votre apport au capital.

Avantages de l’EURL pour ouvrir un salon de coiffure

✅ Le patrimoine du gérant ou de la gérante est protégé ;

✅ En tant qu’associé·e unique de l’EURL, vous pouvez choisir entre l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés ;

✅ La transmission des parts sociales est simplifiée  - cela peut être utile si vous décidez de céder votre salon de coiffure.

Inconvénients de l’EURL pour ouvrir un salon de coiffure

❌ Les formalités de création de l’EURL sont complexes (rédaction des statuts, publication d’une annonce légale, etc.)

❌ Des frais de création de l’EURL sont à prévoir ;

❌ Le régime social est peu protecteur : vous êtes rattaché·e au régime social des indépendants (RSI).

La SASU

L’acronyme SASU signifie “société par actions simplifiée unipersonnelle”. Les règles de  constitution et de fonctionnement de cette forme juridique sont allégées.

Avantages de la SASU pour ouvrir un salon de coiffure

✅ Le fonctionnement de la SASU est très flexible grâce à la liberté statutaire ;

✅ La présidente ou le président est assimilé·e salarié·e et donc rattaché·e au régime général de la sécurité sociale ;

✅ Il n’y a pas de cotisations sociales sur les dividendes.

Inconvénients de la SASU pour ouvrir un salon de coiffure

❌ Les formalités de création sont complexes (la liberté statutaire implique également une plus grande attention au moment de la rédaction des statuts) ;

❌ La protection sociale a un coût élevé du fait de l’affiliation au régime général.

Comment choisir son statut quand on lance seul·e son salon de coiffure ? 

Si vous êtes peu à l’aise avec les formalités, le choix de l’EI semble le plus adapté. Néanmoins, ce statut ne protège pas votre patrimoine personnel. La SASU est particulièrement intéressante en termes de protection sociale. Quant à l’EURL, elle vous permet plus facilement de transmettre votre entreprise le cas échéant.

Les statuts juridiques pour s’associer

La SARL

Vous souhaitez vous associer avec votre partenaire ou avec un·e ami·e coiffeur ou coiffeuse ? La SARL est la première option à envisager. C’est aussi la forme de société la plus répandue en France (selon l'Insee, 30 % des entreprises créées sont des SARL). 

Avantages de la SARL pour ouvrir un salon de coiffure

✅ Une sécurité juridique supérieure (la SARL est très encadrée par le Code du commerce et les règles statutaires sont bien définies) ;

✅ Le régime fiscal est souple (comme pour l’EURL, vous pouvez opter pour l’IR ou l’IS) ;

✅ La SARL est particulièrement adaptée aux activités familiales : votre époux·se peut avoir accès au statut de conjoint associé.

Inconvénients de la SARL pour ouvrir un salon de coiffure

Les formalités de création sont complexes et coûteuses ;

Les règles de fonctionnement sont rigides : une cession de parts sociales nécessite par exemple l’accord de la majorité des associés ;

La gérante ou le gérant ne bénéficie pas d’une protection sociale optimale.

La SAS

Grâce à la liberté statutaire de la SAS, vous pouvez adapter les statuts aux besoins actuels et potentiels de votre salon de coiffure. Sans compter que la société par actions simplifiée offre un régime social protecteur au président ou à la présidente. 

Avantages de la SAS pour ouvrir un salon de coiffure :  

✅ À l’image de la SASU, la SAS offre une grande liberté statutaire ;

✅ Le régime social est très protecteur pour la présidente ou le président assimilé·e salarié·e ;

Inconvénients de la SAS pour ouvrir un salon de coiffure :  

Il est généralement nécessaire d’être accompagné lors de la rédaction des statuts, ce qui représente un coût supplémentaire lors de la création de l’entreprise ;

Des cotisations sociales élevées (le statut assimilé-salarié d’un·e président·e implique le versement de cotisations pouvant atteindre 75 % du salaire net) ;

❌ Un statut qui se prête mal aux entreprises familiales (la SAS n’est pas compatible avec le statut de conjoint-collaborateur) ;

❌ Des choix fiscaux moins souples (opter pour l’IR est possible uniquement pour les cinq premiers exercices). 

La Société en nom collectif (SNC)

Dans une SNC, les associé·es ont une responsabilité égale, collaborent et partagent les bénéfices. Qui plus est, ils peuvent choisir librement l’IS ou l’IR, sans limitation de durée !

Avantages de la SNC pour ouvrir un salon de coiffure :  

✅ Elle se prête parfaitement à une entreprise familiale ;

✅ Elle est souple en termes d’imposition ;

✅ Elle peut profiter de crédits d’impôt destinés aux personnes physiques.

Inconvénients de la SNC pour ouvrir un salon de coiffure :  

❌ La responsabilité des associé·es est illimitée ;

❌ La cession des parts nécessite l’accord de tous les associé·e·s.

Comment choisir son statut quand on lance son salon de coiffure avec des associé·e·s ?

La SARL semble le statut le plus adapté si vous souhaitez créer votre salon de coiffure à plusieurs voire en tant qu’entreprise familiale. Elle offre les mêmes avantages que la SNC mais permet de limiter la responsabilité des associé·e·s. La SAS reste très compétitive en termes de protection sociale de la présidente ou du président mais ses spécificités l’empêchent d’être compatible avec tous les projets.

Statut juridique & salon de coiffure : le verdict !

👉 Pour vous lancer seul·e dans l’ouverture d’un salon de coiffure

  • L’EI pour des formalités réduites et la possibilité d’être exonéré·e de TVA ;

  • L’EURL pour protéger son patrimoine et choisir librement votre régime fiscal ;

  • La SASU pour bénéficier d’un régime social avantageux.

👉 Pour créer votre salon de coiffure avec des associé·e·s :

  • La SARL pour être encadré·e sur le plan juridique et travailler avec votre conjoint·e ;

  • La SAS pour bénéficier de la liberté statutaire ;

  • La SNC pour créer une entreprise familiale avec des responsabilités partagées.

Vous souhaitez préparer votre projet dans les moindres détails ? Consultez notre guide détaillant les différentes étapes pour ouvrir un salon de coiffure ! 💇‍♀️

Questions fréquentes

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

ouvrir-salon-coiffure

Coiffure

Comment ouvrir son salon de coiffure en seulement 7 étapes clés ?

7 min · 06 déc. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Les statuts juridiques pour travailler seul·e
Les statuts juridiques pour s’associer
Statut juridique & salon de coiffure : le verdict !