Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Dissolution et liquidation d’une SAS : comment faire ?

par Victoria Grimaldi Publié le 13 octobre 2022Mis à jour le 3 novembre 20226 min. de lect

La dissolution d’une SAS met fin à son activité. Ce n’est jamais un moment agréable à passer pour le chef d’entreprise, mais c’est une décision cruciale pour l’avenir de la société. Elle peut être prise pour de nombreuses raisons : difficultés financières, décès du dirigeant, clause statutaire, etc. Vous faites face à l'une de ces situations ? Parfait : nous allons vous expliquer comment liquider une SAS simplement.

Sommaire

Point définition : qu’est-ce qu’une dissolution ?

Pourquoi dissoudre une SAS ?

Comment dissoudre une SAS ?

Après la dissolution, la liquidation de la SAS

Récapitulatif : les étapes de la dissolution-liquidation d’une SAS

sas-dissolution

Point définition : qu’est-ce qu’une dissolution ?

La dissolution d’une société correspond à la décision de fermeture de l’entreprise. Elle s’effectue en 3 étapes :

À la suite de la dissolution, on procède à une liquidation de la société. Un liquidateur est nommé pour effectuer les opérations de liquidation : la vente des actifs et l’apurement des dettes de la société. Une fois ces deux étapes réalisées, la société peut être radiée. La radiation du registre du commerce et des sociétés est l’étape finale. La société cesse alors définitivement d’exister.

Dissolution ≠ cessation d'activité

La cessation d’activité est une mise à l’arrêt de l’activité de la société. 

Lorsqu’elle est temporaire, on parle de mise en sommeil d’une société. La société est comme « mise en pause ». Elle conserve la possibilité de revenir à une activité normale.

Lorsqu'elle est définitive, elle donne lieu à une dissolution-liquidation. Dans ce cas, il n’y a pas de retour en arrière.

Pourquoi dissoudre une SAS ?

La dissolution automatique de la SAS

La dissolution de la SAS peut-être obligatoire dans trois situations :

  • La réalisation ou l’extinction de l’objet social de la SAS ;

  • L’arrivée du terme de la société ;

  • Un autre événement prévu et stipulé dans les statuts.

La création d'une SAS est souvent motivée par la grande liberté statutaire associée à ce statut. Les associés peuvent donc inclure une clause qui entraîne la dissolution de la SAS comme, par exemple, le décès du dirigeant.

La dissolution judiciaire de la SAS

Dissolution pour justes motifs

Un associé de la SAS peut saisir le tribunal et demander la dissolution pour « justes motifs ». Il s’agit par exemple d’une mésentente grave entre associés, paralysant le fonctionnement de la société ou d’un objet social illicite.

Dissolution judiciaire

La dissolution judiciaire peut avoir une autre origine : les difficultés financières de la SAS. Si la société est en état de cessation de paiement (elle ne peut plus payer ses dettes), elle doit forcément entamer une procédure de liquidation judiciaire. Il faut alors passer par un juge qui décide de la dissolution puis de la liquidation de la société.

La dissolution volontaire anticipée de la SAS

Les associés peuvent décider volontairement de mettre fin à la société. Dans la pratique, différentes explications l'expliquent : absence de perspectives d’avenir pour la SAS, anticipation d’éventuelles difficultés financières, etc. Dans ce cas de figure, la dissolution volontaire anticipée de la SAS doit respecter quatre étapes :

👉 Convocation d’une assemblée générale ;
👉 Enregistrement du procès-verbal ;
👉 Publication d’une annonce légale ;
👉 Envoi d’un dossier au centre de formalité des entreprises.

⚠️

Une dissolution à l’amiable de la SAS est impossible si la société a déjà des dettes conséquentes.

La dissolution de la SAS suite à la perte de la moitié du capital

Il existe une autre cause de dissolution d’une SAS. Si les capitaux propres représentent moins de la moitié du capital social, la société doit convoquer une assemblée afin de décider d’une éventuelle dissolution. La société ne peut continuer son activité que si elle rétablit sa situation. À défaut, elle risque une dissolution judiciaire.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Comment dissoudre une SAS ?

1. Convoquer une assemblée 

En règle générale, la dissolution de la SAS est décidée en assemblée générale extraordinaire. 

La convocation d’une assemblée en SAS est obligatoire pour que les actionnaires puissent se prononcer sur la potentielle dissolution de la SAS. Le président de la SAS ne peut pas être le seul décisionnaire.

2. Voter la dissolution

Les statuts rédigés lors de la création de la SAS décident librement des règles de quorum et de majorité nécessaires pour voter la dissolution. Pour rappel, le "quorum" correspond au nombre minimum de membres présents ou représentés pour qu'une assemblée puisse délibérer.

3. Rédiger l’acte de dissolution

Une fois la décision votée, il est temps de rédiger un procès-verbal de dissolution. Cet acte doit prévoir la nomination d’un ou plusieurs liquidateurs

Bon à savoir 💡

Depuis 2020, il n’est plus nécessaire d’enregistrer cet acte au service des impôts des entreprises.

4. Nommer un liquidateur

Le rôle du liquidateur est de réaliser les opérations de liquidation. 

Pendant la procédure, il a le pouvoir de représenter légalement les associés. Le liquidateur peut être le dirigeant, un associé ou un tiers extérieur à la société.

5. Publier un avis de dissolution dans un journal d’annonces légales (JAL)

Le liquidateur se charge d’informer les tiers de la future disparition de la SAS. L’annonce doit être publiée dans un journal d’annonces légales (JAL) sous un mois après l’acte de dissolution.

Concernant le contenu de l'annonce, voici les points indispensables à inclure :

  • Dénomination sociale ;

  • Forme juridique (SAS) ;

  • Adresse du siège social ;

  • Montant du capital social ;

  • Numéro RCS et le greffe d’immatriculation ;

  • Mention de l’acte de dissolution ainsi que la date de cet acte ;

  • Date d’effet de la dissolution ;

  • Adresse du siège de la liquidation (adresse du liquidateur ou du siège social de l’entreprise) ;

  • Nom et l’adresse du liquidateur chargé de la dissolution.

6. Remplir et déposer un dossier de dissolution de SAS

formulaire-modification-société-M2

Pour finaliser la dissolution de la SAS, remplissez tous les cadres du formulaire M2 de modification de société portant sur la dissolution de la SAS.

Placez ensuite les documents suivants dans un même dossier :

👉 Le formulaire M2 rempli ;
👉 Le procès-verbal de dissolution certifié conforme par le liquidateur ; 
👉 L’avis de publication dans un journal d’annonces légales ;
👉 Une déclaration de non-condamnation et de filiation du liquidateur.

Enfin, déposez votre dossier complet au greffe du tribunal de commerce compétent.

💰

La dissolution d’une SAS coûte environ 200 € pour la publication de l’annonce légale et environ 192 € pour les frais de greffe.

Après la dissolution, la liquidation de la SAS

Les opérations de liquidation de la SAS

Le liquidateur s’occupe de toutes les opérations de liquidation. 

Il commence par établir les comptes de la société

Pour cela, il effectue un inventaire de l’actif (les possessions) et du passif (les dettes) de la société. Il se charge d’apurer les dettes en payant les créanciers de la SAS et de vendre les actifs de la société.

En fonction du résultat des comptes, deux situations sont possibles :

  • Un boni de liquidation : le liquidateur partage l’actif restant entre les associés ;

  • Un mali de liquidation : les associés doivent éponger les dettes restantes.

Le liquidateur présente la situation comptable de la société aux associés. Pour cela, il convoque une assemblée générale pour clôturer les opérations de liquidations et approuver les comptes.

Les formalités de liquidation de la SAS

Le liquidateur se charge ensuite des dernières formalités administratives de la liquidation. Il se charge de la publication d’un avis de clôture de la liquidation dans un JAL et de la demande de radiation de la société au RCS (registre du commerce et des sociétés). Celle-ci se compose d'un formulaire M4 accompagné des pièces justificatives nécessaires.

La liquidation doit intervenir dans un délai maximal de 3 ans.

Récapitulatif : les étapes de la dissolution-liquidation d’une SAS

En définitive, la dissolution d'une SAS permet de :

👉 Faire face à des difficultés financières ;
👉 Résoudre une mésentente entre plusieurs associés ;
👉 Cesser son activité sans chercher de repreneur.

Une assemblée générale extraordinaire en présence de tous les associés doit avoir lieu pour décider de la dissolution de leur société. Lorsque celle-ci est prononcée, la liquidation de la SAS peut démarrer. Cette dernière est réalisée par un mandataire désigné par le tribunal. Son rôle ? Liquider la société, réaliser l’actif et apurer le passif.

Vous souhaitez dissoudre votre SAS pour créer une autre société ? Choisissez le statut juridique idéal pour votre future entreprise.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

sas-capital-variable

SAS

SAS à capital variable : avantages & inconvénients

4 min · 01 nov. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Point définition : qu’est-ce qu’une dissolution ?
Pourquoi dissoudre une SAS ?
Comment dissoudre une SAS ?
Après la dissolution, la liquidation de la SAS
Récapitulatif : les étapes de la dissolution-liquidation d’une SAS