Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Ouvrir son auto-école : le guide complet

Emmanuelle Dos Santos
par Emmanuelle Dos Santos Publié le 12 avril 2023Mis à jour le 22 juin 20236 min. de lect

Vous avez au moins 20 ans et êtes titulaire du permis B depuis minimum 3 ans ? Bonne nouvelle : vous remplissez les conditions de base pour ouvrir une auto-école. D’autres cases sont à cocher comme l’obtention d’un agrément préfectoral, la possession d’un local et la location ou l’achat de véhicules professionnels. Pour vous aider à ne rien oublier, nous avons listé toutes les étapes de l’ouverture d’une auto-école

Sommaire
metier-ouvrir-auto-ecole

1. Répondre aux conditions préalables

 Pour ouvrir une auto-école en France, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • être âgé d'au moins 20 ans ;

  • avoir le permis B depuis 3 ans minimum ;

  • posséder un diplôme de niveau bac +2 ou une formation portant sur la gestion et l'exploitation des établissements d'enseignement de la conduite, comme la certification RUESCR ;

  • passer un contrôle médical avec un médecin agréé ;

  • avoir un bulletin n°2 du casier judiciaire exempt de tout antécédent pénal ;

  • n’avoir jamais été privé·e du droit une activité commerciale.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Créez votre entreprise en ligne avec Shine.

Découvrir nos offres

2. Réaliser une étude de marché et un business plan

Une auto-école peut être une entreprise lucrative. Mais avant de lancer votre projet, il est crucial de réaliser une étude de marché approfondie et un business plan solide.

Analyser le marché

La première étape de votre étude de marché consiste à analyser l'environnement économique dans lequel votre entreprise va évoluer. Commencez par examiner la demande actuelle pour les services d'auto-école dans votre région. 

  • Y a-t-il une demande croissante ou décroissante pour ce type de service ? 

  • Qui sont vos principaux concurrent·es ? 

  • Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ?

Il est important de prendre en compte les facteurs externes qui pourraient influencer votre entreprise, comme les changements de réglementation, les tendances économiques, etc.

Identifier les besoins et attentes des client·es

Vous devez analyser la demande pour les services d'auto-école à l’échelle de votre région. Pour ce faire, vous pouvez réaliser une enquête en ligne et converser avec votre clientèle potentielle pour comprendre ses besoins et ses attentes. Cette analyse complète facilitera la prise de décision pour la stratégie marketing à adopter selon le marché ciblé.

Élaborer une stratégie commerciale

Votre stratégie commerciale inclut : 

  • la façon dont vous allez vous différencier de la concurrence ; 

  • les services que vous allez offrir ; 

  • votre politique de tarification et de promotion ;

  • les canaux de distribution que vous utiliserez pour atteindre vos client·es.

Il est possible de se démarquer sur d'autres critères que le permis B en proposant des services tels que : 

  • la conduite accompagnée ;

  • les stages de récupération de points ;

  • l'enseignement de l'ASSR en milieu scolaire.

Les opportunités sont nombreuses pour diversifier son offre.

💡

Vous pouvez aussi décider d’ouvrir votre auto-école en tant que franchisé·e.

Établir un budget

En préparant votre business plan, vous devrez établir un budget détaillé pour votre auto-école, incluant : 

  • les prévisions de revenus et de dépenses pour les trois premières années d'activité ;

  • le coût de votre équipement, de votre marketing et de vos frais généraux ;

  • les charges fiscales et sociales, etc.

Il est important de prévoir des marges de manœuvre dans le budget, notamment pour faire face aux imprévus ou à un éventuel retard dans l'obtention de l'agrément préfectoral. Il est également recommandé de se faire accompagner par un·e expert·e-comptable pour établir un budget prévisionnel réaliste et exhaustif.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Découvrez notre template de prévisionnel financier prêt à remplir !

3. Obtenir les autorisations et choisir le statut juridique

Ouvrir une auto-école est une entreprise réglementée qui nécessite d'obtenir des autorisations administratives et de choisir le statut juridique approprié pour l'entreprise.

Les autorisations administratives obligatoires

L'agrément préfectoral est une autorisation administrative obligatoire et gratuite pour ouvrir une auto-école en France. Il est délivré par la préfecture de votre département.

L'obtention de ce document atteste que vous remplissez toutes les exigences requises pour exercer en tant que gestionnaire d'une auto-école. Si vous gérez plusieurs établissements, vous devez faire une demande d'agrément pour chacun d'eux. La validité de l'agrément est de 5 ans et elle est renouvelable. 

Tout moniteur ou toute monitrice souhaitant dispenser des leçons de conduite doit obtenir une autorisation d'enseigner, représentée par une carte délivrée par la préfecture de son département. Cette carte est gratuite et nécessite un renouvellement tous les 5 ans.

Les différentes formes juridiques possibles

Une fois que vous avez obtenu les autorisations nécessaires, c’est le moment de choisir la forme juridique appropriée pour votre auto-école.

La micro-entreprise le choix le plus courant

Le statut de micro-entrepreneur est souvent choisi pour sa simplicité administrative et fiscale. Cependant, il est limité en termes de chiffre d'affaires et de nombre d'employé·es.

L'EI, une alternative pour investir seul

L’entreprise individuelle est également simple à mettre en place et offre une plus grande liberté de gestion, mais il peut être plus difficile d'obtenir des financements.

Les autres status à creuser

D’autres formes de sociétés, comme la SARL, la SASU ou l’EURL sont possibles, suivant vos besoins et vos objectifs à moyen et long termes. 

💡

Si vous êtes le ou la seul·e gérant·e et moniteur ou monitrice de votre auto-école, alors votre activité est de nature libérale. Si vous avez au moins un moniteur ou une monitrice salarié·e travaillant pour vous, alors votre activité est considérée comme commerciale.

4. Effectuer les démarches administratives complémentaires

Vous avez obtenu l’agrément préfectoral nécessaire et choisi le statut juridique de votre future auto-école. 

Mais il reste encore quelques démarches à effectuer : 

5. Rechercher des locaux

La recherche de local et l'aménagement des salles de cours sont des étapes cruciales dans la création d'une auto-école. Pour trouver les locaux adéquats, différents critères sont à prendre en compte : 

  • l'accessibilité ;

  • la visibilité ; 

  • la superficie ;

  • la configuration ; 

  • la sécurité.

Une fois le local trouvé, il est essentiel de les aménager de manière optimale pour offrir un environnement de travail agréable et propice à l'apprentissage. Les salles de cours doivent être équipées de mobilier et de matériel de projection. Des espaces de détente pour les élèves, les formatrices et les formateurs peuvent également être prévus.

Se conformer aux normes en vigueur en matière de sécurité, d'accessibilité et d'hygiène est essentiel. Les locaux doivent être équipés de dispositifs de sécurité incendie, de sorties de secours et de dispositifs de ventilation et de climatisation.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

6. Acquérir les véhicules-écoles

Pour enseigner, vous aurez besoin d’un véhicule adapté à la formation de la conduite. Les voitures avec des doubles commandes sont les plus courantes pour permettre à l'instructeur ou à l’instructrice de prendre le contrôle du véhicule si nécessaire (exemple : un refus de priorité). 

Certaines conditions sont à respecter pour les véhicules destinés à la formation, notamment : 

  • une autorisation de mise en circulation avec la mention véhicule-école sur la carte grise ;

  • un contrôle technique à jour ;

  • une assurance professionnelle ;

  • et une voiture disposant d’au moins 4 places assises.

L’acquisition d’une voiture équipée pour la formation ou d’une flotte de véhicules-écoles coûte cher. Le prêt professionnel est une option à envisager pour la financer.

7. Communiquer pour attirer sa clientèle

Avant de commencer à communiquer, il faut déterminer votre public cible. Qui voulez-vous attirer dans votre auto-école ? Les jeunes conducteurs et conductrices ? Les personnes qui ont besoin d'une formation spécifique pour leur travail ? Une fois que vous avez déterminé votre clientèle idéale, vous pouvez ajuster votre communication pour l’atteindre efficacement.

Les réseaux sociaux, le bouche-à-oreille, la publicité et un site web sont des moyens efficaces pour transmettre vos offres et vous constituer une réputation. Proposer des promotions et des remises peut aider à attirer de nouveaux client·es.

Ouverture d’une auto-école : le récap’

Vous souhaitez ouvrir votre auto-école ? Voici les éléments à cumuler pour cela : 

  • 20 ans minimum ;

  • 3 ans de permis B ; 

  • la condition physique requise ;

  • un casier judiciaire vierge au bulletin n°2 ; 

  • un diplôme de niveau bac +2 ;

  • les autorisations nécessaires ;

  • une entreprise immatriculée ; 

  • un compte pro ; 

  • une RC pro ; 

  • un local et des véhicules-écoles ;

  • une stratégie de communication. 

Vous voilà prêt·e à démarrer votre activité d’auto-école ! Vous hésitez entre la création et la reprise ? Voici un comparatif entre l’achat et la création ex nihilo d’une entreprise

👉 Pour créer votre auto-école simplement et à moindres frais, nous vous conseillons notre offre tout-en-un Shine Start ! 🏎️

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

ouvrir-office-notarial

Selon son activité

Ouvrir son office notarial : le guide complet

24 avr. 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 000 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.4 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Répondre aux conditions préalables
2. Réaliser une étude de marché et un business plan