Copilote

Toutes les ressources pour votre entreprise

by Shine mobile

NFP, RN, Majorité présidentielle : leurs propositions sur les volets travail & salaires

amandine-dujardin
par Amandine Dujardin Publié le 28 juin 2024Mis à jour le 11 juillet 20242 min. de lect

Les élections législatives sont sur toutes les lèvres et chaînes TV. Et pour cause : les votes des 30 juin et 7 juillet risquent de changer beaucoup de choses en France, aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. Retour sur les propositions des principales forces politiques sur les volets travail et rémunérations

Sommaire
Nouveau Front populaire : relèvement du SMIC à 1 600 € net/mois
elections-legislatives-programmes-salaires

Nouveau Front populaire : relèvement du SMIC à 1 600 € net/mois

S’il remporte les élections législatives, le Nouveau Front populaire compte augmenter le SMIC à 1 600 € net/mois (contre 1 398,69 € net/mois aujourd’hui). 

Il promet également une revalorisation de 10 % du point d'indice des fonctionnaires et une indexation de tous les salaires sur l’inflation, sans entrer dans les détails. 

Enfin, la coalition de gauche prévoit l’abrogation immédiate des réformes sur les retraites et l’assurance chômage.

RN : exonération des cotisations patronales en cas de hausse salariale de 10 %

Le Rassemblement national compte encourager les entreprises à augmenter les salaires de leurs collaborateur·ices en exonérant ces hausses salariales de cotisations patronales dans la limite de 10 % de hausse et jusqu’à 3 fois le SMIC (jusqu’à 4 196 € par mois, donc). À noter que ces exonérations seront accordées pendant 5 ans.

Tout comme le NFP, le RN a l'intention d'abroger la réforme des retraites “à l’automne” afin que les personnes ayant commencé à travailler à 20 ans puissent partir à la retraite à 60 ans. 

Enfin, le RN projette d'exonérer les moins de 30 ans de l’impôt sur le revenu et de créer une part fiscale entière dès le 2e enfant afin de relancer la natalité en France.

Majorité présidentielle : hausse du plafond de la PPV, anciennement "prime Macron"

Et la majorité présidentielle, que promet-elle ? 

Sa mesure phare est l’augmentation du plafond de la prime de partage de la valeur.

Si la majorité présidentielle remporte les élections législatives, les entreprises pourront verser "jusqu'à 10 000 € par an sans charge ni impôt" à leurs salarié·es afin de protéger leur pouvoir d’achat (contre 3 000 à 6 000 € actuellement).

De plus, cette prime pourra être mensualisée

Le camp présidentiel a également pour objectif de : 

  • revaloriser les salaires de "ceux qui font vivre les services publics" ; 

  • revaloriser les retraites "pour suivre l'inflation" ; 

  • baisser les prix des fournitures scolaires (jusqu’à -15 %) ; 

  • réduire le montant des factures d'électricité de 15 % "dès cet hiver".

Pour rester à jour, voici toute l'actu du marché du travail et des entrepreneurs.

Sources :

Compte pro Shine
shine-logo-rebranding-noir-fond-blanc

Un compte pro complet pensé pour vous.

Découvrir Shine

Nos dernières actualités

french-tech-engagement-inclusion-seniors

Actualités

La French Tech s’engage pour l’inclusion des plus de 50 ans

29 mai 2024

Les tops articles de Copilote

Le compte pro qui en fait plus

+ de 12 100 avis

4.8 / 5 sur App Store

4.6 / 5 sur Google Play

4.6 / 5 sur Trustpilot

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Ressources

  • Copilote sur YouTube

  • Newsletter

  • Workshops et vidéos

Retrouvez-nous sur les réseaux !

Shine, société immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 828 701 557, exploitant le nom commercial Shine, agréée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») (agrément consultable dans le Registre des agents financiers - www.regafi.fr) en tant qu’établissement de paiement sous le numéro 71758 et enregistré sous le numéro 828701557 en tant qu’agent de services de paiement de l’établissement de monnaie électronique Treezor, dont le siège social est situé 33 avenue de Wagram, 75017 Paris.

Conditions d’utilisation

Mentions légales

Sommaire
Nouveau Front populaire : relèvement du SMIC à 1 600 € net/mois
RN : exonération des cotisations patronales en cas de hausse salariale de 10 %