Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Devenir carreleur indépendant en 7 étapes clés

Antonin C
par Antonin C Publié le 20 avril 2023Mis à jour le 14 mars 20244 min. de lect

Les faïences et les carrelages n’ont aucun secret pour vous ? Vous avez le souci du détail ? Vous vous vous voyez déjà avec vos protections aux genoux, en train de carreler les salons de vos client·es ? Décidément, vous cochez toutes les cases pour devenir carreleur indépendant ! Dans ce guide, nous vous parlons des prérequis, de la formation et des démarches administratives à réaliser pour atteindre votre objectif. 

Sommaire
devenir-carreleur-independant

1. Se pencher sur les prérequis

Pour accéder au métier de carreleur·se, 2 options s’offrent à vous : 

  • Obtenir un diplôme de carreleur·se ou une équivalence

Ici, plusieurs formations sont possibles : un CAP carreleur·se-mosaïste (certificat d’aptitude professionnelle), un brevet de maîtrise carreleur·se mosaïste, un brevet de technicien supérieur en bâtiment ou aménagement finition (BTS) ou un Bac professionnel Carrelage-mosaïque. 

  • Justifier d’une expérience professionnelle 

La durée de cette expérience professionnelle doit s’élever à 3 ans minimum, dans le secteur du revêtement des sols et des murs. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Créez votre entreprise en ligne avec Shine.

Découvrir nos offres

2. Réaliser étude de marché + business plan

Quelle clientèle visez-vous (particuliers, entreprises ou les deux) ? Quel est l’état des besoins en matière de pose de carreaux ? Quel est le niveau de demande dans le neuf, et celui dans la rénovation ? Quelles sont les tendances en matière de revêtement des sols et des murs ?

Autant de questions auxquelles vous devrez répondre dans votre étude de marché

L’étude de marché est à intégrer dans votre business plan, qui doit également inclure d’autres informations clés : 

  • le nombre de concurrent·es ;

  • la nature des prestations proposées ; 

  • un prévisionnel financier

  • les charges à prévoir (matériel, impôts, charges sociales). 

3. Dresser la liste du matériel nécessaire

Pour établir le budget initial de votre entreprise de carrelage, vous devez identifier vos besoins financiers et matériels. Dressez la liste des équipements et matériaux utiles pour commencer à exercer votre métier. Cela va des joints de scellement aux carreaux, aux accessoires divers en passant par les outillages.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Découvrez notre template de prévisionnel financier prêt à remplir !

4. Effectuer les démarches administratives

Immatriculer son entreprise de carrelage

Pour devenir carreleur·se indépendant·e, vous devez enregistrer votre activité sous le statut juridique le mieux adapté à votre projet.

Vous pouvez exercer sous le statut :

L’enregistrement se fait via le guichet unique de l'INPI

Domicilier son entreprise de carrelage

Cette étape précède l’enregistrement de votre entreprise au registre du commerce et des sociétés (RCS). Elle permet de définir l’adresse à utiliser sur vos factures et devis. C’est également cette adresse que l’administration utilisera pour les communications ultérieures.

Si vous préférez les recevoir dans un lieu neutre, nous vous invitons à vous renseigner sur le principe de domiciliation

Obtenir le label RGE

Le label RGE (reconnu garant de l’environnement) est utile pour l’exercice du métier de carreleur·se indépendant·e. En tant qu’artisan du BTP, vous devez ainsi obtenir ce label pour permettre à vos client·es de bénéficier des aides financières de l’État.

5. Souscrire aux assurances nécessaires

Le métier de carreleur·se nécessite la souscription de 2 assurances : 

  • l’assurance de responsabilité civile professionnelle ou RC Pro (elle vous protège contre les préjudices liés aux dommages corporels ou matériels causés à des tiers et découlant de votre activité) ; 

  • la garantie décennale (elle vous protège contre les vices de construction pendant une période de 10 ans à partir de la livraison).

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Retrouvez la sérénité avec les assurances du compte pro Shine.

6. Se démarquer de la concurrence

Vous démarquer des autres carreleurs indépendants doit faire partie de vos priorités. 

Voici quelques conseils utiles pour y parvenir : 

  • rester à l’affût des dernières tendances en matière de revêtements des sols et des murs ; 

  • connaître toutes les normes en matière de revêtements et d’isolation ; 

  • donner des conseils pratiques à votre clientèle, notamment dans le choix des matériaux, le type de finition, le choix des couleurs, etc.

🌱

Pour vous démarquer de la concurrence et réduire votre impact environnemental, vous pouvez utiliser des matériaux certifiés éco responsables et/ou du carrelage recyclé. 

7. Promouvoir son entreprise de carrelage

Pour trouver vos client·es, le marketing en ligne sera votre ami.

Grâce au web, vos opportunités commerciales seront décuplées, notamment si vous misez sur les réseaux sociaux

Voici les actions à mettre en place pour accroître votre clientèle : 

  • créer et renseigner votre fiche établissement Google (c’est là que vous pourrez recevoir des avis clients) ; 

  • développer votre site internet et l’optimiser pour le SEO

  • référencer votre entreprise de carrelage dans les annuaires en ligne (comme les Pages Jaunes, par exemple) ; 

  • pour aller plus loin, mettre en place une stratégie SEA

Pensez aussi à vous associer à d’autres artisans locaux pour décrocher des contrats de prestation de plus grande envergure. 

Devenir carreleur·se indépendant·e : en bref

Prêt·e à mettre la main à la pâte ? Voici le récapitulatif des étapes pour devenir carreleur·se indépendant·e : 

  1. connaître les prérequis ; 

  2. réaliser une étude de marché et un business plan

  3. lister ses achats ; 

  4. effectuer les démarches administratives ; 

  5. souscrire aux assurances ; 

  6. se démarquer de la concurrence ; 

  7. promouvoir son entreprise. 

Vous ne savez pas quelle forme juridique choisir ? Notre guide "quel statut juridique choisir quand on est carreleur ?" parsemé d'exemples concrets peut vous aider à faire votre choix.

Et pour créer votre entreprise sans attendre, découvrez Shine Start : une offre tout-en-un pour créer son entreprise facilement et à moindres frais !

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

btp-compte-pro

Artisanat & bâtiment

Artisans : quel est le meilleur compte pro ?

18 avr. 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 000 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.4 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Se pencher sur les prérequis
2. Réaliser étude de marché + business plan