Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine

Comment faire une liquidation de TVA ?

par Deborah Alkama Publié le 20 décembre 20223 min. de lect

La TVA (Taxe sur la Valeur ajoutée) est habituellement collectée auprès de la clientèle par les vendeurs et vendeuses ou les prestataires, avant d’être ensuite reversée au Trésor public. Quelquefois, c’est la clientèle elle-même qui reverse la TVA aux impôts : on parle alors d’auto-liquidation de TVA. Apprenez-en plus sur cette manœuvre comptable !

Sommaire

Zoom sur l’auto-liquidation de TVA

La procédure d’auto-liquidation de TVA

Le champ d’application de l’auto-liquidation de la TVA

Liquidation de TVA : l’heure du récap’ !

comptabilite-liquidation-tva

Zoom sur l’auto-liquidation de TVA

Lorsqu’un achat de produit ou de service est réalisé, celui-ci implique le paiement d’une taxe sur la valeur ajoutée : la célèbre et incontournable TVA. Généralement facturée par le vendeur ou la vendeuse, en même temps que l’achat du produit ou du service, la TVA est ensuite reversée au Trésor Public.

Il arrive néanmoins que cette facturation pose problème, notamment lorsque la TVA est facturée par des entreprises étrangères, soumises à un régime de TVA différent de celui appliqué en France.

C’est là que l’auto-liquidation de TVA entre en scène et réglemente le cadre juridique. Ce mécanisme consiste, pour la personne qui vend ou réalise une prestation, à facturer son service ou son produit hors taxe. C’est alors le client ou la cliente qui doit payer la TVA aux impôts.

Les entreprises d’un État membre de l’UE ne sont donc pas tenues de s’immatriculer en France pour facturer leur clientèle française. Elles n’ont qu’à mentionner sur leurs factures que c’est le client ou la cliente, identifié·e en France, qui a la charge de régler la TVA en France. De ce fait, celle-ci est due par le client et non par le vendeur (ou le prestataire).

💫

Shine simplifie la gestion de votre comptabilité en vous rappelant quand joindre vos justificatifs ainsi que la TVA associée et exporte automatiquement vos données. 

La procédure d’auto-liquidation de TVA

Dès lors que le mécanisme d'auto-liquidation s'applique, l'entreprise cliente, identifiée à la TVA en France, est redevable de la TVA auprès du service des impôts des entreprises (SIE).

Celle-ci doit alors mentionner le montant total hors taxe de l'achat (figurant sur la facture) sur la ligne 3B du cadre A de sa déclaration de TVA « achats de biens ou de prestations de services réalisées auprès d'un assujetti non établi en France ».

L'entreprise cliente est ensuite redevable du montant de TVA au Trésor Public.

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Le champ d’application de l’auto-liquidation de la TVA

Seule une entreprise cliente et identifiée à la TVA en France peut appliquer l’auto-liquidation de TVA.

De plus, celle-ci doit au choix :

  • Acheter des biens à l’étranger, livrés en France ;

  • Acheter un service ou un bien auprès d’entreprises situées hors de France ;

  • Réaliser une « livraison à soi-même » ;

  • Sous-traiter auprès d’un donneur ou une donneuse d’ordres résidant à l'étranger.

Travaux de réfection, de construction ou d’entretien, depuis le 1er janvier 2014, l'auto-liquidation de TVA s'applique également à la sous-traitance de travaux dans le secteur du BTP. Cela vaut même dans le cas où l'entreprise en charge de la sous-traitance et celle qui orchestre les travaux sont toutes deux établies en France.

Les entreprises qui exécutent un travail de sous-traitance ne facturent pas de TVA aux donneurs et donneuses d'ordres qui auto-liquident la TVA de l’ensemble du chantier.

De même, depuis le 1er janvier 2022, l’auto-liquidation de la TVA à l'importation devient obligatoire et automatique. Elle s’effectue par le biais de déclarations de TVA directement préremplies par l’administration fiscale.

Liquidation de TVA : l’heure du récap’ !

L’auto-liquidation de TVA permet de mieux contrôler la collecte de la TVA tout en minimisant les risques d’erreurs.

Les éléments clés à retenir :

✔️ Dans le cadre d’une auto-liquidation de TVA, la TVA est due par le client ou la cliente ;

✔️ L’entreprise cliente doit être identifiée à la TVA en France ;

✔️ L’auto-liquidation de la TVA à l'importation est obligatoire et automatique ;

✔️ L’entreprise cliente doit remplir la ligne 3B du cadre A de sa déclaration de TVA.

Désormais, vous savez quand et comment faire une liquidation de TVA !

Régime réel ou simplifié, la TVA est une obligation comptable. Connaissez-vous vraiment les différences entre les régimes de TVA

Questions fréquentes

Global Card
Shine

Le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneur·es

Decouvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

tva-autoentreprise

TVA

Je suis micro-entrepreneur : suis-je assujetti à la TVA ?

6 min · 03 janv. 2020

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Blog Copilote

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

  • Communauté

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Zoom sur l’auto-liquidation de TVA
La procédure d’auto-liquidation de TVA
Le champ d’application de l’auto-liquidation de la TVA
Liquidation de TVA : l’heure du récap’ !