Comment fonctionnent les virements bancaires ?

Comment fonctionnent les virements bancaires ?

Écrit le Thursday, September 2, 2021 par Flore Campestrini

Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptablesEn savoir plus


Partager l'article sur :


Selon la Banque de France, le virement bancaire constitue le deuxième moyen de paiement le plus utilisé en Europe après la carte bancaire. De fait, les virements bancaires font partie de notre quotidien. Après tout, quoi de mieux qu’un virement pour se faire payer par ses clients !? 

Pourtant, bien souvent, nous ne savons pas comment fonctionne cet instrument de paiement. Et, lorsqu’un virement particulièrement attendu semble se perdre en chemin, nos poils se hérissent et les interrogations se bousculent dans notre tête : 

« Quel délai pour un virement entre deux banques ? Pourquoi un virement prend-il du temps à arriver sur le compte de son bénéficiaire ? Et pourquoi le virement instantané est-il payant ? Pourquoi, encore, mon argent peut-il être bloqué au cours de l’opération ? Où se trouve-t-il alors ? »

Ces questions vous taraudent, et vous avez raison. Shine vous aide à y voir plus clair. 💫

Sommaire : 

  • Qu’est-ce qu’un virement bancaire ?

  • Combien de temps prend un virement bancaire pour être crédité ?

  • Pourquoi un virement bancaire met-il du temps à arriver ?

  • Où est l’argent pendant un virement ?

  • Pourquoi les virements instantanés sont-ils souvent payants ? 

Qu’est ce qu’un virement bancaire ? 

Pour bien comprendre, reprenons les bases. Le virement bancaire est un instrument de paiement, tout comme les pièces, les billets, les chèques ou encore les prélèvements. Plus précisément, un virement bancaire est un ordre donné par un payeur à sa banque de transférer de l’argent vers le compte d’un bénéficiaire

Un virement peut être ponctuel ou permanent (récurrent). Il peut également être interne, entre deux comptes hébergés par la même banque, ou externe, c’est-à-dire entre deux comptes ouverts dans deux établissements différents. Enfin un virement peut être standard, avec un délai de traitement, ou instantané, c’est-à-dire crédité immédiatement sur le compte du destinataire. 

En Europe, les paiements sont facilités grâce au virement SEPA. Transférer des fonds en euros à un bénéficiaire situé dans la zone SEPA induit la même procédure et vous coûte le même prix que de réaliser un virement franco-français. Pour envoyer de l’argent, il vous suffit de disposer du RIB de votre interlocuteur et de renseigner ses codes BIC et IBAN. Simple comme bonjour. 

🔎

Pour connaître le B.A.-BA du SEPA, consultez notre article dédié aux virements et prélèvements SEPA.

Combien de temps prend un virement pour être crédité ? 

Peut-être l’aurez-vous remarqué, un virement peut prendre plus ou moins de temps avant d’être crédité sur votre compte ou celui de votre interlocuteur. Alors, quels sont les délais habituels ? Et à partir de quand faut-il s’inquiéter ? C’est ce que nous allons voir. 

Le temps nécessaire pour recevoir un virement varie en fonction de la nature de ce dernier : 

Le virement SEPA instantané

Un virement SEPA instantané prend 10 secondes, voire 20 secondes en cas de difficulté. Ce nouveau type de virement est proposé par certaines banques depuis 2017. L’« instant payment » (son petit nom) permet d’envoyer des paiements ponctuels uniquement (exit donc les virements récurrents). Les sommes transférées peuvent s’élever jusqu’à 100 000 euros (depuis 2020). Mais attention, le plafond varie selon les établissements. Cerise sur le gâteau, ce moyen de paiement révolutionnaire fonctionne 365 jours par an, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Seul hic, il est souvent payant (comme nous vous l’expliquons plus loin).

Le virement SEPA standard

Un virement SEPA standard, c’est-à-dire un virement classique, prend habituellement entre 1 et 3 jours ouvrables. Entre le moment où le payeur effectue l’ordre de paiement auprès de sa banque et le moment où les sommes sont créditées sur le compte du bénéficiaire, il s’écoule donc entre 24 et 72 heures. 

Attention, si le virement est demandé un jour de week-end (dimanche voire samedi selon les banques) ou un jour férié (le 1er mai par exemple), alors l’ordre de virement sera traité le premier jour ouvrable suivant. Un virement passé un dimanche sera donc pris en compte le lundi et reçu dans les 24 à 72 heures suivantes, soit à partir du mardi. 

Enfin, les virements internes sont plus rapides que les virements externes. Un virement SEPA standard peut être exécuté presque immédiatement ou dans la journée si le compte de l’émetteur et celui du bénéficiaire sont hébergés dans la même banque (virement interne).

🔎

Vous êtes client·e de Shine ? Les virements entrants et sortants reçus ou émis depuis votre compte pro sont traités en 2 à 3 jours ouvrés (hors week-ends).

Le virement international (ou virement SWIFT)

Un virement international ou un virement effectué dans une autre monnaie de l’espace économique européen (EEE) prend 4 jours environ. Si vos clients islandais ou norvégiens vous paient en couronnes locales, il vous faudra donc faire preuve d’un peu de patience avant de recevoir votre paiement. Idem si vous réglez votre fournisseur argentin. Attention, les virements internationaux sont également beaucoup plus coûteux que les virements standards (de 5 à 50 € en fonction des devises). 

Pourquoi un virement bancaire prend-il du temps à arriver ? 

24 heures, 48 heures, 72 heures voire plus : mais pourquoi donc, à l’heure du tout informatique, les virements mettent-ils tant de temps à arriver sur nos comptes ? Plusieurs raisons peuvent expliquer ces délais :

⚙️ Les virements émis par les clients d’une banque sont traités de façon groupée, entre 2 et 8 fois par jour. Cette procédure par “vagues” est informatisée. Elle permet de procéder à la compensation bancaire (voir plus bas). Ainsi, lorsqu’un ordre de virement est passé par un individu, plusieurs heures peuvent s’écouler avant qu’il ne soit pris en charge par son établissement. 

Mais ce n’est pas tout. Les virements entrants subissent le même traitement. Ainsi, un délai peut également être requis avant que la banque du bénéficiaire ne crédite le virement sur le compte de ce dernier. D’où un processus s’étalant sur 1 à 3 jours ouvrables dans le cas d’un virement SEPA standard. 

À cette occasion, les banques vérifient notamment la disponibilité des fonds et la validité des coordonnées bancaires du bénéficiaire. D’ailleurs, lorsque le paiement est adressé à un nouveau destinataire, le délai peut être rallongé jusqu’à 3 jours afin de procéder aux vérifications de rigueur.

🔎

Quid des virements instantanés ? Les « instant payments » procèdent d’une nouvelle technologie qui réduit à quelques secondes la durée de l’opération. Cette nouveauté s’appuie sur un système de tenue de compte et de contrôle en temps réel. Elle n’est pas encore proposée par toutes les banques. 

Attention, il est possible d’émettre un virement instantané à destination d’une banque qui ne propose pas ce service. Dans ce cas, le virement sera débité sans délai et facturé à l’émetteur. En revanche, le paiement ne sera pas crédité immédiatement sur le compte du bénéficiaire puisque la banque de ce dernier n’est pas en mesure de traiter la transaction instantanément. Cette situation peut se produire lorsque la banque émettrice omet de vérifier que le compte du destinataire peut recevoir des virements instantanés. Elle est en principe exceptionnelle.  

🛡 Les virements peuvent faire l’objet de vérifications plus poussées dans le cadre de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. Comme l’explique la Fédération bancaire française dans un mini-guide dédié, les banques sont soumises à une obligation de vigilance et à une obligation de déclaration de soupçon. 

Dans ce contexte : 

  • Les banques peuvent être amenées à retarder une opération considérée comme inhabituelle. Ce délai leur permet de demander des explications ou des justificatifs au client concerné. 

  • Selon les circonstances, le service TRACFIN (Traitement du Renseignement et Action contre les Circuits FINanciers clandestins) peut également procéder à des vérifications et demander le blocage des fonds jusqu’à 10 jours ouvrables

  • Enfin, un mouvement peut être bloqué sur demande de l’Administration ou sur décision de justice. Attention, dans certains cas, l’établissement bancaire n’est pas autorisé à fournir d’explications au titulaire du compte. 

🔎

Pour mieux comprendre les raisons qui peuvent conduire un établissement à bloquer une transaction ou un compte, parfois sans motif apparent, consultez notre article dédié.

Où est l’argent pendant un virement ?

Vous l’avez remarqué, parfois, lorsque vous émettez ou attendez un virement, les sommes sont déjà débitées sur un compte, mais ne sont pas encore créditées sur l’autre. Dans cette situation, une question se pose : où se cachent vos précieux deniers ? 

Pour le dire grossièrement, l’argent qui se trouve sur votre compte fait partie des ressources de votre banque (son passif, parce qu’elle est endettée à votre égard). Lorsque vous émettez un virement, les sommes sont déduites des ressources de votre établissement et viennent grossir celles de la banque dans laquelle est hébergé le compte du bénéficiaire. 

Les banques font leurs comptes quotidiennement. Elles regroupent informatiquement les différentes transactions (virements, paiements par carte, chèques…etc.) demandées au cours de la journée par leurs clients respectifs, comptabilisent les montants qu’elles se doivent les unes aux autres et se transfèrent le reliquat (le solde). C’est le mécanisme de compensation bancaire

En France et en Europe, la compensation bancaire est opérée via deux systèmes de compensation interbancaire : CORE(FR), pour les transactions entre banques françaises, et SEPA.eu, pour les opérations de paiement entre établissements européens. Ces deux plateformes sophistiquées et sécurisées assurent le traitement informatisé des flux de paiements interbancaires. Elles sont gérées par STET, une société fondée en 2004 par plusieurs grandes banques françaises. 

Quand vous faites un virement, l’argent est donc tracé de bout en bout et conservé entre de bonnes mains. Il n’est en aucun cas “perdu dans la nature”, même lorsqu’il n’apparaît pas sur votre compte ou sur celui de votre interlocuteur pendant quelques jours. Si l'exécution est impossible, les sommes sont restituées à l’émetteur. Notez cependant qu’en cas de coordonnées erronées la restitution peut prendre plusieurs semaines, le temps d’identifier la banque qui a reçu les fonds et de procéder au retour. 

🔎

Vous vous demandez ce que devient votre argent lorsque vous le déposez sur votre compte en banque ? Pour le savoir, consultez notre article dédié.

Pourquoi les virements instantanés sont-ils souvent payants ?

Selon le Rapport de l’Observatoire des Tarifs Bancaires 2020, les virements SEPA standards réalisés par internet sont habituellement gratuits et ceux demandés en agence coûtent 4,13 euros en moyenne. 

A l’inverse, qu’ils soient émis en ligne ou en agence, les virements SEPA instantanés sont le plus souvent facturés aux payeurs. Ainsi, selon l’Institut pour l’Éducation Financière du Public (IEFP), un « instant payment » requis via une application mobile ou un espace client sur internet coûte entre 50 centimes et 1 euro (hors gratuités). La même opération demandée par téléphone ou en agence sera facturée entre 4,60 et 5 euros (hors gratuités). 

Mais alors, pourquoi faut-il payer plus cher pour émettre un virement instantané ? 

Comme évoqué plus haut, le virement instantané est une nouvelle technologie, introduite en 2017 seulement. Or, selon la Banque de France les paiements instantanés obligent « les opérateurs de systèmes de paiement à revoir, parfois profondément, leurs infrastructures techniques d’autant que l’Eurosystème [ndlr: la Banque Centrale Européenne et les banques nationales] a formulé des attentes particulières notamment en termes de politique d’accès, d’interopérabilité et de réduction du risque. » 

En résumé, la mise en place du virement instantané implique le développement de nouvelles technologies de la part des établissements bancaires. Les « instant payments » sont donc plus chers que les virements standards, car les banques répercutent le coût de ces innovations sur leurs clients. 


Vous en savez désormais un peu plus sur la vie de votre argent. Pour aller plus loin dans la réflexion et nous poser vos questions, écrivez-nous en commentaire ou rejoignez la Shine Community. Nous vous y attendons ! 🙂

Découvrez Shine, le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Découvrir Shine