Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

La formation professionnelle pour les auto-entrepreneurs

Estelle Petit
par Estelle Petit Publié le 10 janvier 2022Mis à jour le 10 avril 20245 min. de lect

Comme tout travailleur, l’auto-entrepreneur (micro-entrepreneur) bénéficie de droits à la formation professionnelle. Celle-ci est d’autant plus primordiale pour les travailleurs indépendants qui se doivent de se former en continu pour rester performant·es dans leur domaine.

Comment bénéficier de la formation professionnelle en auto-entrepreneur ? Quels sont les interlocuteurs ? Comment faire financer sa formation ? Nous vous expliquons tout ! 👇

Sommaire
formation-auto-entrepreneur

Les conditions pour bénéficier du droit à la formation professionnelle en micro-entreprise

Tout d’abord, pour pouvoir bénéficier de ce droit à la formation, vous devez :

  • présenter un chiffre d’affaires non nul durant les 12 derniers mois d’activité ;

  • vos déclarations de chiffre d'affaires doivent avoir généré une CFP d'au moins 1 € sur l'année écoulée ;

  • vous êtes à jour du paiement de vos cotisations sociales.

Vous répondez à tous ces critères ? Rentrons dans le vif du sujet 👇.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Le compte pro qui redonne la liberté aux indépendant·es.

Découvrir Shine

La contribution à la formation professionnelle (CFP)

Tout travailleur indépendant est soumis à la contribution à la formation professionnelle (CFP).

Les auto-entrepreneurs paient cette cotisation chaque mois ou trimestre avec leurs cotisations sociales aux taux suivants :

  • 0,10 % du CA pour les activités commerciales ;

  • 0,20 % du CA pour les activités libérales ;

  • 0,30 % du CA pour les prestations de services artisanales.

Le droit à la formation professionnelle est en fait un droit au financement de ces formations.

Ainsi, payer la CFP vous donne accès à un budget alloué à votre formation qui peut aller de 500 à 3 500 € par an en fonction de votre activité.

⚠️

Attention : la CFP que vous payez est calculée comme un pourcentage de votre chiffre d’affaires, mais le montant de financement auquel vous avez le droit n’est pas proportionnel à celui-ci. Le montant est calculé en fonction de votre catégorie d’activité, de votre code APE et de la formation que vous souhaitez effectuer.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Devenez auto-entrepreneur·e avec Shine.

Par qui est financée la formation professionnelle pour l’auto-entrepreneur ?

Vous souhaitez vous faire financer une formation professionnelle ? C’est à votre Fond d’Assurance à la Formation (FAF) qu’il faudra s’adresser.

Les FAF sont les organismes chargés par l’État de collecter les cotisations de formation professionnelle des indépendant·es et de prendre en charge leurs dépenses de formation (selon des règles propres à chaque FAF).

👉 Les organismes diffèrent en fonction de votre catégorie d’activité :

Quand déposer son dossier de formation ?

⚠️ Attention : vous devrez faire la demande de financement dans un certain délai sous peine que cette dernière soit refusée… Ce serait trop bête de passer à côté !

  • pour le FIF-PL : au plus tard 10 jours avant la date de début de formation ;

  • pour le FAFCEA : dans un délai compris entre 3 mois et le jour de début de la formation ;

  • pour l'AGEFICE : dans un délai compris entre 15 jours et le jour de début de la formation.

La plupart des FAF proposent le dépôt du dossier en ligne sur leur site Internet.

Comment est financée la formation professionnelle des auto-entrepreneurs ?

Il est bien sûr possible de réaliser plusieurs formations. Simplement, il faut déposer une demande de prise en charge pour chacune d’entre elles, c’est important.

Dans tous les cas, ce financement est un remboursement des frais de formation.

C’est-à-dire que vous devrez dans la majorité des cas avancer ces frais de votre poche puis vous faire rembourser par votre FAF. En général, vous devrez fournir un justificatif de présence en fin de formation pour accéder au remboursement.

C’est pourquoi il est primordial de bien suivre les démarches de votre FAF et de vous assurer que votre formation est éligible à un financement de leur part, avant d’avancer les frais.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

L'autre solution pour se former : le compte personnel de formation (CPF)

Si vous êtes passé·e par une période de salariat, vous devez savoir que les salarié·es disposent d’un compte personnel de formation (CPF). Bonne nouvelle, c’est également le cas pour les indépendant·es !

Le CPF est alimenté tout en long de votre vie professionnelle d’un budget destiné à votre formation. Vous pouvez utiliser l'annuaire du site pour vérifier qu'une formation est finançable via votre compte CPF.

Il est alimenté de 500 € par année d’activité, jusqu’à un plafond de 5000 €. Si vous n’avez pas travaillé une année entière en tant qu’auto-entrepreneur le montant est calculé au prorata du temps de travail effectué.

👉 Si vous souhaitez consulter vos droits à la formation, vous pouvez vous rendre sur ce site : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/.

👋

Vous étiez salarié·e avant de devenir auto-entrepreneur ? Pas de panique, votre CPF reste le même et vous pouvez toujours profiter du budget accumulé durant vos années de salariat. Le compte personnel de formation est attaché à la personne et non à un contrat de travail.

Comment choisir sa formation professionnelle en micro-entreprise ?

Beaucoup d'organismes proposent des formations, de courtes, moyennes ou longues durées : ce sont des universités, des écoles de commerce, des chambres de commerce ou métiers...

Quelle que soit la formation qui vous intéresse, vous devez vous renseigner précisément sur ses modalités de financement et faire attention aux arnaques !

Le droit à la formation professionnelle pour les auto-entrepreneurs est une chance et vous permettra d’évoluer en continu dans votre carrière sans avoir d’impact financier sur votre business. Cela vaut le coup de remplir quelques dossiers et de respecter les délais imposés !

Le droit à la formation des micro-entrepreneurs en bref

  • Tous les mois ou trimestres, vous payez la CFP (contribution à la formation professionnelle) sur le montant de votre chiffre d'affaires (entre 0,1 % et 0,3 %).

  • Cette dernière vous ouvre des droits à la formation pour un montant variable dépendant de votre activité et de la formation choisie.

  • Vous pouvez vous former via un FAF (fond d'assurance formation) ou via la CPF (compte personnel de formation). À vous de choisir !

  • Pour les micro-entrepreneurs, les principaux FAF sont l'AGEFICE, le FAFCEA et le FIF-PL (selon votre activité).

🔎 Vous n’êtes pas très au clair avec les cotisations à payer ? Vous pouvez retrouver toutes les infos nécessaires dans notre article sur les cotisations de l’auto-entrepreneur.

Et si vous souhaitez recevoir tous nos conseils pour entrepreneurs éclairés, inscrivez-vous à notre newsletter la Lanterne.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

actualite-plafond-tva-ca-modification

Micro-entreprise

Micro-entreprise : quels sont les plafonds à respecter ?

13 mars 2023

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 000 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.4 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Les conditions pour bénéficier du droit à la formation professionnelle en micro-entreprise
La contribution à la formation professionnelle (CFP)