Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment financer un projet de start-up ?

par Anais Robin Publié le 25 août 2022Mis à jour le 30 août 20226 min. de lect

Le financement est une problématique qui se pose dès la création d'une start-up. En effet, une idée révolutionnaire n’est pas suffisante pour garantir sa réussite !
Pour son financement, vous avez le choix entre différentes solutions et nous savons qu’il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Pas de panique, nous sommes là pour vous accompagner et vous permettre d’y voir plus clair.
Nous vous présentons dans cet article les moyens de financement existants pour vous aider à choisir la meilleure option.

L’importance du financement d’une start-up

Pour mener à bien un projet de start-up, accélérer son démarrage et assurer sa pérennité sur le long terme, la structure doit disposer de capacités financières solides.

Ses besoins de financement existent dès le lancement du projet et peuvent perdurer, par exemple pour développer la start-up. C’est pourquoi il est essentiel de mobiliser activement des financements. Différentes solutions existent, aussi bien internes qu’externes. Découvrez-les sans attendre !

🧠

Peu importe le mode de financement que vous retenez, certaines dispositions doivent être prises pour séduire les investisseurs.
Vous devez par exemple, disposer d’un dossier présentant votre projet et le mettant en avant. Véritable allié, il va vous permettre de vous défendre.

Pour y parvenir, vous devez notamment réaliser une étude de marché et un business plan, établir un prévisionnel financier, disposer de solides garanties et mettre en avant vos compétences et expériences.

Les différentes solutions de financement 

L'autofinancement

Le financement d'une start-up peut tout d’abord se faire grâce à l’apport de fonds propres par les associé.e.s. Mobiliser exclusivement ses propres ressources financières offre une grande autonomie à l’entreprise !

Cette option dépend donc des capacités financières des associé.e.s. Elle n’est généralement pas suffisante puisqu’elle ne permet pas de couvrir tous les besoins de la start-up. Il est alors possible de faire appel à des solutions de financement externes.

⚠️

Le recours à l’autofinancement peut fragiliser la trésorerie de votre start-up qui ne disposera plus des moyens suffisants afin de faire face à un imprévu.

Le love money

Le love money, késako ? Littéralement “argent de l’amour”, cette méthode de financement consiste à faire appel à ses proches comme ses amis ou sa famille. S’ils le souhaitent, ils vont s’impliquer financièrement dans la start-up, devenir actionnaires et bénéficier des droits en découlant.

Cette démarche est généralement effectuée pour aider un proche et soutenir son projet, plutôt que pour faire un placement rentable.

Pour le.la porteur.se de projet, ces apports sont très avantageux car le coût est relativement faible.

Cette démarche reste tout de même délicate. Vous le savez sans doute, les problématiques financières peuvent impacter lourdement vos relations familiales et amicales. Soyez donc prudent !

🧠

Cette solution peut permettre à vos proches de bénéficier d’avantages fiscaux intéressants, par exemple sur l'exonération des droits de mutation.

Le crowdfunding

Né avec l’essor d’internet, le crowdfunding, également appelé financement participatif, ne passe pas par les circuits traditionnels, comme le bancaire par exemple. Il fait appel à des ressources financières auprès des internautes et permet de récolter des fonds à travers des plateformes en ligne. Le crowdfunding peut prendre plusieurs formes : il peut s’agir d’un don, d’un prêt ou d’une contribution financière.

De nombreuses plateformes dédiées à cette activité existent aujourd’hui. Certaines sont généralistes tandis que d'autres sont spécialisées et s’adressent à un secteur particulier comme la culture, l’environnement ou encore le numérique.

Pour que le succès soit au rendez-vous, votre projet de start-up doit être détaillé et faire l’objet d’une communication percutante et convaincante. Si les investisseurs sont conquis, ils n'hésiteront pas à soutenir votre start-up.

⚠️

Face à la multiplication d’initiatives sur les plateformes en ligne, il est devenu difficile de se démarquer et de se faire remarquer.


Petit tips 😀 Retrouvez les plateformes de crowdfunding existantes en consultant le site mis en place par l'association Financement participatif France, la Caisse des dépôts et consignations et Bpifrance. On retrouve par exemple KissKissBankBank, Ulule ou encore Indiegogo.


Le prêt bancaire

Méthode de financement traditionnelle et fréquente, ce n’est pas pour autant la solution la plus facile, car l’obtention d’un prêt est parfois compliquée. De nombreuses entreprises rencontrent des difficultés pour obtenir un financement bancaire !

Pour convaincre les établissements bancaires de croire en votre projet et de vous faire confiance, il est indispensable de disposer d’un apport en capitaux propres suffisant, d’un plan d’affaires solide et convaincant, ainsi que de garanties suffisantes.
À défaut, la demande de prêt pourra être refusée par l’établissement bancaire. Cela peut concerner les projets trop audacieux, présentant un plan de financement totalement déséquilibré ou encore ne disposant pas de fonds propres suffisants.

⚠️

Les intérêts des crédits bancaires peuvent être élevés et donc représenter une somme importante. Leur remboursement doit intervenir dans un délai bien précis et peut arriver assez vite. Il faut donc assurer vos arrières.

Les business angels

Le terme ne vous dit rien ? Un business angel est une personne qui apporte son aide aux starts-up concernant leurs besoins financiers et leur développement. Il va les soutenir à la fois en investissant financièrement, en les aidant à obtenir d’autres financements et en leur faisant bénéficier d’un précieux savoir-faire et de conseils avisés. Pour cela, il utilise son carnet d’adresses et ses finances personnelles.
Généralement, “les anges des affaires” sont des cadres d’entreprise ou d’anciens entrepreneurs disposant d’une solide expérience dans le domaine.

🧠

Les business angels investissent généralement dans des projets innovants, disposant d’un fort potentiel. Ils cherchent, en retour, à dégager rapidement une plus-value.


Un petit tips 😀 Pour les trouver, vous pouvez passer par des plateformes spécialisées ou des réseaux de business angels. On retrouve notamment Euroquity, Femmes business angels ou encore Angels santé. 


Les pépinières d’entreprises

Également appelées incubateurs, les pépinières d’entreprises sont des structures d’accompagnement destinées aux porteurs.ses de projets. Les services proposés peuvent varier d’une pépinière à une autre. Généralement, elles viennent soutenir financièrement les entreprises et les accompagnent dans leur création et leur développement.

De nombreuses pépinières existent au sein de l’Hexagone. Il faut les choisir en fonction de leur secteur géographique, de leurs valeurs et de votre domaine d’activité.

Voici quelques idées d'incubateurs : 

  • Le Pôle d'excellence numérique de Lille propose un financement aux starts-up pouvant s’élever à 15 000 €.

  • Nubbo, spécialisé dans les secteurs de la biotech, de l'électronique, de la chimie et des logiciels web, propose un soutien financier conséquent : une aide de 50 000 € sans intérêts, sans caution personnelle, ni prise de participation de l'incubateur.

🧠

Les modes de sélection des projets et d'admission dépendent de l'organisme. Pour postuler, il est généralement nécessaire de constituer un dossier.

Les concours destinés aux starts-up

Autre solution pour financer une start-up : participer à des concours. En cas de réussite, il est généralement possible d’obtenir des gains financiers plus ou moins importants. En parallèle, ils permettent également à l’entrepreneur.se d’accéder à des opportunités ou d’élargir son carnet d’adresses. C’est également l’occasion d’améliorer sa visibilité et de rencontrer de potentiels investisseurs.

De nombreux concours sont lancés chaque année, proposant chacun des avantages différents.

Cette année, on retrouve par exemple :

- L’appel à projets Wweeddoo Green destiné aux porteurs.ses de projets en faveur du climat

- L’appel à projets Année de la gastronomie dédié aux projets encourageant une gastronomie « hors-les-murs » et la valorisation des produits qualitatifs

- L’appel à candidatures du French Women Entrepreneurs 40 destiné aux entrepreneuses à la tête de start-up

- Le concours national de l’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes qui peut permettre aux lauréat.e.s d’obtenir entre 45 000 euros et 450 000 euros.

Les possibilités sont nombreuses !

⚠️

Il semble risqué de trop se reposer sur ces concours pour financer sa start-up. Les candidat.e.s sont nombreux et seulement une poignée d'entreprises reçoit un prix !

Les subventions

Les subventions sont des aides financières accordées par l’État sous certaines conditions. L’État en a mis en place un certain nombre pour permettre aux porteurs.ses de projets de se lancer plus facilement.

On retrouve notamment celles de la Banque Publique d’Investissement qui propose :

  • L’Aide pour la Faisabilité de l'Innovation

  • L’Aide pour le Développement de l'Innovation

  • Des Partenariats Régionaux d'Innovation 

Il existe également des subventions dispensées par Pôle Emploi :

  • L'aide à la reprise ou à la création d’entreprise destinée aux demandeurs.ses d’emploi qui se lancent dans la création de leur entreprise

  • Le nouvel accompagnement à la création d’entreprise

Au cours du lancement de leur activité, les starts-up peuvent également bénéficier de prêts et d’aides au développement de l’innovation. On retrouve le prêt d’amorçage, le prêt d’innovation ainsi que l’aide pour le développement de l’innovation et le contrat de développement de l’innovation.

Conclusion

Vous l’aurez compris, pour assurer le développement de votre start-up et garantir sa pérennité, vous devez choisir les solutions de financement les plus adaptées à votre projet et à vos besoins parmi les possibilités existantes.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, vous devez tout d’abord prendre le temps de construire un dossier complet et solide, mettant en avant votre projet.

Besoin de conseils ? Shine vous accompagne dans la création de votre start-up et dans votre gestion financière et comptable. N’hésitez pas à contacter notre team !

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

24 Aides indeu0301pendants Copy

Aides à la création

Aides pour auto entrepreneur : le guide complet

10 min · 27 févr. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.