Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment préparer sa retraite au mieux en tant qu'entrepreneur ? (ou auto-entrepreneur)

par Nathan

Publié le 13 juin 3736

Mis à jour le 4 juillet 2022

6 min. de lect

Saviez-vous qu’il existe 42 régimes de retraite différents en France ? Difficile de s’y retrouver entre régimes de base, complémentaires et additionnels, afin de découvrir la bonne solution pour préparer sa retraite en tant qu’entrepreneur. Même s’il n’y a pas de réponse universelle, voici 3 conseils pour anticiper sa retraite sereinement !

Sommaire

1. S’informer et analyser sa situation en amont

2. La retraite en France : comprendre son fonctionnement

3. Connaître les bons placements pour préparer sa retraite

1. S’informer et analyser sa situation en amont

La préparation de sa retraite nécessite d’avoir une bonne visibilité sur ce qui vous attend lorsque vous cesserez votre activité, et surtout, si vous êtes en capacité de valider tous vos trimestres avant, pour toucher votre retraite à taux plein.

Afin de trouver la solution la plus adaptée à votre situation, il est essentiel de se poser les bonnes questions, dès le début de votre projet, par exemple :

  • Allez-vous cotiser pour votre retraite avec votre statut ?

  • Faites-vous confiance au système de retraite français ?

  • Qu’est-ce que vous aimeriez faire à la retraite ?

  • Quelle part de vos revenus êtes-vous prêts à investir pour votre retraite ?

  • Avez-vous envie de prendre en main votre épargne retraite ou plutôt de la déléguer ?

Bien sûr, il est recommandé de réaliser des simulations en ligne et d’en discuter avec des experts (comptables, avocats ou spécialistes), afin d’être sûr de choisir la stratégie qui conviendra parfaitement à votre statut.

Pour cotiser, on distingue les régimes obligatoires, gérés à la fois par l’Etat et des caisses complémentaires, des dispositifs supplémentaires qui sont proches de la retraite par capitalisation. Et ce sont ces derniers qui nous intéressent pour préparer sa retraite en tant qu’entrepreneur.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

2. La retraite en France : comprendre son fonctionnement

La France fonctionne selon le principe de la retraite par répartition : les actifs cotisent pour financer les pensions des retraités. Les cotisations sont perçues par l’URSSAF lorsque vous êtes entrepreneur, en fonction de votre chiffre d’affaires et de vos revenus.

Vous validez des trimestres selon différents critères : votre statut, votre type d’activité, votre salaire ou chiffre d’affaires, etc…

Pour les dirigeants de SAS, SASU, ou SARL, les trimestres sont calculés par rapport aux salaires versés. Par exemple : un gérant de SARL doit percevoir au moins 150 fois le SMIC horaire brut pour pouvoir valider 1 trimestre. Et on parle bien ici de salaires, car les dirigeants rémunérés en dividendes ne cotisent pas du tout.

Concernant les micro-entrepreneurs, on se base sur le chiffre d’affaires uniquement.

Pour vous donner une idée, voici les seuils minimaux de chiffres d’affaires (après abattement) à atteindre pour valider des trimestres en tant que micro-entrepreneurs.

montant-minimum-revenu-imposable-tableau

Source : https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/F23369https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/F23369

Lorsque vous aurez validé 172 trimestres, soit environ 43 ans, vous pourrez toucher votre pension de retraite. Voilà pourquoi la retraite en France doit se préparer le plus tôt possible !

3. Connaître les bons placements pour préparer sa retraite

Il existe de nombreux dispositifs supplémentaires en France, accessibles à la fois pour les particuliers et les personnes morales. L’entrepreneur avisé, souhaitant préparer sa retraite sereinement, a donc tout intérêt à les connaître, afin d’adopter une stratégie globale et diversifiée, appropriée à son profil de risque et son horizon de placement.

Voici les trois  plus importants :

L’assurance-vie

Contrat préféré des français, l’assurance-vie est une véritable boîte à outils patrimoniale, permettant quasiment tout : investissement sécurisé ou dynamique, avantages fiscaux au bout de 8 ans, abattement sur les droits de succession, investissement en immobilier, etc..

Quelques points importants à retenir concernant l’assurance-vie :

  • Vous pouvez en détenir autant que vous le souhaitez, et ainsi diversifier les assureurs ou les stratégies d’investissement

  • Les gains sont défiscalisés 8 ans après la date d’ouverture du contrat, il est donc important de “prendre date” le plus tôt possible 

  • En cas de décès, chaque bénéficiaire du contrat profite d’un abattement de 152 500€ sur les droits de succession, pour les sommes versées avant les 70 ans de l’assuré

  • L’abattement est de seulement 30 500€, pour TOUS les bénéficiaires, pour les sommes versées après 70 ans

  • Quasiment tous les types d’investissements existent aujourd’hui au sein de l'assurance-vie : actions, immobilier, ETF, matières premières, FCPI, etc.

  • Possibilité de sortir du contrat en rente viagère (si c’est inscrit dans les conditions générales) ou via des rachats programmés 

Il existe aujourd’hui une pléthore de contrats d’assurance-vie disponibles sur le marché, pour tous les budgets et les types d’investissements. On vous invite à consulter ce comparatif sur Finance Héros pour trouver le contrat le plus adapté à votre profil et votre stratégie d’investissement.

Le Plan d'Épargne Retraite (PER)

Modernisé en 2019, le PER a pour ambition de simplifier votre épargne retraite en  regroupant tous les dispositifs existants en un seul, qu’ils soient anciens ou récents : Madelin, Article 83, PERCO, etc… C’est une évolution bienvenue, car le marché du travail a bien changé depuis les dernières décennies, et il est très rare aujourd’hui de faire toute sa carrière dans la même société.

Le PER vous offre une réduction d’impôt proportionnelle à votre tranche marginale d’imposition à chaque fois que vous versez dessus, même s’il ya des plafonds.

Pour les travailleurs non-salariés en 2022 :

  • 10% du bénéfice imposable dans la limite de 32 909€, limite de 8 fois le PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale), comme pour un salarié

  • Vous pouvez également ajouter 15% de la fraction du bénéfice imposable comprise entre 1 et 8 fois le montant du PASS

  • Ou choisir 10% du plafond annuel de la sécurité sociale de l’année précédente si plus avantageux

A noter que le PER a un fonctionnement assez proche d’une assurance-vie : possibilité d’effectuer des versements ponctuels ou réguliers, gestion pilotée et avantages en cas de succession. Même si vous ne pouvez en posséder qu’un seul.

Le PER reste bloqué jusqu’à la retraite, sauf quelques rares cas de sortie anticipée : acquisition de la résidence principale, accidents de la vie (décès du conjoint, invalidité), liquidation judiciaire, etc…

Une fois à la retraite, la sortie se fait sous forme de rente et / ou de capital, vous avez désormais le choix. Par contre, et contrairement à l’assurance vie, le PER n’offre aucun avantage fiscal : la rente ou le capital débloqué seront traités comme un revenu et donc imposables selon votre Tranche Marginale d’Imposition (TMI).

Le PEA ou PEA-PME

Le Plan d’Epargne en Action (PEA) permet d’investir sur des actions d’entreprises européennes, en profitant d’avantages fiscaux au bout de 5 ans, et est trop souvent sous-estimé en tant qu’outil de préparation à la retraite. A noter que vous ne pouvez en détenir qu'un seul par personne physique en France, et y verser 150 000€ maximum (300 000€ pour un couple marié ou pacsé).

Voici ses principaux avantages :

  • Au bout de 5 ans après l’ouverture de votre PEA, vos gains sont défiscalisés et soumis uniquement aux prélèvements sociaux (17.2%)

  • Vous pouvez effectuer des retraits après 5 ans, sans entraîner la clôture de votre PEA

  • Le PEA fonctionne en “vase clos” entre une enveloppe espèce et un compte titre, et n’a aucune incidence fiscale tant que vous n’effectuez pas de retrait

  • Le portefeuille titre idéal si vous souhaitez vous créer un revenu complémentaire via des dividendes défiscalisées

  • Vous avez la possibilité de sortir le capital de votre PEA en rente viagère au bout de 5 ans

Cette possibilité de rente viagère via le PEA est encore trop méconnue et a l’énorme avantage d’être défiscalisée (hors prélèvements sociaux), contrairement au PER.

________

Enfin, en plus de ces trois contrats, vous pouvez également vous intéresser à l’immobilier, que ce soit en direct ou via des SCPI : certains dispositifs comme le Pinel ou le Malraux permettent de se constituer un patrimoine immobilier en profitant de réduction d'impôts, si vous vous engagez à louer votre bien à loyer modéré pendant au moins 9 ans.

Ceci peut aussi vous intéresser

forrmation-pro-auto-entrepreneur

La formation professionnelle pour les auto-entrepreneurs

4 min. de lect

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Decouvrir Shine

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. S’informer et analyser sa situation en amont
2. La retraite en France : comprendre son fonctionnement
3. Connaître les bons placements pour préparer sa retraite