Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Comment calculer l'amortissement linéaire simplement ?

Camille Deneu
par Camille Deneu Publié le 3 janvier 20243 min. de lect

Pour réduire l’empreinte carbone de son entreprise, Christophe a investi dans une flotte de véhicules électriques. Incontournable en comptabilité, l’amortissement linéaire lui permet de répartir le coût initial de ces véhicules tout au long de leur durée de vie. Ainsi, il évite de débourser une somme faramineuse au départ. Mais, comment calculer l’amortissement linéaire ?

Sommaire

Quel est le principe de l’amortissement linéaire ?

Amortissement linéaire : méthode de calcul

Exemple n°1 : amortissement linéaire pour une start-up

Exemple n°2 : amortissement linéaire pour entreprise du BTP

Amortissement linéaire : l’essentiel à retenir

calcul-amortissement-lineaire

Quel est le principe de l’amortissement linéaire ?

L'amortissement linéaire est une méthode comptable utilisée pour répartir le coût d'un actif sur sa durée de vie utile de manière uniforme. C'est une façon de répartir le coût d'un bien sur plusieurs années.

Imaginons que vous achetiez un équipement pour votre entreprise. Plutôt que de déduire tout le coût de cet équipement dès la première année, vous pouvez utiliser l'amortissement linéaire pour répartir le coût de manière égale sur plusieurs années.

C’est intéressant :

  • si vous achetez une flotte de véhicules, la répartition du coût sur plusieurs années permet de refléter leur dépréciation progressive ; 

  • ou si vous investissez dans des machines industrielles coûteuses : l’étalement des dépenses sur leur durée de vie utile offre une vision plus précise des coûts de production. 

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Prenez de l'avance sur votre comptabilité.

Découvrir Shine

Amortissement linéaire : méthode de calcul

L’amortissement linéaire se calcule en utilisant une formule simple : 

Amortissement linéaire = (Coût initial - Valeur résiduelle) / Durée de vie utile

Voyons de plus près les composants de cette formule : 

Coût initial

Il s'agit du montant total dépensé pour acquérir l'actif. Ce coût englobe non seulement le prix d'achat de l'actif, mais également tous les frais liés à son acquisition, tels que les coûts de transport et d'installation.

Valeur résiduelle

La valeur résiduelle représente la valeur estimée de l'actif à la fin de sa durée de vie utile. C'est la valeur que l'on anticipe pour l'actif une fois qu'il a atteint la fin de sa période d'utilisation productive.

Durée de vie utile

La durée de vie utile est le nombre d'années pendant lesquelles l'actif est prévu pour être utilisé de manière productive. Cela dépend du type d'actif et de la norme industrielle pour sa catégorie.

Exemple n°1 : amortissement linéaire pour une start-up

Une start-up investit 5 000 € dans un logiciel de gestion essentiel à son fonctionnement. La valeur résiduelle estimée après 3 ans est de 500 €.

L'application de l'amortissement linéaire donne un amortissement annuel de 1 500 €.

Dans cette situation, l'amortissement linéaire offre une vision pragmatique des coûts. En répartissant le coût du logiciel sur trois ans, la start-up aligne la dépréciation de l'actif avec son utilité réelle sur cette période. Cela évite une charge financière excessive la première année, tout en reflétant fidèlement l'amortissement réel du logiciel.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Le compte pro qui accompagne la croissance de votre startup.

Exemple n°2 : amortissement linéaire pour entreprise du BTP

Une entreprise du bâtiment fait l'acquisition d'équipements spécialisés pour un montant de 50 000 €, avec une valeur résiduelle estimée à 5 000 € après 10 ans. L'amortissement linéaire annuel est de 4 500 €.

Dans le secteur de la construction, où les équipements ont une durée de vie prolongée, l'amortissement linéaire se révèle stratégique. L’entreprise peut répartir uniformément les coûts de ses équipements sur la décennie. Cette approche offre une planification budgétaire stable, essentielle dans un secteur soumis à des cycles économiques variables.

Amortissement linéaire : l’essentiel à retenir

L'amortissement linéaire est une méthode incontournable en comptabilité. 

Voici les points clés à retenir : 

  • elle répartit uniformément le coût d’un actif sur sa durée de vie utile ; 

  • elle se calcule à l’aide du coût initial, de la valeur résiduelle et de la durée de vie utile de l’objet à financer ; 

  • elle permet d’éviter des charges financières excessives initialement. 

Et maintenant, voici 4 conseils pour limiter les décalages de trésorerie

Envie de recevoir des conseils avisés pour entrepreneur·ses éclairé·es ? La Lanterne, notre newsletter bimensuelle, est là pour ça. 

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

previsionnel-financier-avantages

Comptabilité

Quels sont les avantages d'un prévisionnel financier ?

05 oct. 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Quel est le principe de l’amortissement linéaire ?
Amortissement linéaire : méthode de calcul
Exemple n°1 : amortissement linéaire pour une start-up
Exemple n°2 : amortissement linéaire pour entreprise du BTP
Amortissement linéaire : l’essentiel à retenir