Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Ouverture d’une pension canine : le guide complet

Mathieu Marechal
par Mathieu Marechal Publié le 13 avril 2023Mis à jour le 22 juin 20239 min. de lect

Quel bonheur que de travailler avec ces animaux fidèles, attachants et pleins d’énergie que sont nos amis les chiens ! Si vous envisagez d’ouvrir une pension canine et de vivre de votre passion, vous êtes au bon endroit. Dans ce guide, nous vous livrons les étapes clés pour structurer votre projet, de la préparation à l’ouverture de votre pension canine

Sommaire
Les diplômes pour ouvrir une pension canine
metier-ouvrir-pension-canine

Les diplômes pour ouvrir une pension canine

En France, aucun diplôme spécifique n’existe pour ouvrir une pension canine.

Pour être crédible auprès de votre future clientèle, il est utile d’avoir de l’expérience dans le domaine. Il peut, par exemple, s’agir de stages ou d’emplois occupés dans des pensions canines. Vous pouvez aussi mettre en avant vos expériences professionnelles dans d’autres secteurs d’activité en lien avec les animaux (ex : un stage dans un cabinet vétérinaire ou à la SPA). 

Vous devez également prouver votre aptitude à gérer une pension canine.

Pour cela, il est aujourd’hui obligatoire de détenir l’un des sésames suivants :

  • certificat professionnel ;

  • certificat de capacité (délivré par l’ACACED : Attestation de Connaissances pour les Animaux de Compagnie d'Espèces Domestiques) ;

  • attestation de connaissance (délivrée par la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt). 

L’attestation de connaissance consiste en une formation de 14 à 22 heures et d’un test de connaissances. Son coût est inférieur à 400 €.

Sur quoi porte cette attestation ? 

Voici les points clés qui sont évalués :

  • connaissances sur le comportement des chiens ;

  • alimentation canine ;

  • juridiction applicable ;

  • besoins des chiens en termes de logement ;

  • médecine canine ;

  • reproduction des chiens ;

  • transport des animaux.

Le chien est-il l’animal préféré des Français·es ? 🐕

Pas si on s’intéresse aux statistiques nationales. Avec 7,3 millions de chiens en France, nos amis les toutous sont loin derrière les chats (15 millions) et les poissons (26 millions) !

Missions à remplir et qualités nécessaires

Parcourons les qualités personnelles indispensables pour réussir dans la gestion d’une pension canine, ainsi que les missions à remplir au quotidien.

Les qualités

Aimer les chiens est, bien évidemment, indispensable ! 

Mais vous ne serez pas toujours en présence d’animaux. En tant que gérant·e d’une pension canine, vous êtes aussi amené·e à gérer de nombreuses tâches administratives en parallèle. Vous devez donc être polyvalent·e et bien organisé·e.

Le travail peut aussi être éprouvant physiquement. Une bonne endurance est donc souhaitable.

Enfin, vous devez constituer et fidéliser votre clientèle. Un sens commercial développé et un excellent relationnel sont de réels atouts pour réussir dans le métier !

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Créez votre entreprise en ligne avec Shine.

Découvrir nos offres

Les missions

L’ennui n’a pas sa place dans une pension canine ! 

Voici une liste non exhaustive des tâches que vous aurez à réaliser de manière régulière :

  • assurer la sécurité et le bien-être des chiens ;

  • prendre en compte les demandes et les instructions des propriétaires ;

  • utiliser l’outil informatique, pour votre comptabilité, votre communication ou encore pour le suivi de vos commandes ;

  • nourrir, abreuver et vous occuper des pensionnaires ;

  • administrer les traitements médicaux aux animaux ;

  • laver les boxes et assurer un bon état sanitaire général de votre pension ;

  • assurer la réalisation des services complémentaires proposés ;

  • réaliser l’entretien de la propriété sur laquelle se trouve votre activité.

Les réglementations à respecter

Stricte, la réglementation propre aux pensions canines impose un ensemble de règles précises.

Les règles applicables à l’accueil d’animaux en pension

👉 Moins de 10 chiens

Les normes applicables sont à consulter dans le règlement sanitaire de votre département. Vous devez également déclarer votre pension à la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP).

👉 De 10 à 49 chiens

En plus de la déclaration par courrier à la DDPP, vous devez faire une déclaration à votre Préfecture, en utilisant le formulaire Cerfa 50-4509 (Déclaration d’établissement hébergeant des chiens). Par ailleurs, votre pension canine devra respecter une distance minimale de 100 mètres de la première habitation.

👉 Plus de 50 chiens

Si votre capacité d’accueil est élevée, vous devez - avant d’ouvrir votre pension canine - obtenir une autorisation (nécessitant une étude et une enquête publique), par arrêté préfectoral. L’objectif de cette dernière est de limiter les nuisances au voisinage.

Dans tous les cas, vous devrez également tenir un registre des entrées et sorties des animaux (Cerfa n°50-4510) et maintenir un carnet de suivi sanitaire (Cerfa n°50-4511). La fonction de ce carnet est de lister les soins apportés aux chiens.

Les règles applicables aux boxes et aux animaux

De nombreuses règles s’appliquent également aux cages dans lesquelles vous accueillez les chiens. 

Ces espaces doivent : 

  • être individuels ;

  • mesurer 5 m² minimum et au moins 2 mètres de haut ; 

  • être lavés tous les jours et désinfectés une fois par mois minimum ;

  • disposer d’une isolation thermique suffisante (les chiens doivent être à l’abri du vent et des intempéries, et ne pas subir des variations de température trop importantes) ;

  • bénéficier d’une bonne ventilation, sans toutefois occasionner des courants d’air ;

  • proposer un point d’eau potable, facilement accessible.

Enfin, vous devez mettre en place des mesures pour limiter le risque de fuite des animaux et pour éviter que rongeurs et parasites ne puissent accéder aux cages.

En bref, il est obligatoire de respecter les chiens dont vous avez la responsabilité et de les traiter avec le plus grand soin (les nourrir, les promener, jouer avec eux, etc.) !

💡

Le marché de la pension canine est en plein essor depuis quelques années, poussé par la démocratisation du voyage et des séjours à l’étranger. Le marché représente près de 5 milliards d’euros par an en France !

Les étapes à suivre pour ouvrir votre pension canine

Comme pour toute création d’entreprise, plusieurs étapes sont cruciales pour réussir votre projet.

1. Réaliser une étude de marché

Pour réussir l’installation de votre pension canine, vous devez tout d’abord répondre aux questions suivantes :

  • Existe-t-il un besoin réel dans la zone de chalandise ? 

  • Quelle est la concurrence à proximité ? 

  • Quels sont les services proposés par les concurrent·es ? 

  • Est-ce que la population locale dispose de revenus importants ? 

  • Est-il, de ce fait, pertinent de proposer une prestation haut de gamme ?

Voici quelques chiffres intéressants à prendre en compte dans le cadre de votre étude :

  • 60 % des propriétaires de chiens vivent dans une ville de moins de 20 000 habitant·es ;

  • 78 % d’entre eux disposent d’un jardin.

En travaillant votre offre, nous vous conseillons aussi de garder en tête les piliers du soin aux animaux :

  • confort ;

  • alimentation ;

  • hygiène ;

  • santé ;

  • sécurité.

Ces derniers vous aideront à piloter votre activité de manière efficace et qualitative.

Et pour booster votre chiffre d’affaires, voici des idées de services complémentaires à proposer à votre clientèle :

  • élevage ;

  • dressage ;

  • promenades ;

  • services VIP (box de luxe, toilettage, etc.) ;

  • accueil d’autres animaux (les chats, par exemple) ; 

  • vente de produits pour chiens (paniers, croquettes, jouets, etc.).

🏝️

20 % des foyers français propriétaires d’un chien le font garder pendant leurs vacances.

2. Analyser les aspects financiers

Votre activité doit être rentable et pérenne.

Voici donc quelques questions à vous poser : 

  • Quelles sont les dépenses et charges structurelles liées à votre activité ?

  • Quel est le CA anticipé ?

  • Quelle marge brute pouvez-vous cibler, afin d’assurer votre fonds de roulement ?

Précisons l’état actuel du marché : les prix s’échelonnent entre 12 et 28 € par jour pour une garde en pension.

Pourquoi une telle variabilité ? 

Car le prix peut :

  • être dégressif si votre client·e vous donne plusieurs chiens à garder ;

  • diminuer à mesure que la durée de garde augmente ;

  • différer selon la taille des chiens gardés ;

  • dépendre de suppléments potentiels (par exemple : si le chien présente un comportement difficile).

Attention également à la saisonnalité de l’activité

Vos client·es vous laissent leur chien en garde surtout pendant leurs périodes de vacances : 

  • période estivale ;

  • fêtes de fin d’année ;

  • vacances scolaires.

Pour anticiper les périodes de creux, un prévisionnel financier peut vous être utile.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Découvrez notre template de prévisionnel financier prêt à remplir !

3. Rechercher des financements

Nous vous conseillons d’anticiper le financement du lancement de votre activité. Pour cela, vous pouvez faire appel à :

4. Trouver le meilleur emplacement

Certains client·es sont prêt·es à parcourir plusieurs dizaines de kilomètres pour mettre leur toutou dans une pension dans laquelle il a ses habitudes, et où ils seront sûrs que leur fidèle compagnon sera bien traité !

Mais la plupart de vos client·es accéder rapidement à la pension de leur compagnon. C’est pourquoi nous vous conseillons de choisir un emplacement stratégique pour votre pension canine. 

Cela vous aidera à attirer et à fidéliser votre clientèle.

Vous devez aussi penser à vos futurs voisins. Pour éviter tout désagrément (sonore), l’idéal est de trouver un emplacement suffisamment isolé, pour que vos voisins ne soient pas incommodés par les inévitables aboiements de vos futurs pensionnaires !

5. Acheter et installer le matériel

Une quantité importante de matériel est nécessaire pour aménager votre pension canine.

Voici une liste non exhaustive :

👉 Mobilier

Les toutous que vous garderez ont besoin de meubles, de jouets et d’accessoires pour ne pas s’ennuyer.

👉 Nourriture

Nous vous conseillons aussi de prévoir un stock important de nourriture adaptée aux chiots et aux chiens. Bien sûr, vous pouvez aussi inclure une clause dans le contrat de garde qui indique que la nourriture doit être fournie par les propriétaires. 

👉 Produits d’entretien et de soin

Vous devez assurer l’hygiène du lieu de vie des chiens, mais également de leur lavage et de leur propreté corporelle. 

👉 Véhicule 

Il est indispensable de disposer d’un véhicule pour le transport des animaux (dans le cas où un animal doit être transporté pour des soins vétérinaires, par exemple).

💸

Le budget total à prévoir est compris entre 10 000 € et 20 000 € pour 10 chiens hébergés.

6. Choisir une forme juridique

Les questions à se poser pour le choix de votre statut juridique sont les suivantes :

  • Avez-vous des associé·es ou travaillez-vous seul·e ?

  • Envisagez-vous de réaliser un CA important, dépassant les seuils de la micro-entreprise ?

  • Comptez-vous recruter des salarié·es ?

Ces questions vous aideront à trancher entre :

  • la micro-entreprise ;

  • l’entreprise individuelle ; 

  • l’EURL ;

  • la SASU ;

  • la SARL.

En cas de doute, nous vous invitons à consulter notre guide complet sur les statuts juridiques.

Une fois votre forme juridique choisie, il sera temps de créer officiellement votre entreprise

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

7. Réaliser les démarches administratives nécessaires

Vous devez vous assurer que votre gestion d’activité au quotidien se déroule dans de bonnes conditions.

Pour cela, nous vous proposons de découvrir :

8. Développer une stratégie marketing efficace

Reste maintenant une étape vitale pour le lancement et la pérennisation de votre activité : la faire connaître à vos futur·es client·es !

Pour cela, nous vous conseillons de :

  • renforcer votre présence sur les réseaux sociaux ;

  • créer une fiche Google établissement ; 

  • placer des affiches dans les villes aux 

  • alentours et dans les commerces locaux ;

  • entrer en contact avec les vétérinaires du coin ;

  • proposer une offre de bienvenue ; 

  • créer un site internet et travailler son référencement naturel, etc. 

Pensionnat canin : un secteur en plein essor !

Ouvrir une pension canine peut s’avérer un très bon moyen de concilier votre passion pour les chiens et l’exercice d’un beau métier au quotidien.

Pour rappel, voici les étapes clés de l’ouverture d’une pension canine : 

  1. réaliser une étude de marché ; 

  2. analyser ses besoins financiers ; 

  3. rechercher des financements ;

  4. trouver le meilleur emplacement ; 

  5. acheter et installer le matériel ;

  6. choisir sa forme juridique et créer son entreprise ; 

  7. réaliser les démarches administratives requises ; 

  8. développer une stratégie marketing efficace. 

Une fois votre pension canine ouverte, vous aurez certainement besoin d’un outil de gestion financière

👉 Shine vous accompagne dans la création de votre pension canine. L’offre Shine Start vous fera gagner du temps, et de l’argent. 

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

metier-ouvrir-auto-ecole

Selon son activité

Ouvrir son auto-école : le guide complet

12 avr. 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 000 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.4 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Les diplômes pour ouvrir une pension canine
Missions à remplir et qualités nécessaires