Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Comment préparer l’ouverture d’un cabinet d’audioprothésiste ?

amandine-dujardin
par Amandine Dujardin Publié le 28 mars 2023Mis à jour le 31 mai 20234 min. de lect

Saviez-vous que 8 à 10 % des Français·es sont victimes d’un déficit auditif et que seulement un tiers d’entre eux bénéficient d’un appareillage adapté ? L’ouïe, c’est comme la vue ou le goût : ce sens permet de discerner son environnement avec clarté. Lorsque les personnes âgées n’entendent plus correctement, un appareil auditif est donc indispensable. Et c’est à vous de faire le lien entre la personne malentendante et la prothèse auditive

Alors, découvrons comment ouvrir un cabinet d'audioprothésiste ! 🦻

Sommaire
ouvrir-cabinet-audioprothesiste

1. Se former au métier d’audioprothésiste

Pour exercer le métier d’audioprothésiste, il faut obligatoirement obtenir le diplôme d’État (DE) d’audioprothésiste. Pour accéder à cette formation de trois ans, un bac général ou un bac techno ST2S sont recommandés. 

Au programme, de nombreux cours théoriques sur : 

  • Les mathématiques ;

  • Les sciences physiques ;

  • L’anatomie ;

  • L’audiométrie ;

  • Les pathologies de l’audition ;

  • L’épidémiologie de la surdité. 

Ajoutez à cela une cinquantaine de semaines de stage en hôpital ou en cabinet privé et vous serez fin prêt·e à passer votre DE d’audioprothésiste. La liste des établissements proposant une formation en audioprothèse est disponible sur le site du SDA.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

2. Rédiger un business plan

La rédaction d’un business plan est conseillée, notamment si vous prévoyez de chercher des investissements par la suite. Cette seconde étape clé vous permettra d’évaluer la viabilité de votre projet et de mesurer les coûts liés à l’ouverture de votre centre auditif (local, matériel professionnel, besoin en fonds de roulement, secrétaire, etc.). 

3. Choisir son statut juridique

Le choix du statut juridique constitue la troisième étape de ce guide. 

Pour exercer votre profession en cabinet, plusieurs statuts sont possibles : 

👉 L’entreprise individuelle 

L’entreprise individuelle ne sollicite aucun apport et se crée très facilement. Qui plus est, vos obligations comptables seront restreintes. Seuls le livre journal, le grand livre et l'inventaire doivent être tenus à jour.

👉 La SELAS

Dans une SELAS, vous posséderez le statut d’assimilé salarié : un statut plus protecteur que le statut de travailleur indépendant non salarié. Tout comme l’EI, vous serez le ou la seul·e à prendre les décisions. Autre bon point : les dividendes de la société ne sont pas soumis à cotisations sociales.

👉 La SELARL

La SELARL permet aux professionnels libéraux de mutualiser les coûts liés à l’ouverture du cabinet d’audioprothésiste ainsi que la patientèle. Son cadre juridique est très encadré, ce qui peut être rassurant si vous n’avez jamais créé d’entreprise auparavant. Aussi, ce statut bénéficie d’avantages sociaux et fiscaux intéressants pour le ou la gérant·e.

💡

Il est possible de créer une micro-entreprise, mais celle-ci vous limitera en matière de chiffre d’affaires (72 600 € par an). 

4. Créer son entreprise

Quel que soit le statut juridique choisi, vous devrez créer votre entreprise en bonne et due forme. Pour procéder à la création de votre entreprise, vous devrez vous rendre sur le site des e-procédures du gouvernement. 

Dans la foulée, nous vous conseillons de souscrire une assurance Responsabilité Civile professionnelle, afin de couvrir les risques liés à votre activité. Cette assurance est obligatoire pour tous les professionnels exerçant une activité libérale réglementée ! ⚠️

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Retrouvez la sérénité avec les assurances du compte pro Shine.

5. Solliciter des financements

Avant de rechercher votre local commercial, nous vous conseillons de mettre un maximum de fonds de côté et/ou de solliciter des financements externes

L’ouverture d’un cabinet d'audioprothésiste nécessite de débourser jusqu’à 30 000 euros (local, matériel, travaux éventuels, bureau d’audioprothésiste, BFR, etc.). 

Voici une liste non exhaustive du matériel de l’audioprothésiste

  • Audiomètre ;

  • Cabine insonorisée ;

  • Analyseur électro-acoustique ;

  • Analyseur In-Situ ;

  • Système complet d’amplificateur haut-parleurs ;

  • Différentes meules pour modifier les coquilles ;

  • Vidéotoscopes ; 

  • Outils paramédicaux, etc. 

À noter que votre cabinet (salle d’examen, salle d’attente, W.C., lavabo) doit mesurer 17 m2 minimum. 

💡

En tant que demandeur ou demandeuse d’emploi, vous pourrez demander l’ACCRE  (Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise) à Pôle Emploi. 

6. Trouver le local de son centre auditif

Pour trouver le local de votre futur centre auditif, vous devrez faire un bilan de vos besoins. De combien de mètres carrés avez-vous besoin ? Où souhaitez-vous vous implanter ? Avec des associé·es ou en solitaire ? 

Veillez à ce que votre local soit accessible aux personnes à mobilité réduite (PMR), qu’il ne se situe pas à côté de celui d’un confrère et qu’il soit facilement accessible

Pour cela, il devra se trouver : 

  • En centre-ville ;

  • Ou près d’une gare ; 

  • Ou dans une zone commerciale ; 

  • Et/ou à proximité des transports en commun. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Découvrez notre template de prévisionnel financier prêt à remplir !

7. Faire connaître son cabinet d’audioprothésiste

Ouvrir un cabinet d'audioprothésiste vous semble relativement accessible ? C’est le cas ! 

Mais une fois ouvert, vous devrez vous faire connaître auprès de vos futur·es patient·es, de vos confrères et consoeurs, des hôpitaux et maisons de retraite, etc. 

En vous appuyant sur le bouche-à-oreille, vous pourrez permettre à de nombreuses personnes malentendantes de retrouver l’ouïe et de pouvoir enfin entendre leurs petits-enfants au téléphone… ☎️

Vous pouvez aussi : 

  • Publier une annonce dans les journaux de la ville et de la région ;

  • Vous inscrire sur des sites spécialisés type Doctolib ;

  • Placer des affichettes dans les salles d’attente de vos confrères et consoeurs  ; 

  • Créer une fiche google établissement ; 

  • En parler autour de vous (votre réseau est une excellente ressource). 

Ouvrir un cabinet d'audioprothésiste : le récap’

Outre ces formalités administratives, sachez que vous devrez vous conformer à un processus très codifié et de nombreuses lois dans l’exercice de votre profession. Pour lister vos prestations, vous pourrez vous référer à l’article L.4361-1 du Code de la Santé Publique. Ce dernier liste l'ensemble des services que doit fournir l'audioprothésiste.

Vous souhaitez ouvrir votre cabinet d'audioprothésiste à plusieurs ? Alors, vous avez besoin de trouver l’associé·e parfait·e

👉 Déjà prêt·e à vous lancer ? Pour franchir la quatrième étape à la vitesse de la lumière et à moindres frais, nous vous conseillons l’offre complète Shine Start

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

ouvrir-cabinet-kinesitherapeute

Santé

Comment ouvrir un cabinet de kinésithérapeute ?

08 févr. 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Se former au métier d’audioprothésiste
2. Rédiger un business plan