Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment ouvrir un salon de tatouage ?

amandine-dujardin
par Amandine Dujardin Publié le 11 janvier 2023Mis à jour le 13 janvier 20235 min. de lect

Vous êtes un·e artiste dans l’âme et n’avez pas peur de dessiner vos créations sur la peau d’autres personnes ? Vous êtes clairement fait·e pour le métier de tatoueur ! Et si vous en avez marre de tatouer des oranges, c’est qu’il est temps de passer aux choses sérieuses : l’ouverture d’un salon de tatouage

Dans cet article, nous vous expliquons comment ouvrir un salon de tatouage et en vivre sereinement !

Sommaire

1. Apprendre à tatouer

2. Établir un business plan

3. Créer son entreprise et l’immatriculer au CFE

4. Déclarer son activité à l’ARS

5. Choisir un local pour son salon de tatouage

6. Dénicher du matériel de tatouage

7. Ouvrir un compte pro

8. Souscrire à l’assurance RCP tatoueur

9. Trouver ses premier·e·s client·e·s

Ouvrir son salon de tatouage : le résumé 📝

ouvrir-salon-tatouage

1. Apprendre à tatouer

Aussi évident que cela puisse paraître, la première étape pour ouvrir un salon de tatouage, c’est d’apprendre à tatouer. Pour cela, seul le diplôme officiel d'artiste tatoueur (bac +2) à décrocher à l’école française de tatouage est reconnu. 

Cela étant, de nombreux tatoueurs et de nombreuses tatoueuses sont autodidactes. Avec un peu de pratique et divers tutoriels, il est possible d’apprendre à tatouer par soi-même. Il est également possible d’être apprenti·e dans un salon de tatouage pour se faire la main. 

⚠️

Une formation en tatouage est facultative, mais une formation en hygiène et sécurité est obligatoire et payante (398 €). D’une durée de trois jours, cette formation vous fournira une attestation à remettre à l'Agence Régionale de Santé (ARS).

2. Établir un business plan 

Le business plan de votre salon de tatouage vous permettra de définir votre positionnement, votre stratégie marketing et votre prévisionnel financier. C’est à cette étape que vous devrez déceler vos besoins humains et matériels. 

Vous devrez décider si vous souhaitez tatouer uniquement vos créations ou si vous êtes d’accord pour tatouer n’importe quel motif. Vous pouvez très bien vous réserver le droit de refuser un·e client·e si le dessin proposé ne vous inspire pas, ou si vous ne vous sentez pas apte à tatouer une certaine partie du corps (exemple : à l'intérieur de la bouche). 

Vous devrez également définir votre fonctionnement en matière de prise de rendez-vous

Certains salons de tatouage sont ouverts tous les jours sans rendez-vous alors que d’autres sont accessibles uniquement sur rendez-vous. Parfois même, des tatoueurs et tatoueuses exigent le règlement d’un acompte en amont du rendez-vous afin d’éviter les annulations de dernière minute.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

3. Créer son entreprise et l’immatriculer au CFE

Pour créer son entreprise, il faut d’abord choisir un statut juridique. Ici, plusieurs options sont possibles : 

  • Micro-entreprise ;

  • Entreprise individuelle (EI) ; 

  • EURL (associé unique) ou SARL (plusieurs associés) ; 

  • SASU (associé unique) ou SAS (plusieurs associés). 

L’avantage de la micro-entreprise, c’est que sa création est simple, que son fonctionnement est flexible et que les charges sociales à payer sont proportionnelles au chiffre d’affaires aqui sur une période donnée. 

💡

Le code d'Activité Principale Exercée (APE) attribué aux tatoueurs et aux tatoueuses est le suivant : 96.09Z. 

4. Déclarer son activité à l’ARS

À partir de la création de votre entreprise, vous disposerez de quinze jours pour déclarer votre activité à l’ARS (agence régionale de santé) de votre région. Cette formalité est obligatoire pour pratiquer les techniques encadrées par les articles R.1311-1 et suivants du code de santé publique : 

  • Le tatouage ; 

  • Le perçage ;

  • Le maquillage permanent. 

5. Choisir un local pour son salon de tatouage

En tant que tatoueur ou tatoueuse, vous aurez le choix entre : 

👉 Louer un local commercial pour y nicher votre studio de tatouage ;
👉  Exercer votre activité dans une pièce à votre domicile. 

Mais attention ! ⚠️

Dans une ville de moins de 200 000 habitant·e·s, ouvrir un salon de tatouage à son domicile est possible à condition que ni le bail ni le règlement de copropriété ne s’y opposent. Dans une ville de plus de 200 000 habitant·e·s, vous devrez obligatoirement habiter au rez-de-chaussée pour accueillir votre clientèle chez vous. 

Quel que soit votre lieu d'exercice, vous devrez consacrer une pièce aux actes de tatouage. Cet espace doit disposer d'une zone de lavage des mains avec un robinet à fermeture non-manuelle. Vous devrez également dédier un espace au nettoyage et à la stérilisation de votre matériel.

👥

Pour mutualiser la paie du loyer (en cas de location) et les dépenses énergétiques, vous pouvez choisir de partager le studio de tatouage avec d’autres tatoueurs et/ou tatoueuses indépendant·e·s.

6. Dénicher du matériel de tatouage

Avant d’ouvrir un salon de tatouage, vous aurez besoin de dénicher du bon matériel. 

Voici une liste non exhaustive des outils indispensables pour vous lancer : 

  • Machine à tatouer (dermographe) ; 

  • Aiguilles de tatouages, buses et cartouches ;

  • Thermocopieur, papier carbone et stencil de tatouage ;

  • Encres de tatouage (noir, couleurs) ; 

  • Alimentation pour la machine à tatouer ; 

  • Gants et savon liquide ;

  • Désinfectant ; 

  • Miroir(s) ; 

  • Fauteuil de tatouage ; 

  • Logiciel de prise de rendez-vous ; 

  • Logiciel d’encaissement, etc.  

7. Ouvrir un compte pro 

En tant que freelance, l’ouverture d’un compte pro est facultative bien que conseillée. 

En revanche, vous aurez l’obligation d’ouvrir un compte professionnel si vous créez une entreprise. Chez Shine, nous vous proposons un compte pro 100 % en ligne pensé pour simplifier la gestion de votre activité. Grâce à notre compte pro, vous pourrez bénéficier d’un terminal de paiement physique à prix réduit

8. Souscrire à l’assurance RCP tatoueur

Bien que la profession de tatoueur ne soit pas réglementée et qu’aucune assurance ne soit obligatoire, il est préférable de se prémunir des risques de complications médicales suite à un tatouage. Pour cela, nous vous conseillons de souscrire à une assurance RCP spéciale tatoueurs et tatoueuses. 

9. Trouver ses premier·e·s client·e·s

Neuvième et dernière étape : partir en quête de ses premier·e·s client·e·s. Pour cela, votre réputation et vos références seront vos meilleures alliées. 

Mais à vos débuts, vous pourrez vous appuyer sur : 

  • Les réseaux sociaux (Instagram est particulièrement utilisé chez les tatoueurs et tatoueuses et Facebook peut vous aider à vous faire connaître à l’échelle locale) ; 

  • Le SEO ; 

  • Le SEA ; 

  • Une fiche établissement Google bien optimisée ; 

  • Des annonces dans les journaux et/ou à la radio ; 

  • Des conventions de tatouage. 

Une fois que vous aurez trouvé des premier·e·s client·e·s et que vous gagnerez leur confiance, le bouche-à-oreille vous en apportera d’autres. 

💸

Les premières questions que vous poseront vos prospects concerneront vos tarifs. Veillez à définir vos tarifs selon la taille, la couleur et le positionnement du tatouage. Vous pouvez aussi proposer des flashs à prix fixe. 

Ouvrir son salon de tatouage : le résumé 📝

Vous l’aurez compris : ouvrir un salon de tatouage ne se fait pas en un jour. L’essentiel, c’est de procéder étape par étape, sans se précipiter. Plus important encore, vous devez veiller à respecter les normes d’hygiène et de sécurité propres au monde du tatouage :

  • La pièce dédiée aux actes de tatouage doit être nettoyée et désinfectée tous les jours ;

  • Le matériel qui entre en contact avec la peau de la clientèle doit être à usage unique ;

  • Le port de gants est obligatoire et ils doivent être changés entre chaque tatouage et toutes les deux heures en cas de tatouage long à tatouer ;

  • Votre client·e doit être au courant des risques sanitaires encourus par le tatouage avant de débuter la prestation.

Prêt·e à vous lancer ? Avant de commencer à dessiner, laissez-nous vous présenter un guide complet des formes juridiques envisageables. 

Questions fréquentes

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

metier-ouvrir-societe-transport

Idée business

Comment ouvrir sa société de transport ?

6 min · 25 oct. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Apprendre à tatouer
2. Établir un business plan
3. Créer son entreprise et l’immatriculer au CFE
4. Déclarer son activité à l’ARS
5. Choisir un local pour son salon de tatouage
6. Dénicher du matériel de tatouage
7. Ouvrir un compte pro
8. Souscrire à l’assurance RCP tatoueur
9. Trouver ses premier·e·s client·e·s
Ouvrir son salon de tatouage : le résumé 📝