Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment ouvrir un compte professionnel ?

Rémy Lasset
par Rémy Lasset Publié le 19 septembre 20225 min. de lect

Ouvrir un compte bancaire professionnel, c’est un des premiers sujets à traiter quand on démarre une activité en tant qu’entrepreneur·e. Alors, comment réaliser cette action ? 

Certes, le compte pro n’est pas toujours obligatoire. Certes, la démarche est généralement assez simple. Mais cela n’empêche de se poser quelques questions : 

  • Comment choisir ? 

  • Quelles formalités accomplir ? 

  • Comment faire si une ou plusieurs banques refusent votre dossier ? 

Vous trouverez ici les réponses à ces questions… et à quelques autres ! 

Sommaire

Ouvrir un compte bancaire professionnel : l’embarras du choix

Constitution de dossier et formalités pour ouvrir un compte pro

Ouvrir un compte bancaire professionnel : l’embarras du choix

Si vous êtes dirigeant·e d’une société, celle-ci doit obligatoirement disposer d’un compte bancaire professionnel. Rien ne l’empêche même d’avoir plusieurs comptes pro.

En revanche, si vous êtes auto-entrepreneur·e ou entrepreneur·e individuel·le, le compte professionnel n’est pas obligatoire. Il peut toutefois être bien utile, selon vos besoins. 

ℹ️

Dès lors que leur chiffre d’affaires dépasse 10 000 € durant deux années consécutives, les micro-entreprises et autres entreprises individuelles ont l’obligation d’utiliser un compte dédié à leur activité professionnelle. 

Ce compte n’est pas forcément un compte pro. Il faut simplement qu’il soit distinct de votre compte personnel. 

Même sans obligation, l’utilisation d’un compte dédié est recommandée. Cela permet de bien distinguer vos opérations bancaires personnelles et professionnelles. 

Alors, comment trouver le compte pro qui vous convient ?

Le marché : trois types d’établissements bancaires, des offres variées

À un premier niveau, le choix se présente sous la forme de trois catégories d’établissements bancaires : banque traditionnelle, banque en ligne et « néobanque ».

Les banques traditionnelles sont les plus connues. Avec leurs réseaux d’agences, elles insistent sur la proximité et le contact humain direct. Leurs offres sont très complètes. Mais ces caractéristiques se paient avec des frais bancaires élevés

Les banques en ligne ont l’avantage de la simplicité. Les comptes sont souvent gratuits, et les frais annexes modérés. Elles développent généralement assez peu les comptes professionnels. Certaines refusent même l’utilisation de leurs comptes comme comptes dédiés à l’activité professionnelle. 

Enfin, dans la catégorie des « néobanques », certaines s’orientent résolument et exclusivement vers les professionnels et les entreprises. Les comptes professionnels qu’elles proposent incluent habituellement des services complémentaires : intégration comptable, gestion des devis et factures, etc. 

La plupart des grandes banques traditionnelles et des « néobanques » tournées vers les professionnels offrent une gamme diversifiée de comptes pro, avec différents niveaux de services et options. C’est le cas du compte Shine par exemple, qui se décline en formules Basic, Premium et Business. 

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Comment choisir une banque pour y ouvrir un compte professionnel ? 

A priori, toute entreprise peut trouver un compte pro qui lui convient dans l’une ou l’autre de ces trois catégories d’établissements. Cependant, chaque offre correspond plus à certaines entreprises qu’à d’autres. 

Du général… 

Bien sûr, le contexte, le statut et la taille de l’entreprise font partie des critères de choix pour ouvrir un compte professionnel.

Les grandes entreprises choisissent principalement une banque traditionnelle. Mais elles ont souvent plusieurs comptes, et pourquoi pas aussi auprès d’une « néobanque ».

À l’inverse, les micro-entreprises ou autres entreprises individuelles se tournent plus facilement vers les banques en ligne et les « néobanques ». Cela n’empêche pas que certaines d’entre elles continuent à préférer la banque traditionnelle.

Les véritables critères décisifs se trouvent donc ailleurs. 

… au spécifique

D’abord, l’entreprise doit précisément définir ses besoins en termes de : 

  • Moyens de paiement (cartes physiques et virtuelles, chéquiers, virements…) ; 

  • Moyens d’encaissement (espèces, chèques, virements, terminal de paiement, encaissement en ligne…) ;

  • Financements (découvert autorisé, affacturage…) ;

  • Prêts professionnels ou autres solutions d’investissement ; 

  • Comptes-titres et produits d’épargne ;

  • Assurances professionnelles (RC pro ou autres) ; 

  • Fonctionnalités de gestion administrative et comptable ; 

  • Services spécifiques liés par exemple à l’international…

Il peut être utile de qualifier chacun des besoins selon qu’ils sont absolus ou relatifs. La liste ainsi obtenue permet de retenir ou d’exclure les offres consultées, et facilite enfin le choix final. 

Mais un autre critère prend inévitablement de l’importance au moment de décider : le tarif. Certaines entreprises se fixent même un montant maximum pour appliquer un filtre en amont. 

💡

Finalement, c’est généralement le rapport entre les besoins couverts et les tarifs qui oriente l’entreprise vers un compte professionnel plutôt qu’un autre. Et si le doute subsiste, l’existence de services non nécessaires mais possiblement intéressants peut aussi départager différentes offres. 

La comparaison des comptes bancaires professionnels sur le marché est donc une étape fondamentale. 

Constitution de dossier et formalités pour ouvrir un compte pro 

En parallèle à ce processus de décision, vous pouvez déjà commencer à rassembler les pièces justificatives demandées pour ouvrir un compte professionnel. 

Pour un·e auto-entrepreneur·e ou une entreprise individuelle, la liste se limite le plus souvent à une pièce d’identité et un justificatif d’adresse. Pour une société, il faut ajouter notamment les statuts ou le projet de statuts. 

Si l’activité s’exerce dans un local professionnel, un justificatif d’utilisation de ce local (bail commercial par exemple) peut être demandé. 

Dès que vous aurez choisi le compte pro que vous souhaitez ouvrir, vous serez donc prêt·e à effectuer la démarche. 

Comment ouvrir un compte professionnel dans une banque traditionnelle ? 

Qui dit banque traditionnelle dit rencontre physique avec votre conseiller en agence. Il faut habituellement prendre rendez-vous au préalable. 

Lors de cette rencontre, vous apportez les pièces justificatives et vous complèterez. Aussi, vous signez les documents nécessaires à l’ouverture de votre compte bancaire professionnel.

Enfin, vous pouvez réaliser un premier versement sur votre compte pro, en déposant par exemple un chèque ou des espèces. 

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Comment ouvrir un compte pro dans une banque en ligne ou une « néobanque » ? 

Chez les banques en ligne et les « néobanques », l’ouverture de compte professionnelle se fait entièrement à distance. Le processus de souscription est simple et rapide

Quelques minutes suffisent pour remplir le formulaire sur l’application mobile ou le site de l’établissement et pour joindre les pièces justificatives numérisées. L’entreprise constate donc un des principaux avantages du 100 % en ligne avant même que son compte professionnel ne soit ouvert ! 

Le premier dépôt sur le compte s’effectue par virement. En quelques jours, l’ouverture du compte pro est validée et l’entreprise reçoit les moyens de paiement qu’elle a demandée.

Comment faire en cas de refus ?

ℹ️

Les banques appliquent des critères pour accepter ou non les demandes d’ouverture de compte. Certains sont clairement affichés, et il est recommandé de les vérifier au préalable afin de ne pas perdre de temps. D’autres restent en interne. 

Ainsi, toute banque a le droit de refuser l’ouverture d’un compte, même à un professionnel. Elle n’a pas de justification à donner. Elle a cependant l’obligation de vous fournir une lettre attestant ce refus

Si cela vous arrive, vous pouvez bien sûr tenter votre chance avec d’autres établissements de votre choix. L’alternative consiste à engager une procédure de droit au compte auprès de la Banque de France. Elle désignera alors un établissement et lui ordonnera de vous ouvrir un compte professionnel. 

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

Banque

Comment clôturer ton compte bancaire pour passer chez Shine ?

3 min · 21 mars 2018

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Ouvrir un compte bancaire professionnel : l’embarras du choix
Constitution de dossier et formalités pour ouvrir un compte pro