Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Consultant indépendant : quel statut juridique choisir ?

par Flore Campestrini Publié le 6 février 2023Mis à jour le 22 juin 20233 min. de lect

Vous vous lancez votre activité de consulting et souhaitez savoir quel est le meilleur statut juridique pour un‧e consultant·e indépendant·e ? Vous êtes au bon endroit ! Nous avons listé les cinq formes juridiques possibles pour devenir consultant‧e à votre compte. Micro-entreprise, EI, EURL, SASU ou portage salarial : voici les atouts et points faibles de chaque statut juridique !

Sommaire
1. La micro-entreprise
consultant-independant-statut

1. La micro-entreprise

La micro-entreprise, ex « auto-entreprise », est un régime juridique tout à fait adapté pour se lancer en tant que consultant·e indépendant·e. 

Il s’agit d’une version simplifiée de l’entreprise individuelle (EI). 

Les formalités de création et de fonctionnement de la micro-entreprise sont réduites au minimum, tout comme ses obligations comptables et fiscales. 

Seule ombre au tableau : le chiffre d’affaires de la micro-entreprise est plafonné à 77 700 euros HT par an.

Si vous êtes un·e conseiller·e expérimenté·e, le régime micro n’est donc pas fait pour vous !

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Devenez auto-entrepreneur·e avec Shine.

Découvrir Shine

2. L’entreprise individuelle

L’entreprise individuelle (EI) est une forme juridique qui peut convenir aux consultant·e·s qui souhaitent se simplifier la vie sans limites de chiffre d’affaires. 

Les formalités de constitution d’une EI sont simples. Sans compter que l’EI supporte des obligations comptables et fiscales réduites. 

Cerise sur le gâteau, depuis 2022, la responsabilité financière de l’entrepreneur·e individuel·le est limitée aux biens affectés à son activité professionnelle. 

Alors, où est le loup ? 🐺

Malgré ses atouts, l’entreprise individuelle offre des garanties limitées en matière de protection sociale et de protection du patrimoine personnel. Et contrairement à une SASU ou EURL, l’EI ne permet pas de s’associer pour créer un cabinet de conseil, par exemple. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

3. Le statut juridique de l’EURL

L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EURL) conviendra aux consultant·e·s indépendant·e·s expérimenté·e·s.

L’EURL est une société. Son immatriculation et son fonctionnement réclament donc un certain formalisme et impliquent des coûts. 

Cette forme juridique présente néanmoins plusieurs avantages : 

  • Elle protège le patrimoine personnel de son fondateur  ou de sa fondatrice ;

  • Lui permet de moduler sa fiscalité en choisissant entre l’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés (sur option) ;

  • Lui permet de payer relativement « peu » de cotisations sociales, puisqu’il ou elle a le statut de travailleur non-salarié (TNS). 

main iconne
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Avec Shine créer sa SASU en ligne n'a jamais été aussi facile 🔥

4. Le statut juridique de la SASU

Comme l’EURL, la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) est une véritable société. 

En conséquence, la création et le fonctionnement d’une SASU sont plus lourds et coûteux que ceux d’une EI ou d’une micro-entreprise. 

Cependant, la SASU est un statut juridique souple qui séduira les consultant·e·s indépendant·e·s chevronné·e·s

La SASU présente plusieurs points forts : 

  • À l’instar de l’EURL, elle permet de choisir entre une imposition à l’IS ou à l’IR (sur option) ; 

  • En tant qu’assimilé‧e salarié‧e, le ou la président·e associé·e de SASU bénéficie d’une couverture sociale similaire à celle des salarié‧e‧s, exception faite du chômage. 

5. Le portage salarial

Le portage salarial est un statut complètement différent des précédents. 

Le principe est le suivant : le ou la consultant·e freelance signe un contrat de travail avec une société de portage salarial. En échange, cette dernière s'occupe des démarches administratives et juridiques de l'indépendant‧e.

Le ou la consultant·e n’a plus qu’à trouver des client·e·s et à effectuer ses missions sereinement.

Mieux, en tant que salarié‧e, il ou elle accède à une bonne protection sociale, et même au chômage

Le hic ? Pour bénéficier de ce service, le ou la salarié·e porté·e doit s’acquitter de frais de gestion qui peuvent peser lourds dans la balance ! ⚖️ 

Récap’ des statuts juridiques envisageables

Différents statuts juridiques permettent de devenir consultant·e en freelance

👉 La micro-entreprise, idéale pour débuter ;
👉 L’entreprise individuelle, qui offre l’avantage de la simplicité ;
👉 L’EURL, qui permet de payer peu de cotisations sociales ;
👉 La SASU, qui permet de bénéficier d’une bonne couverture sociale ;
👉 Le portage salarial, qui permet de profiter des avantages du salariat. 

À vous de faire votre choix en fonction de vos besoins ! 

Et si vous recherchez à ouvrir un compte professionnel dédié à votre activité, découvrez le compte pro qui redonne la liberté aux freelances ! 🕊️

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

independant-chef-cuisinier-domicile

Indépendant

Devenir chef cuisinier à domicile : le guide complet

27 juin 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 000 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.4 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. La micro-entreprise
2. L’entreprise individuelle