trouver des clients en freelance

Comment trouver des clients en tant que freelance ?

Écrit le Tuesday, February 23, 2021 par Flore Campestrini

Avec Shine, dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptablesEn savoir plus

Partager l'article sur :

Comment trouver des clients quand on est freelance ? Que l’on soit développeur, webmaster, graphiste, rédacteur web ou encore traducteur, rechercher des projets, décrocher des missions et obtenir des contrats ne s’improvise pas. Il est essentiel de connaître quelques ficelles. 

Nous vous livrons ici quelques conseils pour prospecter en freelance, sur internet et au-delà. Et, en bonus, découvrez comment aborder vos premiers clients et comment vendre vos compétences si vous avez peur de la prospection directe. 

Intéressant non ? C’est parti ! 🚀

SOMMAIRE :

Comment trouver ses premiers clients en freelance ?

Il est tout à fait possible de lancer son activité de freelance avec un seul client. Bon nombre d’indépendants débutants commencent d’ailleurs par vendre leurs compétences à leur précédent employeur.

Cependant, s’il est confortable de trouver sa première mission auprès de son ancien patron, il est indispensable de développer son activité rapidement. Le risque en cas d’omission ? Devenir, du jour au lendemain, un freelance sans client. 

Dès vos premiers mois en tant que freelance, vous devez donc rechercher des contrats et élargir votre portefeuille de clients potentiels. Voici comment procéder. 

Les bases pour vendre ses compétences en freelance

Postuler à des missions en freelance demande un peu de préparation. Avant même de créer votre société ou d’adopter le statut d’auto-entrepreneur, vous devez affiner votre offre, déterminer votre clientèle cible et affûter vos arguments de vente. 

Alors, comment faire pour travailler en freelance ?

Commencez par faire le bilan de vos compétences afin de définir votre spécialité. ☝ Souvenez-vous : pour trouver des clients en freelance, il est important de se spécialiser. Votre domaine d’expertise est celui dans lequel vous avez des connaissances, un savoir-faire et de l’expérience. 

Ce premier élément en tête, réalisez une étude de marché. Observez la concurrence, interrogez vos pairs et questionnez vos clients potentiels. Grâce à ces recherches vous pourrez : identifier un besoin, dresser le portrait-robot de votre client idéal et formuler une promesse claire. 🎯

Une fois votre positionnement arrêté, construisez votre portfolio ou votre book. Rassemblez vos différentes créations sur le ou les supports de votre choix (portfolio PDF, book papier, site web en propre, page professionnelle sur une plateforme de freelance ou un réseau social… etc.). Prenez soin de ne pas vous disperser. Un ou deux médiums suffisent. 

💡 Vous n’avez réalisé aucune mission en rapport avec votre nouvelle offre de freelance ? Pas de problème ! Démontrez vos compétences à travers des projets « témoins ». Laissez parler votre créativité et votre curiosité. Les occasions de se faire la main sont nombreuses. Par exemple :

  • un graphiste pourra retravailler l’identité visuelle d’une grande marque ; 

  • un traducteur pourra traduire un site d’e-commerce similaire à celui de son client idéal ; 

  • un développeur web pourra concevoir un mini-logiciel « test » à présenter lors de sa prospection ;

  • Un freelance spécialiste du marketing digital pourra créer une page d’atterrissage (landing page) à l’intention de ses prospects ... etc. 

Comment aborder son premier client ?

Pour recruter de nouveaux clients facilement, il est indispensable d’adopter un bon état d’esprit. Nombreux sont les freelances qui n’aiment pas se vendre et ont peur de la prospection directe. 

Pour lever ce frein, considérez vos prospects comme de potentiels partenaires. En ciblant les bonnes personnes, avec la bonne offre, de la bonne manière et au bon moment, vous ne serez pas perçu·e comme un·e commercial·e intrusif·ve. Vos clients potentiels vous considèreront au contraire comme un·e possible collaborateur·rice, apportant une solution à un problème gênant.

Comment approcher un nouveau client ?

Avant de contacter votre premier prospect (et les suivants), sélectionnez le avec soin et apprenez à le connaître. Après tout, ne se lance-t-on pas en freelance pour choisir ses clients et ses missions ? 

Faites quelques recherches concernant son offre (B2B), ses clients (B2B), ses valeurs, ses codes, ses projets en cours… etc. Vous pourrez ainsi personnaliser votre approche. De cette façon, vous apporterez la preuve de votre intérêt sincère, aurez l’air plus professionnel·le et augmenterez vos chances d’obtenir une réponse.

Par ailleurs, après avoir abordé vos premiers clients, soyez patient·e. Ceux-ci n’auront peut-être pas besoin de vos services tout de suite. Il n’est pas rare qu’un prospect ne vous sollicite que plusieurs mois après la première rencontre. Construisez pas à pas votre carnet d’adresses, entretenez régulièrement vos relations et, bientôt, vous signerez de beaux contrats ! 

Ces bases à l’esprit, vous êtes désormais outillé·e pour trouver votre première mission en freelance. Sur internet ou dans la « vraie vie », découvrez à présent différentes façons de rechercher des projets quand on est indépendant.  

Comment trouver des clients sur internet ? 

Trouver des missions freelance à distance, c’est possible ! À ce jour, le web est même l’outil idéal pour démarcher des clients potentiels et répondre à des appels à projets. Petit tour d’horizon des pistes à suivre. 

Décrocher des contrats grâce aux plateformes de freelance 

Où trouver des clients potentiels quand on est indépendant ? Sur les plateformes de freelancing évidemment ! Malt (ancien Hopwork), Codeur, Fiverr… ces sites ne vous sont probablement pas inconnus. 

Il existe une grande variété de plateformes, à vous de choisir celle qui correspond le mieux à votre profil :

  • Certaines d’entre elles sont destinées aux amateurs qui souhaitent arrondir leurs fins de mois, d’autres à certains corps de métier seulement, d’autres encore aux meilleurs professionnels uniquement. 

  • Sur une partie des plateformes de freelance, ce sont les porteurs de projets (entreprises ou particuliers) qui contactent les prestataires indépendants. Sur d’autres marketplaces, ce sont les indépendants qui postulent aux missions proposées par les clients. 

  • Enfin, plusieurs sites permettent de trouver des prospects gratuitement, quand d’autres proposent un abonnement ou prélèvent une commission sur le montant de la prestation.

De manière générale, ces places de marché sont idéales pour trouver des clients quand on lance son activité ou lorsqu’on a pas de réseau. Elles conviennent à celles et ceux qui souhaitent travailler sur des projets rapidement et qui peinent à identifier leur cible ou à contacter leurs potentiels clients. 

☝ Contrairement à une idée reçue, pour obtenir des missions sur une plateforme de freelancing, il faut savoir se vendre. Inutile de casser les prix pour décrocher des contrats. Vous risqueriez de vous décrédibiliser et de travailler à perte. Pour accéder à des projets, vous devrez optimiser votre profil, collecter les avis de vos précédents clients et répondre à des appels d’offres de manière convaincante. Attention, la concurrence est rude ! 

Postuler à des missions freelance via les sites d’offres d’emploi

On y pense trop peu : les hubs d’annonces d’emplois font partie des sites utiles pour trouver des clients en freelance. Bon nombre d’entreprises recherchent en effet des prestataires indépendants via ces plateformes. 

L’avantage ? Inutile de faire de la prospection commerciale ou d’avoir un réseau. Comme sur les sites de freelancing, tous les clients potentiels expriment un besoin immédiat. Autre atout majeur : la plupart de ces plateformes permettent de trouver des clients gratuitement. 

Pour ne manquer aucune annonce, effectuez une veille régulière et pensez à vous abonner aux alertes. Vous serez ainsi informé·e lorsqu’une offre intéressante sera publiée. Ensuite, soyez réactif·ve. 

Trouver des clients sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, Instagram… etc.)

Linkedin, Facebook, Instagram, Twitter ou encore Youtube sont de redoutables leviers lorsqu’il s’agit de communiquer et de trouver des clients en freelance. Sur ces réseaux sociaux, vous pouvez proposer vos services aux entreprises comme aux particuliers. 

Attention, pour ne pas perdre trop de temps, il est nécessaire de vous positionner sur un ou deux réseaux sociaux seulement. Pour cela, choisissez celui ou ceux sur lesquels se trouvent vos clients et les autres professionnels de votre secteur.

🎬

Un peu perdu·e ? Rendez-vous sur notre chaîne YouTube pour savoir comment structurer votre communication en ligne

En bref, les réseaux sociaux vous permettent de : 

  • Travailler votre marque personnelle (personal branding). N’oubliez pas d’optimiser votre page professionnelle ou votre profil. Ceux-ci vous serviront de vitrine. Par ailleurs, développez une véritable stratégie de contenu. Misez sur des publications utiles qui feront venir les clients vers vous (billets informatifs, guides pratiques, infographies, vidéos tutoriels… etc.).

  • Interagir avec des prospects et des prescripteurs dans des groupes spécialisés, sur vos propres pages, dans les commentaires, en messages privés ou encore via de simples mentions « j’aime ». Rien de tel pour nouer des relations professionnelles et vous construire un vaste réseau. Là encore, l’idée est d’apporter des informations utiles à vos clients potentiels afin de leur donner envie de collaborer avec vous. 

  • Faire de la veille. Sur les réseaux sociaux, vous pouvez en effet surveiller les annonces postées par vos clients potentiels et appréhender leurs besoins en temps réel.

  • Lancer des campagnes de publicité. Sans être forcément onéreux, les posts sponsorisés vous permettent de trouver des clients automatiquement, et de façon ciblée. 

Rechercher des projets freelances sur les forums 

Quelque peu relégués au second plan par les réseaux sociaux, les forums restent malgré tout des lieux d’échange privilégiés. Loin du bruit médiatique, ces espaces de discussion spécialisés sont aussi moins concurrentiels. Alors, pourquoi ne pas les utiliser pour rechercher des missions en freelance ? 

Inscrivez-vous sur un ou deux forums fréquentés par votre clientèle cible ou par des prescripteurs. Optimisez votre profil et répondez aux questions que se posent vos clients potentiels. Rien de tel pour vous faire connaître, entrer en conversation avec des prospects et faire la démonstration de votre expertise. 

Prospecter par e-mail quand on est freelance 

Passé de mode, l’e-mail ? Pas si sûr ! Le « courriel » reste un moyen très efficace pour démarcher des prospects et fidéliser ses clients quand on est freelance. 

De façon générale, l’e-mailing permet de déployer deux stratégies : 

  • le lead nurturing, qui consiste à mettre en place des séquences d’e-mails ou une newsletter. L’objectif ? Entretenir l’intérêt de vos prospects (entreprises ou particuliers) et, in fine, de les transformer naturellement en clients.

🎬

Besoin d’inspiration pour créer une lettre d’information qui en jette ? Découvrez comment créer une stratégie de contenu percutante grâce à notre webinaire.

  • le cold emailing, qui consiste à envoyer des messages à des professionnels afin de leur proposer vos services. 

Comment démarcher un client par email ? Plusieurs règles d’or 💎 doivent être respectées : 

  • Prenez soin de personnaliser vos messages.

  • Évitez les approches trop frontales. Témoignez votre intérêt pour l’activité de votre prospect et renseignez-vous sur ses besoins avant de lui proposer vos services. 

  • Pour finir votre e-mail de prospection, posez toujours une question à votre interlocuteur. De cette façon, vos e-mails appelleront une réponse. Malin non ? 

Se faire connaître en freelance grâce aux collaborations 

Temps, moyens financiers, compétences techniques : bon nombre d’indépendants ne disposent pas des ressources nécessaires pour mettre en place un blog, une chaîne Youtube, une newsletter ou encore un podcast. 

Pas de panique, il n’est pas nécessaire de développer une stratégie de contenu « maison » pour attirer des clients à vous. Les collaborations vous permettent de faire rayonner son expertise et de gagner en visibilité, sans avoir à construire votre propre média. Grâce à elles, vous touchez une vaste audience et élargissez votre réseau professionnel. 

Les partenariats peuvent prendre différentes formes. Vous pouvez par exemple:

  • produire des articles ou des infographies pour le blog d’une entreprise de votre secteur ; 

  • délivrer vos conseils dans une interview diffusée sur une chaîne Youtube ou un podcast orchestré par un pair ;

  • intervenir lors d’un webinaire ou d’un workshop (👋  ceux de Shine par exemple !) organisé par un partenaire.

Pour que l’opération soit un succès partagé, collaborez avec des entreprises, des indépendants ou des influenceurs qui partagent votre audience et vos valeurs, sans être vos concurrents directs.

Comment trouver des clients sans prospecter ? 

Vous non plus, vous n’aimez pas « vous vendre » ? De nombreux freelances sont un peu frileux à l’idée de faire de la prospection commerciale. Heureusement, il est possible de trouver des contrats quand on est allergique au démarchage. 

👉 Les plateformes de freelance et les sites d’offres d’emploi vous permettent de postuler à des missions, sans avoir à prospecter à proprement parler. 

👉 Mieux encore, la création de contenu, sur vos propres réseaux ou via des collaborations, vous permet également d’attirer des clients à vous. 

Mais ces solutions (présentées ci-dessus) ne sont pas les seules qui vous permettent d’échapper à la prospection. 

Obtenir des contrats freelance grâce à son réseau professionnel 

Freelance débutant ou confirmé, ne sous-estimez pas le pouvoir de la recommandation. En plus d’être efficace et convivial, le bouche-à-oreille vous permettra de trouver des clients gratuitement.

Dès vos débuts, prenez contact avec votre réseau professionnel et personnel. Informez vos anciens collègues et clients, vos amis, vos anciens camarades de promotion, ou encore vos pairs de votre nouvelle activité. 

👉  Pour tirer le meilleur parti de votre réseau de prescripteurs, veillez à :

  • Leur indiquer votre offre de manière claire et concise. De cette façon, vos contacts pourront facilement se souvenir de votre promesse, l’assimiler et la faire comprendre à vos potentiels clients. 

  • Leur envoyer votre portfolio, votre book, le lien de votre site internet ou encore le lien de votre page sur les réseaux sociaux (profil LinkedIn, page Facebook, compte Instagram… etc.). 

S’associer à d’autres freelances pour travailler sur des projets

Individualistes les indépendants ? Rien n’est moins sûr ! Dans notre milieu, la solidarité et la bienveillance sont des valeurs cardinales. Vous n’aimez pas prospecter, mais avez des compétences et de l’amitié à revendre ? Plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  • Vous rapprocher d’un freelance plus expérimenté que vous. Si celui-ci a un surplus de travail, il sera probablement ravi de réorienter ses clients vers vous, plutôt que de les laisser sans solution. 

  • Vous associer à un indépendant exerçant un métier complémentaire au vôtre. En mettant vos forces en commun, vous pourrez trouver plus de missions freelance, sans prospecter davantage. Un webmaster pourra par exemple coopérer avec un rédacteur web et/ou avec un graphiste. De cette façon, ils pourront proposer à leurs clients une prestation complète (création d’un site web par exemple).

  • Rejoindre un collectif de freelances. Toujours plus nombreuses, les communautés d’indépendants créent des solidarités entre les talents. Si vous avez les compétences nécessaires et que le « match » se produit, pourquoi ne pas intégrer l’un de ces groupements ? Vous pourrez ainsi travailler sur des projets en commun, sans avoir nécessairement à prospecter. 

Trouver des missions grâce aux agents et aux cabinets de recrutement

Le saviez-vous ? Les cabinets de recrutement cherchent parfois des freelances pour leurs propres clients. Certaines de ces sociétés sont même spécialisées dans la recherche de prestataires indépendants. 

Cette solution concerne principalement les talents les plus « rares » et les plus prisés (développeurs informatiques freelances, spécialistes de l’IT, consultants en cybersécurité… etc.). Elle permet notamment aux indépendants de trouver des missions de conseil bien rémunérées. 

Pour entrer en contact ou être repéré·e par un recruteur, optimisez votre profil Linkedin, rejoignez les groupes Linkedin des cabinets de recrutement, participez aux discussions en ligne et aux événements en présentiel ou encore postulez aux annonces publiées par les différents cabinets. 

Les agents de freelances sont une alternative aux cabinets de recrutement traditionnels. Ils sont eux aussi spécialisés dans le sourcing d’indépendants aux compétences recherchées. Ces agences s’adressent aux talents qui souhaitent se consacrer à 100 % à leur cœur de métier. 

🎦 

Vous souhaitez en savoir plus sur l’art et la manière de  trouver des clients sans prospecter ? Rendez-vous sur Youtube pour visionner notre workshop consacré à ce sujet !

Vous en savez maintenant un peu plus à propos des différentes façons de trouver des clients quand on est freelance. À vous de sélectionner la ou les méthodes qui vous conviennent le mieux, en fonction de votre métier, de votre cible, et de votre capacité à vous vendre. 

Et surtout, n’oubliez pas : vous pouvez compter sur la Shine Community pour vous épauler dans le développement de votre activité 🤝. 

Découvrez Shine, le compte pro qui simplifie le quotidien des entrepreneurs

Dites adieu aux lourdeurs bancaires et aux tracas administratifs et comptables.

Découvrir Shine
  • Produit

    Compte proCartes bancaires ShineComptabilitéFacturationCréation d'entrepriseDépôt de capitalClientsSécuritéNouveautésTarifs

Pour suivre nos dernières actualités, échanger avec la communauté, discuter avec nous, nous poster un mot doux : retrouvez-nous sur nos réseaux !

B-corp logo

Shine, société immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Bobigny sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine est enregistrée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») sous le numéro 828701557 (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’agent de services de paiement de l'établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.