Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Embaucher un alternant : combien ça coûte ? (+ exemple de calcul)

Manon Cauffiez
par Manon Ca Publié le 3 juillet 2023Mis à jour le 5 juillet 20233 min. de lect

L’embauche d’un·e alternant·e présente plusieurs avantages : aider un·e étudiant·e à monter en compétences et faire des économies, entre autres. Mais combien d’argent économiserez-vous en embauchant un·e alternant·e plutôt qu’un·e salarié·e, en CDI ou en CDD ? C’est la question que nous allons nous poser dans ce guide. Voici le coût réel d’un·e alternant·e ! 💸

Sommaire

1. Anticiper la durée du contrat de professionnalisation

2. Calculer la rémunération d’un·e alternant·e

3. L’exonération des cotisations sociales

4. La déduction des aides au recrutement des alternant·es

Montant du recrutement d’un·e alternant·e : le récap’

rh-recrutement-cout-alternant

1. Anticiper la durée du contrat de professionnalisation

Avec votre futur·e alternant·e, vous devez conclure un contrat de professionnalisation

Celui-ci correspond le plus souvent à un contrat à durée déterminée dont la durée est comprise entre 6 et 12 mois.  Dans certains cas, vous avez la possibilité de le prolonger. 

Pour anticiper le coût réel de votre embauche en alternance, vous devez commencer par déterminer la durée du contrat ! 📅 

🚲

Imaginons que l’entreprise Bike’co soit en plein développement. Elle a besoin d’un·e business developer pour étendre son activité de vente de vélos d’occasion entre particuliers sur le marché européen. Et ça tombe bien : elle a trouvé l’alternant idéal. Il s’agit de Mehdi, un jeune franco-allemand étudiant à l’Edhec. Bike’co décide de lui faire confiance et de conclure un contrat de professionnalisation de 12 mois à partir du 1er septembre 2024 !

2. Calculer la rémunération d’un·e alternant·e

Pour rappel : 

  • le SMIC mensuel s’élève à 1.709,28 € brut/mois au 1er janvier 2023 ; 

  • le salaire minimum conventionnel (SMC) de la branche est parfois applicable dès lors qu’il est plus favorable pour l’alternant·e.

Le salaire d’un·e alternant·e de niveau baccalauréat ou inférieur

Niveaux de rémunération pour un·e alternant·e de niveau bac ou inférieur  : 

  • alternant·e de moins de 21 ans : 55 % du SMIC ;

  • alternant·e de 21 à 25 ans : 70 % du SMIC ;

  • alternant·e de 26 ans et plus : SMIC ou 85 % du SMC.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Tous nos articles pour développer votre entreprise.

C'est parti !

Le salaire d’un·e alternant·e de niveau supérieur au baccalauréat

En général, il s’agit d’une alternance en vue de la préparation d’un diplôme professionnel de niveau supérieur au baccalauréat ou issu de l’enseignement supérieur. 

Voici les salaires perçus par les alternant·es dans ce cas de figure : 

  • alternant·e de moins de 21 ans : 65 % du SMIC ;

  • alternant·e de 21 à 25 ans : 80 % du SMIC ;

  • alternant·e de 26 ans et plus : SMIC ou 85 % du SMC.

🌐

Âgé de 22 ans, Mehdi prépare un diplôme de l’enseignement supérieur en commerce international. Sa rémunération s’élève donc à 80 % du SMIC soit 1 367 € brut par mois. La rémunération totale annuelle de cet alternant est de 16 409 € brut.

3. L’exonération des cotisations sociales

En fonction de votre profil d'entreprise, vous pouvez bénéficier d’une série d’exonérations. 

Elles correspondent aux aides à l’embauche en contrat de professionnalisation :

  • exonération de cotisations patronales d’assurances sociales, à savoir assurance maladie, maternité, invalidité, vieillesse et décès ; 

  • exonération des allocations familiales si le ou la salarié·e est âgé·e de plus de 45 ans.

🚲

Reprenons notre exemple. Du côté de l’entreprise, rien de nouveau : Bike’co devra bien verser 16 409 € brut pour 12 mois à Mehdi. En revanche, ce dernier percevra une rémunération nette inférieure (- 22 % environ après déduction des charges salariales).

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

2 emails par mois pour avancer dans votre aventure entrepreneuriale.

4. La déduction des aides au recrutement des alternant·es

L’aide de 6 000 € par alternant·e

Quel que soit l’âge de l’alternant·e et jusqu’au niveau Master, toutes les entreprises qui concluent un contrat de professionnalisation entre le 1er janvier et le 31 décembre 2023 peuvent bénéficier d’une aide financière : 

  • 6 000 € par alternant·e sans condition d’âge ; 

  • 6 000 € par salarié·e en contrat de professionnalisation (jusqu’à 29 ans).

Il doit s'agir de la préparation de votre alternant·e à l’une de ces formations : 

  • un diplôme d’ingénieur ;

  • un certificat de qualification professionnelle ; 

  • un contrat expérimental (article 28 de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel).

Autre condition : sauf exception, vous devez gérer une entreprise de moins de 250 salarié·es.

🚲

Bonne nouvelle pour l’entreprise Bike’co ! Pour l’embauche de Mehdi, le coût de l’alternance lui revient à 10 409 € (16 409 € - 6 000 €) soit 867 € par mois !

Les autres aides à l’embauche d’un·e alternant·e

En tant qu’entrepreneur·e intéressé·e par l’embauche en contrat de professionnalisation, vous devez savoir que d’autres aides sont susceptibles de vous être attribuées dès lors que :

  • vous embauchez un demandeur d’emploi de plus de 45 ans (2 000 €) ; 

  • vous embauchez un demandeur d’emploi de 26 ans et plus (aide forfaitaire).

💡

Notre exemple de calcul du coût total de l’embauche d’un·e alternant·e est donné à titre indicatif. Pour déterminer le montant de vos charges prévisionnelles, il est conseillé de se tourner vers le simulateur de salaire du ministère du Travail.

Montant du recrutement d’un·e alternant·e : le récap’

Voici comment calculer le coût de l’embauche d’un·e alternant·e en 4 étapes :

  1. anticiper la durée du contrat de professionnalisation (généralement entre 6 et 12 mois) ; 

  2. calculer le salaire en fonction de la formation et de l’âge de l’alternant·e ; 

  3. prendre en considération les différentes exonérations de cotisations sociales ; 

  4. déduire l’aide à l’embauche de 6 000 € (et autres aides éventuelles).

Pour être sûr·e d’embaucher le ou la bon·ne étudiant·e, nous vous conseillons d’utiliser une scorecard de recrutement

Et pour contrôler vos dépenses, notre outil de comptabilité peut vous aider !

Questions fréquentes

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

rh-recrutement-cdd-ou-cdi

Ressources humaines

Recruter en CDI ou CDD : comment choisir ?

4 min · 21 juin 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
1. Anticiper la durée du contrat de professionnalisation
2. Calculer la rémunération d’un·e alternant·e
3. L’exonération des cotisations sociales
4. La déduction des aides au recrutement des alternant·es
Montant du recrutement d’un·e alternant·e : le récap’