Mettre de côté quand on est indépendant

Écrit le mardi 16 juin 2020 par Article invité - Cashbee
Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Nous avons tous une bonne raison d’épargner : nouvel ordinateur, nouveau vélo, vacances au soleil, mariage, appartement… Mais lorsqu’il faut s’y mettre, ça se complique, et c’est d’autant plus vrai pour les indépendants. 

La vie du freelance est par nature plus imprévisible que celle d’un salarié. En un sens, c’est une bonne chose : c’est synonyme de plus de liberté. Mais c’est aussi plus difficile à gérer financièrement. On reçoit de l’argent par gros paquets, des retards de paiement peuvent arriver, et on traverse parfois le fameux “passage à vide”. 

Pour ne rien arranger, le freelance doit gérer lui même certains aspects clés de la vie d’entreprise qui sont habituellement pris en charge par les structures salariées : la mutuelle, les charges, la compta, le juridique…. 

Pour ces raisons, la gestion de la trésorerie devient essentielle. Et si vous lisez le blog de Shine, c’est que vous vous êtes déjà posé quelques bonnes questions.

Voici les astuces de Cashbee pour répondre à l’une d’entre elles : l’épargne !

La règle d’or : ne jamais tout dépenser

Il ne faut pas gagner des millions pour être riche, il faut tout simplement dépenser moins que ce que l’on gagne. Comme disait Sénèque, “le pauvre n’est pas celui qui a peu, mais celui qui en veut toujours plus.” Si vous empochez 2 millions par an mais que vous en dépensez 2,4 vous êtes probablement très “stressé·e” économiquement. Si vous gagnez 40 000 € par an mais que vous en dépensez 30, vous êtes serein·e financièrement.

Quelle que soit votre situation, il faut donc essayer d’épargner au moins 10% de chaque rentrée d’argent. Tout le monde connaît l’excitation de recevoir une grosse somme sur son compte. Mais si “tout claquer” peut être exaltant sur le moment, c’est rarement une bonne décision sur le long terme. D’autant plus que c’est une mauvaise habitude difficile à perdre.

La différence, disons le challenge supplémentaire pour les indépendants, c’est qu’il faut mettre de côté 10% de ses rentrées d’argent, une fois les charges usuelles déduites. 

Si vous facturez 10 000 euros, vous ne devez pas seulement épargner environ 2000 euros pour les taxes, impôts, et frais divers. Il faudra aussi mettre de côté 10% de ce qu’il reste : 10% de (10 000 – 2000) = 800 euros. 

Mais pourquoi nous direz-vous ?

L’épargne de précaution

D’abord car personne n’est à l’abri d’un accident. Une fuite d’eau, un problème informatique, une panne de voiture ou un déplacement imprévu sont des dépenses qui font mal au portefeuille si elles ne sont pas anticipées — même avec une assurance ! Et si cette urgence vous empêche de travailler, elle devient doublement coûteuse car vous perdez aussi une partie de votre revenu. C’est pour cette raison que l’épargne de précaution doit être votre seule préoccupation au début.

Nous préconisons de mettre de côté de quoi tenir 3 à 6 mois. Si vous dépensez en moyenne 2500€ par mois, on peut considérer qu’une poche de 10 000€ est un “airbag” raisonnable. Mais 15 000 sera toujours plus prudent. 

Cette épargne, il ne faut pas espérer la placer à des taux délirants. La rentabilité (le taux d’intérêt) est un critère bien sûr, mais ce qui compte vraiment c’est qu’elle soit disponible, c’est à dire facile à retirer en cas de pépin. Privilégiez pour cela des comptes comme le Livret A, le Livret Développement Durable, ou le très pratique compte Cashbee qui, tout comme Shine, est 100% mobile. 

L’investissement, pour les nuls

Une fois que cette poche est constituée, c’est l’heure de placer non plus par précaution mais par projet. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il y a mille façons de le faire : investir dans les actions, l’art, l’immobilier, le luxe, les crypto-monnaies… il y en a pour tous les goûts. Même si certaines techniques sont plus faciles que d’autres.

Quelle que soit la méthode choisie, plusieurs paramètres sont à surveiller de près.

La rentabilité : combien pouvez-vous raisonnablement espérer gagner dans 1, 2, 4 ou 10 ans ? 

Certains placements très volatiles comme les actions peuvent gagner 20% de valeur en quelques heures. MAIS…

...le risque : quelles sont les chances pour que votre investissement perde de la valeur, et dans quelles proportions ? 

Qui dit rendement élevé dit souvent risque élevé. Il s’agit donc de calculer combien vous êtes prêt·e à perdre. Car vous perdrez forcément un peu à un moment. Ça fait partie du jeu.

La liquidité : est-il facile de récupérer votre investissement ? Et à quelles conditions pouvez-vous le faire ? 

Certains placements sont dits “à terme”, ce qui signifie que vous ne pourrez pas les récupérer avant une certaine date, ou alors à des conditions coûteuses. Assurez-vous de ne pas avoir besoin de vos fonds dans l’urgence.

La fiscalité : combien d’impôts paierez-vous sur vos gains ?

La fiscalité n’est pas le sujet le plus fun qui soit. On pourrait même considérer qu’il n’est pas attrayant du tout. Ce qui est attrayant en revanche, c’est de se rendre compte que certains placements sont très, très avantageux fiscalement. Par exemple si vous placez sur un contrat d’assurance vie, au delà de 8 ans, vos intérêts sont détaxés. 

Les frais : est-ce que certaines opérations sont payantes ? Est-ce qu’il y a des frais de gestion etc. ?

Cela peut paraître bateau, mais s’enrichir, ça commence par payer le moins de frais possible. Si un compte vous rapporte 2% d’intérêts par an mais vous coûte 10€ par mois… il faut placer au moins 6000€ pour ne pas perdre d’argent !

Voilà, vous savez tout. Enfin disons, tout ce qu’il faut pour commencer. Et si vous voulez vous mettre à l’épargne simple et rentable, inscrivez-vous sur Cashbee.

Nous vous offrons 10€ de bienvenue si vous ouvrez un compte en passant par ce lien.

💡

À propos de Cashbee :

Cashbee, c'est l'application d'épargne simple qui prend soin de vos intérêts. Mettez de côté en quelques minutes sur un compte intelligent qui rapporte des intérêts !

La néobanque qui libère les entrepreneurs

Découvrez Shine, la néobanque des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.