Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Peut-il y avoir plusieurs personnes à la tête d’une SAS ?

Aurore Rimbod
par Aurore Rimbod Publié le 19 novembre 20223 min. de lect

Une société par actions simplifiée (SAS) doit être représentée par un dirigeant ou une dirigeante appelé·e président·e. La co-présidence de SAS est-elle possible, à l’image de la co-gérance en SARL ? Non ! Mais il existe des solutions pour arriver au même résultat de façon légale. Dans cet article, nous allons vous donner quatre moyens de partager la présidence d'une SAS avec la personne de votre choix.

Sommaire

Co-présidence de SAS : une interdiction légale

Comment nommer plusieurs dirigeants de SAS ?

Co-Présidence de SAS : déjà l'heure du récap' !

sas-co-presidence

Co-présidence de SAS : une interdiction légale 

La SAS est une forme de société prisée par les entrepreneurs et entrepreneuses. Elle leur offre une grande liberté statutaire, notamment pour désigner le président ou la présidente. 

L’article L.227-6 du Code du commerce dispose en effet que : “la société est représentée à l’égard des tiers par un président désigné dans les conditions prévues par les statuts”.  

Le président ou la présidente de SAS peut ainsi être : 

  • Une personne physique ou morale (une autre société) ;

  • L’un·e des associé·e·s ;

  • Ou un tiers. 

Une règle impérative régit la présidence de la société : une seule personne peut assurer la direction d’une SAS. La co-présidence en SAS est donc formellement interdite.  

Les statuts ne peuvent pas prévoir plusieurs présidents ou présidentes. Cependant, il est possible de nommer plusieurs dirigeant·e·s et de leur octroyer des pouvoirs identiques afin de contourner cette interdiction de manière tout à fait légale. 

Voyons comment procéder ! 

💡

Dans le cadre d'une société à responsabilité limitée, le gérant ou la gérante de SARL peut tout à fait mettre en place une co-gérance.

Comment nommer plusieurs dirigeants de SAS ?

Même si la co-présidence est impossible en SAS, vous avez la possibilité de co-diriger la SAS via quatre leviers. 

1. Nommer des directeurs généraux et/ou des directrices générales

L’article L.227-6 du Code du Commerce dispose que : ”les statuts peuvent prévoir les conditions dans lesquelles une ou plusieurs personnes autres que le président, portant le titre de directeur général ou de directeur général délégué, peuvent exercer les pouvoirs confiés à ce dernier par le présent article”.

Certes, vous ne pouvez nommer qu’un président de SAS, mais rien ne vous empêche de nommer d’autres personnes pour le suppléer et l’aider dans ces missions de gestion et de direction. En effet, les DG et DG délégué·e·s peuvent exercer les mêmes pouvoirs que le président ou la présidente de SAS à condition de le mentionner dans les statuts.  

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

2. Désigner une SARL en co-gérance 

Comme nous l’avons indiqué, la personne à la tête de la SAS peut être une personne morale et donc une société. Ainsi, il existe une alternative pour contourner l’interdiction d’instaurer une co-présidence de SAS : nommer une SARL en co-gérance pour diriger la SAS.

En effet, les associé·e·s peuvent nommer plusieurs gérant·e·s de la SARL. Ceux-ci sont chargés de représenter la SAS au nom de la SARL nommée présidente. Vous suivez ? Ces dirigeant·e·s possèderont les mêmes pouvoirs et occuperont le même poste. 

3. Instaurer une présidence de SAS tournante (en rotation)

Si une clause de présidence tournante figure dans les statuts, il est possible d’avoir deux président·e·s de SAS. Cette clause permet à deux personnes d’occuper la fonction de président, mais pas simultanément. Les statuts déterminent la périodicité choisie par les associé·e·s pour la rotation. 

4. Constituer un organe collégial 

Cet organe collégial peut se matérialiser par : 

🤝🏻 Un conseil d’administration (composé du président ou de la présidente ainsi que d’autres dirigeant·e·s) ;

🔎 Un conseil de surveillance (organe de contrôle de l’exercice de la direction par le président ou la présidente de SAS). 

Nommer un organe collégial de contrôle de la présidence est une manière détournée d’instaurer une co-présidence de SAS. Cette possibilité doit être prévue dans les statuts.

Co-Présidence de SAS : déjà l'heure du récap' !

Vous l’aurez compris : il ne peut officiellement pas y avoir plus d’une personne à la tête d’une SAS.

Cela dit, quelques solutions alternatives vous permettent de contrer cette réglementation :

1️⃣ Nommer plusieurs directeurs généraux et/ou directrices générales ;

2️⃣ Désigner une SARL en co-gérance de la présidence de la société ;

3️⃣ Instaurer une présidence en rotation ;

4️⃣ Constituer un organe collégial de gestion et/ou de surveillance. 

Vous savez ce qu’il est possible de faire si vous souhaitez partager la présidence de votre SAS.

Pour aller plus loin, renseignez-vous sur la fonction de président·e de SAS (nomination, statut social, responsabilités, pouvoirs, etc.).  

Questions fréquentes

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

SAS

Transformer une SASU en SAS [guide complet]

4 min · 25 oct. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Co-présidence de SAS : une interdiction légale
Comment nommer plusieurs dirigeants de SAS ?
Co-Présidence de SAS : déjà l'heure du récap' !