Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Micro-entrepreneur ou gérant d’EURL : comment choisir ?

par Sarah Matignon Publié le 29 août 2022Mis à jour le 26 septembre 20224 min. de lect

Vous avez l’idée, le savoir-faire, le logo et la marque, et même les fonds pour démarrer. Pour lancer votre activité, reste à créer votre structure juridique ! Vous hésitez entre la micro-entreprise et l’EURL ? Micro-entrepreneur ou gérant d’EURL : à chaque statut ses avantages et ses inconvénients. Découvrez leurs spécificités respectives pour choisir celui qui vous correspond le mieux. Spoiler alert : dans une certaine mesure, vous pouvez profiter du régime avantageux de la micro-entreprise en EURL…

Sommaire

Choisir la micro-entreprise pour…

Choisir l’EURL pour…

Faut-il choisir l’EURL au régime de la micro-entreprise ?

Micro-entreprise, EURL ou EURL au régime micro : que retenir ?

Choisir la micro-entreprise pour…

 

Éviter le formalisme de l’EURL

Rédiger des statuts, publier une annonce légale, déposer un dossier d’immatriculation au greffe, payer les frais de création… la micro-entreprise vous exempte de toutes ces formalités obligatoires en EURL. Créer une micro-entreprise est l’option la plus simple et la plus rapide, et elle est gratuite.

 

Mais c’est surtout en cours d’activité que vous appréciez le formalisme très réduit de la micro-entreprise. Alors que le gérant d’EURL est soumis à des obligations comptables lourdes et contraignantes, le micro-entrepreneur se contente d’une comptabilité allégée : vous faites vos déclarations de CA chaque mois ou chaque trimestre – et vous pensez à ouvrir un compte pro si vous dépassez 10 000 € de recettes par an.

 

Vous le constatez, la micro-entreprise est avantageuse si vous êtes allergique à l’administratif.

 

Bénéficier de l’allègement des cotisations sociales

 C’est sans doute l’argument majeur en faveur de la micro-entreprise : vos cotisations sociales sont faibles.

-       En tant que micro-entrepreneur, vous payez 12,8 % de votre CA pour une activité de vente ou d’hébergement, 22 % de votre CA pour une activité libérale ou de prestation de services. Si vous ne gagnez rien, vous ne payez rien !

-       Le gérant d’EURL, en comparaison, paye en moyenne 45 % de cotisations sociales sur sa rémunération. Et il paye un montant minimum même s’il ne se rémunère pas.

 

🚨 Les cotisations sociales ne sont pas le seul élément à prendre en compte pour calculer vos coûts en micro-entreprise. Le poids de l’impôt sur vos revenus en effet n’est pas négligeable, et c’est justement sur ce point que le gérant d’EURL peut être avantagé.

 

Choisir l’EURL pour…

 

Déduire vos charges et frais professionnels

Si les cotisations sociales du micro-entrepreneur sont plus faibles, ce n’est pas nécessairement le cas en matière d’impôt. Parmi les différences majeures entre micro-entreprise et EURL : le gérant d’EURL peut déduire ses frais et charges professionnels pour diminuer son impôt, alors que le micro-entrepreneur bénéficie d’un abattement forfaitaire.

 

-       En micro-entreprise, le CA est diminué d’un abattement de 34 % pour les professionnels libéraux, 50 % pour les prestataires de services, 71 % pour les commerçants.

-       En tant que gérant d’EURL, vous déduisez le montant réel de vos charges professionnelles. Si vos charges professionnelles sont supérieures à l’abattement, vous payez moins d’impôt en EURL.

 

Vous développer rapidement

 

La micro-entreprise est réservée aux entrepreneurs individuels : impossible de s’associer ou de faire rentrer des investisseurs. Le micro-entrepreneur en outre ne peut pas dépasser les seuils de CA déterminés par la loi : 176 200 € pour une activité commerciale ou d’hébergement, 72 600 € pour de la prestation de services ou une activité libérale. Enfin, sachez que la micro-entreprise n’est pas adaptée si vous employez des salariés.

 

Si vous avez déjà l’ambition de vous développer, l’EURL est recommandée : vous pouvez envisagez sereinement votre levée de fonds, et réaliser un CA illimité !

 

💡Vous faites entrer des associés ou des investisseurs ? Votre EURL devient une SARL.

 

Protéger votre patrimoine personnel en cas de faillite 

En tant que gérant d’EURL, votre responsabilité est limitée à vos apports. C’est-à-dire que si vous faites faillite, vos créanciers ne peuvent pas saisir vos biens personnels. Cet avantage de l’EURL est important si vous exercez une activité qui présente des risques, et pour laquelle vous faites des investissements conséquents.

 

Exemple : pour lancer votre marque de vêtements, vous créez une EURL avec un capital social de 5 000 €. Vous commandez un volume important de textile auprès de vos fournisseurs, vous faites un emprunt pour acheter du matériel de conception, et vous louez un local commercial. Vous déposez le bilan alors que vous êtes endetté auprès de vos fournisseurs, de votre banque et de votre bailleur : vous risquez de perdre 5 000 €. Si vous êtes en micro-entreprise, vos créanciers peuvent saisir votre patrimoine personnel jusqu’à épurer vos dettes.

 

Faut-il choisir l’EURL au régime de la micro-entreprise ?

Depuis la loi Sapin 2 de 2016, le gérant d’EURL peut bénéficier du régime de la micro-entreprise, sous réserve de respecter trois conditions cumulatives :

 

-       Le gérant n’a pas opté pour l’impôt sur les sociétés, l’EURL est imposée à l’IR.

-       L’associé unique est une personne physique, et il est gérant de son EURL.

-       Le CA généré par l’activité est inférieur aux seuils légaux.

 

Au régime micro, le gérant d’EURL profite de certains avantages :

 

👍 Des cotisations sociales allégées et l’abattement forfaitaire de la micro-entreprise. Calculez vos charges professionnelles réelles pour identifier le système le plus avantageux.

 

👍 Moins d’obligations comptables qu’en EURL « classique ». Vous avez l’obligation d’établir vos comptes annuels, mais vous évitez la déclaration annuelle de résultats.

 

Micro-entreprise, EURL ou EURL au régime micro : que retenir ?

💰Vous avez beaucoup de charges professionnelles (local commercial, matériel, véhicule…) : l’EURL est souvent avantageuse pour réduire vos impôts.

 

Sans charges professionnelles, le régime de la micro-entreprise permet d’économiser sur vos cotisations sociales. Devenir micro-entrepreneur s’impose alors comme une évidence, à moins que…

 

🚀 Vous envisagez de vous développer rapidement ? Créer une EURL et opter pour le régime micro est judicieux. En cas de dépassement des seuils de CA, ou si vous vous associez, les formalités sont moins contraignantes en comparaison avec la transformation de votre micro-entreprise en SARL.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

formation-creation-entreprise

Micro-entreprise

Peut-on être auto-entrepreneur avec un casier judiciaire ?

1 min · 01 avr. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Choisir la micro-entreprise pour…
Choisir l’EURL pour…
Faut-il choisir l’EURL au régime de la micro-entreprise ?
Micro-entreprise, EURL ou EURL au régime micro : que retenir ?