Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Coût de création d’une micro-entreprise : ce qu’il faut savoir

Victoria Grimalid
par Victoria Grimaldi Publié le 14 février 2023Mis à jour le 28 mars 20246 min. de lect

En micro-entreprise, les coûts de création sont réduits au strict minimum : aucun capital social à déposer, pas de statuts à rédiger et pas d’annonce légale à publier 🥳 ! 

Ça paraît idyllique mais ça ne l’est pas : comme toute entreprise, devenir micro-entrepreneur·e implique des frais, pas toujours très clairs pour les entrepreneur·es qui se lancent la fleur au fusil.

Et oui, il existe des frais « cachés » qu’il ne faut pas oublier de prendre en compte quand on crée une micro-entreprise. Nous vous indiquons le budget à prévoir pour créer votre petite entreprise sans mauvaise surprise.

Sommaire
N°1 : les frais d’immatriculation de votre micro-entreprise
Créer sa micro-entreprise : le budget.

N°1 : les frais d’immatriculation de votre micro-entreprise

🎁 L’immatriculation d’une micro-entreprise est obligatoire mais gratuite ! C’est une étape incontournable parmi les étapes de création d’une micro-entreprise.

Les frais d’inscription aux registres dépendent de votre activité :

  • L’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS) pour les commerçants : 0 €.

  • L’immatriculation au répertoire des métiers (RM) pour les artisans : 0 €.

  • L’inscription au registre spécial des agents commerciaux (RSAC) pour les agents commerciaux : 24,61 €.

💡

Depuis 2023, ces registres sont rassemblés sous un registre unique, le répertoire national des entreprises (RNE).

L’inscription au RCS et au RM est obligatoire si vous exercez une activité mixte (à la fois artisanale et commerciale). Si vous êtes micro-entrepreneur profession libérale, vous devez désormais vous inscrire aussi au RNE (avant 2023, vous ne deviez vous inscrire à aucun registre).

🧑🏻‍💻 Exemple :

Tom envisage d’ouvrir sa micro-entreprise en tant que graphiste. Cette profession relève de la catégorie des activités libérales. Il doit s’inscrire au RNE mais n’a rien à débourser pour son inscription.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Devenez auto-entrepreneur·e avec Shine.

Découvrir Shine

N°2 : l’accompagnement à la création de votre micro-entreprise

Option 1 : créer sa micro-entreprise seul·e

Créer sa micro-entreprise, c’est simple ! N’importe qui peut en principe effectuer les démarches de création seul·e 💪. Pour cela, vous devez vous rendre sur le site du guichet unique.

Petit avertissement pour les allergiques à la paperasse et à l’administratif : vous devrez quand même mettre (un peu) les mains dans le cambouis.

Option 2 : se faire accompagner pour créer sa micro-entreprise

L’accompagnement d’un professionnel du droit

En micro-entreprise, vous n’avez pas de statuts à rédiger, ce qui facilite grandement vos démarches de création. 

En principe, le recours à un professionnel du droit (avocat, expert-comptable, notaire) est donc superflu.

Si vous préférez quand même choisir cette solution, sachez que les frais sont onéreux : comptez entre 500 € et 1 500 € mais il est difficile de définir exactement le coût car cette solution est très peu utilisée.

🔎 

Notre article sur les différentes solutions d’accompagnement à la création d’entreprise vous détaille toutes les options de création d’entreprise possibles.

L’accompagnement par une LegalTech

Pour devenir micro-entrepreneur, vous pouvez vous faire accompagner par des plateformes juridiques en ligne qui accomplissent les formalités administratives de création à votre place. 

En moyenne, cet accompagnement coûte entre 50 € et 150 €.

L’accompagnement par un centre de formalités des entreprises (CFE)

Vous pouvez également demander à être épaulé par un centre de formalités des entreprises comme une chambre du commerce et de l’industrie (CCI) ou une chambre des métiers et de l’artisanat (CMA). 

Il faudra dans ce cas régler entre 50 € et 150 € selon le CFE.

L’accompagnement de Shine Start

Avec Shine Start, vous bénéficiez d’un accompagnement complet pour créer votre micro-entreprise et faire vos premiers pas dans le monde de l’entrepreneuriat :

  • formalités de création en ligne super simplifiées ;

  • assistant administratif pour toutes vos démarches (comptabilité, déclaration de chiffre d’affaires…) ;

  • compte pro pendant 6 mois inclus.

Le tout pour 59 € TTC ✨. 

🧑🏻‍💻 Exemple :

Tom est plutôt allergique à la paperasse. Il n’a jamais été à son compte et souhaite se faire aider pour ouvrir sa toute première entreprise. Pour cela, il se tourne vers Shine Start qui affiche un tarif imbattable de 59 € TTC.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Le compte pro qui simplifie le quotidien des auto-entrepreneur·es.

N°3 : les frais de fonctionnement récurrents d’une micro-entreprise

Les formalités juridiques et administratives ne sont qu’une partie des démarches à effectuer lorsque l’on crée une micro-entreprise. D’autres dépenses « cachées » doivent être anticipées dès la création.

Les frais bancaires en micro-entreprise

En micro-entreprise, vous devez ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle dès que vous dépassez les 10 000 € de chiffre d’affaires durant 2 années consécutives. Ce compte bancaire peut être un compte courant classique ou un compte professionnel, à vous de choisir. 

En moyenne, l’ouverture d’un compte pro coûte entre 10 € et 40 € par mois. Les banques traditionnelles sont souvent chères et peu adaptées pour les micro-entrepreneurs. De plus, elles refusent souvent l’ouverture d’un compte classique pour les micro-entrepreneurs ! 

Les tarifs les plus intéressants sont pratiqués par les comptes pro en ligne. Chez Shine, le compte pro en micro-entreprise commence à partir de 7,90 €/mois.

➡️ Notre comparatif des comptes professionnels vous résume l’essentiel sur le sujet.

Le coût des assurances en micro-entreprise

Certaines professions exercées en micro-entreprise vous imposent de devoir souscrire une assurance professionnelle

👉 Quelques exemples :

  • La responsabilité civile professionnelle (dite « RC pro ») est obligatoire pour les agents commerciaux en immobilier, les professionnels exerçant dans le secteur du tourisme, du bien-être, du bâtiment, etc.

  • L’assurance automobile professionnelle est obligatoire si vous transportez des personnes. Par exemple, c’est le cas pour les VTC.

  • La garantie décennale est indispensable pour les professionnels du bâtiment (maçons, électriciens, plombiers…). Cette dernière coûte en général assez cher (entre 500 € et plus de 2 000 € par an).

D’autres assurances sont seulement facultatives mais peuvent vous être très utiles. On pense par exemple à la complémentaire santé pour être bien remboursé de vos dépenses de santé.

De la même façon, la responsabilité civile professionnelle est optionnelle mais recommandée dans la plupart des secteurs d’activité car elle permet de couvrir les éventuels dommages que vous pourriez causer à des tiers dans le cadre de votre activité. 

En moyenne, cette dernière coûte une centaine d’euros par an. Le prix dépend du chiffre d’affaires, des risques, de l’assureur, etc.

Les autres frais de fonctionnement en micro-entreprise (optionnels)

Les dépenses liées à votre comptabilité

En micro-entreprise, la comptabilité est simple et vous pouvez en principe vous passer des services d’un expert-comptable.

Néanmoins, vous pouvez déléguer votre comptabilité si vous avez envie de vous sentir en parfaite sécurité juridique et que vous préférez employer votre temps à des activités plus passionnantes. Comptez en moyenne entre 20 € et 100 € par mois HT selon la formule choisie.

Le dépôt d’une marque à l’INPI

Vous avez trouvé un nom commercial original pour votre micro-entreprise ? Pour ne pas être copié·e par vos concurrents, vous pouvez déposer votre marque auprès de l’INPI (institut national de la propriété intellectuelle). 

Cette démarche vous coûtera (au moins) 190 €.

Les frais de domiciliation

Ce n’est pas obligatoire car vous pouvez domicilier votre entreprise chez vous pour rien du tout 🥜. 

Mais si vous optez pour une domiciliation en société de domiciliation ou en pépinière d’entreprise, cela représente un coût d’environ 10 € à 100 € par mois en fonction des services fournis.

Le stage de préparation à l’installation

Effectuer un stage SPI auprès de la chambre des métiers et de l’artisanat est possible pour les artisans. Ce stage est optionnel depuis 2019. Il se réalise avant le lancement de l’activité et coûte en moyenne 200 €.

Les frais de démarrage

Bien sûr, d’autres frais peuvent s’ajouter pour que vous puissiez démarrer votre activité dans de bonnes conditions : 

  • achat de logiciels, de matériels et d’outils ;

  • frais de location d’un local ;

  • création et hébergement d’un site web ;

  • rédaction de vos documents juridiques (conditions générales de ventes, etc.)…

🧑🏻‍💻 Exemple :

Tom décide d’ouvrir un compte pro pour sa micro-entreprise chez Shine dès le lancement de son activité pour être tranquille. Ce compte est gratuit pour lui pendant 6 mois car il a le pack Shine Start. Bien que non obligatoire, il souscrit quand même à une assurance responsabilité civile professionnelle pour environ 100 € par an. Il doit aussi s’équiper en matériels et outils informatiques pour 1 000 € d’investissement.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

N°4 : et après ? Les frais postérieurs à la création de la micro-entreprise

Après la création, vous devrez payer un certain nombre de charges en micro-entreprise :

  • Des cotisations sociales sur votre chiffre d’affaires encaissé. Ces dernières sont comprises entre 12,3 % et 21,2 % du chiffre d’affaires. Si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires, vous ne payez pas de cotisations sociales (mais vous n’avez pas non plus de protection sociale 🫠) ! Vous pouvez prétendre à l’ACRE (aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise) en micro-entreprise sous certaines conditions. Dans ce cas, vous bénéficierez d’une exonération partielle de cotisations sociales durant la première année d’activité.

  • La contribution à la formation professionnelle (CFP) représente un pourcentage obligatoire de votre chiffre d’affaires compris entre 0,1 % et 0,3 %.

  • L’impôt sur le revenu sur les bénéfices réalisés dépend de votre taux marginal d’imposition (entre 0 % et 45 %). 

  • La cotisation foncière des entreprises (CFE) : son montant dépend de votre situation géographique, des mètres carrés dédiés à votre activité, etc. Vous en êtes exonéré durant la première année d’activité et dans certains autres cas (activité artisanale, chiffre d’affaires inférieur à 5 000 €, etc.).

Récap’ : le vrai coût de création d’une micro-entreprise

Pour synthétiser, créer une micro-entreprise ne vous coûtera en principe rien du tout 🎁 ! Mais d’autres frais s'imposent forcément en fonction de votre activité et de vos choix (compte professionnel, assurance…).

👉 Pour Tom, le coût final de création de sa micro-entreprise intègre :

  • Les frais d’immatriculation : gratuits.

  • L’accompagnement à la création d’entreprise avec Shine (dont compte pro pendant 6 mois) : 59 €.

  • L’assurance responsabilité civile : 100 € par an.

Au total, Tom déboursera 159 € TTC pour la création de sa micro-entreprise. Il faut ajouter à ce montant certains frais de démarrage indispensables (matériels et outils informatiques) qu’il chiffre à environ 1 000 €.

C’est parti, Tom est prêt pour se lancer dans le grand bain de l’entrepreneuriat !

Comme Tom, vous souhaitez vous lancer rapidement et sans prise de tête, découvrez Shine Start, notre offre tout-en-un qui vous aide à créer votre micro-entreprise 🚀


Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

fonctionnement-tva-auto-entrepreneur

Micro-entreprise

Fonctionnement de la TVA en micro-entreprise

13 févr. 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
N°1 : les frais d’immatriculation de votre micro-entreprise
N°2 : l’accompagnement à la création de votre micro-entreprise