Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment financer un véhicule de société ?

par Cécile Deschuytener Publié le 7 août 2022Mis à jour le 26 septembre 20224 min. de lect

Un véhicule de société est mis à disposition des collaborateurs dans le cadre de la réalisation de leurs missions professionnelles. Il existe différents moyens de financement permettant d’acquérir un véhicule de service. Mais il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi les offres ! Pas de panique, nous avons décrypté pour vous les 4 moyens de financer votre véhicule de société pour vous aider à choisir la meilleure option.  

Sommaire

Financer une voiture de société par les fonds propres de l’entreprise

Contracter un emprunt pour acquérir un véhicule de société

Souscrire un contrat de location

La solution du crédit-bail pour financer un véhicule d’entreprise

Financer une voiture de société par les fonds propres de l’entreprise 

Si l’entreprise choisit de financer l’acquisition d’une voiture de société en mobilisant sa propre trésorerie, elle devient propriétaire du véhicule. Il lui est ainsi possible de le revendre librement s’il ne l’utilise plus ou si la voiture, la moto ou le camion n’est plus adapté à ses activités. Un financement de véhicule avec ses fonds propres permet à la société d’économiser les intérêts d’emprunt, c’est le plus grand avantage de cette option.

En contrepartie, acheter un véhicule de société par le biais de fonds propres requiert une sortie de trésorerie considérable et nécessite d’avoir les reins solides. Bon nombre d’entreprises ne peuvent se permettre une telle dépense ou n'ont pas constitué d'épargne suffisante. C’est la raison pour laquelle la plupart des sociétés optent pour l’emprunt ou pour la location.

Contracter un emprunt pour acquérir un véhicule de société 

La seconde option pour financer un véhicule d’entreprise consiste à souscrire un emprunt auprès d’une société de crédit. Ce choix permet également de devenir propriétaire de la voiture, mais modifie considérablement sa trésorerie. Pour cause, l’entreprise qui contracte un emprunt augmente ses dettes financières et cela peut réduire ses chances d’obtenir d’autres financements dans le futur. 

Le montant octroyé par la banque pour le financement du véhicule de société figure au passif du bilan de la société. Cette sortie de trésorerie correspond au montant de l’échéance qui est effectuée lors du paiement de chaque part du prêt professionnel. Il est important de noter que les intérêts et l’assurance-crédit sont déductibles, tandis que le remboursement de l’emprunt diminue le montant de la dette.

Si la société opte pour l’emprunt afin de financer son véhicule d’entreprise, un amortissement est comptabilisé lors de la clôture de chaque exercice. Le montant de cet amortissement est calculé en fonction du prix de la voiture ainsi que de la durée pendant laquelle elle a été utilisée. 

Souscrire un contrat de location 

Si l’entreprise n’a pas les moyens d’acquérir directement un véhicule, mais ne souhaite pas non plus contracter un emprunt, elle peut opter pour la location.

Louer un véhicule de société permet à l’entreprise de maîtriser sa trésorerie. En effet, la comptabilité et la fiscalité de l’organisation sont alors simplifiées, étant donné que le financement n’est pas compté dans le bilan. Les charges de l’entreprise regroupent alors les loyers et aucun amortissement n’est à prévoir. 

L’option de location longue-durée consiste à louer un véhicule à une société de location. Cela a pour avantage de disposer d’une voiture en bon état à tout moment. Les frais d’entretien ainsi que l’assurance et l’assistance sont souvent compris dans le montant du loyer. Il est important de noter que le prix de location dépend de la durée du contrat, du prix du véhicule ainsi que des services compris et de la valeur résiduelle. 

L’inconvénient de la location longue durée réside dans le fait que la société ne peut pas acheter la voiture pour en devenir propriétaire. En effet, le contrat de la location ne comprend pas de clause permettant l’achat du véhicule. D’ailleurs, tous les papiers de ce dernier sont au nom du loueur. Le second désavantage est l’obligation de s’en tenir au kilométrage annuel imposé afin de ne pas devoir s’acquitter de frais supplémentaires. 

La société peut également souscrire un contrat de location moyenne durée pour financer le véhicule d’entreprise. Cela lui permet de disposer du véhicule pendant une période donnée et à tout moment. Concernant le loyer, elle ne paie que ceux correspondant aux moments durant lesquels elle a utilisé la voiture. 

Comme pour la location longue durée, les frais d’entretien, d’assistance et d’assurance sont compris dans le loyer. Le kilométrage est par ailleurs limité et des frais supplémentaires sont appliqués s’il est dépassé. 

La solution du crédit-bail pour financer un véhicule d’entreprise

Le crédit-bail consiste à s’engager auprès d’une banque qui achète le véhicule à la place de la société. Plusieurs possibilités s’offrent à cette dernière, à savoir : 

  • Louer la voiture pendant une période donnée et la restituer à la banque à la fin du contrat de location pour en louer une nouvelle ;

  • Souscrire à un nouveau contrat de location à la fin du premier afin de pouvoir continuer à utiliser le véhicule ; 

  • Racheter le véhicule à la banque dans le but de devenir propriétaire en payant la valeur résiduelle. 

L’option du crédit-bail permet à l’entreprise de bénéficier des services d’assurance et d’entretien qu’offre le contrat de location. Il est ainsi plus facile d’assurer la gestion du véhicule et cela n’affecte pas le niveau d’endettement de la société. Toutefois, la société se doit de respecter l’intégralité de la durée du contrat de location, même si la voiture ne lui est plus utile. 

Vous l’aurez compris, pour obtenir un véhicule de société, à vous de choisir la solution de financement qui sera la plus adaptée aux besoins et à la situation financière de votre entreprise. Emprunt, achat ou location sont des options qui sont à comparer avant toute prise de décision. Shine vous aide dans votre gestion financière et comptable et vous accompagne dans votre croissance.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

Gérer son entreprise

Président de SAS : cumul d’un mandat social et d’un contrat de travail

3 min · 07 sept. 2022

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Financer une voiture de société par les fonds propres de l’entreprise
Contracter un emprunt pour acquérir un véhicule de société
Souscrire un contrat de location
La solution du crédit-bail pour financer un véhicule d’entreprise