Quel est le coût de création d’une SARL ?

Quel est le coût de création d’une SARL ?

Écrit le Tuesday, July 6, 2021 par Flore Campestrini

Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptablesEn savoir plus


Partager l'article sur :


Les frais de création d’une SARL varient d’un projet à un autre. Un budget minimal de 300 € est requis afin d’effectuer les formalités administratives obligatoires (dépôt du capital social, annonce légale, immatriculation). Cependant, pour créer une SARL dans les meilleures conditions, un effort financier de plusieurs milliers d’euros peut être nécessaire. Pour savoir quels frais anticiper à chaque étape de la création de votre SARL, suivez le guide. 💵

SOMMAIRE : 

Comment créer une SARL ?

La création d’une SARL se déroule en plusieurs étapes : 

1 — la rédaction des statuts de la SARL ;

2 — la constitution du capital social de la SARL et ouverture d’un compte bancaire professionnel au nom de la SARL ;

3 — la signature des statuts de la SARL ; 

4 — la diffusion d’une annonce légale dans un JAL (Journal d’Annonces Légales) ;

5 — la demande d’immatriculation auprès d’un greffe du tribunal de commerce : dossier complet comprenant notamment, le formulaire Cerfa M0 SARL, les statuts de la société, l’attestation de parution dans un JAL, le certificat de dépôt des fonds et la déclaration des bénéficiaires effectifs (DBE).

🚨 Attention, il s’agit ici des principales formalités administratives et juridiques à effectuer. D’autres démarches peuvent être nécessaires afin de lancer votre entreprise (voir ci-dessous).

🔎

Vous souhaitez créer votre SARL mais vous ne savez pas comment procéder ? Découvrez notre guide pratique dédié à la création de SARL

Combien coûte la création d’une SARL ? (étape par étape)

Plusieurs démarches administratives et juridiques doivent être accomplies en vue de créer une SARL. Ces formalités impliquent des frais tantôt incompressibles, tantôt variables.  

Les frais liés à la rédaction des statuts d’une SARL 

💰 Les frais liés à la rédaction des statuts d’une SARL fluctuent entre 0 € et 4000 € environ. À ce titre, plusieurs solutions s’offrent aux associés fondateurs : 

  • rédiger les statuts en autonomie, en se basant par exemple sur un modèle. Cette option est la moins dispendieuse : 0 €, peanuts🥜. Attention, même si la SARL est une société bien encadrée par le droit, il convient d’adapter les statuts aux besoins des associés. Pour cela, une bonne maîtrise du droit des sociétés est indispensable. Des statuts mal rédigés ne peuvent être modifiés qu’au prix d’un certain formalisme. Il est donc préférable d’en soigner la rédaction initiale. 

  • confier la rédaction des statuts à un avocat, un expert-comptable ou un notaire pour une somme allant de 500 € à près de 4000 € environ. Différents cabinets d’avocats assurent la constitution d’une SARL dès 1000 € HT. Du côté des experts-comptables, on constate des tarifs légèrement plus bas, dès 600 € HT dans certains cas.

  • déléguer la rédaction de ses statuts à une néo-banque, un compte pro (comme Shine) ou à une légal-tech, pour un prix variant entre 100 € et 300 € (hors taxes et hors frais légaux). 

👉

Bon à savoir : pour les sommes mentionnées ci-dessus, les prestataires proposent en général non seulement la rédaction des statuts, mais aussi, a minima, l’exécution des formalités de publicité et d’immatriculation. 

À titre d’exemple, l’offre Shine Start comprend la rédaction des statuts, les formalités d’immatriculation et d’obtention du Kbis, le dépôt de capital en ligne, un compte pro en ligne pendant un an ou encore un outil de facturation simplifié, le tout pour 258 € HT, soit 610 € environ, frais légaux et taxes compris.

Les frais de constitution du capital social d’une SARL 

Pour créer une SARL, chaque associé doit effectuer des apports ; c’est-à-dire transférer de l’argent à la société. Cette opération s’appelle le dépôt de capital social.

💰 Théoriquement, le dépôt du capital social d’une SARL peut ne coûter que 1 €. Cependant, dans les faits, le budget à prévoir est plus élevé. Voyez plutôt : 

1— Le montant du capital social en lui-même est d’au minimum 1 €. Les associés déterminent librement le patrimoine de la SARL. Ceux-ci peuvent attribuer  1 € symbolique à leur société. Cependant, cela n’est pas recommandé. En effet, le capital social doit être en accord avec l’économie du projet, sans quoi la responsabilité des associés peut être engagée. Par ailleurs, un capital social insignifiant peut avoir un impact négatif en termes de fiscalité. 

L’astuce pour ne pas se ruiner d’un coup d’un seul ? La libération partielle du capital social ! En bref, les associés peuvent transférer 20 % (ou plus) de leurs apports lors de la création de la SARL, puis verser le reliquat dans les 5 années qui suivent l’immatriculation de la société. Pratique !

2— Le blocage des fonds et l’émission d’une attestation de dépôt de capital sont tantôt gratuits (0 €) tantôt payants. Différents types d’établissements proposent ces services : 

  • La Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) offre un service de consignation gratuit (0 €). Les associés doivent cependant ouvrir un compte bancaire afin de réceptionner les fonds une fois ceux-ci débloqués par la CDC. 

  • Le dépôt des fonds peut être effectué auprès d’un avocat ou d’un notaire. Comptez quelques centaines à quelques milliers d’euros pour un forfait “constitution d’entreprise” incluant cette prestation. Attention, vous devrez là encore ouvrir un compte pro afin de réceptionner les sommes une fois celles-ci débloquées. 

  • Les banques traditionnelles et les banques en ligne reçoivent gracieusement (0 €) les capitaux moyennant l’ouverture d’un compte professionnel, lequel coûtera entre 10 et 50 € par mois. Certaines banques gèrent les dépôts de façon indépendante. Pour ce type de service, prévoyez une enveloppe d’environ 70 € et pensez à ouvrir un compte pro par ailleurs. 

L'offre dépôt de capital de Shine inclut le blocage des fonds et l’émission d’un certificat de dépôt. Mais ce n’est pas tout, ce pack inclut également un compte pro et un assistant administratif, le tout pour 139 € HT (tarif juin 2021).

3— Lorsque des apports en nature (biens, immeubles, fonds de commerce) sont effectués, la désignation d’un commissaire aux apports (CAA) peut s’imposer. Les honoraires de ce dernier fluctuent entre 500 € et plus de 3000 € HT en fonction des apports. 

💡

Bon à savoir : L’intervention d’un CAA n’est pas toujours obligatoire. Si aucun des biens apportés au capital ne dépasse 30 000 € et si l’ensemble des apports en nature n’excède pas la moitié du capital social, les associés peuvent décider de ne pas faire appel à un CAA. 

Les frais d’annonce légale pour la constitution d’une SARL

🚨 Depuis le 1er janvier 2021, la tarification des annonces légales évolue. Désormais, la publication d’un avis de constitution dans un Journal d’Annonces Légales (JAL) n’est plus facturée à la ligne, mais au forfait. 

💰 La publication d’une annonce légale signalant la création d’une SARL coûte 147 € HT pour l’ensemble des départements à l’exception de La Réunion et Mayotte où le tarif est de 176 € HT. 

Les frais d’immatriculation d’une SARL  

Statuts signés, certificat de dépôt de capital et attestation de parution au JAL en poche, les associés peuvent  procéder à l’immatriculation de leur SARL. 

💰 Pour immatriculer une SARL, il est nécessaire de prévoir une enveloppe d’au moins 70,69 €. Les fondateurs doivent notamment régler : 

1— 37,45 € pour une inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) seulement (tarifs 2021) OU 45 € pour une inscription au Répertoire des Métiers (RM) seulement (tarifs 2021) OU bien encore 52,45 € pour une inscription au RCS et au RM (37,45 € + 15 €) si la SARL est à la fois artisanale et commerciale (tarifs 2021).

2 — 22,52 € pour la déclaration des bénéficiaires effectifs (DBE) de la SARL (tarifs 2021). 

3— 10,72 € pour la publication d’une annonce de constitution au Bulletin Officiel des Annonces Civiles et Commerciales (BODACC) via le greffe (tarifs 2021). 

4 — 60 à 100 € pour se faire épauler - si besoin - par un CFE (Centre de Formalités des Entreprises), une Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI) ou une Chambre des Métiers et de l’Artisanat par exemple.

💡

Bon à savoir : si vous confiez la constitution de votre SARL à une néobanque, une legalTech, un avocat, un notaire ou un expert-comptable, l’exécution des formalités de publicité et d’immatriculation est souvent incluse (voir ci-dessus). 

Autres dépenses associées à la création d’une SARL 

Créer une SARL, ce n’est pas seulement procéder aux formalités juridiques administratives obligatoires. Différentes dépenses s’ajoutent aux frais de rédaction des statuts, de constitution du capital, d’annonce légale et d’immatriculation. Prévoyez par exemple de dépenser : 

  • environ 10 € à 50 € mensuels pour un compte bancaire professionnel (particulièrement recommandé pour toutes les entreprises). Pour faire votre choix, nous vous conseillons de jeter un œil à notre comparatif détaillé. 👀

  • au moins 190 € pour le dépôt de votre marque auprès de l’Institut National de la Propriété Intellectuelle. Pour en savoir plus, consultez la grille tarifaire de l'INPI.   

  • au moins 26 € pour le dépôt d’un brevet auprès de l’INPI. Pour en savoir plus, consultez la grille tarifaire ad hoc

  • quelques centaines à quelques milliers d’euros pour la rédaction de documents juridiques et contractuels (pacte d’associés, CGV, mentions légales, contrats de travail, contrats de prestation de service, contrat de confidentialité, contrat de fourniture… etc.).

  • des sommes variables pour l’achat ou la location d’un local commercial et de matériel professionnel, l’obtention d’outils informatiques (logiciels de comptabilité et de gestion, CRM...etc.), la souscription à une assurance professionnelle pour vous couvrir (assurance RC pro, assurance chômage du dirigeant, complémentaire santé… etc.) et protéger votre matériel professionnel (multirisque pro, assurance du local… etc.), l’acquisition d’un nom de domaine, la création et l’hébergement de votre site web, la conception de votre charte graphique (logo, couleurs...etc.), les dépenses publicitaires … etc. 

Coût total de création d’une SARL : le tableau récapitulatif 

tableau cout création SARL

SARL : rappel de la définition 

Une Société à Responsabilité Limitée (SARL) est une société commerciale fondée par un minimum de 2 associés et par au maximum 100 associés. Si une SARL ne compte qu’un seul associé, il s’agit d’une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité limitée (EURL)

Le fonctionnement et l’organisation d’une SARL sont définis de manière précise aux  articles 223-1 et suivants du Code de Commerce. La loi dessine un cadre juridique clair qui fait de la SARL une société sécurisante et, pour ainsi dire, “prête à l’emploi”. 


Vous avez à présent une idée plus précise de l’enveloppe budgétaire à prévoir afin de créer votre SARL. Pour récapituler : 

  • Les formalités administratives et juridiques obligatoires requièrent un investissement minimal de 300  €. 

  • À cette somme s’ajoutent des dépenses quasi incontournables susceptibles de faire gonfler l’addition telles que l’accompagnement juridique et administratif, l’ouverture d’un compte pro ou encore la constitution d’un capital social suffisamment élevé.

🚀 Vous souhaitez avoir une meilleure visibilité sur le coût de création de votre SARL ? L’offre complète Shine Start est peut-être faite pour vous !

Découvrez Shine, le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Découvrir Shine