Freelance : comment mettre son temps libre à profit pendant la crise du COVID-19 ?

Écrit le lundi 20 avril 2020 par Estelle Petit
Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Après plusieurs semaines de confinement, les craintes des premiers jours peuvent sembler lointaines et votre routine de confiné.e a fini par s’installer. 

Tout d’abord, nous espérons que vous avez trouvé la meilleure manière de traverser cette épreuve, grâce aux aides mises en place par l’Etat ou bien en adaptant votre activité à la situation. 

Il est possible, si vous faites face à une baisse d’activité, que vous ayez plus de temps libre que d’habitude. Il y a autant de façon d’utiliser ce créneau d’inactivité que de personnes confinées en France. Aujourd’hui, nous vous proposons plusieurs manières de mettre à profit ce temps pour votre entreprise. Si le coeur vous en dit, bonne lecture ! 📖

Disclaimer : A chaque freelance son confinement 

Nous savons que la situation est plus difficile à gérer professionnellement pour certains freelances. Si vous devez vous occuper de vos enfants à plein temps, si vous êtes en arrêt maladie ou si votre entreprise se trouve dans une situation critique, nos conseils d’occupations productives ne sont peut-être pas faits pour vous. Nous sommes de tout coeur avec vous pour surmonter cette période compliquée. 💛

Et même si vous avez du temps libre, et que vous avez envie de le consacrer à vous reposer, à passer du temps avec vos proches ou à revoir l’intégrale de Game Of Thrones, grand bien vous fasse ! 

Nous vous invitons à ne pas culpabiliser et à ne pas vous laisser submerger par les injonctions à la productivité (que ce soit dans le sport, en cuisine ou pour le travail) qui fleurissent sur les réseaux sociaux. 

Vivez les événements à votre rythme et suivez nos conseils seulement s’ils vous semblent judicieux ! 👇

📚 Suivre des formations en ligne

C’est typiquement l’activité pour laquelle beaucoup de freelances ne trouvent jamais le temps. Pourtant, il est primordial pour un travailleur indépendant, surtout si vous travaillez dans le digital par exemple, de se former en continu

Vous pouvez d’une part mettre à jour vos compétences en vous formant à des pratiques nouvelles, ou à un nouveau logiciel, pour répondre de la façon la plus pertinente possible aux besoins de vos clients. D’autre part vous pouvez vous former à de nouvelles compétences, pour diversifier votre activité et proposer une offre complète à vos futurs clients. 

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • La formation par soi-même, à petite dose grâce aux vidéos Youtube, aux podcasts et autres articles de blog. Les ressources pour apprendre de nouvelles choses sont infinies sur le web. C’est le moment de lire ces articles de fond, de suivre ce tuto ou d’écouter ces podcasts de professionnels que vous mettez de côté depuis des mois !

  • Les formations en ligne gratuites ou MOOC. Le web regorge aujourd’hui de cours accessibles à tous pour développer de nouvelles compétences. Attention cependant à en vérifier le sérieux (en recherchant des avis d’élèves par exemple). Vous pouvez par exemple découvrir le catalogue d’OpenClassroom qui propose des cours très complets dispensés à l’écrit et en vidéo. Ou les MOOC de Fun Mooc, initiative du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. 

Pour les habitants d’Île-de-France, vous pouvez apprendre une nouvelle langue avec vos séries et films préférés avec l’application Qioz qui a le mérite de lier l’utile à l’agréable ! 

Certaines entreprises ont choisi d’adapter leur stratégie de contenu à la crise du COVID-19 et ont donc rendus gratuits des contenus de formation habituellement réservé à leur communauté. Nous saluons par exemple l’initiative de Malt qui rend disponible sa Malt Academy, des masterclass dispensées par les membres de la communauté Malt sur des sujets aussi divers que le content marketing, le développement d'une boutique en ligne ou la sécurité des données

  • Les formations payantes, dont certaines éligibles au financement. Si vous ne le saviez pas, les freelances cotisent eux aussi pour le droit à la formation. Vous pouvez donc débloquer un financement pour réaliser une formation en ligne de votre choix. Par exemple, les formations de Livementor sont éligibles au financement pour les indépendants. Attention cependant, le déblocage de fonds n’est pas automatique, vous devez faire une demande et attendre que celle-ci soit acceptée.

📝 Développer du contenu pour promouvoir votre activité

C’est le nerf de la guerre pour beaucoup de freelances : se faire connaître, créer son réseau. Nous ne sommes pas tous des as de Linkedin ou du blogging mais nous avons tous une expertise à partager ! C’est pourquoi il est bénéfique pour tout travailleur indépendant de partager auprès de ses clients potentiels, de sa communauté, des conseils ou des retours d’expérience pour démontrer ses compétences et décrocher de nouveaux contrats. 

Au quotidien, c’est une activité chronophage. Il est parfois difficile de sacrifier des heures de travail facturées pour se consacrer à créer du contenu. C’est pourquoi ce moment de pause est idéal pour vous lancer dans la création de contenu si vous avez quelques heures à tuer.

💡

Vous pouvez enregistrer des vidéos, écrire des articles de blog ou lancer votre newsletter ! Pensez également à mettre votre site web ainsi que vos profils sur les plateformes de freelancing à jour pour préparer au mieux la relance de votre activité ! 🚀

Que vous vous en serviez maintenant ou les gardiez pour plus tard, ces contenus créeront à coup sûr de la valeur pour votre activité. C’est loin d’être du temps perdu !

📌 S’attaquer aux tâches de fond toujours remises à demain

Si vous souffrez d’une forme plus ou moins aiguë de procrastination, vous savez de quoi il est question. Nous avons tous des tâches de fond qu’il faudrait traiter, et que nous repoussons pourtant chaque semaine par manque de temps et d’entrain. 

C’est l’heure de cocher définitivement ces cases de votre to do list ! 

Si vous commencez votre journée de confinement du bon pied et prêt.e à en découdre, faites ce grand ménage de printemps dans vos fichiers, mettez votre comptabilité à jour ou encore répondez à ces mails jamais traités. Le sentiment de devoir accompli qui s’en suivra en vaudra la peine ! 

🤝 S’intéresser à la collaboration entre freelances

Il est fort probable que le confinement exacerbe votre sentiment de solitude dans le travail. Si vous aviez l’habitude de vous rendre chez vos clients ou de travailler dans un espace de coworking par exemple, vous retrouver seul.e chez vous peut vous peser. 

N’est-ce donc pas le moment idéal pour penser collectif et se rapprocher (digitalement pour l’instant) d’autres freelances ? Pour beaucoup, c’est le futur du freelancing. En collaborant de façon régulière avec d’autres freelances vous pouvez proposer à vos clients des projets plus globaux, partager les risques et les réussites, passer moins de temps à démarcher et, in fine, être meilleur.e dans ce que vous faites. 💪

Si vous êtes graphiste par exemple, vous pouvez collaborer avec un.e community manager pour proposer une offre de contenus réseaux sociaux complète, ou avec un.e dévellopeur.se web pour proposer à vos clients des sites aux fonctionnalités poussées. 

Le temps libre que vous avez ces prochaines semaines peut être l’occasion de contacter des amis freelances ou des personnes avec qui vous avez déjà collaboré ponctuellement dans le passé. Au pire, vous pourrez partager votre expérience de freelance confiné avec quelqu’un qui vous comprend, au mieux cela mènera peut-être à de super projets pour l’avenir !

💙 Mettre vos compétences au service d’actions solidaires

Face à la crise, de nombreuses associations et entreprises font appel à des bénévoles pour aider les personnes les plus touchées par le COVID-19. Si vous pouvez vous engager sur votre temps personnel, il est aussi possible de mettre vos compétences de freelance au service de la solidarité. 

Vous êtes développeur.se ? Vous pouvez aider des professionnels physiques forcés de fermer boutique à créer une plateforme en ligne pour maintenir leur activité. Vous êtes community manager ? Vous pouvez aider une association à faire connaître ses actions sur les réseaux sociaux pour plus d’impact. 

🗣

Comment entrer en contact avec les associations et entreprises qui en ont besoin ? Si vous ne savez pas qui contacter, vous pouvez faire savoir sur les réseaux sociaux que vous êtes disponibles. Malt propose également aux freelances d’utiliser le hashtag #ReadyToHelp sur leur profil pour être contactés par des organismes qui ont besoin de bénévoles !

En plus de l’aide précieuse apportée, ces missions pourront être l’occasion de vous perfectionner et d’ajouter des projets à votre portfolio.

🚀 Développer un nouveau projet

C’est dans les périodes difficiles que naissent parfois de beaux projets ! Ainsi si vous aviez l’idée, avant le confinement, de vous lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale, c’est le moment de plancher dessus ! Plutôt que de vous inquiéter de la conjoncture, voyez plutôt le verre à moitié plein en vous disant que vous avez pendant ces semaines confinées tout le temps nécessaire à consacrer à votre réflexion. 

Vous pouvez mener votre étude de marché, en ligne et par téléphone, ou même monter tout votre business plan pour être fin prêt.e quand la mise en oeuvre de ce projet sera à nouveau possible. Il est important d’adapter votre projet à la situation économique compliquée qui suivra ce confinement, mais également de rester positif.ve ! 🍀

Nous espérons que l’un de ces conseils vous aura motivé.e et que vous sortirez de ce confinement avec les idées claires et de nouveaux projets plein la tête ! Prenez soin de vous, et n’hésitez pas à échanger avec notre communauté d’entrepreneurs sur le groupe Shine Community ! ✨

La néobanque qui libère les entrepreneurs

Découvrez Shine, la néobanque des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.