Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment ouvrir une crèche étape par étape ?

Cécile Deschuytener
par Cécile Deschuytener Publié le 20 octobre 2022Mis à jour le 3 novembre 20227 min. de lect

La crèche est de deuxième mode de garde d’enfants en France. Pourtant, il y a beaucoup moins d’offres que de demandes... L’ouverture d’une crèche constitue donc une opportunité en or pour les créateurs et créatrices d’entreprises. Faut-il créer une crèche traditionnelle ou une micro-crèche ? Quel budget prévoir pour ouvrir une crèche ? Quelles erreurs stratégiques et juridiques éviter ? Les réponses (et bien plus) dans cet article !

Sommaire

Quelles conditions respecter pour ouvrir une crèche classique ?

Quelles conditions pour ouvrir une micro-crèche ?

Quels prérequis avant d’entamer les démarches de création d’une crèche ?

Quelles sont les étapes pour ouvrir une crèche ?

Ouvrir une crèche de A à Z : place à la conclusion !

metier-ouvrir-creche

Quelles conditions respecter pour ouvrir une crèche classique ? 

L’ouverture d’une crèche traditionnelle ne requiert aucun diplôme ou formation en particulier. Tout entrepreneur peut se lancer dans ce projet, à quelques conditions près.

1. Confier la direction de la structure à un professionnel

Le directeur ou la directrice d’une crèche doit être titulaire d’un diplôme d’État de puériculture et d’un diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants. Il doit avoir trois ans d’expérience à son actif dans ces deux domaines.

Si l’entrepreneur ne remplit pas ces deux conditions, il peut nommer une tierce personne pour exercer cette fonction. Toutefois, il doit gérer sa comptabilité et accomplir les tâches administratives et financières comme tout chef d’entreprise. 

2. Constituer une équipe constituée de professionnels

L'équipe constituée de professionnels de la petite enfance doit être pluridisciplinaire et qualifiée. Toutes les personnes qui la composent doivent être titulaires de l'un de ces diplômes : 

  • CAP petite enfance ; 

  • CAP aide à domicile ; 

  • Diplôme d’État d’AVS ; 

  • Diplôme d’État d'assistante maternelle.

Au moins 40 % des membres de l'équipe encadrante doivent être titulaires d’un diplôme d’État de puériculture, d’éducateur, d’infirmier, d’éducateur de jeunes enfants ou encore d’infirmier en puériculture.

3. Respecter le taux d'encadrement légal

Une fois l'équipe recrutée, vous devrez faire attention à ce que le taux d'encadrement légal soit bien respecté. Dans une crèche classique, il s'agit d'un adulte pour cinq enfants qui ne marchent pas encore et d'un adulte pour huit enfants qui marchent.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Quelles conditions pour ouvrir une micro-crèche ? 

La micro-crèche est une structure qui ressemble à la crèche traditionnelle mais qui n'accueille pas plus de 10 enfants.

Tous les enfants sont regroupés dans une seule section, quels que soient leurs âges. Ce type de crèche se distingue par son approche plus familiale et par un accueil individualisé. 

Aucun diplôme ou qualification particulière n’est nécessaire pour ouvrir une micro-crèche. Mais contrairement à la crèche classique, l'entrepreneur n’a pas l’obligation d’engager un directeur qui possède des qualifications dans le domaine. Il doit seulement nommer un référent technique pour assurer le suivi technique de l’organisation. 

Dans le cas où le référent technique désigné n’est pas un professionnel, une tierce personne doit intervenir régulièrement dans la structure. Il doit impérativement s’agir d’un professionnel titulaire du diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants ou de puériculture. L’entrepreneur peut l’embaucher à mi-temps à raison d’un ou plusieurs jours par semaine.

Quels prérequis avant d’entamer les démarches de création d’une crèche ?

Avant de se lancer dans les démarches d’ouverture d’une crèche, il est recommandé de réaliser plusieurs démarches.

1. Réaliser une étude de marché

Une étude de marché permet de bien contextualiser le projet et d'analyser sa rentabilité.

Pour cela, nous vous invitons à répondre aux questions suivantes :

  1. Est-ce que le marché des crèches est saturé dans votre secteur ou reste t-il une place vacante pour vous ?

  2. Quelles sont les dernières tendances sur le marché des crèches ?

  3. Quelles sont les pédagogies les plus recherchées par les parents ?

  4. Quels critères sont importants pour les parents qui recherchent une crèche ?

  5. Quelles lois influencent le secteur de la crèche ?

  6. Et toutes autres questions qui vous semblent utiles.

2. Élaborer un business plan

Afin d'élaborer un business plan, il est important d’identifier votre cible.

Cela consiste à pointer du doigt les parents susceptibles d’être intéressés par la nouvelle offre. Dès lors, vous pourrez identifier et analyser leurs emplois du temps et leurs horaires de travail. Pour mener à bien cette mission, le service de protection maternelle et infantile (PMI) et la mairie seront vos alliés.

Le business plan permet d’étudier la pertinence du projet à court et à long terme. 

Dans un second temps, ce document doit indiquer la hauteur des investissements à prévoir pour ouvrir la crèche. Cela englobe le prix :

  • Du local ;

  • Du matériel requis pour accueillir les enfants (jouets, lits, ustensiles de cuisine, etc.) ;

  • Des aménagements pour la mise aux normes. ;

  • Et des frais liés à la constitution de la société.

📝

Si vous ne pouvez pas couvrir ces charges vous-même, des possibilités de prêts professionnels sont envisageables. Pour en bénéficier, nous vous conseillons de présenter votre business plan à des banques ou à un membre de l'équipe Shine. 

3. Enchainer avec une analyse de la concurrence

Une analyse de la concurrence doit également être menée afin de déterminer si le projet peut être rentable. Pour ce faire, il est important d’enquêter sur les structures d’accueil proches de la zone d’implantation. 

Quelles sont les étapes pour ouvrir une crèche ? 

Une fois le business plan élaboré, vous pourrez entamer les étapes d’ouverture de votre crèche.

Étape 1 : trouver un local

Le lieu dans lequel se trouvera la structure doit être facile d’accès. Idéalement, il doit se situer à proximité des lieux de passage principaux ainsi que des établissements dédiés aux enfants. Il est conseillé d’implanter la structure près des zones d’emploi afin de faciliter le quotidien des parents. 

Le local doit également suivre les différentes réglementations de sécurité, à savoir : 

  • Les espaces extérieurs doivent être clôturés avec des garde-corps hauts d’au moins 1,30 mètre ; 

  • Les zones de dangers tels que les points d’eau, les rues et les routes doivent être sécurisées ; 

  • Les fenêtres doivent être situées à 90 centimètres du sol minimum ; 

  • Les éléments de chauffage doivent être inaccessibles aux enfants ; 

  •  Les prises, les appareils électriques et les portes doivent être protégés.

Le local doit également être correctement éclairé, aéré et bien chauffé afin de garantir le confort des enfants. Il doit être favorable au repos et à la propreté et permettre de pratiquer des jeux. Son aménagement doit être réalisé de manière à optimiser la surveillance des enfants. 

Il doit comprendre une salle d’activités qui peut faire office de salle à manger. Des chambres munies de lits et de matelas doivent être aménagées. Il doit impérativement être équipé d’une salle d’eau et de toilettes. La cuisine doit être équipée d’un chauffe-biberon et d’un réfrigérateur. Enfin, la crèche doit avoir une buanderie à sa disposition pour laver le linge. 

Afin de bien choisir son local, il est conseillé de s’informer auprès de la PMI et du service Petite Enfance de la mairie. 

Étape 2 : recruter son équipe

Deuxième étape : constituer l’équipe qui opérera au sein de la structure.

Comme il a été susmentionné, le nombre d’encadreurs doit respecter les proportions légales convenues par la loi. Il est important de s’assurer que tous les membres de l’équipe aient les qualifications nécessaires pour s'occuper de jeunes enfants. 

Afin de garantir la sécurité des tout-petits, il est recommandé d’embaucher des professionnels ayant au moins deux ans d’expérience dans la petite enfance. Ceux qui ont exercé le métier d'assistante maternelle pendant trois ans ou plus sont à privilégier.

Bon à savoir : une équipe multitâche est idéale pour économiser sur la masse salariale. 

Étape 3 : choisir son statut juridique

Lorsque les préparatifs sont achevés, l’entrepreneur doit choisir le statut juridique de la société et l’immatriculer. Il a le choix entre ouvrir une SARL, une SAS ou encore une association

La SARL est le régime le plus adapté pour ouvrir une crèche. Elle est avantageuse fiscalement et administrativement.

Une création de SAS sera plutôt adaptée aux entrepreneurs expérimentés dans leur domaine.

L’association, quant à elle, permet de bénéficier d’un allègement fiscal intéressant. 

Étape 4 : élaborer un dossier d'autorisation administrative

Il est également nécessaire d’élaborer un dossier d’autorisation administrative au moins trois mois avant la date d’ouverture de la structure. Il est conseillé de s’adresser à la CAF et aux services de la PMI pour s’informer au préalable. 

Le dossier doit comprendre :

  • Une étude des besoins ;

  • L’adresse et le plan du local ;

  • Les statuts de la société ;

  • Le projet pédagogique de la crèche.

Le budget prévisionnel doit également y être présenté. 

Le dossier d’autorisation doit être déposé auprès du service de la PMI du département. Le médecin de la PMI examine le dossier afin d’accorder ou non un avis favorable. Ensuite, le président du conseil général du département peut donner son accord. 

Étape 5 : publier une annonce dans un journal légal

Une fois l’autorisation obtenue, la société est immatriculée et une annonce doit être publiée dans un journal légal. 

Ouvrir une crèche de A à Z : place à la conclusion !

Créer une crèche est un projet accessible à tous les entrepreneurs et les entrepreneuses.

Mais comme vous avez pu le voir dans cet article, des mesures de sécurité et d'hygiène doivent être prises en amont.

Désormais, vous avez toutes les clés en main pour réaliser votre projet dans le respect de la réglementation. Pour vous accompagner dans l’ouverture de votre crèche, Shine propose des aides à la création d’entreprise et vous accompagne dans l’ensemble de vos démarches.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

metier-ouvrir-societe-transport

Idée business

Comment ouvrir sa société de transport ?

6 min · 25 oct. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Quelles conditions respecter pour ouvrir une crèche classique ?
Quelles conditions pour ouvrir une micro-crèche ?
Quels prérequis avant d’entamer les démarches de création d’une crèche ?
Quelles sont les étapes pour ouvrir une crèche ?
Ouvrir une crèche de A à Z : place à la conclusion !