Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

Réduire l’empreinte de mon entreprise : et les petits gestes alors ?

Antoine Msika
par Antoine Msika Publié le 20 juin 2023Mis à jour le 22 juin 20235 min. de lect

Vider sa boîte mail, manger bio, éteindre son écran d’ordinateur... quel est l’impact réel de ces petits gestes souvent mis en avant pour limiter notre empreinte carbone ? 

Nous avons rédigé cet article pour répondre à la question !

Sommaire

Faut-il vider sa boîte mail ? 🗑

Faut-il manger bio, local et de saison ? 🥕

Faut-il éteindre l’écran de son ordinateur ? 🖥

Faut-il acheter une gourde ?🚰

Bien mesurer les effets de nos actions 📏

Petits gestes empreinte carbone

Nous évoquons dans notre collection d’articles des pistes concrètes pour réduire vos émissions liées aux transports, à l'alimentation et aux bureaux. Ces sources d'émissions sont communes à toutes les entreprises, et relativement simples à réduire.

Évidemment, pour réduire efficacement votre empreinte, les actions à mener dépendent avant tout du résultat de votre bilan carbone. Ces trois grandes catégories ne sont qu’un premier pas pour vous aider à engager votre transition.

Dans ces articles, nous ne mentionnons pas les fameux “petits gestes” dont on entend si souvent parler.

Nous avons fait ce choix car ceux-ci sont souvent loin d’être aussi efficaces et utiles que ce que l’on pense. Dans certains cas, ces petits gestes peuvent même être contreproductifs, si l'entreprise ne se concentre que sur ceux-ci.

Dans cet article, nous vous proposons de démêler le vrai du faux concernant quatre petits gestes qui reviennent régulièrement sur le devant de la scène.

Faut-il vider sa boîte mail ? 🗑

Une variante qui circule aussi beaucoup : faut-il éviter les e-mails avec des grosses pièces jointes ?

Dans les deux cas, ce “petit geste” ne sert presque à rien.

Les trois quarts de l’empreinte du numérique sont liés à la fabrication des appareils (smartphone, ordinateurs, TV…). Le quart restant se partage entre l'énergie nécessaire pour faire fonctionner les serveurs et vos appareils, et le transfert de données. L’action la plus efficace, et de très loin, pour réduire votre empreinte numérique, est donc de garder vos appareils le plus longtemps possible.

Ainsi, sauf si le fait de supprimer vos mails vous permet de rallonger la durée de vie de vos appareils, ne vous embêtez pas avec ça. Vous y passeriez beaucoup de temps pour économiser très très très peu de CO2. Il existe des dizaines d’actions bien plus utiles pour réduire votre empreinte carbone avant celle-ci.

Un exemple ? Achetez votre prochain smartphone ou votre prochain ordinateur d’occasion ou reconditionné. Cela économisera plus de CO2 que tous les e-mails que vous pourrez supprimer pendant sa durée de vie.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Construire une banque responsable, pour contribuer à un monde durable.

Découvrir notre mission

Faut-il manger bio, local et de saison ? 🥕

Manger bio, local et de saison présente de très nombreux avantages. Par exemple, le bio permet de préserver la biodiversité, manger local permet de favoriser des emplois locaux, et manger de saison permet de réduire un peu l’empreinte carbone des fruits et légumes.

Mais les conséquences sur votre empreinte carbone sont très faibles voire inexistantes :

  • Au global, le bio ne permet pas de réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre ;

  • En moyenne, l’empreinte du transport d’un aliment est de moins de 10% de l’empreinte totale ;

  • Un fruit ou un légume hors saison reste beaucoup moins émetteur de CO2 que n’importe quelle viande.

La meilleure chose à faire pour réduire l’empreinte de notre alimentation est donc de réduire au minimum notre consommation de viande (et surtout le bœuf) et de produits d’origine animale (en particulier les produits laitiers). Le reste est marginal, voire inutile, pour réduire votre empreinte carbone.

Faut-il éteindre l’écran de son ordinateur ? 🖥

Vous commencez à comprendre la logique : il s’agit d’un geste utile, si vous avez déjà mis en place tout ce que vous pouviez faire pour réduire réellement votre empreinte carbone.

En effet, cela ne sert à rien de le laisser allumer, alors autant l'éteindre pour économiser de l’énergie. Il n’y a aucun doute à ce sujet.

En revanche, l’économie de CO2 va être très très faible. En France, nous avons la chance d’avoir une électricité peu émettrice de CO2, grâce au nucléaire et aux énergies renouvelables.

L’empreinte carbone d’un écran qui reste allumé est donc complètement anecdotique comparée, par exemple, à l’empreinte carbone de vos trajets en voituredu burger que vous avez mangé à midi, ou à l'économie de CO2 que vous ferez en achetant un écran d'occasion plutôt qu'un neuf.

Faut-il acheter une gourde ?🚰

Si cela permet de réduire drastiquement votre consommation de bouteilles en plastique, alors cela permettra de consommer moins de pétrole pour les fabriquer, et il devrait y avoir moins de plastiques dans les océans. C’est donc une bonne chose !

Mais pour que cela soit vraiment utile pour réduire vos émissions de CO2, vous devrez la garder très longtemps (plusieurs années) afin que les émissions liées à sa fabrication soient rentabilisées.

Si vous n’avez pas encore de gourde, voici quelques idées :

  • Si vous en achetez une, évitez celles en métal et isothermes : ce sont les plus gourmandes en énergie pour les fabriquer.

  • Si c’est pour l’utiliser uniquement sur votre lieu de travail, pourquoi ne pas plutôt acheter quelques verres ?

Vous l’aurez compris, c’est une bonne idée d’acheter une gourde, si vous avez une grande consommation de bouteilles en plastique, si vous choisissez un modèle dont la fabrication n’émet pas trop de CO2, et si vous prévoyez de la conserver plusieurs années.

Autrement, ce petit geste ne changera pas grand-chose au réchauffement climatique. Encore une fois : il n’est pas complètement inutile, mais il devrait être très bas dans votre to-do list.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Changez de compte pro facilement !

Bien mesurer les effets de nos actions 📏

Pour que nos actions permettent réellement de limiter le réchauffement climatique, il faut s’assurer qu’elles évitent l’émission d’une grande quantité de CO2. Et pour cela, toutes les actions ne se valent pas.

Beaucoup d’entre elles, parfois faciles à mettre en place, peuvent avoir un effet très important (par exemple : éviter un vol en avion, réduire sa consommation de viande, réduire sa vitesse sur la route ou baisser son chauffage). Il faut se concentrer sur celles-ci en premier, avant de se lancer dans les “petits gestes”.

C’est pour cela qu’il est important de bien mesurer l’empreinte carbone de son entreprise avant toute chose : cela vous permettra d’identifier les actions vraiment utiles et efficaces.

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Ceci peut aussi vous intéresser

Transition écologique

Comment diviser par dix l’empreinte carbone de son séminaire ?

06 déc. 2023

Les tops articles de Copilote

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Sommaire
Faut-il vider sa boîte mail ? 🗑
Faut-il manger bio, local et de saison ? 🥕
Faut-il éteindre l’écran de son ordinateur ? 🖥
Faut-il acheter une gourde ?🚰
Bien mesurer les effets de nos actions 📏