Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment dissoudre une SCI ?

Olivia Mahieu
par Olivia Mahieu Publié le 10 novembre 20224 min. de lect

Contrairement à la neige au sommet des montagnes, la vie d’une SCI n’est pas éternelle ! Il arrive un moment où la dissolution d’une SCI est requise, soit pour des raisons économiques, soit pour toute autre raison qui appartient aux associé·e·s. Quoi qu’il en soit, la dissolution d’une SCI requiert une procédure rigoureuse. Pour gagner un maximum de temps, nous vous guidons pas à pas pour dissoudre votre SCI !

Sommaire

Pourquoi dissoudre une SCI ?

Comment dissoudre volontairement une SCI ?

Dissolution d’une SCI : et après ?

sci-dissolution

Pourquoi dissoudre une SCI ?

De très nombreuses raisons peuvent justifier la dissolution d’une société civile immobilière. Certaines causes sont dues à des faits indépendants de la volonté des associé·e·s de la SCI. D’autres sont liées à leur volonté commune !

Les raisons de la dissolution automatique d’une SCI

Dans certaines circonstances, la dissolution d’une SCI est automatique. C’est le cas dans les situations suivantes :

  • Un terme à l’existence de la SCI est prévu dans les statuts ;

  • L’objet social prévu aux statuts est réalisé ou éteint ;

  • La SCI est mise en liquidation judiciaire à la suite de la cessation de paiements ;

  • Les parts de la SCI sont réunies en une seule main.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Les raisons pouvant pousser les associé·e·s à dissoudre une SCI

Quels que soient les avantages et les inconvénients de la SCI, les associé·e·s peuvent décider librement de la dissoudre. Cette éventualité est tout à fait réalisable sous réserve de la procédure que nous allons voir ensemble. 

Il est possible aussi que l’un·e des associé·e·s sollicite le juge pour obtenir la dissolution judiciaire de la structure. Cela arrive notamment en cas de mésententes entre associé·e·s, plaçant la SCI dans l’incapacité de continuer son activité. Il convient toutefois de disposer de justes motifs pour solliciter le juge. 

💡

Les associé·e·s peuvent envisager la mise en sommeil d’une SCI puis sa reprise d’activité.

Comment dissoudre volontairement une SCI ?

Étape n°1 : convocation de l’assemblée générale

La décision de dissoudre la SCI est prise par les associé·e·s lors d'une assemblée générale. C'est le gérant, la gérante ou l’un·e des associé·e·s qui est chargé·e de convoquer les autres associé·e·s par lettre recommandée avec accusé de réception au moins 15 jours avant le jour du rassemblement.

La convocation doit être jointe à l’ordre du jour.

La tenue d’une assemblée générale extraordinaire n’est pas obligatoire. Mais dans les faits, c’est ce type d’AG qui est privilégiée.

La décision doit être prise à l’unanimité des associé·e·s, sauf si les statuts contiennent des dispositions autres.

Lors de cette assemblée générale extraordinaire, après que les associé·e·s se soient mis d’accord sur la dissolution de la SCI, il conviendra de nommer un liquidateur ou une liquidatrice. Cette personne est chargée des procédures pour mettre fin à la SCI

Le liquidateur ou la liquidatrice peut être : 

  • Le gérant ou la gérante ;

  • Un·e associé·e ;

  • Un tiers comme un·e avocat·e ou un·e notaire. 

La décision de sa nomination doit être prise à l’unanimité (sauf dispositions différentes dans les statuts). Si aucun accord ne ressort de l’AGE, la saisie d’un juge sera nécessaire sa nomination !

Étape n°2 : rédaction d’un procès-verbal de dissolution

À la suite de la première étape, un PV sera dressé, signé et certifié conforme par le ou la représentant·e légal·e de la SCI.

Ce document devra être conservé et figurer dans le dossier à transmettre au greffe. Tous les documents concernant la SCI devront porter la mention suivante : “SCI en liquidation”.  

🗓️

Depuis le 1er janvier 2020, l’enregistrement de ce document auprès du Service des impôts des entreprises n’est plus une obligation. Toutefois, certains greffes exigent toujours l’enregistrement du procès-verbal. Cette formalité est gratuite.

Étape n°3 : publication d’une annonce légale de dissolution

Les tiers doivent par souci de sécurité juridique être informés de la dissolution de la SCI. C’est la publication de la décision des associé·e·s au sein d’un journal d’annonces légales qui fait office de publicité. Le JAL concerné est celui du département du siège social de la société. 

Pour faire paraître cette publication, le liquidateur ou la liquidatrice dispose d’un mois suivant la signature du procès-verbal de dissolution.

L’avis de dissolution mentionne obligatoirement les éléments suivants :

  • La dénomination sociale de la SCI ;

  • Le montant du capital social ;

  • L’adresse du siège social ;

  • Le numéro d’immatriculation au RCS ;

  • La date de la décision et celle de sa prise d’effet si différente ;

  • Le nom et adresse du liquidateur ou de la liquidatrice.

Une fois l’annonce publiée, la SCI obtiendra une attestation de parution dans le JAL à conserver précieusement.

Étape n°4 : notification au tribunal de commerce de la dissolution de la SCI

Pour ce faire, la personne chargée de la liquidation doit constituer un dossier composé des pièces suivantes : 

  1. Le procès-verbal de l'assemblée générale extraordinaire certifié conforme par ses soins ;

  2. L'attestation de parution au journal d’annonces légales ;

  3. Le formulaire M2 en double exemplaire ;

  4. Une déclaration sur l’honneur de non-condamnation et de filiation s’il s’agit d’une personne physique ;

  5. La copie de sa pièce d’identité ;

  6. Un extrait Kbis original daté de moins de 3 mois s’il s’agit d’une personne morale.

Une fois la dissolution votée par les associé·e·s, le liquidateur ou la liquidatrice dispose d’un mois pour leur transmettre le dossier de dissolution.

Dissolution d’une SCI : et après ?

Une fois la SCI dissoute, il reste plusieurs démarches à réaliser ensuite. 

Après la dissolution de la société, vient le temps de la liquidation. Cette procédure vise à liquider les biens de la structure, vendre ses actifs, régler les dettes et les créanciers. Une fois les dispositions de la liquidation réalisée, il sera alors possible d’obtenir un certificat de radiation. Ce document marque la fin de la procédure et la clôture définitive de la SCI.

Vous manquez de fonds pour développer votre SCI ? Plutôt quôe de songer à sa dissolution, découvrez comment réaliser un emprunt avec une SCI.

Questions fréquentes

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

sci-avantages-inconvenients

SCI

SCI : les avantages et inconvénients

5 min · 27 juil. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Pourquoi dissoudre une SCI ?
Comment dissoudre volontairement une SCI ?
Dissolution d’une SCI : et après ?