Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

6 étapes pour devenir photographe freelance

par Justine Sudraud Publié le 6 juin 2023Mis à jour le 28 mai 20247 min. de lect

Si votre appareil photo est une extension de votre bras, vous vous êtes peut-être déjà demandé comment vivre de votre passion. Et si vous franchissiez le cap de devenir photographe indépendant·e ? Du choix du statut juridique aux astuces pour trouver des client·es, on vous explique comment faire de votre rêve une réalité !

Sommaire
independant-photographe

1. Faire la différence entre photographe auteur et artisan

En tant qu’indépendant·e, vous gérez votre activité de A à Z, qu’il s’agisse de la partie administrative, commerciale ou relationnelle. On distingue 2 types de photographes indépendants : le photographe dit “auteur” et le photographe dit “artisan”. 

Être photographe auteur

Un·e photographe auteur·ice est souvent considéré·e comme un·e artiste. Il ou elle met en avant sa créativité et sa personnalité à travers ses clichés. Le but est de transmettre un message, une émotion ou une vision particulière par l’image. 

Avec ce statut, vous tirez principalement vos revenus des droits d'auteur que vous percevez des entreprises ou des banques d'images qui achètent vos photographies. Vous générez également des revenus en vendant des tirages originaux dans la limite de 30 exemplaires.

Vous devez vous enregistrer en tant qu'artiste-auteur·rice auprès de l'URSSAF, et dépendez de l’Agessa, la Sécurité sociale des artistes auteurs. Vous ne pouvez donc pas bénéficier du régime de la micro-entreprise

Enfin, il convient de noter qu’avec ce statut, vous pouvez travailler uniquement avec une clientèle professionnelle.

📖

Pour aller plus loin, nous vous conseillons notre guide sur la réforme du régime des artistes auteurs.

Être photographe artisan

Un·e photographe artisan réalise ses photographies conformément à la demande de sa clientèle (particuliers ou entreprises). Son objectif principal est donc de capturer des images qui sont techniquement impeccables et qui répondent à des besoins spécifiques

En choisissant le statut de photographe artisan, vous pouvez travailler dans différents domaines tels que : 

  • la photographie commerciale ;

  • la photographie de mariage ;

  • la photographie de produits ; 

  • la photographie d’animaux ; 

  • la photographie de biens immobiliers ;

  • la photographie d'évènements sportifs, etc.

Contrairement aux photographes auteur·ices, vous pouvez bénéficier du régime de la micro-entreprise.

Les images que vous réalisez correspondent à une activité de prestation de service, ce qui ne permet pas de toucher des droits d’auteur. 

💡

Il est courant d’être à la fois photographe artisan et photographe auteur·rice. Ces 2 activités sont alors déclarées séparément. 

Photographe auteur ou artisan : récapitulatif

photographe-auteur-et-artisan-comparaison
Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Créez votre entreprise en ligne avec Shine.

Découvrir nos offres

2. Suivre une formation pour devenir photographe freelance

Il est possible de devenir photographe indépendant·e sans avoir suivi de formation spécifique. Toutefois, si vous souhaitez apprendre le métier ou approfondir vos connaissances, il existe de nombreuses formations en photographie. 

En voici quelques exemples : 

  • le BTS de photographie ;

  • le bachelor de photographie d'une durée de trois ans, tel que celui proposé par l'école Gobelins ;

  • le master en photographie, accessible après un diplôme de niveau bac +2, comme celui offert par l'ENS Louis Lumière.

En plus de ces formations "officielles", il est possible de vous former de manière autodidacte et d'acquérir une solide expertise technique. Sur YouTube, de nombreuses vidéos abordent en détail les différents aspects de la photographie. 

En parallèle des compétences techniques, vous pouvez également apprendre les bases de la gestion d’entreprise. Il existe en effet de nombreuses formations à la création d’entreprise

📔

Constituer un portfolio est essentiel pour présenter votre travail et montrer à vos futur·es client·es en quoi votre style sort du lot.

3. Dénicher du matériel de photographie et de retouche

Le choix de votre matériel dépend du style de photographie que vous réalisez et de vos préférences personnelles. Il est difficile d’estimer un budget exact tant les prix peuvent varier d’une gamme à l’autre. 

Voici certains éléments sont indispensables : 

  • un ou plusieurs boîtiers ; 

  • des objectifs ;

  • un trépied ; 

  • un système d’éclairage ; 

  • du matériel de support (des cartes mémoire de grande capacité, des batteries supplémentaires, des étuis de protection, des filtres, des pare-soleil, des nettoyants pour objectifs, etc.) ;

  • un ordinateur ;

  • un logiciel de retouche ;

  • un service de stockage ;

  • un logiciel de facturation…  

Rien que pour vous, nous avons sélectionné 10 outils indispensables quand on se lance en indépendant

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Découvrez notre template de prévisionnel financier prêt à remplir !

4. Se spécialiser dans un domaine (étape facultative)

Afin de vous démarquer, vous pouvez choisir de vous spécialiser dans un type de photographie en particulier : 

  • portraits ;

  • mariages ;

  • grossesse ;

  • bébés et enfants ;

  • évènementiel ; 

  • animalier…

Ce choix va dépendre de vos appétences personnelles, mais aussi de la demande.

En effet, il est important d’avoir une vision de la concurrence dans votre région. 

Pour cela, renseignez-vous sur la demande actuelle pour les différentes spécialités dans votre secteur géographique : 

  • Quels sont les photographes déjà établi·es ? 

  • Quels types de services offrent-ils ? 

  • Quels tarifs proposent-ils ? 

  • Quelles plateformes utilisent-ils pour exposer leurs photos ? 

Cette recherche vous aidera à évaluer le potentiel commercial de chaque spécialité et à identifier les créneaux où vous pourrez vous démarquer.

Prenez aussi en compte vos objectifs à long terme : 

  • Voulez-vous vous spécialiser dans un domaine et devenir un·e expert·e reconnu·e ? 

  • Préférez-vous diversifier vos compétences et travailler dans plusieurs domaines ? 

5. Choisir son statut juridique et créer son entreprise

Pour être en règle auprès des impôts, vous devrez posséder une structure juridique. 

Pour devenir photographe auteur, vous devrez choisir le statut d’auteur-photographe en précompte pour 1 an minimum. Avec ce système de précompte, vous devrez payer des charges sociales (proportionnelles au montant de la prestation) pour chaque vente. Vous devez créer votre structure juridique auprès de l'URSSAF et n’aurez aucun plafond de CA à respecter. 

Pour devenir photographe artisan, vous aurez le choix entre la micro-entreprise, l’EI, la SASU et l’EURL. Ces formes juridiques possèdent toutes des avantages et des points faibles. Nous vous conseillons d’étudier les statuts juridiques avec précision avant de choisir le vôtre. Vous devrez ensuite immatriculer votre entreprise sur le guichet unique

6. Développer son activité de photographe indépendant

Établir votre présence en ligne

Quoi de mieux qu’internet pour montrer votre travail au plus grand nombre ? 

Établir votre présence en ligne vous aidera à développer votre activité en présentant vos services via différents canaux :  

  • un site web afin que vos client·es trouvent facilement votre portfolio, vos coordonnées et vos tarifs ;

  • les réseaux sociaux pour vous aider à promouvoir votre travail et interagir avec votre public (vous pouvez les utiliser pour partager vos photos et vos projets en cours) ;

  • un blog optimisé SEO pour que vos client·es potentiel·les trouvent votre site web facilement ;

  • Google AdWords ou Facebook Ads pour cibler les personnes intéressées par votre travail.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

Trouver et fidéliser vos client·es

Pour développer votre activité, vous devrez communiquer au maximum et soigner votre service client. 

Voici quelques astuces : 

Exploiter votre réseau professionnel et personnel

Vous pouvez informer votre entourage de votre activité et leur demander de vous recommander à leurs contacts. Vous pouvez aussi participer à des événements, des salons, à des concours, etc.

L’idée ici est d’interagir un maximum avec vos prospects et/ou potentiels partenaires pour qu’ils pensent à vous lorsqu’ils auront un besoin. 

Collaborer avec d'autres professionnel·les

Nous vous conseillons de collaborer avec des professionnel·les de l'industrie créative : 

Cela peut vous aider à étendre votre réseau, à atteindre une nouvelle clientèle et à élargir votre portfolio.

Offrir des séances d'essai à tarif réduit

Si vous le souhaitez, vous pouvez proposer des séances photo à tarif réduit. Cela permettra à vos prospects de découvrir votre style, votre professionnalisme et votre façon de fonctionner.

Utiliser le pouvoir du bouche-à-oreille

Vous pouvez toucher de nouvelles personnes en encourageant vos client·es satisfait·es à parler de vous à leur entourage, et à partager leur expérience sur les réseaux sociaux. 

Il est important de garder en tête que la fidélisation des clients est tout aussi importante que la recherche de nouveaux ou nouvelles client·es. Assurez-vous de rester en contact avec vos client·es régulier·es. Vous pouvez leur proposer des offres spéciales, des séances de suivi ou des événements exclusifs. 

✏️

Pour recueillir les avis clients et être visible sur Google Maps, nous vous invitons à créer une fiche Google établissement.

Devenir photographe indépendant : on résume !

Se lancer en tant que photographe indépendant·e est une aventure passionnante, qui nécessite tout de même une bonne préparation. 

Pour démarrer en toute confiance, voici les étapes à suivre : 

  1. choisir entre un avenir de photographe auteur et une vocation d'artisan ; 

  2. se former à la photographie ; 

  3. dénicher du matériel professionnel ; 

  4. se spécialiser (ou non) dans un domaine suite à une étude de marché

  5. choisir son statut juridique et immatriculer son entreprise ; 

  6. développer son activité de photographe indépendant. 

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter notre article sur le cumul des statuts d’artiste et d’auto-entrepreneur

Shine Start vous accompagne dans la création de votre entreprise pour que vous puissiez vous concentrer sur ce qui compte vraiment : la quête du meilleur cliché.

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

independant-chef-cuisinier-domicile

Indépendant

Devenir chef cuisinier à domicile : le guide complet

27 juin 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Faire la différence entre photographe auteur et artisan
2. Suivre une formation pour devenir photographe freelance