TéléchargerShine

Reçois le lien de téléchargement directement sur ton mobile

Numéro invalide, veuillez réessayer.

Un lien de téléchargement vient d’être envoyé sur votre mobile. ❤️

TéléchargerShine

Reçois le lien de téléchargement directement sur ton mobile

Numéro invalide, veuillez réessayer.

Un lien de téléchargement vient d’être envoyé sur votre mobile. ❤️

Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

2018, l’année des bonnes nouvelles pour les indépendants !

écrit le 7 janvier 2018 -

C’est parti : 2018 est lancée, et promet d’être plutôt sympa pour les indépendants ! Déjà, parce que Shine arrive très bientôt pour vous faciliter la vie et faire de la paperasse administrative un lointain souvenir. Ensuite, parce que 2018 est synonyme de (très) bonnes nouvelles : pas à pas, le gouvernement met en place des mesures qui, nous l’espérons, rendront à terme le statut d’indépendant aussi accessible et peu contraignant que celui de salarié !

Ces mesures font suite à la publication du Programme du gouvernement pour les travailleurs indépendants, et certaines ont été confirmées dans le Projet de loi de finances 2018, adopté définitivement jeudi 21 décembre 2017. Voici donc notre première bonne résolution : décrypter pour vous ce qui change concrètement pour les indépendants en 2018, et ce qui est prévu dans les années à venir.

👋 Pas le temps pour tout lire ? Retrouvez en fin d’article notre infographie qui résume tous les changements à venir !

Un relèvement des seuils du régime de la micro-entreprise

Première grosse évolution pour les indépendants, le fameux doublement des plafonds permettant de bénéficier du régime du micro-entrepreneur.

Avant 2018, ces plafonds étaient de :

  • 82 800€ pour les activités de vente (BIC)

  • 33 200€ pour les prestations de services et activités non commerciales (BNC).

A partir du 1er janvier 2018, ces plafonds ont donc doublé, passant à :

  • 170 000€ pour les activités de vente (BIC)

  • 70 000€ pour les prestations de service et les activités non commerciales (BNC)

Beaucoup d’indépendants qui dépassaient les anciens plafonds pourront donc bénéficier du régime du micro-entrepreneur (auto-entrepreneur), ce qui est une excellente nouvelle !

👋 Attention, le seuil d’exonération de TVA, ou « franchise en base de TVA », lui, ne change pas pour les micro-entrepreneurs (auto-entrepreneurs). Il est donc désormais possible d’être micro-entrepreneur et d’être assujetti à la TVA : si vous dépassez les seuils de 91 000 €(BIC) ou 35 200€ (BNC), vous devrez donc facturer la TVA dès le 1er jour du mois de dépassement. Pour savoir quand vous serez assujetti à la TVA, rendez-vous sur notre article dédié !

La fin de la proratisation des plafonds la première année d’activité

Une autre modification va arranger les nouveaux indépendants qui exercent une activité saisonnière (au sens juridique du terme) : la fin de la proratisation du plafond de chiffre d’affaires la première année.

Pour l’instant, le plafond est calculé en fonction de la date de début d’activité. Par exemple, avec ce modèle, si vous commencez votre activité (BNC) le 1er juillet, votre plafond était de 35 000€ (soit la moitié du plafond de 70 000€).

Pour 2018, il est prévu que quelle que soit la date de début d’activité, le plafond restera fixe. Donc, si la mesure est bien mise en place, si vous commencez votre activité (BNC) le 1er juillet, votre plafond sera toujours 70 000€.

Une baisse des cotisations sociales

Ça, c’est une très bonne nouvelle pour votre compte en banque : les indépendants vont payer moins de cotisations en 2018 ! Les cotisations d’assurance maladie et famille vont baisser de respectivement 1,5 et 2,15 points. Cette baisse a été décidée pour compenser une augmentation de 1,7 points de la Contribution Sociale Généralisée (CSG), un impôt visant à financer la sécurité sociale et prélevé sur l’ensemble des revenus des français.

En définitive, vous êtes gagnant : le gouvernement prévoit une hausse du pouvoir d’achat pour les indépendants dont les revenus annuels nets sont inférieurs à 43 000 euros (soit 75% d’entre eux !). Selon le Premier ministre, cela équivaudrait à un gain de 270€ par an pour un indépendant percevant l’équivalent du SMIC et de 550€ par an pour un indépendant dont le revenu est de 2 400€ mensuels.

Par ailleurs, le paiement des cotisations par carte bancaire sera mis en place à partir de février 2018, afin de faciliter les démarches.

Une simplification des services dédiés aux micro-entrepreneurs

L’Etat a prévu la création au 1er trimestre 2018 d’une application permettant aux micro-entrepreneurs (auto-entrepreneurs) de déclarer leurs revenus et de payer leurs cotisations. Une refonte du site internet lautoentrepreneur.fr** est également prévue pour le 3e trimestre. Si vous vous êtes déjà perdu dans les méandres de ce site, cette nouvelle doit vous faire plaisir !

La possibilité de demander un délai de paiement des cotisations à l’avance

Jusqu’ici, en cas de difficultés pour payer vos cotisations, vous pouviez demander à régler votre dette en plusieurs fois. Mais vous ne pouviez en faire la demande qu’à la date de l’échéance de paiement des cotisations. Pas très pratique ni rassurant de devoir attendre le dernier moment et de s’exposer aux pénalités de retard !

Pour 2018, il est prévu que vous puissiez demander un délai de paiement et un étalement des règlements avant la date d’échéance, par anticipation.

Et la bonne nouvelle, c’est que ça ne s’arrête pas là ! 2019 et 2020 vont encore être riches en changements très cools pour les indépendants. Nous vous résumons tout dans cette infographie. Et pour tout comprendre sur ce qui change en 2019, rendez-vous sur cet article !

5 / 5 (3 votes)

Inscris-toi à la newsletter

Derniers articles, événements, bons plans : pour recevoir les dernières actualités de Shine, inscris-toi à la newsletter !

Erreur lors de la vérification de ton mail.

Tu es inscrit ! Tu recevras bientôt de nos nouvelles ❤️ !