Banque traditionnelle, banque en ligne et "néobanque" : quelles différences ?

Banque traditionnelle, banque en ligne et "néobanque" : quelles différences ?

Écrit le Monday, August 30, 2021 par Flore Campestrini

Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptablesEn savoir plus


Partager l'article sur :


Banques, banques en ligne, néobanques, comptes pro ou encore « applis pour payer » : depuis quelques années les acteurs du secteur bancaire et financier tendent à se multiplier. De quoi déboussoler les usagers. 

Vous souhaitez enfin comprendre ce qui distingue ces différents types de « banques » ? Vous êtes au bon endroit. Shine fait le tour de la question et vous fournit les clés pour choisir l’interlocuteur qui convient le mieux à vos besoins. 

Pas de « banque » sans agrément 

Le secteur financier est très réglementé. Il s’agit en effet d’un domaine sensible : on ne plaisante pas avec votre argent ! 

En France comme ailleurs, chaque société exerçant une activité financière doit y être autorisée. La Banque Centrale Européenne (BCE) et l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) jouent un rôle de filtre. Ces institutions délivrent des agréments (autorisations d’exercer) aux entreprises qui en font la demande et remplissent des conditions strictes.

Attention, il existe plusieurs sortes d’agréments. En fonction du ou des agrément(s) obtenu(s), une société peut proposer une gamme de services bien précis et réaliser une série d’opérations bien déterminées. 

Tous les acteurs du secteur financier ne sont donc pas habilités à proposer les mêmes prestations. Avant d’ouvrir un compte ou de faire une demande de crédit (par exemple), il est donc important de bien comprendre les possibilités offertes par les différentes parties en présence. 

Les différents types de « banques »

🚨 Il existe de nombreux types de « banques ». D’ailleurs, légalement, la plupart d’entre elles ne sont pas des banques ! Pour vous aider à comprendre, voici une présentation succincte des principaux acteurs auxquels vous pouvez avoir affaire lorsque vous ouvrez un compte :

Les banques et autres établissements de crédit

Les « vraies » banques sont des établissements agréés en qualité d’établissements de crédit. Elles proposent la plus vaste gamme de services bancaires, ce qui en fait des acteurs incontournables de l’économie

Dans le détail, les banques peuvent réaliser « toutes les opérations de banque ». Selon l’article L311-1 du Code monétaire et financier (CMF) « Les opérations de banque comprennent la réception de fonds remboursables du public, les opérations de crédit, ainsi que les services bancaires de paiement. » 

Pour le dire plus simplement, les banques peuvent, notamment, recevoir des dépôts d’argent de la part de leurs clients, accorder des prêts à ces derniers et leur proposer des solutions de transfert de fonds (chèque, virement, carte bancaire… etc.).

À titre d’exemple, la Société Générale, la Banque Populaire et Memo Bank font partie du club très fermé des banques. La banque en ligne ING est également un établissement de crédit (et donc une banque).

Les établissements de monnaie électronique 

Les établissements de monnaie électronique sont des entreprises autorisées à émettre et gérer de la monnaie électronique ainsi qu’à proposer des services de paiement (voir point suivant). 

L’article L315-1 du CMF précise que « la monnaie électronique est une valeur monétaire qui est stockée sous une forme électronique, y compris magnétique (…) ». Selon la Fédération Bancaire Française, il s’agit donc d’un « équivalent numérique de l’argent liquide. »  

À titre d’exemple, Treezor, le partenaire de Shine, est un établissement de monnaie électronique avec service de paiement. Des startups (telles que Shine) créent et commercialisent leur propre compte en s’appuyant sur l’infrastructure bancaire de Treezor. 

Les établissements de paiement 

Les établissements de paiement sont des sociétés autorisées à « fournir à titre de profession habituelle des services de paiement ».

L’article L314-1 du CMF précise les différentes prestations proposées par ce type de structure. Pour le dire rapidement, les établissements de paiement permettent à leurs clients d’encaisser ou de prélever des sommes sur un compte de paiement. 

Attention, un compte de paiement n’est pas un compte bancaire classique. Avec ce type de compte, il est possible d’effectuer des virements, de payer par carte et de retirer de l’argent à un distributeur de billets. En revanche, un compte de paiement ne permet pas de bénéficier d’un chéquier ou d’un découvert. Votre compte pro Shine est un compte de paiement. 

Shine n’est donc pas une banque, mais bien un établissement de paiement, et il n’y a pas à en rougir ! En effet, ce type de structure n’est pas moins sécurisé ou moins performant qu’une banque traditionnelle. Simplement, son cœur de métier est le service client et l’expérience utilisateur (nous y reviendrons plus loin). 

Les agents prestataires de services de paiement 

Les agents prestataires de services de paiement sont des sociétés mandatées par des établissements de paiement ou des établissements de monnaie électronique pour fournir des services de paiement. 

Les agents de services de paiement sont donc des intermédiaires qui exploitent des comptes et des moyens de paiement « propriétés » d’autres établissements. Comme les établissements de paiement, ces intermédiaires apportent une réelle valeur ajoutée en termes d’expérience client. 

Vybe ou Lydia sont des agents prestataires de services de paiement. Depuis sa création, Shine agit également en qualité d’agent prestataire de services de paiement de Treezor (voir notre article dédié). Shine continuera temporairement d’exploiter ce mandat en parallèle de son nouvel agrément en tant qu’établissement de paiement. 

💡

Vous avez repéré un établissement, mais n’êtes pas sûr de bien comprendre quel est son agrément ? Pour le savoir, vérifiez son statut sur le REGAFI (registre des agents financiers). Pour ce faire, entrez dans le moteur de recherche son nom ou son SIREN (numéro d’identification au RCS disponible dans la partie « mentions légales » ou « informations légales » de chaque site internet). 

La fin des “néobanques” ?  

Jusqu’alors, l’appellation “néobanque” était employée par bon nombre de médias, d’institutions et de startups pour désigner des comptes innovants accessibles en ligne ou via une application mobile (comme Shine). 

Mais, en avril 2021, coup de tonnerre : l’ACPR fait une mise au point concernant l’utilisation du terme « néobanque ». Selon le gendarme des banques, ce qualificatif doit désormais être utilisé pour désigner des établissements de crédit uniquement. 

L’ACPR précise que : « employer le mot de “banque” ou “d’établissement de crédit” pour qualifier une entreprise non bancaire, parmi lesquels les établissements de paiement et de monnaie électronique, ainsi que leurs agents et leurs distributeurs, est interdit par la législation. ».

👉 Désormais les règles sont claires : seules les vraies banques (les établissements de crédit) peuvent se prévaloir des appellations « néobanque », « banque en ligne » et, bien sûr, « banque ». C’est la raison pour laquelle Shine, qui est un établissement de paiement, se qualifie de « compte pro ». 

Banque ou compte pro, pour moi, quelle est la différence ? 

Vous l’aurez compris, au moment d’ouvrir un compte ou d’obtenir des moyens de paiement, tous les interlocuteurs ne se valent pas. A vous de choisir celui qui vous correspond le mieux en fonction de vos besoins. 

Les points forts des banques traditionnelles et des banques en ligne 

Les banques traditionnelles et les banques en ligne proposent une large gamme de services bancaires (comptes bancaires, moyens de paiement, découvert, livret d’épargne, crédits immobiliers, portefeuille d’actions …etc.). 

Si vous ou votre entreprise avez d’importants besoins de financement ou si votre activité implique de déposer beaucoup de chèques et d’espèces, il est préférable d’opter pour une banque à proprement parler. 

Les points forts des comptes pro et autres “ex-néobanques”  

Les comptes que beaucoup appelaient jusqu’ici “néobanques” donnent accès aux services financiers essentiels : un compte de paiement, une carte bancaire et un IBAN permettant d’émettre et de recevoir des virements. Ils assurent par ailleurs la sécurité de votre argent. Celui-ci est en effet garanti à hauteur de 100 000 euros, comme dans une banque traditionnelle.  

Enfin, ces nouveaux comptes pratiquent des tarifs souvent moins élevés et plus transparents que les banques et sont de véritables experts en matière d’expérience client. C’est là l’une de leurs plus grandes forces. 

Shine par exemple, développe une application fluide, parfaitement adaptée aux besoins spécifiques des entrepreneurs et indépendants. Le compte pro Shine propose également un service client en ligne réactif et disponible et inclut de nombreuses prestations pensées pour les créateurs d’entreprise (création d’entreprise, dépôt de capital social, conseil juridique, outil de facturation intégré, assurances spécialisées, communauté d’entrepreneurs …etc.).

🔎

Vous souhaitez poursuivre la comparaison ? Consultez notre article “banque en ligne VS banque traditionnelle”.

***

Banques traditionnelles, banques en ligne, “néobanques”, comptes pros : vous avez désormais toutes les clés en main pour choisir votre « banque » de façon éclairée. Notre conseil : faites avant tout le point sur vos besoins, comparez les différentes offres avec soin et optez pour l’option qui remplit vos attentes. 

Découvrez Shine, le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Découvrir Shine