Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Pouvez-vous cumuler les statuts d’auto-entrepreneur et de président de SAS ?

par Sarah Matignon Publié le 29 août 2022Mis à jour le 8 septembre 20223 min. de lect

Si vous avez une âme d’entrepreneur et que vous bouillonnez d’idées de business, vous vous confrontez rapidement à une question d’ordre pragmatique : sous quelles structures exercer vos différentes activités ? Vous savez que la loi ne vous autorise pas à cumuler librement les statuts de dirigeant. Mais bonne nouvelle : auto-entrepreneur et président de SAS, c’est possible !

Sommaire

Auto-entrepreneur et président de SAS : deux statuts distincts

Les 2 conditions de cumul des statuts de président de SAS et d’auto-entrepreneur

Facturer sa SAS en tant qu’auto-entrepreneur, c’est possible… sous conditions

Quelles alternatives pour exercer plusieurs activités ?

Auto-entrepreneur et président de SAS : deux statuts distincts

L’auto-entrepreneur est un TNS (pour Travailleur Non Salarié), qui relève du régime de la SSI (Sécurité Sociale des Indépendants). Le président de SAS pour sa part est assimilé salarié, il relève du régime général de la Sécurité Sociale. Cette distinction emporte des conséquences en matière de cotisations et de protection sociale. C’est également cette distinction de statut qui autorise le président de SAS à créer une micro-entreprise, et qui permet à l’inverse à l’auto-entrepreneur de devenir président de sa SAS.

 

💡La même règle en faveur du cumul s’applique au président de SASU et à l’associé de SAS ou de SASU.

 

Les 2 conditions de cumul des statuts de président de SAS et d’auto-entrepreneur

 

#1 Une obligation légale

Parce qu’il est assimilé salarié, le président de SAS est tenu à une obligation de loyauté. En application de cette obligation de loyauté, le président de SAS ne peut exercer en tant qu’auto-entrepreneur qu’à condition que l’activité de la micro-entreprise ne concurrence pas l’activité de la SAS. Les deux activités doivent être distinctes, et ne peuvent pas partager la même clientèle.

 

Exemple : vous pouvez créer une micro-entreprise pour exercer votre activité de graphiste, et continuer d’être président de votre SAS qui conçoit et vend des casquettes.

 

🚨Si vous ne respectez pas cette règle, vos associés de SAS peuvent vous le reprocher sur le fondement de la concurrence déloyale.

 

#2 Une précaution utile

Séparez correctement vos deux activités ! Adoptez une gestion rigoureuse pour chacune de vos entités, de manière à vous y retrouver. Cela passe notamment par l’ouverture de deux comptes bancaires distincts. Cette précaution vous permet d’éviter des désagréments en cas de contrôle fiscal.

 

Facturer sa SAS en tant qu’auto-entrepreneur, c’est possible… sous conditions

Vous êtes consultant en micro-entreprise, et vous vendez une prestation de conseil à votre SAS qui vend des logiciels ? A priori, pas de contre-indication. Mais le risque de requalification est avéré. Explications.

 

Le président de SAS peut être tenté de créer une micro-entreprise pour facturer ses services à sa société à moindre coût. Si le président est rémunéré par la SAS en tant que salarié, en effet, la SAS paye des cotisations sociales élevées. S’il se verse des dividendes, de même, il paye de l’impôt. Les factures de l’auto-entrepreneur en outre sont déductibles du résultat de la SAS.

 

Pour éviter le risque de requalification en salariat déguisé ou en distribution déguisée de dividendes, l’auto-entrepreneur qui facture la SAS qu’il préside veille à :

 

ð Facturer des services effectifs, et qui ne relèvent pas de sa mission de direction de la SAS.

ð Avoir d’autres clients que sa SAS.

 

Quelles alternatives pour exercer plusieurs activités ?

👎 Vous ne pouvez pas avoir plusieurs micro-entreprises.

👎 Vous ne pouvez pas cumuler un statut de gérant majoritaire de SARL avec un statut d’auto-entrepreneur.

 

👍 Vous pouvez créer et diriger plusieurs SAS ou plusieurs SARL.

👍 Vous pouvez être auto-entrepreneur et président de SAS.

 

Vous ne voulez pas créer de nouvelle structure pour votre seconde activité ? Vous pouvez tout à fait exercer plusieurs activités au sein de votre micro-entreprise ou de votre SAS. Si vous êtes déjà auto-entrepreneur et que votre activité initiale reste votre activité principale, vous n’avez aucune formalité à accomplir. Vous veillerez à changer votre code APE si votre nouvelle activité prend le pas. Si vous avez déjà votre SAS, vous devez étendre votre objet social. Les formalités à accomplir sont similaires aux formalités d’immatriculation de la SAS. Notez que pour des raisons d’organisation, cette alternative à la création d’une nouvelle structure juridique est souvent temporaire lorsque les deux activités sont très distinctes.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

SAS

Zoom sur 12 clauses du pacte d’actionnaires

4 min · 30 août 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Auto-entrepreneur et président de SAS : deux statuts distincts
Les 2 conditions de cumul des statuts de président de SAS et d’auto-entrepreneur
Facturer sa SAS en tant qu’auto-entrepreneur, c’est possible… sous conditions
Quelles alternatives pour exercer plusieurs activités ?