Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Comment reprendre une étude notariale ?

Manon Cauffiez
par Manon Ca Publié le 19 décembre 20235 min. de lect

Vous venez d’obtenir votre diplôme supérieur du notariat ? C’est normal que vous hésitiez entre la création d’un office notarial et la reprise d’entreprise. La seconde option vous permettra de récupérer des client·es, des locaux, des équipements… Ce qui est un avantage non négociable. Mais, comment reprendre un office notarial ? Obligations, sélection de l’étude, évaluation du coût de l'investissement : voici les étapes à suivre ! 

Sommaire
reprise-etude-notariale

1. Valider les prérequis

Pour reprendre une étude notariale, il faut obtenir un diplôme de notaire et une nomination. De plus, des assurances professionnelles doivent être souscrites. 

Obtenir un diplôme de notaire

Pour reprendre une étude notariale, il faut naturellement être notaire. Pour cela, rappelons que 7 ans d’études sont requis : 

  1. obtenir un master en droit notarial (5 ans) ; 

  2. préparer le diplôme supérieur de notariat ou le diplôme de notaire (2 ans).

Obtenir une nomination

Vous souhaitez reprendre les parts de SCP / d’exercice libéral d’un notaire ? Il faut obtenir une nomination de la part du Garde des Sceaux. Une fois la nomination obtenue, vous pouvez prêter serment devant le Tribunal de grande instance (TGI).

 Autres voies de recours : 

  • être tiré au sort ; 

  • candidater à un office déclaré vacant.

Souscrire aux assurances obligatoires

Vous souhaitez reprendre une étude notariale ? Notons que les notaires ont l’obligation de souscrire des assurances obligatoires. 

Les voici : 

💡

Un notaire individuel et titulaire d’un office s’entoure le plus souvent de collaborateur·ices et d’assistant·es juridiques. Vous devez donc être prêt·e à gérer du personnel. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Tous nos articles pour lancer votre entreprise.

C'est parti !

2. Sélectionner l’étude notariale à reprendre

Spécialité de l’office notariale

Le choix de l’étude notariale que vous souhaitez reprendre dépend de vos appétences juridiques. En effet, les études sont le plus souvent spécialisées. 

Ci-dessous des exemples : 

  • immobilier ; 

  • droit de la famille ; 

  • contrats de mariage, de pacs et testaments ; 

  • donations et succession ; 

  • droit des entreprises. 

Localisation

Concurrence à proximité

La question de la concurrence se pose. Certains offices ont peu d’opportunités de développement. La raison ? Dans la zone géographique en question, ils sont loin d’être les seuls maîtres à bord ! 

Vie privée et vie professionnelle

L’étude notariale à reprendre doit idéalement être située dans une région que vous convoitez. Vous et votre famille devez être prêts à y construire une nouvelle vie ! 

3. Évaluer l'investissement financier

Une étude notariale, c’est une affaire coûteuse. Entre 500 000 € et jusqu’à plusieurs millions d'euros ! Tout dépend du chiffre d’affaires prévisionnel, mais pas que. 

Frais de lancement

Les frais de lancement sont à prendre en considération dans votre prévisionnel financier.

Voici quelques exemples : 

  • prix de location de l’office ; 

  • achat de matériel informatique à remplacer ; 

  • rémunération des clercs de notaires, des comptables et autres salarié·es ; 

  • abonnements aux réseaux professionnels indispensables. 

Éléments intangibles

Nous vous conseillons également d’analyser les éléments suivants : 

  • l’organisation interne entre les associé·es et les salarié·es ;

  • le bien-être des parties prenantes et l’ambiance générale ; 

  • le profil des client·es et leurs attentes.

4. Trouver des financements

Reprendre un office notarial suppose de trouver des financements. Et pour obtenir un prêt bancaire, un apport personnel d’un minimum de 30 % de la valeur de l’étude notariale est indispensable. Par exemple, pour une étude notariale d’un montant de 600 000 €, vous devez collecter 180 000 €.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Découvrez notre template de prévisionnel financier prêt à remplir !

5. Connaître la réglementation en vigueur

Réglementation concernant la profession de notaire

Toujours prêt·e à reprendre une étude notariale ? 

Voici quelques piqûres de rappel importantes : 

  • le notaire est une profession libérale non soumise à l'autorité hiérarchique ; 

  • nommé par le garde des Sceaux, il s’agit d’un·e officier public ministériel ; 

  • le notaire est investi de l’autorité publique ;

  • les actes du notaire ne peuvent pas être remis en cause ; 

  • il ou elle est soumis·e à des règles contraignantes ainsi qu’à une stricte déontologie ;

  • l’office a l’interdiction de faire la publicité de ses services.

En cas de reprise, ce dernier point est indispensable à prendre en considération. 

Réglementation concernant la vente de l’office

Vous souhaitez reprendre une étude notariale ?

Il faut savoir que la vente est soumise à un cadre réglementaire spécifique :   

  • le vendeur doit commander un audit financier auprès d’un organisme reconnu ; 

  • le Conseil Régional et la Chambre départementale déterminent la valeur de l’office ; 

  • la marge de négociation entre acquéreur et cédant·e est soumise à un coefficient d’un point. 

6. Se poser la question du statut juridique

La structure juridique utilisée par la majorité des notaires associés est la Société Civile Professionnelle. Ce modèle regroupe entre 2 et 10 notaires. Si vous êtes seul·e ou que vous souhaitez connaître toutes les possibilités, nous vous conseillons de consulter notre guide complet sur le choix de son statut juridique

7. Se faire accompagner dans la reprise (facultatif)

Pour accélérer le processus de reprise, vous pouvez vous faire accompagner par un spécialiste en transmission. L’objectif de ce binôme serait de  faciliter la négociation entre l’acquéreur·se et le ou la cédant·e. Cela vous permettra notamment et surtout de garantir la confidentialité de la reprise. Un conseiller en fusions-acquisitions vous guidera notamment dans la réalisation d’opérations financières complexes. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

Reprendre une étude notariale : le récapitulatif

Pour résumer, voici les étapes à suivre pour reprendre une étude notariale : 

  1. s’assurer de remplir les conditions préalables (diplôme, nomination, assurance) ; 

  2. bien sélectionner l'étude notariale que vous souhaitez reprendre ; 

  3. appréhender le coût financier (souvent élevé) d’une telle opération ; 

  4. trouver des financements ; 

  5. prendre connaissance de la réglementation ; 

  6. s’assurer que la structure juridique de l’office est adaptée à vos attentes ; 

  7. se faire accompagner par un·e expert·e en cession d’étude notariale.

Et si vous préférez tout reprendre de zéro, l’idéal est d’ouvrir votre propre étude

Une fois votre étude reprise ou créée, vous aurez besoin d’un compte pro adapté à votre profession. Nous vous invitons à découvrir les atouts du compte pro Shine

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

Rachat d'une société : trouver le financement

Reprise

Comment financer le rachat d’une société ?

15 juil. 2022

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Valider les prérequis
2. Sélectionner l’étude notariale à reprendre