Simulateur TJM freelance

Un simulateur pour calculer son taux journalier moyen (TJM) en freelance

Écrit le Tuesday, October 23, 2018 par Estelle Zeliszewski

Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptablesEn savoir plus

Partager l'article sur :

Combien facturer ses clients lorsqu'on travaille en freelance ? C'est le nerf de la guerre, et il n'est pas toujours facile de déterminer votre Taux Journalier Moyen (TJM) sans vous dévaluer. Nous avons ainsi développé un simulateur qui vous aidera à fixer vos tarifs en freelance et à négocier avec vos clients.

En créant ce simulateur, nous avions à cœur de fournir une estimation juste du TJM à facturer pour obtenir un certain niveau de revenus. Avant tout, nous souhaitions trouver une méthode de calcul qui permette aux freelances de se rémunérer de manière juste, de constituer une épargne, ou encore de souscrire à des assurances pour pallier une protection sociale moindre.

Nous souhaitions aussi donner une idée de ce que donne ce TJM, les cotisations sociales en moins. Ce que vous gagnez ne va pas intégralement finir dans votre poche, malheureusement !

👉

Calculer mon TJM

Pour l'instant, notre simulateur s'applique aux statuts micro-entrepreneur (auto-entrepreneur) et artiste-auteur. Si vous souhaitez que nous développions le même pour votre statut, écrivez-nous à l'adresse promis_on_repond@shine.fr !

Pourquoi comparer tarifs de freelance et salaire ?

Même si le freelancing se développe de plus en plus et que de nombreux freelances ne sont jamais passés par la case salariat, le salaire est encore un étalon qui parle au plus grand nombre. Nous avons donc fait le choix de partir du salaire dont vous souhaiteriez bénéficier si vous prétendiez à un poste salarié. Partant de là, nous souhaitons déterminer le TJM qui vous permet de conserver le même niveau de vie.

👋

La grande question qui découle de tout ça est : "Gagne-t-on mieux sa vie en Freelance qu'en étant salarié ?". C'est pourquoi chez Shine nous avons créé le guide Freelancing vs Salariat téléchargeable gratuitement ici. Ce guide vous explique pas-à-pas s'il vous reste plus d'argent en poche après le règlement de vos cotisations et de vos impôts en freelance ou en salarié.

Notre étalon : calculer le TJM de freelance à partir du salaire brut chargé

Notre postulat de départ est le suivant : beaucoup de freelances inexpérimentés prennent comme base le salaire brut afin de fixer leur TJM, or TJM et salaire brut ne sont pas comparables. En effet, au salaire brut s'ajoutent les cotisations patronales, et un certain nombre d'avantages en nature fournis par l'entreprise. Un freelance, quant à lui, prend en charge seul ses cotisations, et ne bénéficie ni d'avantages en nature, ni d'une mutuelle... sans compter une protection sociale moindre, et un risque plus grand de précarité en cas d'arrêt de la mission.

Pour pallier ce manque, nous conseillons un TJM minimum qui permette d'obtenir un chiffre d’affaire annuel égal au salaire brut chargé (salaire net + cotisations salariales + cotisations patronales). En fixant un TJM selon cette méthode, cela permet au freelance de bénéficier de suffisamment de "marge" pour souscrire à des assurances privées (mutuelle, prévoyance, chômage...), ou constituer une épargne et se protéger en cas de coup dur.

Cette méthode de calcul présente également un avantage en terme de négociation : en fixant un TJM égal au salaire brut chargé, votre tarif de freelance coutera "la même chose" à votre client que si vous étiez salarié. Sans compter la flexibilité permise par le fait de travailler avec des freelances, et les nombreux atouts de votre profil, que vous pouvez valoriser. Il s'agit bien d'un TJM conseillé, en fonction de votre branche et de votre marge de négociation nous vous recommandons évidemment de l'adapter !

Entrons maintenant dans les détails du calcul du TJM...

Pour calculer le salaire brut chargé, nous avons utilisé le simulateur d'embauche édité par beta.gouv.fr (un outil très pratique et simple à utiliser, et dont le code est disponible en open source sur GitHub !), en choisissant nos hypothèses arbitrairement (statut cadre, CDI...). Nous avons ajouté au résultat obtenu une somme que nous estimions équivalente aux avantages en nature.

Nous avons ensuite divisé le résultat obtenu par le nombre de jours travaillés (qu'il est possible de moduler : jours travaillés dans la semaine, congés, pourcentage de temps non facturé). Il est également possible de renseigner les dépenses en frais professionnels.

Enfin, afin de pouvoir calculer le TJM minoré des cotisations, nous avons introduit le taux de cotisations sociales en fonction de la profession choisie, avec le cas particulier des artistes-auteurs et des bénéficiaires de l'ACCRE.

À noter que nous n'avons pas intégré, dans le calcul du salaire brut chargé, les aides sur les bas salaires (CICE).

Maintenant que vous connaissez tous les rouages de notre simulateur... êtes-vous prêt·e à connaitre votre TJM ? 😉

Découvrez Shine, la néobanque des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Découvrir Shine
Banking Header Illustration
  • Produit

    Compte proComptabilitéFacturationCréation d'entrepriseDépôt de capitalClientsSécuritéTarifs

Pour suivre nos dernières actualités, échanger avec la communauté, discuter avec nous, nous poster un mot doux : retrouvez-nous sur nos réseaux !

B-corp logo

Shine, société immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Bobigny sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine est enregistrée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») sous le numéro 828701557 (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’agent de services de paiement de l'établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.