Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Récupération des données bancaires en comptabilité : le guide

Aurore Rimbod
par Aurore Rimbod Publié le 9 juillet 20243 min. de lect

Vous êtes expert·e-comptable ? Vous avez pour habitude de saisir manuellement les données bancaires de vos client·es ? Sachez qu’il est possible d’automatiser le procédé de récupération des données des comptes bancaires afin de les sauvegarder dans votre logiciel de comptabilité. Prêt·e à gagner du temps ? Voici comment récupérer automatiquement les données bancaires en comptabilité

Sommaire
Récupération de données bancaires, de quoi parle-t-on ?
comment-collecter-donnees-bancaires

Récupération de données bancaires, de quoi parle-t-on ?

La récupération de données bancaires consiste à automatiser la saisie des relevés bancaires. Ces données sont récupérées via Internet pour être automatiquement intégrées dans la comptabilité de l’entreprise. 

L’automatisation de ce processus permet de s’épargner la saisie manuelle des données financières. 

Les données bancaires concernées sont principalement : 

  1. informations concernant les comptes bancaires (numéros de compte, soldes, historiques de transactions) ;

  2. données personnelles du client ;

  3. données concernant les prêts et les crédits en cours ; 

  4. données liées aux cartes bancaires.

Ces données bancaires sont indispensables pour la gestion comptable d’une entreprise afin de répondre aux nombreuses obligations comptables et de piloter la trésorerie.

💡 

Si l’entreprise est multi bancarisée, l’agrégation des comptes bancaires permet de récupérer des relevés provenant des différentes banques. Vous pouvez ainsi consulter les comptes bancaires de l’entreprise dans une application unique, même lorsqu’ils sont situés dans différentes banques. 

Quelles sont les méthodes de récupération des données bancaires en comptabilité  ?

Nous allons vous présenter les 3 méthodes d’automatisation de la récupération des données bancaires

  • le web scraping ;

  • les API bancaires ; 

  • le protocole EBICS. 

Méthode n°1 : le web scraping

Le web scraping permet de récupérer les données bancaires sans avoir à demander d’autorisation à la banque et sans signer de mandat.  

Les robots se connectent au site internet de la banque en lieu et place des client·es.  

Le web scraping fonctionne ainsi : 

  1. le client fournit ses informations de connexion au prestataire tiers ; 

  2. celui-ci se connecte au compte bancaire du client ; 

  3. puis copie les données bancaires du client dans le but de les utiliser, notamment dans un logiciel de comptabilité.

Cette méthode est facile à mettre en place. Elle présente toutefois des risques en matière de sécurité des données. 

comment-calculer-mon-tjm
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Experts-comptables, devenez partenaire

Nous découvrir

Méthode n°2 : les API bancaires

Ces interfaces de programmation (API) donnent accès aux données bancaires de manière sécurisée et contrôlée à des applications tierces et leur permettent d’interagir.

C’est dans la seconde directive européenne des services de paiement (DSP2) qu’est apparu le concept d’open banking. Cette directive impose aux banques de partager les données de leurs clients avec des prestataires agréés, tels que les experts-comptables.

L’API bancaire est une méthode plus sécurisée que le web scraping.  En effet, elle ne nécessite pas de disposer des informations d'identification du client.

Mais il y a encore plus sécurisé !  

Méthode n°3 : l’EBICS ( Electronic Banking Internet Communication Standard)

Enfin, le protocole EBICS, est LA méthode de collecte des données bancaires la plus sécurisée. 

Le protocole sécurisé EBICS permet de récupérer automatiquement les opérations réalisées et d’utiliser ces informations pour analyser les chiffres de l’entreprise. 

Pour cela, il suffit d’établir une connexion entre : 

  • la banque ;

  • l’application de récupération des données ;

  • et le logiciel de comptabilité de l’entreprise. 

Vous importez automatiquement les relevés bancaires en comptabilité.

Le recours à l’EBICS est particulièrement intéressant pour les experts-comptables ou les services comptables et financiers d’une entreprise. 

📝 Il existe 2 types de protocoles EBICS

  1. le protocole EBICS T (Transport) : il nécessite une signature supplémentaire pour la transmission des fichiers bancaires ; 

  2. le protocole EBICS TS  (Transport + Signature) : il intègre une signature électronique.

Récupération des données bancaires en comptabilité : le récap’

Pour automatiser la collecte des informations bancaires, il existe 3 possibilités : 

  1. le web scrapping : méthode de récupération des données bancaires la plus simple à mettre en place mais présente des risques en termes de sécurité des données ;

  2. l’API bancaire : permet d'accéder aux relevés bancaires sans nécessité de disposer de vos identifiants de connexion pour plus de sécurité ;

  3. le protocole EBICS : se présente comme la méthode de récupération des données bancaires la plus sécurisée. 

Pour aller plus loin, voici comment fonctionne le protocole EBICS.

Pour obtenir plus de conseils pour entrepreneur·es éclairé·es, nous vous invitons à vous abonner à notre newsletter La Lanterne

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

obligations-comptables-eurl

Comptabilité

Tout savoir sur les obligations comptables de l’EURL

15 déc. 2022

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Conditions d’utilisation

Mentions légales

Sommaire
Récupération de données bancaires, de quoi parle-t-on ?
Quelles sont les méthodes de récupération des données bancaires en comptabilité  ?