Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Ouverture d’un cabinet d’orthophoniste : le guide complet

Antonin C
par Antonin C Publié le 4 avril 2023Mis à jour le 31 mai 20234 min. de lect

Les orthophonistes font partie des professionnels de santé prisés. Pourtant, ils se font rares dans certaines régions de France ! En tant qu’orthophoniste fraîchement diplômé·e, ouvrir votre propre cabinet d’orthophoniste est donc une excellente idée. Pour vous installer en tant qu’orthophoniste libéral, vous devrez décrocher votre diplôme et suivre les étapes de ce guide.

Sommaire

1. Enregistrer votre diplôme d’orthophoniste

2. Réaliser une étude de marché

3. Établir un business plan

4. Remplir les différentes formalités légales

5. Choisir votre statut juridique

6. Ouvrir votre compte bancaire

Ouverture d’un cabinet d’orthophoniste : récap’

ouvrir-cabinet-orthophoniste

1. Enregistrer votre diplôme d’orthophoniste

Vous voilà diplômé·e en orthophonie ? 🎓

Dans un premier temps, il faut récupérer votre attestation. Votre diplôme est indispensable pour réussir à franchir les prochaines étapes. Et puis, vous en aurez toujours besoin pour agrémenter votre futur bureau, n’est-ce pas ? 

Une fois en votre possession, vous devez faire valider votre diplôme à la Division territoriale de l’Agence Régionale de Santé (DTARS). Dès lors, vous :

  • ferez votre apparition dans la liste départementale des orthophonistes ; 

  • obtiendrez votre numéro professionnel ;

  • recevrez votre carte professionnelle. 

Qu’en est-il des diplômes étrangers ?

Les étudiant·es étranger·es doivent se faire reconnaître auprès de la Direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale.

2. Réaliser une étude de marché

Les orthophonistes sont fortement plébiscités. Encore faut-il savoir où la demande est la plus forte. C’est dans ce sens que l’étude de marché est requise. Elle vous permet d’évaluer le potentiel des différentes localités ciblées

Pour ce faire, vous êtes amené·e à évaluer :

  • les caractéristiques démographiques locales ;

  • le coût moyen d’une consultation d’orthophoniste ;

  • le niveau de la demande ;

  • la concurrence locale.

Bien que les orthophonistes ne constituent que 4 % des personnels de santé (dixit la Direction de la Recherche, des Études, des Évaluations et des Statistiques DRES), les grandes villes en sont saturées. Pour profiter d’une forte demande, il convient de viser des villes moins peuplées comme Tours, Valence ou Bayonne. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Créez votre entreprise en ligne avec Shine.

Découvrir nos offres

3. Établir un business plan

Une fois l’étude de marché réalisée, vous pouvez vous atteler à votre business plan. Il est question d’étudier les investissements dont vous aurez réellement besoin pour mettre votre cabinet en place. Les charges inhérentes à l’ouverture de votre cabinet concernent notamment : 

  • les frais liés à la création  ; 

  • l’achat des équipements ; 

  • les dépenses en marketing ;

  • et les dépenses annexes. 

Il faudra aussi vous projeter sur la rentabilité de votre entreprise. Avec un business plan bien ficelé, vous êtes prêt·e à défendre votre projet auprès des organismes de financement.  

🏜️

Les orthophonistes peuvent prétendre aux contrats incitatifs. L’État offre des subventions aux orthophonistes qui se dévouent à s’installer dans les déserts médicaux. 

4. Remplir les différentes formalités légales

Le métier d’orthophoniste est soumis à des règles strictes, émanant du Code de la Santé. Avant l’ouverture de votre cabinet, vous devez réaliser :

L’inscription à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM)

L’inscription doit se faire au moins 1 mois avant votre installation et après l’obtention de votre numéro professionnel. Ainsi, vous bénéficierez d’une couverture en cas de maladie, de maternité ou de paternité. Vous pourrez également obtenir des fiches de soin préremplies avec votre numéro et votre adresse professionnelle. 

La déclaration à l’URSSAF

Le délai appliqué est de 30 jours avant votre installation ou au plus tard 8 jours. L’inscription à l’URSSAF concrétise la création de votre cabinet. C’est à cette étape que vous entrerez en contact avec l’INSEE (pour l’obtention du numéro SIRET). L’URSAFF vous met également en lien avec les services fiscaux et la caisse de prévoyance sociale.

La validation d’affiliation à la CARPIMKO

Dès lors que vous êtes inscrit·e à l’URSSAF, vous pourrez recevoir les documents de confirmation d’affiliation venant de la CARPIMKO. Autrement, vous pouvez envoyer vous-même votre déclaration d’affiliation. Cette initiative accélère la procédure. 

La souscription à une assurance en responsabilité civile professionnelle

Selon le Code de la santé publique (article L. 1142-2), l’assurance en responsabilité civile professionnelle est obligatoire pour tous les professionnels de santé libéraux. Chez Shine, nous disposons d’une offre d’assurance RC Pro qui s’adapte à vos besoins. Nous vous accompagnons dans les différentes démarches pour régulariser votre situation. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Retrouvez la sérénité avec les assurances du compte pro Shine.

5. Choisir votre statut juridique

La législation appliquée au métier d’orthophoniste vous empêche de choisir la micro-entreprise

Mais alors, quel statut choisir ? 

Vous pouvez opter pour une Entreprise Individuelle, avec le statut libéral à Bénéfices Non Commerciaux. D’autres options sont possibles, comme la SELURL ou la SELASU. Pour travailler avec des associé·es, les statuts au choix sont la Société Civile de Moyen (SCM) et la Société d’Exercice Libéral À Responsabilité Limitée (SELARL).

6. Ouvrir votre compte bancaire

Un·e orthophoniste libéral·e n’est pas obligé·e d’ouvrir un compte bancaire professionnel. À vrai dire, tout dépend du statut juridique choisi. Cependant, nous vous conseillons vivement d’ouvrir un second compte pour ne pas mélanger vos flux bancaires personnels et professionnels. 

Ouverture d’un cabinet d’orthophoniste : récap’

Pour récapituler, voici ce dont vous avez besoin de faire avant de vous installer : 

  1. vous enregistrer auprès de la DTARS ;

  2. réaliser une étude de marché ;

  3. établir un business plan ; 

  4. remplir les obligations qui incombent au métier conformément au Code de la santé ;

  5. choisir votre statut juridique ;

  6. ouvrir un compte bancaire distinct.

Vous hésitez entre l’ouverture d’un compte pro et l’ouverture d’un second compte personnel ? Pour vous aider à trancher, nous vous invitons à découvrir les avantages du compte pro

👉 Pour vous jeter à l’eau sans attendre, notre offre Shine Start est le point de départ idéal. Elle vous accompagnera à chaque étape : immatriculation, dépôt de capital, compte pro, facturation, etc.

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

ouvrir-cabinet-radiologie

Santé

Ouverture d’un cabinet de radiologie : le guide complet

05 juil. 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Enregistrer votre diplôme d’orthophoniste
2. Réaliser une étude de marché
3. Établir un business plan
4. Remplir les différentes formalités légales
5. Choisir votre statut juridique
6. Ouvrir votre compte bancaire
Ouverture d’un cabinet d’orthophoniste : récap’