Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Liste complète des frais bancaires pour une entreprise

Mathieu Marechal
par Mathieu Marechal Publié le 22 mai 2023Mis à jour le 31 mai 20246 min. de lect

Envie d’optimiser vos frais bancaires, pour préserver la trésorerie de votre entreprise ? Sachez que rien n’est figé dans le marbre et que des frais bancaires se négocient. Parcourons les 16 sources de frais bancaires les plus fréquentes. Cela vous permettra d’interpréter vos propres factures et/ou d’entamer des négociations.

Sommaire
frais-bancaire-entreprise

1. Les frais d'ouverture de compte

Lorsque vous ouvrez un compte bancaire professionnel, il est rare que votre banque vous facture des frais d’ouverture. Par contre, la plupart des banques exigent le versement d’un montant minimal à l’ouverture du compte. Cette pratique a pour objectif de lutter contre l’ouverture de “comptes fantômes” (des comptes inutilisés) ! 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

2. Les frais de tenue de compte

La gestion des comptes bancaires nécessite des ressources informatiques importantes et des compétences pointues.

L’ensemble des crédits et des débits sur un compte bancaire nécessite la création et la maintenance d’un système informatique complexe.

De nombreuses banques facturent des frais de tenue de compte, destinés à compenser ces investissements.

📌

Il existe une sous-catégorie de frais de tenue de compte. Il s’agit des frais de tenue sur les comptes inactifs. Ces derniers sont plafonnés à 30 € par an en France. 

3. Les frais de clôture de compte

Certaines banques facturent des frais lors de la clôture d’un compte bancaire ou pour le transfert de certains produits d’épargne vers d’autres banques.

Contrairement aux particuliers, les entreprises ne bénéficient pas des avantages de la loi pour la mobilité bancaire

4. Les commissions de mouvement

Sur un compte bancaire professionnel, il est fréquent d’observer de nombreux débits et crédits mensuels (qu’on appelle mouvements).

Traiter ces mouvements, sur un plan informatique, coûte de l’argent à la banque.

Les banques facturent souvent une commission de mouvement, qu’elles calculent en appliquant un taux sur le volume total des mouvements réalisés chaque mois.

Ce taux varie entre 0 et 0,3 % et les taux de la majorité des banques se situent entre 0,05 et 0,1 %

Il est possible de négocier ce taux avec votre banque !

À titre d’exemple, un taux de 0,1 %, pour 10 000 € de mouvements mensuels, représente une commission de mouvement de 10 € par mois.

Si vous réalisez des virements à l’étranger, des frais liés au taux de change entre devises sont également à prévoir.

5. Les virements effectués par la banque

Si vous demandez à votre banque de réaliser un virement pour vous en agence, elle peut vous facturer ce service. Le coût habituel, par virement exécuté, est compris entre 3 et 5 €.

6. Les dépôts de chèque et de chéquier

De nombreuses banques facturent à leur clientèle l’envoi postal de leurs chéquiers, ainsi que les dépôts de chèques en agence.

Les banques couvrent ainsi l’édition du chéquier et son acheminement par courrier postal. Le tarif diffère selon si vous choisissez un envoi en courrier simple ou en recommandé.

Exemple : dans le cas d’un envoi de votre chéquier en recommandé, le prix moyen est d’environ 7,5 € (il diffère d'un établissement à l’autre).

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

7. Les frais à l’étranger

Vous voyagez à l’étranger dans le cadre de votre activité professionnelle ? Votre banque peut vous facturer des frais sur vos paiements par carte bancaire et vos retraits. Si vous passez souvent les frontières pour des raisons professionnelles, nous vous conseillons de choisir une banque adaptée aux digitaux nomades.

8. Les frais liés aux opérations spécifiques

Voici un ensemble d’autres situations où des frais peuvent être appliqués par votre banque :

  • frais liés à des retraits réalisés dans une autre banque ;

  • commission liée à une transaction internationale (nous faisons référence aux virements SWIFT) ;

  • frais pour la réalisation de virements ou de prélèvements au-delà des conditions et plafonds prévus dans l’offre de base. 

🔎

Pour vous prémunir de ces frais, nous vous conseillons de bien lire les termes du contrat à l’ouverture de votre compte pro

9. Les frais liés aux incidents

Il arrive que des petits soucis apparaissent dans notre gestion de services bancaires. Par exemple, un chèque peut être rejeté si les fonds sur votre compte sont insuffisants.

Votre banque doit vous aider à gérer ces situations peu agréables, impliquant une nouvelle catégorie de frais :

  • rejet d’un chèque sans provision ;

  • rejet d’un prélèvement ;

  • envoi d’une lettre ou d’un SMS vous notifiant d’un solde insuffisant.

10. Les frais de saisie administrative à tiers détenteur

Si vous n’avez pas réglé vos factures ou vos impôts, il s’agit d’un impayé. Dans cette situation, votre banque peut être amenée à gérer une saisie sur votre compte de la part d’un tiers.

Elle appliquera alors des frais de saisie administrative à tiers détenteur.

C’est le cas, par exemple, lorsque les services fiscaux demandent à une banque d’être réglés d’un impôt ou d’une taxe en attente de régularisation.

💰

Les frais de saisie administrative à tiers détenteur sont plafonnés à 100 € par saisie administrative depuis le 1er janvier 2019.

11. Les frais de découvert

Lorsque votre compte bancaire passe sous le seuil fatidique de 0 €, vous êtes à découvert ! Dans ce cas, votre banque peut vous facturer des intérêts, qu’on appelle également des agios.

Il s’agit souvent d’un poste important dans les frais bancaires d’une entreprise. Mais de nombreuses banques proposent une autorisation de découvert, d’un montant variable selon votre profil. Cette autorisation d’être temporairement à découvert peut s’assortir d’une exonération d’agios.

En complément des agios, les banques facturent également une commission du plus fort découvert. Celle-ci est calculée en fonction d’un taux sur la valeur maximale du découvert atteint pendant le mois. 

Citons également les commissions d’intervention. Elles s’ajoutent aux agios et à la commission du plus fort découvert. Il s’agit de frais couvrant le temps passé par la banque à régulariser la situation de découvert sur votre compte.

⚖️

La loi limite les frais pour dépassement de découvert. Depuis la parution du décret n° 2013-931 du 17 octobre 2013, ces frais sont limités à 8 € par opération et 80 € par mois.

12. L’abonnement aux services en ligne

La plupart des banques proposent un service de consultation et de gestion des services bancaires sur Internet, comme par exemple :

  • consultation de la liste des comptes bancaires (solde, mouvements, etc.) ;

  • réalisation de virements ;

  • téléchargement des relevés mensuels ;

  • envoi de messages au conseiller ou à la conseillère bancaire.

Certaines facturent l’accès à ce service, via un abonnement mensuel.

13. La carte bancaire professionnelle

Les banques proposent à leurs client·es professionnel·les différents moyens de paiement :

Ces dernières sont en général incluses dans l’abonnement mensuel ou dans les frais de tenue de compte.

Le prix de l’abonnement peut varier en fonction du type de carte bancaire choisie. Prenons un exemple : chez Shine, la carte Shine Basic s'élève à 7,90 € / mois HT, la carte Shine Plus est à 14,90 € / mois HT et la carte Shine Pro coûte 29 € / mois HT.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Des cartes bancaires pro adaptées à vos besoins.

14. Les frais liés au TPE

Si vous utilisez un TPE (terminal de paiement électronique) dans le cadre de votre activité, vous êtes susceptible de payer :

  • des frais de location de cet équipement ;

  • des commissions sur les transactions effectuées grâce au TPE.

Bien sûr, ces frais seront appliqués par votre banque si elle est aussi le fournisseur de votre TPE. Si vous faites appel à un prestataire externe, c’est lui qui vous facturera ces frais. 

15. Les assurances

Les banques proposent aussi des assurances facultatives, pour vous protéger en cas de perte ou de vol des moyens de paiement. Elles représentent des frais supplémentaires si elles sont souscrites auprès d’elles. À vous de comparer leurs offres et celles des compagnies d’assurance pour savoir quelle option est la plus intéressante. 

16. Les frais liés aux crédits professionnels

De nombreuses entreprises font appel aux crédits pro pour financer leur développement.

Les banques facturent pour ce service de financement :

  • des frais de dossier initiaux ;

  • des intérêts sur le capital restant dû ;

  • des frais de remboursement anticipé ;

  • des frais de renégociation du taux ou de la durée du crédit.

🇲🇫

Le gouvernement français met à disposition du public un site d’information sur les tarifs bancaires très utile. On y trouve un comparatif des principaux tarifs bancaires, par région et par établissement.

Les frais bancaires pour l’entreprise :  résumons !

Les banques ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit de facturer leurs client·es professionnel·les ! 

Il est donc très important de connaître les différents types de frais bancaires, afin de maîtriser ce poste de dépenses et de les négocier si besoin.

Chez Shine, nos offres sont transparentes et elles comptent de nombreuses options

Vous en êtes persuadé·e ? Alors, ouvrez votre compte pro pour en profiter. 

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

transparance-bancaire-big

Gestion bancaire

Fraudes et arnaques bancaires : les identifier et les déjouer

14 sept. 2020

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Les frais d'ouverture de compte
2. Les frais de tenue de compte