Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Micro-entreprise, auto-entreprise : quelles différences ?

Rémy Lasset
par Rémy Lasset Publié le 13 décembre 20222 min. de lect

Micro-entreprise ou auto-entreprise ? Plus on utilise, entend ou lit ces termes, plus on se demande ce qui les distingue... Si vous vous reconnaissez dans cette confusion, rassurez-vous ! Il y avait bien des différences dans le passé, mais elles ont disparu en 2016. Il ne reste plus qu’une discordance entre langage courant et vocabulaire juridique. Place aux explications !

Sommaire

Quelles différences entre micro-entreprise et régime auto-entrepreneur ?

Quelle terminologie utiliser : micro-entreprise ou auto-entreprise ?

Micro-entrepreneur·e ou auto-entrepreneur·e : récap’ terminologique !

auto-entrepreneur-difference-micro-entreprise

Quelles différences entre micro-entreprise et régime auto-entrepreneur ?

Avant la loi Pinel entrée en vigueur le 1er janvier 2016, il y avait bien quelques différences entre les régimes de la micro-entreprise et de l’auto-entreprise. Inutile de nous y attarder, mais pour faire simple, disons que le « statut auto-entrepreneur » était une option au sein du régime de la micro-entreprise. 

L’avantage pour l’auto-entrepreneur·e, c’est qu’il pouvait accéder à un régime micro-social et/ou micro-fiscal simplifiés. 

La loi Pinel a simplifié ceci : 

  • Le régime micro-social s’applique désormais à toute micro-entreprise ; 

  • Le régime micro-fiscal ou versement libératoire est une option ouverte à toute micro-entreprise. 

La loi a généralisé à toutes les micro-entreprises les avantages qui étaient jusqu’alors réservés uniquement à celles qui avaient opté pour le statut auto-entrepreneur. Depuis 2016, il n’y a donc plus aucune différence entre ces deux appellations

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Quelle terminologie utiliser : micro-entreprise ou auto-entreprise ?

Les différences entre micro-entreprise et auto-entreprise appartiennent au passé. Il serait alors logique de retenir un de ces termes et d’abandonner l’autre. Or, aucun ne s’impose naturellement.

D’un côté, le raisonnement juridique a penché pour le terme de micro-entreprise. Les textes officiels conservent ainsi le concept originellement plus large, tout en lui attribuant systématiquement tous les avantages du statut auto-entrepreneur. 

Dans le langage courant, l’usage du terme auto-entrepreneur semble l’emporter largement. Peut-être est-ce parce que le préfixe micro donne une dimension trop modeste. À l’inverse, le préfixe auto est plus positif, suggérant l’autonomie de l’entrepreneur·e. 

Il y aurait donc désormais une seule terminologie officielle : la micro-entreprise et les micro-entrepreneur·e·s ? Dans un sens oui, mais cela n’empêche pas de trouver encore les mots auto-entreprise et auto-entrepreneur, y compris sur certains sites ou documents administratifs. 

Pour revenir au registre juridique, il faut préciser ceci : 

👉 Les termes micro-entreprise et micro-entrepreneur font référence au régime juridique, portant les caractéristiques fiscales et sociales ;

👉 Le statut juridique, qui définit les règles de droit applicables, est celui de l’entreprise individuelle (EI) ;

👉 Parler de « statut auto-entrepreneur » est donc doublement un abus de langage, même si l’expression est largement utilisée. 

C’est nouveau 👀

Depuis le 15 mai 2022, une nouvelle règle s’applique à toute entreprise individuelle, et donc en particulier aux micro-entreprises. Sur tous leurs documents à usage professionnel (comme les devis), elles doivent ajouter la mention « entrepreneur individuel » ou les initiales « EI », avant ou après leurs nom et prénom. 

Micro-entrepreneur·e ou auto-entrepreneur·e : récap’ terminologique !

Vous l’avez compris, les expressions micro-entreprise, micro-entrepreneur·e, auto-entreprise et auto-entrepreneur·e sont désormais toutes synonymes

Simplement :

  • Dans le langage juridique, on parle du régime de la micro-entreprise ; 

  • Le langage courant utilise très souvent les termes auto-entreprise et plus encore auto-entrepreneur·e. 

Chez Shine, nous parlons les deux langues : celle des juristes bien sûr, mais aussi et surtout la vôtre !

Et parce que le plus important est ce qui se cache derrière les mots, nous vous recommandons de lire notre article sur les avantages et inconvénients de la micro-entreprise.

Questions fréquentes

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

Micro-entreprise

Quels sont les plafonds de chiffre d'affaires d'un micro-entreprene...

2 min · 28 juil. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Quelles différences entre micro-entreprise et régime auto-entrepreneur ?
Quelle terminologie utiliser : micro-entreprise ou auto-entreprise ?
Micro-entrepreneur·e ou auto-entrepreneur·e : récap’ terminologique !