Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

5 conseils pour gérer ses finances quand on est freelance

Amel ADDOUN
par Amel Addoun Publié le 23 août 2023Mis à jour le 11 septembre 20235 min. de lect

Vous avez fini par sauter le pas ? Félicitations, vous voilà indépendant ! À vous la liberté entrepreneuriale : choix de vos horaires, de vos client·es, de votre lieu de travail… Mais quid de vos finances ? Être freelance, c’est avant tout être indépendant. Alors, pour vous assurer une parfaite santé financière, découvrez nos 5 conseils pour gérer votre argent en tant que freelance !

Sommaire

1. Séparer son compte pro de son compte perso

2. Évaluer ses besoins

3. Bien fixer ses tarifs

4. Assurer votre suivi comptable

5. Épargner, épargner, épargner

Gérer ses finances en tant que freelance : le récap’

gerer-argent-freelance

1. Séparer son compte pro de son compte perso

Même si la loi le permet, avoir un compte bancaire commun pour ses finances pro et perso est loin d’être une excellente idée. 

En distinguant vos finances pro et perso, vous facilitez grandement leur lisibilité.

🎁 Le cadeau d’anniversaire de grand-mère, c’est sur le perso, et le paiement de l’assurance civile, sur le pro !

Côté business, vous êtes en mesure d’analyser l’évolution de la croissance de votre activité au fil du temps. En tenant séparé votre compte pro, vous savez en temps réel où vous en êtes. Grâce à cela, vous gagnez un temps de gestion important et améliorez votre productivité

Et en cas de contrôle fiscal, vos données bancaires seront déjà classées ! 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Prenez de l'avance sur votre comptabilité.

Découvrir Shine

2. Évaluer ses besoins

Pour gérer efficacement ses finances en tant que freelance, vous devez impérativement connaître vos besoins. Ces données vous seront utiles pour établir un budget et savoir comment dépenser intelligemment votre argent.

Le budget perso

La meilleure manière d’établir un budget personnel est de connaître avec précision ce qui entre et ce qui sort de votre compte bancaire. De cette manière, vous êtes à même de repérer toute erreur comptable et d’éviter une situation fâcheuse. 

Voici quelques conseils pour vous aider à organiser votre budget perso

  • étudiez vos relevés bancaires des derniers mois : ils vous donnent une indication sur vos habitudes de consommation ; 

  • listez vos entrées d’argent : salaire, prime d’activité, rentes, etc. ;

  • calculez vos charges fixes (loyer, électricité, etc.) et vos dépenses variables (loisirs, restaurants, etc.) ;

  • prenez en compte les sorties d’argent ponctuelles, comme les impôts ou les frais de réparation de votre voiture. 

Le budget pro

Un budget professionnel vous aide à mieux gérer votre argent. Pour le construire, il vous suffit de reprendre la même structure que le budget perso. 

En revanche, vous devrez y intégrer tout ce qui touche à votre activité, aussi bien du point de vue des charges (matériel informatique, cotisations sociales, abonnement à un coworking, etc.) que de vos entrées d’argent : arrhes, acompte...

3. Bien fixer ses tarifs

Être freelance, c’est être son propre boss. Et c'est définir ses propres tarifs.

Le plus souvent, les freelances utilisent le TJM (Taux Journalier Moyen) pour fixer leurs tarifs. Il s’agit du montant journalier accordé à une journée de travail. C’est à partir de ce prix que le freelance facture ses missions, en fonction du temps qu’il y passe. 

D’autres freelances préfèrent développer leur offre en fonction des produits et des services qu’ils proposent. 

Lorsque l’on débute, il peut être difficile d’obtenir une visibilité sur ses gains. Il est donc nécessaire de prendre en compte tous les aspects qu’englobe la rémunération. En effet, tout indépendant travaille pour son salaire, mais aussi pour payer ses cotisations sociales, ses charges professionnelles, ses congés payés, etc. 

Autant de facteurs à prendre en compte pour déterminer avec justesse votre grille tarifaire. 

Pour aller plus loin, voici 5 critères à prendre en compte pour fixer votre TJM

comment-calculer-mon-tjm
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Revenus : simuler vos revenus en indépendant·e vs salarié·e.

4. Assurer votre suivi comptable

Si vous êtes freelance en micro-entreprise, vous bénéficiez de la souplesse d’une comptabilité allégée. Pour autant, il vous faut organiser un réel suivi comptable afin de faciliter la gestion de vos finances professionnelles. 

Le mieux est de vous allouer un temps hebdomadaire dédié à votre comptabilité. 

Seules 30 minutes suffisent pour le rangement de vos factures et de vos devis, la réalisation des relances auprès de vos client·es et la gestion de vos finances. 

3 options s’offrent à vous : 

  1. créer un fichier dédié à votre comptabilité (par exemple : une feuille de calcul Excel) ; 

  2. utiliser un logiciel de comptabilité pour la gestion de vos documents pros ;

  3. opter pour une solution de comptabilité intégrée à un compte pro, tel que Shine le propose.

5. Épargner, épargner, épargner

Que vous soyez web developpeur·se ou freelance dans un autre domaine, il est important d’anticiper les aléas de la vie. Et le meilleur moyen de prévenir les surprises, c’est en épargnant.

Il existe 3 catégories d’épargne essentielles pour les freelances : 

À court terme

Ce type d’épargne comporte toutes les dépenses exceptionnelles auxquelles vous devez répondre (remplacement d’ordinateur, changement de téléphone pro, etc.). Nous vous conseillons vivement de vous constituer une petite trésorerie sur votre compte pro.

À moyen terme

Cette catégorie d’épargne vise à harmoniser les disparités de votre CA. Elle est utile pour combler vos revenus lors des périodes creuses (été, maladie, etc.) et vous assurer une rémunération stable tout au long de l’année. Prévoyez 3 à 6 mois de salaire pour être serein·e.  

À long terme

L’objectif est de prévenir un changement de situation (retraite, arrêt de l’activité, etc.). Elle s’effectue sur la durée, alors pas besoin d’y injecter beaucoup de liquidités. Optez pour une assurance vie et versez-y un montant fixe chaque mois.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

Gérer ses finances en tant que freelance : le récap’

Pour assurer la gestion saine de vos finances pro et perso, vous devez en tant que freelance : 

  1. tenir séparés vos comptes pro et perso ; 

  2. définir un budget selon vos besoins ; 

  3. réfléchir à votre situation et fixer vos tarifs en conséquence ; 

  4. suivre de près votre comptabilité ; 

  5. anticiper les imprévus en épargnant à 3 niveaux différents : court, moyen et long terme.

Pour aller plus loin, voici notre guide complet sur la trésorerie d’entreprise

Chez Shine, nous avons à 🩷 de simplifier toutes vos démarches. Nous avons donc créé un outil d’aide à la comptabilité adapté aux besoins des entrepreneurs

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

communautes-independants

Vie d'entrepreneur

Quelles communautés rejoindre quand on est indépendant ?

13 sept. 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Séparer son compte pro de son compte perso
2. Évaluer ses besoins
3. Bien fixer ses tarifs
4. Assurer votre suivi comptable
5. Épargner, épargner, épargner
Gérer ses finances en tant que freelance : le récap’