Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Liste des obligations comptables des avocat·es

Camille Deneu
par Camille Deneu Publié le 23 mai 2023Mis à jour le 21 mai 20243 min. de lect

En plus de respecter les règles déontologiques de leur profession, les avocat·es sont soumis·es à des obligations comptables spécifiques. Tenue de comptes, obligations de facturation, relevés d’honoraires : l’avocat·e doit rendre des comptes à l’administration. Découvrons les obligations comptables, fiscales, sociales et juridiques inhérentes au métier d’avocat !

Sommaire
Les obligations comptables des avocat·es
avocat-obligation-comptable

Les obligations comptables des avocat·es

Pour devenir avocat, connaître les lois et règles spécifiques en matière de comptabilité est indispensable. Voici, par catégorie, les obligations comptables des avocat·es.

Lois et règlements

Les avocat·es sont soumis·es à des règlements spécifiques en matière de comptabilité, tels que le Code de déontologie des avocat·es.

Tenue des comptes et registres

Les avocat·es doivent conserver des registres comptables complets et précis. Ces dossiers incluent les écritures comptables, les états financiers, les relevés de compte et les justificatifs de transactions. Ces registres doivent être tenus à jour et conservés pendant une période minimale de 5 ans.

Obligations de facturation

Les avocat·es doivent émettre des factures conformes aux règles déontologiques et légales. Ils doivent y faire figurer clairement les honoraires, les débours et les taxes éventuelles.

Relevés d'honoraires et de compte

Pour leurs client·es, les avocat·es doivent établir des relevés d'honoraires et de comptes détaillés.

Registres spécifiques pour les honoraires en espèces

Ces professionnel·les du droit doivent également tenir des registres spécifiques pour les honoraires perçus en espèces.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Le compte pro qui simplifie votre vie d'avocat·e.

Découvrir Shine

Les particularités de la comptabilité d'un avocat

La comptabilité d'un·e avocat·e présente certaines particularités :

Plan comptable spécifique

Les avocat·es doivent suivre un plan comptable défini par leur barreau ou leur ordre professionnel. Ce plan comprend des comptes spécifiques pour les produits, les charges, les honoraires, les débours, les avances, les frais de tiers, etc.

Gestion des fonds de tiers

Les avocat·es sont tenu·es de gérer rigoureusement les fonds de tiers, en tenant des comptes séparés pour les fonds de tiers et les fonds propres du cabinet, et en établissant des relevés de compte spécifiques pour leurs client·es.

Facturation complexe

La facturation des honoraires d'un·e avocat·e peut être complexe en raison de différentes modalités telles que les honoraires au temps passé, les forfaits, les droits de plaidoirie, etc.

Obligations de déclaration fiscale

Les avocat·es sont soumis·es à des obligations de déclaration fiscale spécifiques, notamment en matière de TVA, d'impôt sur le revenu et de cotisations sociales. Ils doivent déclarer leurs revenus professionnels et respecter les règles fiscales en vigueur.

Obligations en matière de déontologie et de contrôle

Pour ouvrir un cabinet d’avocats, des obligations déontologiques s’appliquent à la comptabilité en plus des obligations légales : 

Règles déontologiques

Ces règles incluent des normes éthiques et professionnelles à respecter dans la gestion de leur comptabilité.

Principes fondamentaux de la déontologie

Les principes fondamentaux comprennent l'intégrité, la confidentialité, la compétence professionnelle, l'indépendance et la transparence dans leur comptabilité.

L’avocat·e doit éviter les conflits d’intérêts et respecter les règles déontologiques et légales. Le barreau ou l’Ordre professionnel peut auditer la comptabilité des avocat·es en cas de doute. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Prenez de l'avance sur votre comptabilité.

Comptabilité d’un avocat : l’essentiel à retenir

Vous êtes avocat·e et vous avez décidé de prendre votre indépendance ? 

Pour gérer correctement votre comptabilité, voici ce qu’il faut retenir : 

  1. les avocat·es sont soumis·es à des lois et règlements spécifiques en matière de comptabilité (ex : obligations de facturation, tenue des comptes…) ;

  2. la comptabilité d’un·e avocat·e présente des particularités propres à ce métier (ex : déclaration fiscale spécifique, facturation complexe…) ;

  3. en plus des obligations légales, les avocat·es sont soumis·es à des obligations déontologiques en matière de comptabilité.

Tout ceci vous semble encore un peu flou ? Nous pouvons vous mettre en relation avec un·e expert·e-comptable si vous avez besoin d’aide. 

Chez Shine, nous simplifions le quotidien des avocat·es afin de vous permettre de gérer votre activité libérale en toute sérénité. 

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

SAS : quelles sont vos obligations comptables ?

Comptabilité

Obligations comptables d'une SAS : le guide

03 sept. 2022

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 000 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.4 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Les obligations comptables des avocat·es
Les particularités de la comptabilité d'un avocat