Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Ouverture d’un cabinet de nutritionniste : mode d’emploi

Antonin C
par Antonin C Publié le 4 mai 2023Mis à jour le 6 mars 20243 min. de lect

Diabète, obésité, troubles de l’alimentation : votre rôle est d’analyser les problématiques de vos patient·es. Une fois le diagnostic réalisé, vous devrez proposer un programme nutritionnel adapté à chaque patient·e et assurer un suivi ! Mais avant, quelques étapes théoriques doivent être accomplies. Découvrez sans attendre comment ouvrir un cabinet de nutritionniste !

Sommaire
1. Différencier nutritionniste et diététicien·ne
ouvrir-cabinet-nutritionniste

1. Différencier nutritionniste et diététicien·ne

Avant de vous lancer, il faut comprendre dans quoi vous vous engagez. Et pour cause : les métiers de nutritionniste et de diététicien·ne sont souvent confondus. 

Même s’ils ont tous les deux pour but de résoudre les problématiques alimentaires de leurs patient·es, 2 points les différencient : leurs études et leurs rôles.

Les diplômes

Pour devenir diététicien·ne, vous devez obtenir un diplôme d’État (comme le BTS ou le DUT en diététique) qui s’acquiert en 2 ans d’études après le bac.

Le ou la nutritionniste passera un peu plus de temps sur les bancs de l’école.

6 ans de formation auxquels il faut ajouter les années de spécialisation sont requis pour devenir médecin et se spécialiser en nutrition.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Créez votre entreprise en ligne avec Shine.

Découvrir nos offres

Les rôles

Un·e diététicien·ne n’est donc pas un médecin. Mais il ou elle appartient bel et bien au secteur de la santé. Son expertise lui permet d’éduquer et d’informer en matière d’alimentation. Ses patient·es pourront, par exemple, obtenir des conseils sur un régime personnalisé. 

Le ou la nutritionniste traitera plutôt les pathologies liées à un problème nutritionnel ou des troubles des conduites alimentaires (TCA). Vos patient·es peuvent être atteint·es de diabète, d’obésité, de la goutte… Et vos 2 casquettes (chef·fe d’entreprise et médecin nutritionniste) confèrent à votre activité le titre de profession libérale réglementée ! 🧢 

💡 

Une consultation chez un médecin nutritionniste est remboursée par la Sécurité Sociale.

2. Établir un plan d’affaires

Un plan d’affaires, ou business plan, définit des objectifs et établit les moyens à mettre en œuvre pour les atteindre. De plus, il vous aide à convaincre les banques que vous méritez d’accéder à un prêt.  

Voici les éléments à inclure dans votre plan d’affaires :

  1. présentation de votre projet d’ouverture de cabinet de nutritionniste (nom du cabinet, présentation de votre équipe, perspectives d’évolution, etc.) ; 

  2. présentation des services que vous allez proposer ; 

  3. étude de marché (offre, demande, environnement...) ;

  4. modèle économique et stratégie commerciale ;

  5. choix du statut juridique ;

  6. budget prévisionnel ou prévisionnel financier.

3. Choisir le statut juridique de votre cabinet

Toutes les entreprises doivent faire face au dilemme du choix de la forme juridique

La forme juridique se choisit selon différents critères : 

  • le montant du capital à rassembler ; 

  • le nombre d’associé·es ; 

  • la nature de l’activité ; 

  • le régime fiscal et social ; 

  • les contraintes juridiques ; 

  • les contraintes comptables, etc. 

Voici quelques pistes pour vous y retrouver plus facilement :

La micro-entreprise

La micro-entreprise est le statut juridique le plus simple à créer et à gérer. Il peut être intéressant pour créer un petit cabinet de diététicien-nutritionniste en solo. Mais attention : vous serez limité en matière de chiffre d’affaires et ne pourrez pas vous associer. 

⚠️ Attention : si vous êtes nutrionniste de formation (médecin donc), vous ne pouvez pas exercer votre activité sous le statut de la micro-entreprise.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Devenez auto-entrepreneur·e avec Shine.

L’entreprise individuelle (EI)

L’EI est une entreprise en nom propre, idéale si vous démarrez votre cabinet de nutritionniste seul·e. Contrairement à la micro-entreprise, votre chiffre d’affaires sera illimité. Les démarches de création et de gestion de votre EI seront simplifiées. 

La société (SEL, SASU, EURL...)

Si vous décidez de créer une société, vous pourrez créer une société d’exercice libérale (SEL) avec d'autres professions libérales.

Vous pourrez également opter pour une forme de société plus classique comme la SARL ou l’EURL ou encore la SAS ou la SASU

Dans tous les cas, vous devrez rédiger les statuts de la société. Ils contiendront toutes les règles relatives à votre établissement et à son fonctionnement.

⚠️

Le choix du statut juridique de votre cabinet de nutritionniste devra être suivi par la déclaration de votre activité sur le guichet unique de l'INPI.

Ouvrir un cabinet de nutritionniste : le récap’

Après vos études, ouvrir votre cabinet de nutritionniste ne devrait pas être trop difficile. Nous sommes sûrs que vous pouvez y arriver ! 

Pour rappel, voici les étapes clés à franchir : 

  1. suivre une formation en médecine avec une spécialisation en nutrition ; 

  2. établir un plan d’affaires complet ; 

  3. choisir son statut juridique et créer son entreprise officiellement. 

Bien sûr, vous devrez aussi trouver votre local, vous y installer et trouver votre patientèle. Pour cela, nous vous conseillons de parler de votre installation autour de vous, de développer votre présence en ligne et de vous inscrire sur Doctolib. 

Et pour plus de conseils dédiés à la création d’entreprise, il suffit de vous inscrire à La Lanterne

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

ouvrir-cabinet-kinesitherapeute

Santé

Comment ouvrir un cabinet de kinésithérapeute ?

08 févr. 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Différencier nutritionniste et diététicien·ne
2. Établir un plan d’affaires